• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
80 KM/H
Paris, le 4 janvier 2018

80 km/h : la FFMC 84 rappelle aux "pleureuses" que "c'est avant qu'il fallait se battre"

80 km/h : la FFMC 84 fâchée contre les pleureuses

Alors que le Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) prévu mardi 9 janvier risque d'entériner la baisse de la vitesse à 80 km/h sur le réseau secondaire, l'antenne du Vaucluse de la Fédération française des motards en colère (FFMC 84) dénonce les "pleureuses" qui l'interrogent sur les actions à mener.

Imprimer

"Nous recevons depuis quelques jours des messages perso ou des mails nous demandant ce que la FFMC 84 et la FFMC en général allaient faire contre le passage au 80km/h : on ne fera plus rien, c'est acté par un gouvernement d'autistes guidés par des pseudos experts en sécurité rentière", rétorque la FFMC 84 dans un post Facebook intitulé "Avis aux pleureuses", soulignant que "c'est avant qu'il fallait se battre".

"La FFMC a manifesté depuis avril 2014 contre les réductions de vitesse avec très peu de participation. Vous aviez surement d'autre choses beaucoup plus importantes a faire", regrette l'antenne du Vaucluse : "idem pour le manif contre les ZCR (Zone de Circulation Restreintes) et vous aller venir pleurer demain quand on vous passera la vitesse en agglomération a 30 km/h".

"Gêne au niveau du fondement"...

"La FFMC 84 a mené ces combats avec très peu de soutien de la majorité des motards : moins de 100 motos lors des dernières manif, par contre il y en avait 500 pour la balade des Pères Noël", déplore l'association.

"Alors, si aujourd'hui vous vous réveillez avec une gêne au niveau du fondement, ne venez pas le reprocher à la FFMC", se défend l'association de défense des motards qui, paraphrasant Kennedy, invite les "pleureuses" à ne pas se demander "ce que peut faire la FFMC pour vous, mais plutôt ce que vous pouvez faire pour la FFMC".

Car "il y a encore d'autres combats à mener et c'est avec tous les motards que nous les gagnerons, mais seulement si nous avons votre soutien au moment de la lutte, pas après", note encore l'antenne du Vaucluse en invitant les motards à se mobiliser en adhérant à la FFMC...

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
bien Edamuas, bien. Qu'est ce qu'on en dit? Que l'article du Monde est très orienté. Car il aurait tout aussi bien pu présenter les chiffres 2016, avec une baisse des accidents au Danemark, malgré une limitation montée à 90. Et là, leur systeme s'effondre. Allez, faisons le tour des pays en question. Oh, comme c'est etrange, aucun des pays en tête n'est un pays de transit. Qui va à Malte? Suède, Danemark, Espagne, Finlande, que des péninsules. Irlande, Grande-Bretagne, des iles. De plus, ils comparent les pays en nombre de tués par millions d'habitants, ce qui d'une part ne prend pas en compte le transit international ni le tourisme. Et surtout, ne prend pas en compte le kilometrage parcouru. Si dans un pays, les habitants parcourent 20000 km/an, statistiquement il y a plus de risques d'avoir un accident qu'en en parcourant 5000. De plus, plus le pays est petit, plus on est amené à en sortir...et donc à alimenter les statistiques des autres pays et non le sien. Si on prend le cas extreme de Malte et ses 316 km2, à ton avis, ils les ont où leurs accidents les Maltais? Bah dans les pays limitrophes. Enfin, dernier point, y'a pas besoin d'etre une fl^che pour se rendre compte que les pays en tete de classement ne sont pas forcément ceux qui ont la limitation de vitesse la plus faible, mais surtout ceux qui ont les PIB/habitant les plus élevés. Bah quand, quand t'es un accident avec une merco toute neuve, t'as plus de chance de t'en sortir qu'avec une R12. Tiens, vu que tu sembles confondre corrélation et lien de cause à effet, voici tout un tas de corrélations stupides : http://www.tylervigen.com/spurious-correlations
Bestof: 
1
Hi hi...c'est un vrai plaisir de discuter avec vous ! Quoi qu'il en soit, je suis content de pouvoir exprimer ici, sincèrement, mon point de vue, surtout parce qu'il est contradictoire aux vôtres...sinon, à quoi servirait un forum, si c'était uniquement pour rabâcher les mêmes points de vue que le reste du troupeau...bêêêêêêêê !
Bestof: 
1
C'est avant qu'il fallait se battre. Jolie formule, dont je comprends parfaitement le sens en l'occurrence, mais qui m'inspire cette question dont j'espère que vous goûterez la formulation : comment osez-vous prétendre vous battre contre la démocratie ! En réalité, les pleureuses sont aussi, peut-être, des précurseuses·seurs d'arrière-garde qui savent de longue date que pour vivre heureux, il fau...drait vivre caché, que patience et longueur de temps font plus que force ni que rage (donc on revient dans deux-cents ans et on cause entre femmes et robots), que chez eux il y aura toujours de petites routes vierges – combien de vierges déjà pour ces terroristes de la route ? – et autres réalismes de petite main mais de grande raison. Une histoire de pot de fer à échanger contre un conteneur de vaseline peut-être, et ceux qui l'ont compris savent apprécier ce qui est bon. ___ C'est dur d'imaginer qu'il y a des combats qui mènent à des guerres perdues, mais j'ai la foutue impression que cette vision prémonitoire chez certains était la seule pertinente. Cela fait maintenant plus de 15 ans qu'on se prend du sécuritaire à pleins poumons (avant, c'était peut-être seulement de la fumette d'ado derrière l'église du village). Que comme toute mesure répressive ça marche mal, que ça maltraite les gens. Que ça les humilie et les déresponsabilise gravement, à part ceux que cela révolte et qui se comportent vraiment mal. Si seulement cette maltraitance se bornait à nous interdire de polluer et de nous défoncer dans les nombreux sens du terme sur la route. Cela fait des années que je lis, à chaque tranche du saucisson liberté qu'on nous découpe soigneusement, légalement, constitutionnellement (en changeant la loi au besoin) que d'autres combats réclament toutes nos forces. Et je constate que forces plus ou moins engagées, le résultat reste le déni de démocratie. De plus, cette analyse-là est mal comprise, peu partagée fondamentalement puisque râler, un vrai sport de combat, n'engage pas à grand chose, et ne révèle pas fondamentalement une force d'opposition formée. L'abrutissement dans lequel nous sombrons est programmé, accepté. ___ Et puis soyons réalistes : de quoi avons-nous peur actuellement ? Quelles sont les questions que nous voudrions voir résoudre, si ce n'est le combat contre les inégalités qui se creusent, la perte de l'emploi, de la dignité, la pauvreté, la violence qui grandit, les communautarismes, les harcèlements croisés de gens toujours moins d'accord les uns avec les autres, mais aussi les grandes peurs que suscitent la pollution, la corruption, la disparition des ressources et des espèces ? A voir comment et contre qui travaillent les détenteurs de pouvoir aujourd'hui oui, nous comprenons confusément pour certains que la question du déplacement individuel comme nous l'avons apprécié est sans objet. ___En passant Claudius, le référence à MélEnchon n'a aucun sens, ses combats sont sans aucun rapport avec un quelconque état d'âme concernant la réduction dela vitesse sur les routes ! Et Fred je t'en prie, crois bien que je suis révolté par la dérive autoritaire qu'on se prend dans la gueule. Peu devrait m'importer le qualificatif me sera appliqué, les réseaux ne sont pas toujours le lieu de la convivialité et de la compréhension mutuelle. Mais de fait, plus d'un point de vue lus ici, fondés sur un constat factuel, ne peuvent qu'être reocnnus, avec rage en ce qui concerne le constat qu'ils décrivent. ___ Enfin, une contribution radicale de R. Enthoven que je vous recommande vraiment d'aller voir ici : https://www.youtube.com/watch?v=-4jsElKPGec&feature=youtu.be&t=12m24s .
Bestof: 
1
Ludo, ta mémoire te joue des tours. Le changement de logo de la FFMC, c'est en 2013. LE CNSR, la FFMC en a quasiment tout le temps été membre (enfin quand il existait). Ce qui n'a jamais empéché la ffmc d'appeler à manifester, de faire des marquages des radars, etc. Donc tu fais des liens entre des trucs qui n'ont pas de rapports, comme la DSR en fait entre la baisse des tués et l'implantation des radars. Sauf que, comme tu le dis, ce sont les motards lambda qui sont mous. Donc la FFMC ne peut pas être virulente si elle n'est pas suivie. Elle se retrouve un peu dans la situation de la CGT avec la loi travail : vent debout contre des mesures, rencontrant quand meme les personnes à qui elle s'oppose, mais personne pour agir. Donc si les motards ne veulent pas se retrouver avec une "loi travail" sur la route, ils savent ce qu'ils ont à faire.
Bestof: 
1
Comme si la FFMC décidait de qui va être invité sur le plateau des TV et radios ! Et c'est aussi la FFMC qui fait le montage des sujets ! Les grands médias se foutent comme de leur première chaussette de la sécurité routière, c'est bien plus bankable d'inviter des catastrophistes qui défendent à tout crin la sanction-répression comme la LCVR que des gens qui ont de vraies propositions de sécurité routière et en prouvent l'efficacité en les mettant en oeuvre. Pour info, Mumu07, quand le Premier Sinistre se dit favorable à une mesure, quand on sait que c'est lui qui préside le CISR, dire que le gouvernement n'est pas dingue, c'est ignorer toute la teneur exclusivement anxiogène et répressive des mesures dites de "sécurité routière" promulguées ces dernières années. C'est de l'incompétence pure et simple que tout baser sur la répression et les restrictions, qui n'ont pour effet que de diminuer les causes des accidents et pas de faire en sorte qu'ils n'arrivent plus par la formation, l'information et l'éducation. Une pluie d'amendes et de restrictions n'a jamais, ne fera jamais avancer la sécurité routière, la hausse des chiffres de ces trois dernières années le démontre. Quand on a des incompétents au pouvoir, comme aurait dit Audiard, ils osent tout !

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Dakar moto 2020 : Edwin Straver est décédé...

Le Dakar pleure la mort d'un deuxième pilote moto : Edwin Straver, décédé ce vendredi des suites de ses blessures après sa lourde chute dans la 11ème et avant-dernière étape du rallye. Le motard néerlandais, vainqueur l'an passé en malles-moto, avait 48 ans...
Dakar 2 commentaires
WSBK et WSSP 2020 : les pilotes français dans les starting-blocks

Loris Baz sur R1 et Sylvain Barrier sur Panigale V4R, Jules Cluzel, Corentin Perolari et Andy Verdoïa sur R6, Lucas Mahias sur ZX-6R : la France sera représentée par six pilotes cette saison en World Superbike et World Supersport. Ils se préparent activement pour la première course, dans un mois en Australie.
Andrea Iannone entendu par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février

Les choses se précisent pour Andrea Iannone, contrôlé positif à une substance de la famille des stéroïdes : le pilote Aprilia est convoqué par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février, ce qui exclut sa présence au "shakedown" de reprise du MotoGP en Malaisie. Le n°29 risque jusqu'à quatre ans de suspension. Explications.
Pilotes et équipes 26 commentaires
Fabrice Recoque (Honda) : nous retrouvons les volumes de 2008 avant la chute violente du marché

Honda a immatriculé 33 132 motos en France en 2019 (+15,2%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur de la marque japonaise dresse son bilan et fixe ses objectifs 2020. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Fabrice Recoque.
Interviews 1 commentaire
Eric Antunes (KTM) : un marché à +5% en 2020 serait encore un bon résultat

KTM et Husqvarna ont immatriculé respectivement 8164 et 2129 motos en France en 2019 (+4,2 et +14,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le président de la marque autrichienne dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC d'Eric Antunes.
Guillaume Vuillardot (Suzuki) : Euro5 va nous pousser à évoluer et à changer

Suzuki a immatriculé 7643 motos et scooters en France en 2019 (+6,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur commercial de la marque japonaise dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Guillaume Vuillardot.
Pierre Audoin (Indian) : la FTR est un succès et crée un vrai nouveau segment

Indian a immatriculé 1880 motos en France en 2019 (+24,3%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le responsable de la marque américaine dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Pierre Audoin.
Jérôme Jullien (SIMA) : Royal Enfield mérite une mention spéciale

Via la SIMA, Royal Enfield et Mash ont immatriculé 3545 et 2633 motos en France en 2019 (+98,5 et +4,4%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur marketing de l'importateur français dresse son bilan et fixe ses objectifs 2020. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Jérôme Jullien.
Marché moto 2019 (1/12) : Bilan annuel complet

Le Journal moto du Net dresse le bilan complet du marché français du motocycle en 2019 : chiffres, graphiques, analyses, meilleures ventes, évolutions du marché, classements des constructeurs, nombre d'immatriculations de 125 cc, grosses cylindrées et scooters à 3 roues... Découvrez le sommaire.

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...