• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 21 janvier 2014

Manuel Valls veut limiter les routes à 80 km/h...

Manuel Valls veut limiter les routes à 80 km/h...

Après le périph' passé de 80 à 70 km/h , les routes nationales et départementales pourraient bientôt être limitées à 80 km/h au lieu de 90... C'est en effet le nouveau chiffon rouge que le gouvernement agite pour masquer son impuissance à régler les vrais problèmes - crise économique, chômage, sécurité,…

Imprimer

Après le périph' passé de 80 à 70 km/h, les routes nationales et départementales pourraient bientôt être limitées à 80 km/h au lieu de 90... C'est en effet le nouveau chiffon rouge que le gouvernement agite pour masquer son impuissance à régler les vrais problèmes - crise économique, chômage, sécurité, cohésion sociale, avenir de la jeunesse, les sujets ne manquent pas.

Comme pour l'affaire des "quenelles", c'est de nouveau le ministre de l'intérieur qui s'y colle : interrogé ce matin par BFMTV, Manuel Valls a donné son feut vert pour expérimenter dans "plusieurs départements" (sans préciser combien) la limitation à 80 km/h sur les nationales et départementales.

"J'espère à partir de cette année 2014, peut-être à partir de la rentrée", a-t-il indiqué, ajoutant que "moi je crois qu'il faut expérimenter, il faut un travail pédagogique vis-à-vis de nos concitoyens. Beaucoup de concitoyens, d'automobilistes ont le sentiment qu'on les bride, qu'on les punit en permanence, qu'on les empêche de rouler (oh, vraiment, NDLR ?), moi je veux les convaincre que ce type de mesure peut être utile, donc on va sans doute l'expérimenter".

Alors que la mortalité sur les routes française est au plus bas (3250 tués en 2013, soit une baisse record de -11% par rapport à 2012, déjà en baisse record de -8% !), le ministre attend désormais de recevoir  les propositions du Conseil national de la sécurité routière et du comité des experts qui travaillent sur la question...

"Osons l'affirmer, c'est faux"

En attendant, l'association 40 millions d'automobilistes souligne que "la déclaration de Manuel Valls semble être profondément influencée par les préceptes de quelques lobbies anti-voitures reprenant des formules mathématiques antiques pour soutenir une baisse du nombre d'accidents. Considérant qu'1 km/h de vitesse moyenne en moins permet instantanément d'abaisser la mortalité de 4%, voilà sans doute pourquoi Manuel Valls, qui souhaite atteindre des objectifs de sécurité routière ambitieux, apporte une écoute attentive à leurs arguments".

"Osons l'affirmer, c'est faux", poursuit l'association qui a demandé un rendez-vous au ministre de l'intérieur et lancera en février une "grande opération de réinformation visant à rétablir la vérité sur les chiffres de l'accidentalité et sur l'inefficacité de cette mesure".  Car "si nous suivons ce théorème absurde, c'est aux endroits où la vitesse est la plus élevée que nous devrions observer le plus d'accidents. Et bien évidemment, ce n'est pas le cas", note 40 millions d'automobilistes : "mieux encore, 2012 a connu une réaugmentation des vitesses moyennes constatées sur nos routes françaises. Selon ce même théorème, nous aurions dû assister à une reprise à la hausse de l'accidentalité. Bien au contraire, l'année 2012 c'était soldée sur une baisse remarquable du nombre d'accidents".

"Quand on parle de vitesse, il s'agit de lutter contre la vitesse non adaptée aux conditions de circulation et cela n'est jamais décelé par une machine automatique", rappelle encore une fois l'association.

"Le ras-le-bol, c'est maintenant !"

De son côté, la Fédération française de motocyclisme (FFM) se demande "comment l'usager de la route peut encore supporter une telle répression, alors que l'industrie automobile et motocycliste est déjà au plus mal, que la population est déjà sévèrement réprimandée financièrement ou judiciairement pour de petites infractions"...

L'instance sportive de la moto en France proclame que "le ras-le-bol, c'est maintenant", car "même si pour l'instant il n'est question que d'un test limité à quelques départements, on peut penser que le ministre de l'Intérieur a déjà des idées bien arrêtées à ce sujet et prépare une baisse effective sur l'ensemble du territoire"...

"Freiner la privatisation des autoroutes"

Quant à la Fédération française des motards en colère (FFMC), elle "dénonce cette surenchère réglementaire qui consiste à toujours surveiller, culpabiliser et finalement contraindre les usagers, plutôt que de travailler à d’autres alternatives". La FFMC cite notamment les propositions suivantes :

  • "donner enfin des moyens à la formation, éternel parent pauvre de la sécurité routière"
  • "freiner la privatisation des autoroutes, réseaux les plus sûrs, mais hélas les plus chers"
  • "prendre en compte les spécificités de circulation des usagers en 2RM, catégorie la plus fragile, pourtant laissée volontairement de côté par le comité des experts qui ne considèrent pas ces usagers comme assez nombreux, contrairement à la masse des automobilistes sur lesquels sont basés leurs calculs et leurs théories sécuritaires"

L'association rappelle aussi que "la sécurité routière, ça devrait être le partage de la route, l’apaisement des comportements, l’anticipation... mais avec une sécurité routière à l‘Intérieur, c’est encore et toujours la méthode forte et la répression qu’on retrouve à l’extérieur ! Avec cette annonce, le ministre met les usagers de dexu-roues motorisés au pied du mur alors qu’en tant que représentant des usagers 2RM, la FFMC participait aux discussions engagées par ce même ministre… si la discussion est terminée, si elle n’a servi qu’à faire joli, si le bâton est à nouveau de sortie, alors il ne restera aux Motards en colère que ses moyens d’expressions traditionnels".

A suivre sur MNC : restez connectés !

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
3250 morts sur les routes, évidemment c'est beaucoup et désastreux pour ceux qui restent mais au regard des 38 millions de véhicules (estimation CCFA)cela ne représente rien en terme de pourcentage et pourtant on ponctionne toujours les mêmes avec de fausses excuses. Remontez vous les manches aux prochaines élections : non pas pour voter contre ou pire vous abstenir mais pour y aller et vous portez candidats. Commencez par cela et dans dix an se sera enfin la France d'en bas qui sera en haut.

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Le fabricant de pots KessTech incite les motards à rouler légal

Le fabricant allemand KessTech met en place une opération de recyclage visant à remplacer les pots d'échappements non-homologués actuellement montés sur des Harley-Davidson, Indian ou BMW, par ses propres pots électroniques, tout neufs, 100% légaux et au tarif réduit de 250 euros... Explications.
Tuyaucom face à l'assourdissant silence de la Sécurité routière...

Pierre Trotoux, génial inventeur du Tuyaucom, poursuit son combat avec le ministère de l'intérieur pour faire lever l'interdiction qui touche son astucieux système de communication entre le motard et son passager. Problème : l'administration contactée par MNC fait la sourde oreille depuis déjà cinq ans... 
Sécurité routière 4 commentaires
Les Harley-Davidson Sportster et Street dans le viseur des normes Euro5 

Les emblématiques Iron 883 et Iron 1200 ainsi que la populaire Forty-Eight ne répondent pas en l'état aux nouvelles normes Euro5, tout comme les peu appréciées Street 750 et Street Rod. Harley-Davidson fera-t-il le nécessaire pour éviter d'avoir un trou béant dans sa gamme ? Rien n'est moins sûr... Le point MNC avec la filiale française.
Husqvarna rappelle un millier de Vitpilen 701 et Svartpilen 701 en France

Husqvarna va devoir contrôler ses Vitpilen 701 et Svartpilen 701 (standard et Style) en raison d'éventuelles fuites de carburant dues à un potentiel défaut d'étanchéité du réservoir. Leurs propriétaires sont invités à se connecter sur le site internet de la marque. Explications.
Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en juin 2020

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en juin 2020. En attendant notre analyse complète du premier semestre, découvrez dès maintenant nos graphiques ainsi que les 100 meilleures ventes en France par modèles.
Le huitième Grand Prix moto des Amériques reporté du 16 au 18 avril 2021 !

C'est en annonçant l'annulation de l'épreuve du Superbike américain que les texans ont vendu la mèche : il n'y aura pas de MotoGP sur le circuit des Amériques cette année ! La prochaine visite de l'Intercontinental Circus aux États-Unis est programmée du 16 au 18 avril 2021. Explications.
Crutchlow remplacé par Alex Marquez ou Pol Espargaro chez Honda-LCR ?!

Cal Crutchlow admet être une victime collatérale de l'imprévisible transfert de Pol Espargaro de KTM à Honda en 2021... Le pilote de 34 ans, en perte de vitesse,  aurait pris contact avec Aprilia pour remplacer Iannone en vue de céder le guidon de sa RCV semi-officielle LCR. A qui ? Alex Marquez, bien sûr ! A moins qu'il ne s'agisse contre toutes attentes de Pol Espargaro ? Décryptage.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...