• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
BOL D'OR 2004
Magny Cours, le 13 septembre 2004

Pas de Bol pour le GMT...

Pas de Bol pour le GMT...

66 000 spectateurs ont assisté ce week-end sur le circuit de Magny Cours à la 68ème édition du Bol d'Or. Une cuvée 2004 alternativement pluvieuse et ensoleillée, qui voit le SERT s'imposer avec brio pour la 9ème fois. Compte rendu en couleurs.

Imprimer

66 000 spectateurs ont assisté ce week-end sur le circuit de Magny Cours à la 68ème édition du Bol d'Or. Une cuvée 2004 alternativement pluvieuse et ensoleillée, qui voit le SERT s'imposer avec brio pour la 9ème fois. Compte rendu en couleurs.

Vendredi

12h40. C'est la Suzuki n°1 qui s'empare de la pole en 1:43.465, un poil devant la Yamaha n°94 (1:43.571) qui a préféré "se concentrer sur les réglages", explique Christophe Guyot. La Suzuki n°2 occupe la 3ème place en 1:44.200 devant la Kawasaki n°11 et les Yamaha n°12 et 41. Sur les trois filles engagées cette année, seule Fabienne Migout se qualifie au guidon de la Suzuki n°14 du Genous Team, aux côtés des frères jumeaux Ludo et Yvan Genestier. "En voyant qu'on n'était pas qualifié, j'avais les larmes jusque-là", nous confie Magalï Langlois du 3A Racing Team...

1_04.jpg (52373 octets)

Samedi

10h00. A quelques minutes du warm up, changement de pilote sur l'une des favorites, la Suzuki n°1 du SERT. Pour des raisons diplomatico-médiatiques, Dominique Méliand préfère en effet placer un pilote japonais sur chacune des deux machines. La n°1 sera donc emmenée par Vincent Philippe, Keiichi Kitagawa et Mathieu Lagrive, et la n°2 par Christophe Cogan, Olivier Four et Atsushi Watanabe.

meliand_01.jpg (38741 octets)

11h30. Félicité pour son tout nouveau titre de champion du monde d'endurance, Christophe Guyot préfère rester concentré sur le départ de ce 68ème Bol d'Or. "Merci, mais tu me diras bravo après, si on gagne ce Bol ! Et c'est pas parce qu'on est champion du monde qu'on va gagner, même si comme chaque année on prend le départ pour la victoire"...

gmt_01.jpg (57803 octets)

12h30. Les animations dans la ligne droite des stands font monter la pression chez les spectateurs de la tribune principale pleine à craquer.

stunt_01.jpg (58299 octets)

stunt_02.jpg (53364 octets)

stunt_03.jpg (50437 octets)

13h30. Rebondissement chez les filles : les trois engagées prendront finalement toutes le départ ! Magalï Langlois (Yamaha n°67) et Christelle Orsi (Suzuki n°55) prendront respectivement le guidon de la Yamaha n°57 du Team Moto LTG (Les Téméraires du Galet, en référence à leurs débuts en courses de solex) et de la Yamaha n°37 du Team Deletang. "J'ai été adoptée par la 57", explique Magalï visiblement très soulagée, "car ils ont cassé deux pilotes et le Team LTG a eu la gentillesse de m'accueillir aux côtés de Cyril Huvier et Hervé Gilly !".

magali_01.jpg (43393 octets)

15h00. Départ ! C'est David Checa sur la Yamaha n°94 du GMT qui fait le hole shot devant David Morillon sur la Kawasaki n°8 du Team Bolliger, suivi par la Suzuki n°1 du SERT aux mains du bisontin Vincent Philippe. Reléguée à la 5ème place suite à une petite erreur dans le virage du Château d'eau, la Kawasaki n°8 est immédiatement remplacée dans le trio de tête par sa grande soeur officielle, la Kawasaki n°11 emmenée par Julien Da Costa, qui met du gros gaz et passe David Checa dès le quatrième tour. La ZX-10 prend alors en chasse les deux Suzuki officielles, et parvient à passer la n°2 tandis que la n°1 creuse impitoyablement l'écart.

depart_01.jpg (59177 octets)

depart_02.jpg (51365 octets)

tourXX_03.jpg (51133 octets)

tourXX_01.jpg (45432 octets)

11_en_tete_01.jpg (37198 octets)

tourXX_02.jpg (45013 octets)

debut_03.jpg (40362 octets)

debut_02.jpg (45501 octets)

15h36. La Kawasaki n°8, victime d'une chute sans gravité, repasse au stand pour des problèmes de roue arrière. Elle repart mais devra à nouveau s'arrêter quelques minutes plus tard pour un problème de frein arrière.

8_01.jpg (32215 octets)

15h35. chute sans gravité de la Yam n°38 dans l'épingle d'Adélaïde.

38_02.jpg (49752 octets)

15h40. Grosse chute à haute vitesse de Christelle Orsi dans la courbe d'Estoril mais la Yamaha n°37 du Team Delétang est roulante et Christelle rentre au stand par la voie de sécurité pour repartir 17 minutes plus tard.

37_01.jpg (56066 octets)

15h58. Apparition de la pluie... Thierry Traccan sur la Suzuki n°34 du Team Moto Revue chute dans le virage du 180 degrés.

34_03.jpg (48354 octets)

16h22. Violente chute de Gwen Giabbani sur la Yamaha n°12 de Freebike Performance, qui mettra près d'une heure pour ramener sa machine aux stands.

16h24. Victime d'une crevaison lente à l'avant, la Suzuki n°2 repasse au stand et perd une dizaine de places.

2_ravitaillement_01.jpg (59227 octets)

16h27. Abandon de la Suzuki n°21. La Suzuki n°44 abandonne également à 17h02 sur casse de boîte de vitesses.

44_stand_01.jpg (50620 octets)

17h06. Une violente averse s'abat sur le circuit de Magny Cours alors que la Suzuki n°1 a toujours un tour d'avance sur la Yamaha n°94, qui conserve sa deuxième place devant la Kawasaki n°11 et la Suzuki n°2.

pluie_stands_01.jpg (42900 octets)

94_pluie_01.jpg (34233 octets)

17h09. William Costes s'élance après avoir chaussé ses pneus pluie, mais chute à la sortie de la Grande Courbe et doit regagner les stands à vitesse réduite sous des trombes d'eau, tandis que la safety car fait sa première intervention. Le GMT 94 rétrograde à la 15ème place...

17h16. La course est toujours neutralisée par la safety car.

17h30. Après 2h30 de course, alors qu'une pluie violente détrempe toujours la piste, la Yamaha n°94 peine à trouver les bons réglages et occupe la 13ème place derrière la Suzuki n°1 qui fait toujours la course en tête, un tour devant la Kawasaki n°11. Suivent la Suzuki n°2, la Yamaha n°41 du Team Deletang, la Honda n°91 de DAP Moto, la Kawasaki n°49 de Scratch Moto, la Honda n°6 de National Moto, la Suzuki n°72 du Junior Team Endurance, la Honda n°5 de National Moto, la Suzuki n°30 de Zone Rouge et la Yamaha n°38 d'Endurance Moto 38.

17h31. Chute des Yamaha n°90 et 68 et des Suzuki n°61 et n°1. Mathieu Lagrive sur la Suzuki n°1 rentre aux stands. Mauro Sanchini sur la Kawasaki n°11 prend la tête de la course à 17h34.

17h41. Vincent Philippe relance la Suzuki n°1 qui repart des stands en 10ème position. La pluie semble se calmer un peu... mais redouble de violence quelques minutes plus tard.

18h00. La Suzuki n°72 passe 4ème et prend la tête de la catégorie Stocksport. La Kawasaki n°11 conserve le commandement devant la Suzuki n°2 et la Yamaha n°41. La Yamaha n°94 qui a quatre tours de retard est remontée à la 9ème place. Suite à son accrochage, la Suzuki n°1 est en 11ème position.

18h06. La Kawasaki n°11 qui fait toujours la course en tête écope d'un stop and go pour vitesse excessive dans la voie des stands.

11_pluie_01.jpg (41494 octets)

18h20. Chute d'Emmanuel Lentaigne sur la Kawasaki n°90. En tête de la course, 44 petites secondes séparent la Kawasaki n°11 de la Suzuki n°2. Belle remontée de la Suzuki n°1 qui reprend la 6ème place devant la Yamaha n°38.

18h24. Arrêt de la Suzuki n°2 et de la Kawasaki n°11. Stéphane Duterne laisse le guidon de la machine de tête à Julien Da Costa.

11_10.jpg (54177 octets)

18h28. La Kawasaki n°11 effectue son stop and go et repart avec une avance de 44 secondes sur la Suzuki n°2.

18h30. Deuxième chute pour la GMT 94, aux mains de David Checa. Sébastien Gimbert prend le relais en repartant 15ème à 8 tours des premiers.

18h38. La Yamaha n°141 est au ralenti sur le circuit et la Suzuki n°110 en difficulté rentre aux stands. La Kawasaki n°11 a maintenant un tour d'avance sur la Suzuki n°2. La Suzuki n°1 reléguée en 15ème position suite à sa chute effectue une remontée magnifique et prend la 4ème place.

18h45. Chute de la Yamaha n°141 qui devra passer un long moment au stand pour un changement de carénage et de plusieurs pièces cassées.

18h50. Deuxième neutralisation de la course par la safety car, suite à de l'huile répandue sur la piste. Le GMT à la 15ème place semble avoir beaucoup de mal à revenir sur les leaders. La Suzuki n°47 abandonne sur casse moteur.

94_apres_chute_checa.jpg (47222 octets)

19h19. La safety car quitte la piste, Vincent Philippe s'arrête pour ravitailler et double son relais pour tenter de continuer sa belle remontée. La Suzuki n°1 est alors 5ème à quatre tours de la Kawasaki de tête, juste derrière la Suzuki n°72 du Junior Team, 1ère provisoire en catégorie Stocksports.

19h25. Chute de Kevin Schwantz sur la Suzuki n°34 du team Moto Revue. Un changement de carénage plus tard, il reprend la piste à 19h47 et signe un tour en 2:07.698, soit un dixième de moins que le meilleur temps signé par Vincent Philippe sur la Suzuki n°1 !

19h35. La Suzuki n°1 passe en 4ème position devant la n°72.

72_pluie_01.jpg (24712 octets)

19h39. Chute de la Yamaha n°33 de Chalon Moto en 12ème position.

19h46. La Suzuki n°34 repart en 52ème position avec Kevin Schwantz au guidon.

19h50. Akira Watanabe sur la Suzuki n°2. passe le relais à Christophe Cogan.

2_pluie_01.jpg (28491 octets)

19h54. La Yamaha n°94 du GMT remonte à la 10ème place après avoir doublé dans le même tour les Suzuki n°16 et 84.

20h16. La Suzuki n°14 du Genous Team est arrêtée dans le bac à graviers suite à un problème mécanique.

14_nuit_01.jpg (50169 octets)

20h32. La Kawasaki n°49 de Scratch Moto Angers repasse au stand suite à une légère chute de Bertand Sébileau.

20h35. Nouvelle neutralisation par la safety car suite à une chute de la Yamaha n°33 du Team Chalon Moto qui reste au milieu de la piste, mais le pilote est indemne. La course reprend quelques minutes plus tard.

20h54. La Kawasaki n°11 tient toujours la tête de la course avec deux tours d'avance sur la Suzuki n°1 et trois tours sur la n°2, mais elle chute dans le virage du Château d'eau. Plus de peur que de mal pour Frédéric Moreira mais la Kawa doit repasser au stand pour remplacer tout le flanc droit.

21h00. Chute de la Suzuki n°2 aux mains de Chrisophe Cogan, alors qu'il allait prendre la tête suite à l'arrêt de la Kawasaki n°11 ! Nouvelle intervention de la safety car. Les deux machines restent immobilisées aux stands. La Suzuki n°1 s'arrête également au stand. Les trois machines de tête sont immobilisées. Le GMT est 9ème avec 3 minutes de retard sur les leaders.

2_nuit_03.jpg (54589 octets)

21h07. Chute de la Suzuki n°1 aux mains de Keiichi Kitagawa pendant la neutralisation ! Les trois leaders sont immobilisés aux stands ! La Kawasaki n°11 repart en 3ème position.

21h10. La Suzuki n°72 a pris la tête de la course lorsque la n°1 repart aux mains de Keiichi Kitagawa et prend la 2ème place. C'est une Stocksport qui mène ce 68ème Bol !

21h18. La Suzuki n°2 repart à son tour en 5ème place. La safety neutralise toujours la course.

21h39. La Honda n°5 occupe la 4ème place derrière la Kawasaki n°11 et les Suzuki n°1 et 72, tandis que la Honda n°6, victime de gros problèmes électriques, stagne en 53ème place avec 80 tours de retard sur le leader... La n°14 du Genous Team est 30ème, la n°57 de LTG 37ème et la n°37 de Delétang 46ème. La Kawasaki n°8 de Bolliger est 13ème. De son côté, la Suzuki n°34 de Kevin Schwantz Moto Revue est 50ème avec 31 tours de retard sur les leaders.

21h46. Fin de la neutralisation, la course reprend enfin ! La Suzuki n°72 tient toujours la tête, suivie à 1:36.382 par la n°2. La Kawasaki n°11 est 3ème à 2:4.860 du leader.

21h48. La Suzuki n°1 repasse en tête tandis que la Yamaha n°94 progresse en 8ème position à 5 tours du leader. Abandon de la Honda n°91.

91_pluie_01.jpg (31980 octets)

22h21. Chute sans gravité de Magalï Langlois sur la Yamaha n°57 de LTG alors qu'elle est 36ème à 17 tours des leaders. La pilote du 3A Racing Team repart immédiatement.

22h23. La Suzuki n°2 s'empare de la 4ème place devant la Honda n°5 de National Moto, puis de la 3ème devant la n°72 du Junior Team Suzuki, toujours en tête des Stocksports.

22h58. A 2 minutes du tiers de la course, la Yamaha du GMT tourne en 2:07 et poursuit sa remontée, à 5 tours de la Suzuki n°1 qui tourne en 2:12. La Kawasaki n°11 en 2ème position réduit également son retard et n'est plus qu'à 39 secondes de la Suzuki n°1 lorsqu'elle rentre soudainement au stand, victime d'une fuite d'huile. Elle repart deux minutes plus tard aux mains de Julien Da Costa...

gmt_nuit_01.jpg (54036 octets)

23h00. La Honda n°5 prend la 4ème place devant la Suzuki n°72 et la Suzuki n°2 s'empare de la 2ème place suite à l'arrêt au stand de la Kawasaki n°11. Les deux machines du SERT reprennent les commandes, tandis que le GMT n'est plus qu'à 5 tours du leader. La nuit s'annonce à l'image de ce 68ème Bol : agitée et âprement disputée !

23h10. Comme des métronomes, la Suzuki n°2 et la Yamaha n°94 tournent en 2:06 et la n°1 en 2:12.

23h16. La Suzuki n°10 passe 10ème devant la Kawasaki n°199.

10_nuit_01.jpg (46250 octets)

23h22. Abandon de la Kawasaki n°8 du team Bolliger, moteur cassé.

23h25. 30 petites secondes séparent la Kawasaki n°11 en 3ème position qui tourne en 2:03 et la Suzuki n°2 à la 2ème place. Abandon de la Suzuki n°27, moteur serré. La Yamaha n°38 passe 12ème devant la Yamaha n°99.

99_nuit_01.jpg (44312 octets)

23h37. Une nouvelle averse de courte durée s'abat sur Magny-Cours. Chute de Giovanni Legname sur la Suzuki n°20.

23h54. La Kawasaki n° 11 prend la 2ème place devant la Suzuki n°2 qui s'arrête au stand.

Dimanche

00h16. Abandon de la Yamaha n°41 sur problèmes électriques.

00h22. Chute de Patrick Vieira sur la Yamaha n°68.

00h26. La Suzuki n°1 reprend un tour à la Kawasaki n°11 qui vient de changer de pilote, Da Costa ayant passé le relais à Moreira.

00h59. La Suzuki n°72 du Junior Team prend la 4ème place devant la Honda n°5 de National Moto.

01h21. Magalï Langlois sur la Yamaha n°57 chute à Adélaïde et rentre au stand à 01h49. La moto reprend la piste à 02h15 après le changement du radiateur et du carénage.

57_nuit_01.jpg (43700 octets)

01h30. Chute de Jean-Philippe Genetay au guidon de la Yamaha n°37, qui repart un quart d'heure plus tard après changement de platine gauche et de carénage.

deletang_nuit_01.jpg (47131 octets)

01h35. La Kawasaki n°29 du MC Cagnes-sur-Mer aux mains de Laurent Zanetto casse sa chaîne. Arrêt au stand jusqu'à 02h05.

01h58. Emmanuel Cheron chute dans le 180 avec la Suzuki n°45. Il repart en roulant pour rejoindre le stand d'où la moto ressort 6 minutes plus tard.

02h10. La Kawasaki n°11, en deuxième position, s'accroche avec un autre concurrent qui reste sur ses roues. Stéphane Duterne chute lourdement et se blesse à l'épaule mais continue sa course. Le carénage, la jante, la direction et les tés de fourche sont endommagés mais la Verte reprendra la piste à 02h17.

02h20. Chute de la Kawasaki n°29 dans le 180. Eric Bigoni rentre au stand à 02h25 et repart 4 minutes plus tard.

02h22. La Honda National Moto n°5 s'arrête au stand, amortisseur cassé, et repart à 02h30.

02h26. Keiichi Kitagawa en tête sur la Suzuki n°1 sort dans Golf mais évite le pire en ne chutant qu'arrivé dans le gravier à faible vitesse. Il rejoint le stand pour une intervention très rapide et repart toujours en tête.

meliand_03.jpg (58101 octets)

02h39. Abandon de la Yamaha n°38.

02h40. Nouvelle neutralisation de la course suite à la chute de Juan Kinnish au Nurburgring avec la Kawasaki n°59 qui a laissé de l'huile sur la piste. Trop abîmée, la machine sera contrainte à l'abandon à 03h15.

02h41. Abandon de la Yamaha Chalon n°33, boîte de vitesses cassée.

02h51. Fin de la neutralisation.

02h58. Da Costa chute au Lycée. La Kawasaki n°11 doit à nouveau se faire refaire une beauté au stand : carter, platine gauche et sabot sont changés malgré des vis récalcitrantes qui coûtent très cher en temps. La machine repart à 03h11.

03h00. Les écarts des trois machines de tête se sont réduits. La Suzuki n°1 mène toujours mais n'a plus qu'un tour d'avance sur la n°2 qui a doublé la Kawasaki n°11, victime de son accrochage, 3ème à deux tours. La GMT n°94 est 4ème dans le même tour que la Kawasaki.

2_nuit_01.jpg (46371 octets)

03h26. La Suzuki n°72 du Junior Team qui ravitaillait au moment de la neutralisation perd trois tours et deux positions, passant de la 4ème à la 6ème place. La Honda n°5 passe 5ème.

03h59. Uwe Reisse sur la Suzuki n°25 chute dans le 180 : la course est neutralisée pour la 6ème fois.

04h00. La Yamaha n°94 est passée 3ème à deux tours de la Suzuki n°1. La Suzuki n°72 du Junior Team est 4ème à cinq tours. La Kawasaki n°11 qui a rétrogradé à la 5ème place à sept tours du leader emmène sur ses talons la Honda n°5 de National Moto.

04h10. Fin de la neutralisation, la course reprend.

nuit_01.jpg (24026 octets)

04h15. Chute de l'anglais Henry Fincher sur la Suzuki n°16. Carénage et demi guidon sont remplacés mais un problème d'embrayage persiste. Après deux nouveaux arrêts, elle repart enfin à 05h58.

04h21. La Kawasaki n°199 écope d'un stop and go pour intervention des mécanos pendant le ravitaillement en essence.

04h22. Nouvelle chute de Kevin Schwantz à plus de 250 km/h dans la Grande Courbe, train avant endommagé. Le team manager Hervé Moineau décide que la n°34 ne reprendra la piste que pour la parade à 10 minutes de la fin avec la star au guidon.

schwantz_nuit_02.jpg (34756 octets)

05h00. Les positions des dix premiers sont inchangées. La Suzuki n°1 a repris un peu d'air. Elle compte maintenant deux tours d'avance sur la n°2 et un peu moins de trois devant la Yamaha n°94.

05h30. Chute de la Yamaha n°94 à Estoril. David Checa ramène au stand à la poussette une machine très sérieusement amochée...

06h00. La Kawasaki n°11 est repassée devant la Suzuki n°72 du Junior Team. Les deux machines sont à 9 tours de la Suzuki n°1, toujours en tête devant la n°2 à 2 tours. La Honda n°5 connaît des problèmes de boite de vitesses et repart à 06h30 en ayant perdu sa place dans le top 5.

06h15. La Suzuki n°1 fait toujours la course en tête, deux tours devant la n°2 et huit tours devant la Kawasaki n°11.

gmt_abandon_02.jpg (54223 octets)

06h15. La Yamaha n°94 repart en piste en 15ème position mais ne couvre que deux tours et revient aux stands pour de nouvelles réparations. C'en est vraisemblablement fini des espoirs du GMT pour ce Bol... La déception se lit sur tous les visages dans le stand du GMT. "Bon ben voilà, la messe est dite", lâche finalement Christophe Guyot : "le cadre est vrillé et le carter moteur est trop touché pour qu'on puisse continuer", explique-t-il à Moto-Net. "On remontait bien, la 2ème place était quasiment acquise... La victoire aurait été plus difficile, mais elle restait envisageable. Les trois pilotes et toute l'équipe ont tout fait pour gagner. David roulait à la limite pour poursuivre la remontée et on va plutôt le consoler que l'engueuler ! Si on avait eu le droit de changer le cadre on l'aurait fait, car en général on aime bien aller jusqu'au bout des choses... Mais le règlement ne le permet pas, ce qui est normal car ça reviendrait à changer de moto. Donc on abandonne, mais ça fait mal"...

gmt_abandon_01.jpg (56679 octets)

"On avait fait 13 podiums d'affilée avec la R1 ! C'est la fin d'une série, mais ça signifie donc aussi le début d'une nouvelle !", note encore avec un optimisme impressionnant le tout nouveau champion du monde d'endurance. Incroyablement serein, Christophe explique que le GMT sera là l'an prochain. "On aimerait quand même bien le gagner un jour ce Bol ! Et je sais que c'est possible ! Cette année la météo en a décidé autrement. Pourtant on avait finalement réussi à trouver les bons réglages sous la pluie... Enfin, en tout cas je crois qu'on ne peut pas nous reprocher de ne pas avoir essayé !" Le triste rideau de fer tombera peu après sur le stand du GMT, mettant un terme provisoire à l'aventure de cette équipe pas comme les autres...

meliand_02.jpg (46193 octets)

06h23. "Ah bon ???", s'exclame le patron du SERT lorsque nous lui apprenons l'abandon du GMT, quelques minutes avant l'annonce officielle. Un instant d'étonnement qui doit vite s'effacer devant les impératifs de la course : "Attends excuse-moi mais pas maintenant, ça rentre dans 30 secondes !" La Suzuki n°2 rentre en effet au stand pour un changement de relais particulièrement exprès et Dominique Méliand repart à la gestion de sa course qui s'annonce plutôt bien engagée. "C'est dommage, c'est toujours plus sympa de se battre jusqu'au bout contre nos concurrents", estime pour sa part Paulo, chef mécano du SERT. "Là on roule tranquille, on gère les écarts. Je pense que la Kawasaki aura du mal à remonter mais tu sais, en endurance, tant que le drapeau à damiers n'est pas sorti, tout peut arriver !"

2_nuit_02.jpg (46125 octets)

06h25. "Christophe, avec mon plus grand regret, vraiment", s'excuse le commissaire chargé de faire signer la feuille d'abandon au manager du GMT... Aux premières lueurs de l'aube, la signature de Christophe Guyot officialise l'abandon de la Yamaha n°94... Nul doute que Sébastien Gimbert aurait préféré fêter autrement son anniversaire, même si la sagesse, l'optimisme et la ténacité de Christophe Guyot forcent le respect et incitent à toujours y croire. Un jour, c'est sûr, ça viendra !

gimbert_nuit_01.jpg (41399 octets)

07h00. Belle lutte en catégorie Stocksports dominée par la Suzuki n°72 du Junior Team, qui occupe la 4ème position générale à 10 tours de la Suzuki n°1. La Kawasaki n°199, 6ème scratch et 2ème Stocksports, est à 8 tours de la 72, talonnée par la Yamaha belge n°99 d'EMS Acropoliss.

07h15. A la faveur d'un ennui de la Kawasaki n°199 qui n'avait plus de 3ème vitesse, la Yamaha n°99 passe 6ème scratch et 2ème Stocksports. La n°199 poursuit en l'état pour ne pas perdre trop de temps. La Kawasaki n°11 maintient sa belle troisième place.

11_11.jpg (49851 octets)

07h55. Début d'incendie sur la Honda n°5 de National Moto suite à de nouveaux soucis de boîte. Sébastien Scarnato s'arrête en bord de piste et ramène la machine au stand à la poussette par les voies de sécurité. Il entre au box à 08h10 sous les applaudissements des autres concurrents et abandonne sur casse de boîte de vitesses.

08h02. Au freinage d'Adélaïde, Stéphane Kokes sur la Suzuki n°42 lève la main et s'arrête, victime d'un problème de roulement arrière. Il rentre au stand et repart 7 minutes plus tard.

42_03.jpg (56511 octets)

08h21. Chute de la Suzuki n°25 du team suisse Attack, alors 20ème. Elle reprend la piste 7 minutes plus tard, le temps d'enlever quelques éléments de carénage cassés.

08h32. La Suzuki n°45 passe en 6ème position devant la Kawasaki n°199.

09h48. Troisième Stocksports, la Kawasaki n°199 rentre au stand et abandonne quelques minutes plus tard, victime de sa boîte de vitesses sans troisième rapport. Elle laisse la 3ème place Stocksports à la Yamaha n°141 de Délétang, trois tours derrière la Yamaha n°99 d'EMS Acropoliss.

10h26. 19ème abandon avec celui de la Kawasaki belge n°26 de Publi Team SPRL sur casse moteur.

10h45. Un peu plus de quatre heures avant l'arrivée, le SERT continue à gérer son avance. Dominique Méliand impose à ses troupes un rythme suffisamment élevé pour ne pas se déconcentrer, mais pas trop pour ne pas prendre de risques inutiles.

11h02. Christelle Orsi rentre au stand pour un problème d'échappement baladeur sur sa Yamaha n°37.

orsi_01.jpg (40925 octets)

11h40. Quatre tours séparent toujours les deux Suzuki de tête. "Quatre tours, c'est peu et c'est beaucoup", explique Dominique Méliand. "Je ne veux pas qu'elles se livrent une lutte interne et plutôt que de prendre des risques, je préfère qu'elles rallient l'arrivée dans cet ordre. Par ailleurs, je vous avais dit que certaines motos allaient m'embêter cette année, eh bien c'est le cas de la Kawasaki n°11 : elle est là et elle m'embête !"

12h29. Ravitaillement de la Suzuki n°72, toujours en tête des Stocksports.

12h33. A moins de 2h30 de l'arrivée, arrêt de la Kawasaki n°11, toujours 3ème au classement général. Les Verts sont à 12 tours de la Suzuki n°1 et à 8 tours de la n°2 quand Frédéric Moreira s'élance pour un nouveau relais. Le podium semble désormais bien établi et annonce un beau retour de Kawasaki.

trio_tete_03.jpg (49955 octets)

12h44. Christelle Orsi prend le relais de Jérémy Esnault sur la Yamaha n°37, sur laquelle ils ne sont plus que deux depuis cette nuit.

12h52. Chute de la Suzuki n°16 qui repart en fumant et doit passer au stand.

12h54. "On est mort en se battant, donc l'honneur est sauf... mais on est mort quand même !", résume un des membres du GMT 94 en évoquant l'abandon de la Yamaha n°94 suite à la chute de David Checa.

hospitality_yam_02.jpg (39614 octets)

12h56. Devant les dirigeants de la Mutuelle des Motards, principal sponsor du GMT 94, Christophe Guyot "s'excuse" pour ce Bol d'Or. "Ce sentiment de déception, on le vit ensemble et ma seule déception c'est de ne pas finir, pas de ne pas avoir gagné. Mais on n'abandonne pas dans l'échec ! On aurait pu assurer une 3ème place, on a préféré se battre pour gagner. On a mis une très grosse pression sur la Suzuki n°1 qu'on connaît bien. Ce fut une course incroyable en termes de chutes et beaucoup de pilotes ne savent pas pourquoi ils sont tombés. Je sais combien c'est dur de tomber en course, pour l'avoir vécu moi-même. Et on ne peut surtout, surtout pas en vouloir à David ! On reviendra l'an prochain et de toute façon on serait revenu même si on avait gagné, car on doit tout à cette course. Et depuis 6h du matin, dans nos têtes on prépare déjà le Bol 2005..." Longs applaudissements...

13h00. Chute de la Yamaha n°141 à Adélaïde alors qu'elle était en bagarre pour la 6ème place avec la Suzuki JLC n°45. Son pilote parvient à repartir, mais se voit intimer l'ordre de s'arrêter au stand en raison d'une fumée importante. La moto a perdu de l'huile dans la courbe.

13h04. Court instant de frayeur : la Suzuki n°2 rejoint son stand et entre directement à l'intérieur, laissant présager le pire... Mais Dominique Méliand fait immédiatement signe que tout va bien : il s'agit simplement de changer le bas de carénage, opération effectuée en quelques secondes. Si l'équipe du SERT reste studieuse, l'ambiance est de plus en plus festive à l'intérieur du stand. Joyeuse accolade entre Dominique Méliand et Atsushi Watanabe.

duo_tete_03.jpg (56745 octets)

13h06. La Suzuki n°1 toujours leader entre elle aussi directement au stand pour subir la même intervention. Le SERT fait tout pour ménager un peu de suspense !

duo_tete_05.jpg (64131 octets)

13h14. Magalï Langlois sur la Yamaha n°57 "croise les doigts : pour l'instant on tient !"

13h34. La Kawasaki n°11 rentre à l'intérieur du stand pour un changement de pneus et repart presque immédiatement.

11_01.jpg (39879 octets)

13h39. La Yamaha n°15 de Zone Rouge Belgique passe devant la Suzuki n°84 d'EMPP Endurance.

13h46. Abandon de la Yamaha n°141 de Délétang.

13h50. Enorme chute de la Suzuki n°84 d'EMPP Endurance qui passe par dessus le muret de sécurité au niveau du Château d'eau. Le pilote belge Michael Goffinghs est indemne.

14h00. Dernière heure de course ! Le podium se confirme de tour en tour.

trio_tete_02.jpg (48971 octets)

14h05. Court arrêt au stand de la Suzuki n°2 : Atsushi Watanabe laisse le guidon à Olivier Four qui franchira la ligne d'arrivée en deuxième position dans moins d'une heure.

14h06. La Kawasaki n°24 de 3D Endurance (Stocksport) passe 12ème devant la Suzuki n°84 d'EMPP Endurance (Superproduction).

14h08. Matthieu Lagrive laisse à Vincent Philippe, auteur du meilleur tour en course en 1:43.82, la joie de prendre le guidon de la Suzuki n°1 pour franchir en vainqueur la ligne d'arrivée dans 52 minutes.

1_02.jpg (41603 octets)

14h12. Les techniciens du Team Moto Revue installent les couvertures chauffantes sur la Suzuki n°34 qui reprendra la piste dans une demi-heure pour la parade de Kevin Schwantz.

14h19. Cinq tours séparent les Suzuki n°1 et 2 mais les deux machines du SERT roulent symboliquement l'une derrière l'autre afin de passer ensemble la ligne d'arrivée.

duo_tete_04.jpg (57392 octets)

14h15. Abandon officiel de la Suzuki n°84.

14h26. Arrêt de la Suzuki n°2 qui reste aux mains de Christophe Cogan pour une petite vérification de routine détendue, loin du rush des premières heures de course.

14h28. Arrêt de la Suzuki n°72, toujours en tête de la catégorie Stocksports. C'est Guillaume Dietrich, auteur du départ, qui prend le guidon pour le dernier relais.

14h30. Dernière demi-heure de course !

14h35. La Suzuki n°34 de Moto Revue reprend la piste aux mains de Kevin Schwantz.

34_01.jpg (45019 octets)

14h45. Les trois motos de tête prennent position pour le finish. Les deux Suzuki n°1 et 2 saluent la Kawasaki n°11 en la dépassant.

podium_meliand_01.jpg (59955 octets)

15h00. Les Suzuki n°1 et 2 offrent au SERT son neuvième Bol d'Or, suivies par la Kawasaki n°11 qui monte sur la troisième marche du podium. "Certains disent que la GSXR est une moto vieillissante", note Dominique Méliand. "Eh bien si c'est ça vieillir, je resigne tout de suite pour plusieurs années !" Félicitations à tous les concurrents et rendez-vous l'an prochain à Magny Cours, qui accueillera le Bol d'Or au moins jusqu'en 2009 !

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Je suis déçu car pour le bol 2004 ,j'étais ravitailleur de la suzuki 76 /Cottard /moto sport 76...et je vois avec désolation que les privés...sont vraiment privés...de budget,de victoire et aussi : de médiatisation !Grosse larme aussi pour Luc NOEL,qui était l'un de nos pilote et qui est décedé ce 06 aout 2006.Merci à lui pour cette 19 ème place que nous lui devont,ainsi qu'à Romain Chaucheprat et Zeff Enault,nos deux autres pilotes.Patrick le Ravit'ailleur.
Bestof: 
1
Lectures: 
0
Un super bol, le bol Suzuki avec le doublé et la parade de Mister Schwantz, que rêver de mieux? Bon boulot pour le compte rendu, bravo!

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Quartararo a-t-il enfreint le règlement des essais privés avec une moto non conforme ?

La Fédération internationale de motocyclisme (FIM) auditionnera plusieurs pilotes soupçonnés de ne pas avoir respecté les règles encadrant les séances d'essais privés en amont du Grand Prix d'Espagne prévu le 19 juillet. Fabio Quartararo ferait partie de la liste suite à ses tours de piste au Paul Ricard sur une R1 préparée... Explications.
Pilotes et équipes 1 commentaire
[Vidéo] Road : le film sur Joey "King du TT" Dunlop et les siens

C'est le 2 juillet 2000 que s'est tué Joey Dunlop lors d'une course sur route en Estonie. Moto-Net.Com rend hommage à cette légende du Tourist Trophy via le film Road, documentaire qui relate l'histoire de Joey, son frère Robert et ses neveux William et Michael... Séquence émotion.
Voxan repousse d'un an sa tentative de record du monde en moto électrique

L'ancien constructeur de motos françaises Voxan, réorienté vers la mobilité électrique depuis son rachat par Venturi en 2010, dévoile une version avancée de son prototype Wattman avec lequel Max Biaggi tentera de dépasser les 330 km/h en juillet 2021, un an après l'échéance initiale. Un nouveau retard dans l'épopée Voxan...  Explications.
Nouvelles fonctionnalités pour l'assistant à la conduite Coyote

Les boîtiers et l'application Coyote évoluent à l'approche des chassés-croisés de l'été : signalement des personnels autoroutiers, mise à jour des routes repassées à 90 km/h et nouvelles alertes de virages dangereux. Le leader européen des systèmes connectés d'aide à la conduite déploie également son propre assistant vocal... Explications.
Radars 1 commentaire
BMW lance le premier régulateur de vitesse adaptatif pour motos

Très apprécié des utilisateurs de motos routières, le régulateur de vitesse intègre une nouvelle fonction : il s'adapte désormais à la vitesse du véhicule qui les précède ! Annoncé dès 2018 par KTM, le dispositif ACC développé par Bosch est finalement lancé en premier par BMW.
R&D
Andrea Dovizioso se casse la clavicule pendant une course de motocross...

Andrea Doviziosio s'est fracturé la clavicule gauche lors de la manche d'ouverture d'un championnat régional italien de motocross sur le circuit de Monte Coralli de Faneza. Le pilote officiel Ducati s'est immédiatement fait opérer à Modène, en espérant éviter les complications pour le démarrage de la saison MotoGP... Explications.
Tout-terrain 1 commentaire
L'expérimentation des 80 km/h peut-elle prendre fin ?

Nous sommes le 1er juillet 2020, soit exactement deux ans après le début de "l'expérimentation" du 80 km/h sur les routes. Cette limitation de vitesse - qui a coûté de nombreux points et encore plus d'euros à tous ceux qui ne conduisent pas le nez rivé sur le compteur mais le regard loin devant ! - a-t-elle porté ses fruits en termes de mortalité routière ? Pas sûr...
Radars 1 commentaire

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

  • En savoir plus...