• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 21 janvier 2014

Manuel Valls veut limiter les routes à 80 km/h...

Manuel Valls veut limiter les routes à 80 km/h...

Après le périph' passé de 80 à 70 km/h , les routes nationales et départementales pourraient bientôt être limitées à 80 km/h au lieu de 90... C'est en effet le nouveau chiffon rouge que le gouvernement agite pour masquer son impuissance à régler les vrais problèmes - crise économique, chômage, sécurité,…

Imprimer

Après le périph' passé de 80 à 70 km/h, les routes nationales et départementales pourraient bientôt être limitées à 80 km/h au lieu de 90... C'est en effet le nouveau chiffon rouge que le gouvernement agite pour masquer son impuissance à régler les vrais problèmes - crise économique, chômage, sécurité, cohésion sociale, avenir de la jeunesse, les sujets ne manquent pas.

Comme pour l'affaire des "quenelles", c'est de nouveau le ministre de l'intérieur qui s'y colle : interrogé ce matin par BFMTV, Manuel Valls a donné son feut vert pour expérimenter dans "plusieurs départements" (sans préciser combien) la limitation à 80 km/h sur les nationales et départementales.

"J'espère à partir de cette année 2014, peut-être à partir de la rentrée", a-t-il indiqué, ajoutant que "moi je crois qu'il faut expérimenter, il faut un travail pédagogique vis-à-vis de nos concitoyens. Beaucoup de concitoyens, d'automobilistes ont le sentiment qu'on les bride, qu'on les punit en permanence, qu'on les empêche de rouler (oh, vraiment, NDLR ?), moi je veux les convaincre que ce type de mesure peut être utile, donc on va sans doute l'expérimenter".

Alors que la mortalité sur les routes française est au plus bas (3250 tués en 2013, soit une baisse record de -11% par rapport à 2012, déjà en baisse record de -8% !), le ministre attend désormais de recevoir  les propositions du Conseil national de la sécurité routière et du comité des experts qui travaillent sur la question...

"Osons l'affirmer, c'est faux"

En attendant, l'association 40 millions d'automobilistes souligne que "la déclaration de Manuel Valls semble être profondément influencée par les préceptes de quelques lobbies anti-voitures reprenant des formules mathématiques antiques pour soutenir une baisse du nombre d'accidents. Considérant qu'1 km/h de vitesse moyenne en moins permet instantanément d'abaisser la mortalité de 4%, voilà sans doute pourquoi Manuel Valls, qui souhaite atteindre des objectifs de sécurité routière ambitieux, apporte une écoute attentive à leurs arguments".

"Osons l'affirmer, c'est faux", poursuit l'association qui a demandé un rendez-vous au ministre de l'intérieur et lancera en février une "grande opération de réinformation visant à rétablir la vérité sur les chiffres de l'accidentalité et sur l'inefficacité de cette mesure".  Car "si nous suivons ce théorème absurde, c'est aux endroits où la vitesse est la plus élevée que nous devrions observer le plus d'accidents. Et bien évidemment, ce n'est pas le cas", note 40 millions d'automobilistes : "mieux encore, 2012 a connu une réaugmentation des vitesses moyennes constatées sur nos routes françaises. Selon ce même théorème, nous aurions dû assister à une reprise à la hausse de l'accidentalité. Bien au contraire, l'année 2012 c'était soldée sur une baisse remarquable du nombre d'accidents".

"Quand on parle de vitesse, il s'agit de lutter contre la vitesse non adaptée aux conditions de circulation et cela n'est jamais décelé par une machine automatique", rappelle encore une fois l'association.

"Le ras-le-bol, c'est maintenant !"

De son côté, la Fédération française de motocyclisme (FFM) se demande "comment l'usager de la route peut encore supporter une telle répression, alors que l'industrie automobile et motocycliste est déjà au plus mal, que la population est déjà sévèrement réprimandée financièrement ou judiciairement pour de petites infractions"...

L'instance sportive de la moto en France proclame que "le ras-le-bol, c'est maintenant", car "même si pour l'instant il n'est question que d'un test limité à quelques départements, on peut penser que le ministre de l'Intérieur a déjà des idées bien arrêtées à ce sujet et prépare une baisse effective sur l'ensemble du territoire"...

"Freiner la privatisation des autoroutes"

Quant à la Fédération française des motards en colère (FFMC), elle "dénonce cette surenchère réglementaire qui consiste à toujours surveiller, culpabiliser et finalement contraindre les usagers, plutôt que de travailler à d’autres alternatives". La FFMC cite notamment les propositions suivantes :

  • "donner enfin des moyens à la formation, éternel parent pauvre de la sécurité routière"
  • "freiner la privatisation des autoroutes, réseaux les plus sûrs, mais hélas les plus chers"
  • "prendre en compte les spécificités de circulation des usagers en 2RM, catégorie la plus fragile, pourtant laissée volontairement de côté par le comité des experts qui ne considèrent pas ces usagers comme assez nombreux, contrairement à la masse des automobilistes sur lesquels sont basés leurs calculs et leurs théories sécuritaires"

L'association rappelle aussi que "la sécurité routière, ça devrait être le partage de la route, l’apaisement des comportements, l’anticipation... mais avec une sécurité routière à l‘Intérieur, c’est encore et toujours la méthode forte et la répression qu’on retrouve à l’extérieur ! Avec cette annonce, le ministre met les usagers de dexu-roues motorisés au pied du mur alors qu’en tant que représentant des usagers 2RM, la FFMC participait aux discussions engagées par ce même ministre… si la discussion est terminée, si elle n’a servi qu’à faire joli, si le bâton est à nouveau de sortie, alors il ne restera aux Motards en colère que ses moyens d’expressions traditionnels".

A suivre sur MNC : restez connectés !

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
3250 morts sur les routes, évidemment c'est beaucoup et désastreux pour ceux qui restent mais au regard des 38 millions de véhicules (estimation CCFA)cela ne représente rien en terme de pourcentage et pourtant on ponctionne toujours les mêmes avec de fausses excuses. Remontez vous les manches aux prochaines élections : non pas pour voter contre ou pire vous abstenir mais pour y aller et vous portez candidats. Commencez par cela et dans dix an se sera enfin la France d'en bas qui sera en haut.

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Dakar moto 2020 : Edwin Straver est décédé...

Le Dakar pleure la mort d'un deuxième pilote moto : Edwin Straver, décédé ce vendredi des suites de ses blessures après sa lourde chute dans la 11ème et avant-dernière étape du rallye. Le motard néerlandais, vainqueur l'an passé en malles-moto, avait 48 ans...
WSBK et WSSP 2020 : les pilotes français dans les starting-blocks

Loris Baz sur R1 et Sylvain Barrier sur Panigale V4R, Jules Cluzel, Corentin Perolari et Andy Verdoïa sur R6, Lucas Mahias sur ZX-6R : la France sera représentée par six pilotes cette saison en World Superbike et World Supersport. Ils se préparent activement pour la première course, dans un mois en Australie.
Andrea Iannone entendu par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février

Les choses se précisent pour Andrea Iannone, contrôlé positif à une substance de la famille des stéroïdes : le pilote Aprilia est convoqué par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février, ce qui exclut sa présence au "shakedown" de reprise du MotoGP en Malaisie. Le n°29 risque jusqu'à quatre ans de suspension. Explications.
Pilotes et équipes 4 commentaires
Fabrice Recoque (Honda) : nous retrouvons les volumes de 2008 avant la chute violente du marché

Honda a immatriculé 33 132 motos en France en 2019 (+15,2%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur de la marque japonaise dresse son bilan et fixe ses objectifs 2020. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Fabrice Recoque.
Eric Antunes (KTM) : un marché à +5% en 2020 serait encore un bon résultat

KTM et Husqvarna ont immatriculé respectivement 8164 et 2129 motos en France en 2019 (+4,2 et +14,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le président de la marque autrichienne dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC d'Eric Antunes.
Guillaume Vuillardot (Suzuki) : Euro5 va nous pousser à évoluer et à changer

Suzuki a immatriculé 7643 motos et scooters en France en 2019 (+6,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur commercial de la marque japonaise dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Guillaume Vuillardot.
Pierre Audoin (Indian) : la FTR est un succès et crée un vrai nouveau segment

Indian a immatriculé 1880 motos en France en 2019 (+24,3%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le responsable de la marque américaine dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Pierre Audoin.
Jérôme Jullien (SIMA) : Royal Enfield mérite une mention spéciale

Via la SIMA, Royal Enfield et Mash ont immatriculé 3545 et 2633 motos en France en 2019 (+98,5 et +4,4%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur marketing de l'importateur français dresse son bilan et fixe ses objectifs 2020. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Jérôme Jullien.
Marché moto 2019 (1/12) : Bilan annuel complet

Le Journal moto du Net dresse le bilan complet du marché français du motocycle en 2019 : chiffres, graphiques, analyses, meilleures ventes, évolutions du marché, classements des constructeurs, nombre d'immatriculations de 125 cc, grosses cylindrées et scooters à 3 roues... Découvrez le sommaire.

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...