• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 23 octobre 2014

La Sterling MK5 230 cc Black Douglas s'apprête à traverser l'Europe

La Sterling MK5 230 cc Black Douglas s'apprête à traverser l'Europe

Le petit constructeur italo-britannique Black Douglas Motorcycles s'apprête à faire une traversée de l'Europe au guidon de sa Sterling, une moto "néo-rétro-mais-quand-même-beaucoup-plus-rétro-que-néo", afin de la faire connaître et " prouver sa robustesse ".

Imprimer

Le petit constructeur italo-britannique Black Douglas Motorcycles s'apprête à faire une traversée de l'Europe au guidon de sa Sterling, une moto "néo-rétro-mais-quand-même-beaucoup-plus-rétro-que-néo", afin de la faire connaître et "prouver sa robustesse".

Au guidon d'une Sterling Countryman Deluxe MK5 230 cc, accompagné d'un photographe et d'un caméraman, Fabio Cardoni, fondateur de Black Douglas, quittera Milan (nord de l'Italie) demain pour rejoindre Birmingham (centre de l'Angleterre) dimanche soir via Aoste, Chamonix, Dijon, Reims, Calais, Douvres et Londres.

La moto Sterling de Black Douglas s'apprête à traverser l'EuropeAvec ce trajet de "1000 miles" (1609 km) entre l'usine de Milan et son premier revendeur en Angleterre, Monday Motor (Boneshaker Choppers, I Love Dust et Superrb), l'objectif de Fabio Cardoni est de "prouver la robustesse et la fiabilité de cette moto au design anglais".

Après plusieurs prototypes MK1, MK2 et MK3, la première moto finalisée MK4 s'est "vendue à seulement trois clients", explique Black Douglas. Le premier modèle de série MK5 devrait être "prochainement homologuée au niveau européen", poursuit le constructeur qui en a "déjà vendu trois exemplaires et enregistré six commandes".

"La simplicité est plus attirante que la complexité"

La Sterling MK5 est actuellement disponible en deux versions (Basic et Countryman Deluxe, toutes deux personnalisables à souhait), mais une version Racer et un side-car devraient voir le jour prochainement.

"A la Black Douglas Motorcycle Company, nous pensons que l'acier est plus beau que le plastique et que la simplicité est plus attirante que la complexité", explique le constructeur qui décline son monocylindre 4-temps (boîte 5 vitesses) en 125, 150, 200 et 230 cc.

Black Douglas Sterling : l'arme anti radars !

Avec son look à faire pâlir d'envie nos grands-pères possesseurs d'Indian 1200 ou autres Saroléa culbutées (réservoir plat "sottocanna" de 9 litres, cadre et monocylindre simplissimes, freins à tambour, panier en osier, klaxon replica, etc.), la Sterling surfe avec encore plus d'aplomb que ses concurrentes "néo rétro" sur la nostalgie des motos d'antan.

Au point d'en faire une véritable philosophie de vie : "nous sommes motards et nous avons appris avec les années que la vitesse ne rime pas forcément avec plaisir", explique le constructeur. "Nous sommes convaincus que l'époque moderne nous force à vivre à un rythme artificiel et que faire de la moto devrait représenter une pause, pas la continuité des moments stressants de nos journées".

Black Douglas propose aussi plusieurs finitions pour le moteur (standard, noir ou Deluxe) et la cadre (basique, brut ou peint), ainsi qu'une multitude d'accessoires (guidons, phares, réservoirs, échappements, selles, bagagerie, boîtes de rangement en métal, panier en osier, pièces de cuir, etc.).

"La moto est entièrement montée à la main en Italie", précise Black Douglas Motorcycle interrogé par MNC : "les pièces moteur sont produites à Taiwan par un constructeur qui fabrique également les moteurs des Honda CG et des Suzuki GS, et nous les assemblons en Italie pour vérifier les tolérances".

14 chevaux, 95 kg

Le moteur de 124,9 cc développe une puissance de 12,7 ch à 7500 tours et un couple de 10,5 Nm à 5500 tours, tandis que son "grand" frère de 229,5 cc monte à 14 chevaux à 6000 tours avec un couple de 18,3 Nm à 4500 tours.

La nouvelle Sterling MK5, "entièrement faite à la main", est disponible sur commande à partir de 7900 € HT (9480 € TTC en France) mais également en kit à monter soi-même pour 5450 € HT (6540 € TTC en France).

Caractéristiques techniques Black Douglas Sterling

  Sterling 125 cc Sterling 230 cc
Monocylindre 4-temps 124,9 cm3 229,5 cm3
Alésage x Course 57 x 49 67 x 65
Puissance maxi 12,7 ch à 7500 tours 14 chevaux à 6000 tours
Couple maxi 10,5 Nm à 5500 tours 18,3 Nm à 4500 tours
Conso moyenne 35 km/l 32 km/l
Réservoir (plat)

9 litres

Longueur

2180 mm

Largeur 620 mm (guidon standard)
Empattement 1500 mm
Hauteur 960 mm (guidon standard)
Hauteur de selle 830 mm (jusqu'à 880 mm avec le kit selle ajustable)
Poids à vide 95 kg
Capacité de chargement 190 kg
Poids brut 300 kg (selon version)
Silencieux Acier inox avec catalyseur
Freins Double tambour
Pneus avant et arrière 90/90­21", 100/90-21", 2,75-21" ou 3,00-21"
Versions disponibles Standard et Coutryman Deluxe
Options, coloris et accessoires Selle ajustable, guidon en U, chapeau de réservoir, selle passager, phare “Herring Can”, Klaxon replica, bagages cuir, 28 couleurs disponibles
Prix

A partir de 9 480 €TTC (6540 € TTC à monter soi-même)

Galerie photo Black Douglas Sterling

La moto Sterling de Black Douglas s'apprête à traverser l'Europe

La moto Sterling de Black Douglas s'apprête à traverser l'Europe

La moto Sterling de Black Douglas s'apprête à traverser l'Europe

La moto Sterling de Black Douglas s'apprête à traverser l'Europe

La moto Sterling de Black Douglas s'apprête à traverser l'Europe

La moto Sterling de Black Douglas s'apprête à traverser l'Europe

La moto Sterling de Black Douglas s'apprête à traverser l'Europe

La moto Sterling de Black Douglas s'apprête à traverser l'Europe

La moto Sterling de Black Douglas s'apprête à traverser l'Europe

La moto Sterling de Black Douglas s'apprête à traverser l'Europe

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Étonnant d'avoir osé et, franchement, c'est réussi ! La finition semble très bonne. La multiplicité des cylindrées fait elle aussi penser au début du XXème siècle. A titre personnel,je regrette l'origine du moteur (sans remettre en cause sa qualité de fabrication) compte tenu de l'esprit "européen" de cette machine. Enfin, le cintre très prononcé du guidon m'interpelle en terme de confort sur longue distance ou de freinage "surprise" un peu appuyé (s'il est possible d'en faire un). Quoiqu'il en soit, même si les puristes de la moto ancienne trouveront toujours un poil sur l’œuf à rejeter, pour moi qui vient de craquer sur un 4 cylindres plutôt sportif après plusieurs années de bicylindre, c'est là aussi une moto que, dans mes rêves éveillés, j'aimerai avoir dans mon garage, en plus de celles que j'ai eues et revendues. Sinon, amusante et sans doute intéressante pour les amateurs d'anciennes la possibilité de la monter soi-même. La différence de prix est aussi attrayante. Mais la garantie reste-t-elle la même?

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Edouard Lotthé (Ducati) : "La technologie et les équipements de sécurité deviennent de plus en plus importants dans le choix de nos clients"

Pour les abonnés Moto-Net.Com, le directeur général de Ducati West Europe établit son bilan 2018 et revient sur les principaux sujets de l'année : évolution du marché, nouvelles attentes des clients, restrictions de circulation en ville, motos électriques, salon de la moto... Interview d'Edouard Lotthé.
Opéré de la clavicule, Pedrosa va rater les premiers tests MotoGP 2019...

La nouvelle collaboration entre Dani Pedrosa et KTM commence mal : l'ancien pilote du HRC va subir une énième opération de la clavicule droite suite à une double fracture dite "de stress". Il va donc manquer les premiers tests de l'année 2019 début février en Malaisie... Explications.
Retour en vidéo sur nos essais des Yamaha YZF-R125 et YZF-R3 2019

Le Journal moto du Net a testé la troisième génération de la Yamaha YZF-R125 et la première évolution de la YZF-R3 dérivée du Supersport 300. Retour en vidéo sur notre essai complet !
Dakar moto étape 7 : la victoire pour Sunderland (KTM), le général pour Brabec (Honda)

Le pilote britannique Sam Sunderland décroche sa deuxième victoire d'étape sur le Dakar moto 2019 et remonte à la 4ème place au général à moins de dix minutes de Ricky Brabec, nouveau leader au provisoire devant le français Adrien Van Beveren. 
Julien Toniutti s'accroche pour finir son premier Dakar !

Brillamment remonté à la 67ème place du classement général, le quintuple champion de France des rallyes routiers s'accroche comme un diable et lutte contre une intense fatigue pour venir à bout de son objectif : finir son premier Dakar. Rapide prise de contact entre deux dunes...
Pourquoi le motard paraplégique Nicola Dutto a abandonné son premier Dakar

L'italien Nicola Dutto, motard paraplégique depuis 2010, disputait son premier Dakar au guidon d'une KTM préparée par le fabricant de fauteuils roulants Vicair... Explications.
Dakar 2019 1 commentaire
Alessandro Botturi (Yamaha) remporte l'Africa Eco Race 2019

Malgré la victoire du norvégien Pal Anders Ullevalseter (KTM) sur la 11ème et dernière étape, c'est bien l'italien Alessandro Botturi qui remporte l'Africa Eco Race 2019. L'officiel Yamaha Italie s'impose au classement général devant Ullevalseter et Agazzi tandis que le premier français, Patrice Carillon, termine 6ème devant neuf autres compatriotes. Débriefing après l'arrivée au Lac Rose.
Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez Moto-Net.Com

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pubs intrusives, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

  • En savoir plus...