• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
THE UNTOUCHABLE
Paris, le 11 août 2009

Norton sur les traces de Triumph ?

Norton sur les traces de Triumph ?

Cela fait moins d'un an que Norton a été racheté par un anglais et rapatrié près de Donington Park, et déjà la marque propose une nouvelle version de sa Commando et réinvestit le Tourist Trophy. Norton rêverait-il - secrètement - d'imiter Triumph ?!

Imprimer

Il y a 111 ans, James "Pa" Norton créait à Birmingham son atelier de fabrication de pièces détachées pour bicyclettes... Très vite - en 1902 -, il se met à assembler ses premières motos : il utilise au début des moteurs français ou suisses mais fabrique dès 1908 ses propres monocylindres.

Or un an plus tôt, la marque Norton s'illustre déjà en compétition : Rem Fowler remporte le prestigieux Tourist Trophy de l'Ile de Man en catégorie Twin aux commandes d'une Norton mue par un moteur Peugeot ! Une victoire qui sera la première d'une longue série.

Commando 961 SE - Norton sur les traces de Triumph ? James Pa Norton / Norton Commando 850 - Norton sur les traces de Triumph ?

Parmi les grandes réussites de Norton figure incontestablement la Manx : la marque obtient grâce à elle - et à son fameux cadre Featherbed, le "lit de plumes" parent du double berceau - le titre mondial des constructeurs en GP 500 en 1950 avant de rafler les deux années suivantes avec Geoff Duke pas moins de trois titres pilote : deux en 350 cc et un en 500 cc !

Une autre Norton marque également son temps : la Commando. Pour preuve irréfutable, sa présence - en version 850 cc - dans la BD culte Joe Bar Team. L'anglaise est au début des années 70 une sacrée référence, et ce malgré sa boite "doublement" inversée : sélecteur au pied droit, première en haut et le reste en bas... Sacrés anglais !

Mais à la même période débarquent dans nos rues des japonaises. Ces dernières mettent à mal les européennes, anglaises en tête... Malgré les efforts consentis outre-manche - le gouvernement fondera Norton Villiers Triumph en 1973 ! -, Norton disparait de la circulation en 1978.

La Commando 961 SE

Et voilà qu'en 2009, Norton tente un come-back via, justement, la fameuse Commando... Initié depuis une quinzaine d'années par l'américain Kenny Dreer et sa société Vintage Rebuilds basée dans l'Oregon, le retour du célèbre bicylindre parallèle monté sur le cadre Isolastic se précise...

Commando 961 SE - Norton sur les traces de Triumph ?

L'an dernier, la marque Norton est rachetée par l'homme d'affaire anglais Stuart Garner - déjà à la tête de la section Racing de Norton -, ce qui permet son retour en Angleterre, du côté de Donington Park dans de nouveaux locaux de 1 400 m2.

Aussitôt, les anglais reprennent à leur compte le projet américain de Commando 961 et dévoilent en juin dernier leur Commando 961 SE - pour Special Edition of course - qui doit faire office de tremplin pour la marque...

"Lorsque nous aurons produit et vendu ces 200 motos, Norton produira un modèle standard de Commando", promettait, à l'occasion de la présentation de sa nouveauté, le directeur général de la marque 100% british.

Or aujourd'hui - alors que le début de la production des Commando "spéciales" "est prévu fin septembre", confirme le boss à Moto-Net.com -, les anglais ont bon espoir de lancer une Commando "de base" au printemps 2010 !

Commando 961 SE - Norton sur les traces de Triumph ?

Pour appâter le chaland, la SE se pare donc de sérieux atouts : bicylindre en ligne à refroidissement à air de 961 cc développant - mine de rien - 80 chevaux à 6 500 tr/min et 90 Nm (1 300 tours plus tôt), cadre tubulaire en acier suspendu sur des éléments Öhlins, jantes BST en fibres de carbone, freins Brembo série Or...

Pour un frenchie, la facture devrait s'élever "à 14 999 €, plus les taxes et les frais d'envoi et de mise en route",nous avertit le constructeur.

Un joli pactole en somme, mais force est de constater que tout ces éléments s'assemblent à merveille. Le coloris noir et or de la bête accentue quant à lui son style épuré, caractéristique des Seventies.

Commando 961 SE - Norton sur les traces de Triumph ?

On apprécie également la beauté des carters, la discrétion des pots - en photo du moins car "pour de vrai" moteur allumé ça reste à... entendre! - et la capitulation des britanniques en ce qui concerne les commandes aux pieds : le frein arrière est enfin à droite, le sélecteur à gauche !

Cette moto marquera-t-elle le début de la résurrection pour Norton ? Verra-t-on prochainement des Commando mais aussi des Manx, Atlas ou Dominator "version XXIème siècle" concurrencer les Bonneville, Speed ou Street Triple, Tiger ou Thunderbird de Triumph ?

Stuart Garner y croit fermement : "notre marque bénéficie d'une force et d'une valeur incroyables, nous allons affirmer notre statut de nouveaux propriétaires de cette marque mondialement connue et assurer à l'avenir un programme solide pour nos partenaires".

Alan Cathcart / Stuart Garner - Norton sur les traces de Triumph ?

"Beaucoup de concessionnaires en France sont intéressés", signale d'ailleurs à Moto-Net.Com le DG de Norton, "et certains ont déjà versé des avances à l'usine pour distribuer la moto une fois que tout sera en place".

Malheureusement, il n'y en aura pas pour tout le monde : "produire 200 motos pour le marché mondial signifie que chaque pays bénéficiera d'un nombre très limité de motos", nous signale Stuart Garner, "pour vous donner une idée de la demande, nos concessionnaires américains auraient voulu importer les 200 pour eux-seuls !".

Parallèlement, Norton entend également capitaliser sur son image sportive et renoue déjà avec la compétition de haut niveau grâce à sa NRV588, digne héritière de la RCW588 des années 90...

Battre Honda au TT !

Conçue dès 2006 par Brian Crighton - "Lord Compétition" chez Norton - , la NRV dispose des mêmes technologies de pointe que ces concurrentes : injection électronique, choix de cartographies moteur, contrôle de la traction, ride-by-wire...

NRV588 - Norton sur les traces de Triumph ?

L'anglaise se différencie toutefois - ou naturellement - des autres pistardes par son moteur rotatif de 588 cc (et de 170 chevaux à 11 500 tr/min !) ainsi que par un système d'admission plus avancé encore que ceux présents sur les Yamaha ou MV Agusta, puisque la hauteur de cornets varie progressivement et sur une plus grande distance (pour les curieux, lire notamment sur le site officiel Norton l'essai d'Alan Cathcart).

Autant dire que la Norton NRV 588 pilotée par Michael Dunlop - le neuveu du regretté Joey - a fait crépiter les flashes des spectateurs à sa sortie des stands lors du tout dernier Tourist Trophy de l'Ile de Man ! La bombe anglaise en a profité pour dépasser les 250 km/h en ligne droite mais n'a malheureusement pas pu disputer la finale de la catégorie Senior...

 NRV588 et Michael Dunlop- Norton sur les traces de Triumph ?

"En raison de l'annulation de la dernière séance qualif', nous n'avons pas pu poster de chrono et l'organisation ne nous a pas laissé courir, ce qui est à la fois compréhensible et très frustrant", regrette la marque, de retour sur le TT après 16 ans d'absence.

Pour les responsables, cette aventure demeure satisfaisante : "nous avons beaucoup appris de cet événement, Norton a obtenu 19 victoires en Senior TT et Honda en compte autant avec leur victoire aujourd'hui ", notait soigneusement Norton... qui fera tout son possible pour décrocher une 20ème couronne avant le géant japonais !

"Pour la saison 2010 ? Norton courra aux NW200, au TT de l'Ile de Man et au Ulster GP avec Michael Dunlop", nous avertit Stuart Garner... To be continued !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Dakar moto 2020 : Edwin Straver est décédé...

Le Dakar pleure la mort d'un deuxième pilote moto : Edwin Straver, décédé ce vendredi des suites de ses blessures après sa lourde chute dans la 11ème et avant-dernière étape du rallye. Le motard néerlandais, vainqueur l'an passé en malles-moto, avait 48 ans...
Dakar 2 commentaires
WSBK et WSSP 2020 : les pilotes français dans les starting-blocks

Loris Baz sur R1 et Sylvain Barrier sur Panigale V4R, Jules Cluzel, Corentin Perolari et Andy Verdoïa sur R6, Lucas Mahias sur ZX-6R : la France sera représentée par six pilotes cette saison en World Superbike et World Supersport. Ils se préparent activement pour la première course, dans un mois en Australie.
Andrea Iannone entendu par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février

Les choses se précisent pour Andrea Iannone, contrôlé positif à une substance de la famille des stéroïdes : le pilote Aprilia est convoqué par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février, ce qui exclut sa présence au "shakedown" de reprise du MotoGP en Malaisie. Le n°29 risque jusqu'à quatre ans de suspension. Explications.
Pilotes et équipes 17 commentaires
Fabrice Recoque (Honda) : nous retrouvons les volumes de 2008 avant la chute violente du marché

Honda a immatriculé 33 132 motos en France en 2019 (+15,2%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur de la marque japonaise dresse son bilan et fixe ses objectifs 2020. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Fabrice Recoque.
Eric Antunes (KTM) : un marché à +5% en 2020 serait encore un bon résultat

KTM et Husqvarna ont immatriculé respectivement 8164 et 2129 motos en France en 2019 (+4,2 et +14,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le président de la marque autrichienne dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC d'Eric Antunes.
Guillaume Vuillardot (Suzuki) : Euro5 va nous pousser à évoluer et à changer

Suzuki a immatriculé 7643 motos et scooters en France en 2019 (+6,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur commercial de la marque japonaise dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Guillaume Vuillardot.
Pierre Audoin (Indian) : la FTR est un succès et crée un vrai nouveau segment

Indian a immatriculé 1880 motos en France en 2019 (+24,3%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le responsable de la marque américaine dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Pierre Audoin.
Jérôme Jullien (SIMA) : Royal Enfield mérite une mention spéciale

Via la SIMA, Royal Enfield et Mash ont immatriculé 3545 et 2633 motos en France en 2019 (+98,5 et +4,4%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur marketing de l'importateur français dresse son bilan et fixe ses objectifs 2020. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Jérôme Jullien.
Marché moto 2019 (1/12) : Bilan annuel complet

Le Journal moto du Net dresse le bilan complet du marché français du motocycle en 2019 : chiffres, graphiques, analyses, meilleures ventes, évolutions du marché, classements des constructeurs, nombre d'immatriculations de 125 cc, grosses cylindrées et scooters à 3 roues... Découvrez le sommaire.

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...