• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
UNE PAGE...
Paris, le 4 décembre 2008

Massimo Tamburini quitte MV Agusta

Massimo Tamburini quitte MV Agusta

Incarnant à lui seul la quintessence du design italien, Massimo Tamburini a pourtant décidé de quitter sa marque fétiche à la fin de l'année. La présence d'Harley-Davidson dans le groupe aurait-elle mis fin à plus de 35 ans d'inspiration ?

Imprimer

"Le chef du design Massimo Tamburini se retirera de la compagnie en date du 31 décembre 2008", annonce MV Agusta dans un communiqué qui a déjà mis le feu aux poudres.

Massimo Tamburini quitte MV Agusta Massimo Tamburini quitte MV Agusta

Le "Michel-Ange" du deux-roues délaisse donc MV Agusta après 23 ans passés au sein du groupe Cagiva - dont treize à la tête du Centro Ricerche Cagiva - où il a conçu et élaboré ce que d'aucuns s'accordent à reconnaître comme étant les plus belles motos du monde : d'abord la Ducati 916 - Cagiva étant alors propriétaire de la marque de Bologne - et surtout la magnifique MV Agusta F4, que le génial créateur déclinera ensuite en roadster avec la Brutale.

Fondateur de Bimota en 1965 avec Valerio Bianchi et Giuseppe Morri, Massimo Tamburini développe très tôt un talent hors du commun pour la conception et la réalisation de motos à la fois belles et sportives. La première machine sort en 1973, puis l'italien s'immerge complètement dans cet univers qui le fascine tant : les GP 500. Il intègre ensuite le groupe Cagiva en 1985 et devient le maître d'oeuvre de la mal aimée Ducati Paso - en hommage au pilote Renzo Pasolini -, qui choque les puristes en raison de son esthétique particulièrement novatrice.

Massimo Tamburini quitte MV Agusta

Arrive ensuite la 916, dont les lignes ont inspiré récemment les 1098 et 1198, puis la F4 750 pour laquelle le designer aura les coudées franches, de la planche à dessin jusqu'au prototype dévoilé au salon de Milan en 1997. Une véritable révélation esthétique qui bouleverse les journalistes présents, littéralement subjugués par la beauté ensorceleuse et le souci - quasi maladif - du détail de ce quatre-cylindres en ligne, doté d'une sculpturale quadruple sortie d'échappements.

Depuis dix ans, l'incroyable concept continue de fasciner et de séduire sans prendre une ride. Simplement en portant sa cylindrée à 1000 cc, puis en se déclinant en séries toutes plus luxueuses et limitées les unes que les autres (dont la Oro, la SPR, l'Agostini, et la Tamburini), pour enfin passer à une cylindrée de 1078 cc, aboutissant à la rarissime et hallucinante F4 CC de 198 ch, produite en hommage au dirigeant de MV Agusta, Claudio Castiglioni, et vendue la bagatelle de 100 000 € !

Perfectionnisme et élevant la création d'une moto au rang d'art, Massimo Tamburini est aussi un homme plein de passion et intransigeant qui a dédié tout son talent et sa fougue à la moto et pour qui chaque aspect d'un deux-roues se doit d'être à la fois beau et fonctionnel.

Massimo Tamburini quitte MV Agusta

"J'ai consacré une partie importante de ma carrière à la conception de motos pour Cagiva et MV Agusta", a déclaré hier Massimo Tamburini. "Je suis extrêmement fier de la beauté et de la passion des motos que nous avons créées. Bien que ma décision ait été extrêmement difficile à prendre, je suis convaincu que les talentueux designers et ingénieurs de San Marin continueront à perpétuer la tradition d'excellence propre à MV Agusta. J'ai eu le privilège de réaliser de très nombreux rêves au cours de mes années avec Cagiva et MV Agusta et j'attends de voir avec intérêt les prochaines grandes réalisations de la compagnie", termine -malicieusement ? - ce personnage marquant.

Car si le gérant de MV Agusta lui rend un vibrant hommage - "il est l'une des légendes de l'industrie de la moto", estime Claudio Castiglioni -, nombreux sont ceux qui voient dans ce départ une réaction épidermique du designer à l'égard du récent rachat de la marque par Harley-Davidson (lire Moto-Net.Com du 11 juillet 2008). De pures spéculations sur lesquelles Tamburini n'a pas souhaité s'exprimer, arguant qu'il prévoyait de poursuivre ses activités dans d'autres domaines que la moto et de consacrer plus de temps à ses autres centres d'intérêts...

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo DesertX : le trail Ducati qui va faire des Euros !

Ducati investit le tout-terrain avec une nouvelle moto aussi belle qu'ambitieuse : le trail DesertX et son énergique bicylindre de 937 cc ! MNC l'a poussée dans ses retranchements sur route, pistes et petits chemins dans un essai vidéo ultra-complet pour découvrir les qualités et les défauts de cette inédite italienne en 21 et 18 pouces. 
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.
Essai MP3 530 hpe Exclusive : Piaggio remodèle son best-seller

Meilleure vente de scooter Piaggio en France, le MP3 500 connaît une importante évolution en 2022. Un plus gros moteur, un nouveau look et des fonctionnalités inédites (caméra de recul !?) doivent permettre au MP3 530 hpe Exclusive de séduire les scootomobilistes avides de nouveautés... à tout prix ?
Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai vidéo DesertX : le trail Ducati qui va faire des Euros !

Ducati investit le tout-terrain avec une nouvelle moto aussi belle qu'ambitieuse : le trail DesertX et son énergique bicylindre de 937 cc ! MNC l'a poussée dans ses retranchements sur route, pistes et petits chemins dans un essai vidéo ultra-complet pour découvrir les qualités et les défauts de cette inédite italienne en 21 et 18 pouces. 
CRF1100L Africa Twin 2023 : nouveaux coloris pour le maxitrail Honda

L'Africa Twin n'évolue pas techniquement pour 2023 mais reçoit de nouveaux coloris disponibles à partir d'octobre sur les CRF1100L standard et Adventure Sports. Présentation.
Trail 1 commentaire
Déclarations des pilotes MotoGP après le GP de Grande-Bretagne 2022

Francesco Bagnaia repart de Silverstone avec un grand sourire et les 25 points de la victoire, tandis que le clan français fait grise mine après la chute de Johann Zarco en tête du GP de Grande-Bretagne et la modeste 8ème de Fabio Quartararo, ralenti par un mauvais choix de pneus. Réactions des pilotes.
Grande-Bretagne 1 commentaire
Le marché moto dans le vague en cette fin de 1er semestre 2022

Au premier semestre 2022, le marché français du motocycle s’est rétracté de -6%, chutant même de -21 % en juin. Les motos et scooters résistent malgré de nombreux bâtons dans les jantes : pénuries de composants, Covid-19 et confinements en Asie, transport maritime saturé, livraisons compliquées... et d’autres menaces guettent ! Bilan.
Combien de temps attendre ma nouvelle moto 2022 ?

Si vous changez de moto cet été, armez-vous de patience : les délais de livraisons s'allongent faute de stocks, en raison notamment du ralentissement de la production en Asie. MNC fait le point avec les constructeurs sur cette problématique commune à presque toutes les marques.
Pratique 1 commentaire
Marché moto et scooter : interviews des constructeurs au 1er semestre 2022

Deux fois par an, Moto-Net.Com propose aux marques de moto et scooter en France de dresser leur bilan marché. Leurs responsables reviennent pour nos lecteurs MNC Premium sur le premier semestre 2022 (-6%)... mais aussi sur le prix de l’essence, le contrôle technique et la fin annoncée du thermique !
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...