• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 13 janvier 2013

L'hommage d'Eric de Seynes à Jean-Claude Olivier

L'hommage d'Eric de Seynes à Jean-Claude Olivier

Dans une lettre ouverte que nous publions intégralement, Eric de Seynes, l'actuel PDG de Yamaha Motor France, vient de rendre hommage à son illustre prédécesseur Jean-Claude Olivier, brutalement disparu hier matin à l'âge de 67 ans (lire MNC du 12 janvier 2012 ).

Imprimer

Dans une lettre ouverte que nous publions intégralement, Eric de Seynes, l'actuel PDG de Yamaha Motor France, vient de rendre hommage à son illustre prédécesseur Jean-Claude Olivier, brutalement disparu hier matin à l'âge de 67 ans (lire MNC du 12 janvier 2012).

Lettre ouverte d'Eric de Seynes, PDG de Yamaha Motor France

Chers Tous,

Obsèques jeudi 17 janvier à Versailles

Les obsèques de Jean-Claude Olivier auront lieu ce jeudi 17 janvier 2013 à 10h en la Cathédrale Saint-Louis de Versailles, 4 place Saint-Louis 78000 Versailles.

"Vous avez été nombreux à nous adresser vos condoléances et vos témoignages de soutien. Nous y avons été très sensibles et nous ne manquerons pas de tous les adresser à son épouse", a déclaré Yamaha Motor France.

Comme vous l'avez peut-être appris par les média depuis hier soir, je souhaite partager avec vous une terrible nouvelle avec le décès accidentel de Jean-Claude Olivier en fin de matinée hier.

Nous sommes tous choqués, touchés, dévastés, mais nos premières pensées vont évidemment à son épouse, ses enfants, ainsi qu'à ses petits-enfants et toute sa famille.

Nous perdons aujourd'hui quelqu'un de très cher, qui était pour chacun d'entre nous un patron exemplaire, mais aussi pour certains un guide, un ami, un père professionnel.

Sa vision, sa passion, son exigence et son talent de meneur d'entreprise lui ont permis, avec nous tous à ses côtés, de mener de grandes choses, de grandes réalisations, de grandes évolutions. Il a été l'homme d'une oeuvre de vie. Il a bâti, il a construit, il a développé, il s'est totalement investi avec une exigence et une implication exceptionnelles pour la marque Yamaha, pour l'entreprise Yamaha Motor France et tous ses collaborateurs, pour le réseau des concessionnaires Yamaha, pour le marché et l'image de la moto dans son ensemble.

Mais Jean-Claude Olivier était un compétiteur pur. Son implication dans la course, sa capacité à avoir su accompagner et développer les talents des plus grands champions français que la moto ait eu la chance d'avoir au cours des dernières décennies étaient uniques. Jean Auréal, Patrick Pons, Christian Sarron, Jean-Philippe Ruggia, Jacky Vimond, Stéphane Peterhansel, Olivier Jacque, Jean-Marc Deletang, Yves Demaria, Arnaud Demeester... la liste est évidemment trop longue pour tous les citer mais ils se reconnaîtront tous, car ils savent dans leur intimité profonde ce que Jean-Claude Olivier leur a apporté, ce qu'ils ont pu partager de si fort avec lui, dans ce formidable et exigeant engagement de la course au plus haut niveau.

Jean-Claude Olivier a su accomplir sa vie professionnelle, obtenir tous ces succès sans jamais tomber dans la facilité. Il disait souvent "on ne peut pas être soi-même fier de ce que l'on réalise. C'est au moment de sa disparition que les autres jugeront de la force et de la portée de ce que l'on a réalisé dans sa vie" . Maintenant il peut être fier de tout ce qu'il a fait, de tout ce qu'il a donné, de tout ce qu'il a su partager.

Aujourd'hui, nous sommes tous collectivement et individuellement redevables vis-à-vis de lui de ce que nous sommes, de notre situation professionnelle personnelle, et de la chance que nous avons de pouvoir travailler et nous donner pour cette formidable marque, pour cette entreprise forte qu'est Yamaha Motor France.

La disparition de Jean-Claude Olivier est donc extrêmement douloureuse et elle nous affecte tous au plus profond de notre être. Mais nous devons maintenant restituer ce qu'il nous a donné avec tant d'engagement. Nous devons savoir poursuivre la route qu'il a su tracer pendant tant d'années et être dignes de la confiance qu'il nous a témoignée en continuant de mener Yamaha avec force, conviction et engagement.

Vous pouvez compter sur moi pour le faire avec vous, pour Yamaha, pour la moto, pour nos clients, pour notre passion commune.

Eric de SEYNES
Président Directeur Général

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo MNC du scooter Honda Forza 750 2021

Le nouveau maxi-scooter Honda  Forza 750 coûte 11 659 euros, mais que vaut-il concrètement guidon en mains du haut de ses 58,6 ch et sa base de X-ADV ? Réponses dans cette vidéo Moto-Net.Com en complément de notre essai complet de ce nouveau scooter "anti-Tmax".
Essai vidéo MNC de la Honda CBR1000RR-R SP

Le Journal moto du Net vous place aux commandes de la nouvelle Honda CBR1000RR-R SP, la plus puissante et la plus chère des motos Superbike japonaises : essai vidéo complet sur la route et sur le circuit de Beuvardes (02). Bonus : le ressenti d'un "vrai" pilote d'endurance et la découverte de très intrigantes étagères...
Sportive 1 commentaire
Essai nouveau Honda Forza 750 2021 : plus fort que le Tmax ?!

Honda met la pression sur le Tmax avec ce nouveau maxi-scooter Forza 750, pertinent mélange entre l'incomplet Integra et le baroudeur des villes X-ADV. Cette importante nouveauté 2021 est-elle suffisamment "Forza" pour contester enfin l'insolente suprématie du leader Yamaha ? Réponse et avis dans notre essai MNC.
Scooter 14 commentaires
Essai Aprilia RS 660 : une demi-portion pour un plein de sensations

L'inédite RS 660 débarque en novembre 2020 ! Combien vaut la première sportive Aprilia de moyenne cylindrée, équipée du nouveau Twin issu du V4 de Superbike, d'une électronique de pointe, d'une partie-cycle optimisée et d'un look modernisé ? 11 050 euros. Que vaut-elle ? Réponse dans notre essai MNC.
Sportive 3 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les Yamaha Tracer 9 et Tracer 9 GT 2021 aux prix de 11 499 € et 13 999 € 

Mauvaise nouvelle pour les nombreux motards en attente des nouvelles Tracer 9 et Tracer 9 GT : ces excellentes et dynamiques motos routières revues pour 2021 connaissent une hausse de tarif plus importante que prévue suite à un correctif de prix de Yamaha France...
Roadster 1 commentaire
Interview Guintoli : pas vraiment surpris des titres MotoGP de Mir et de l'équipe Suzuki 

Suite aux sacres 2020 de Joan Mir et de son équipe Suzuki Ecstar en MotoGP, Moto-Net.Com a contacté Sylvain Guintoli, pilote d'essai de la GSX-RR, pour parler de la saison écoulée : ses hauts (facile), ses bas (la blessure de Marquez), ses à-côtés (Iannone et Lorenzo), ses conséquences (équipe satellite et nouveautés Suzuki)... Interview !
Portraits 7 commentaires
Canal+ annonce des records d'audience pour le MotoGP 2020

Avec une audience de 703 000 téléspectateurs en moyenne par Grand Prix pour sa deuxième saison de diffusion, Canal+ annonce avoir battu son score de l'année dernière. Explications.
MotoGP 2020 9 commentaires
Des Yamaha Tracer 900 "tout 9" et Euro5 pour 2021 (MAJ)

La troisième génération de Tracer 900 récupère le nouveau 3-cylindres de 890 cc aux normes Euro5 du roadster MT-09, un châssis optimisé et une électronique affûtée. Yamaha appuie cette transition en rebaptisant ses excitantes motos sport-routières Tracer 9 et Tracer 9 GT. Présentations.
Roadster 7 commentaires
Nouvelle Honda CMX1100 Rebel 2021 : l'Africa custom 

Honda réinvestit les motos customs de grosse cylindrée avec son inédite CMX1100 Rebel, qui reprend à son compte le bicylindre parallèle de son maxi-trail vedette Africa Twin CRF1100L. Look calqué sur la CMX500 et prix contenu à 10 499 euros comptent parmi ses atouts. Présentation, fiche technique et informations commerciales.
Motos 10 commentaires
Johann Zarco quitte Ducati-Avintia pour Pramac après un Top 10 au Portugal

La première et dernière saison de Johann Zarco chez Avintia se termine avec une 10ème place au GP du Portugal 2020 et la 13ème au général, à seulement un petit point de l'ancien pilote officiel Ducati Danilo Petrucci. Encourageant pour l'an prochain avec la Ducati 2020 chez Pramac ! Déclaration et bilan MNC.
GP du Portugal 68 commentaires
GP du Portugal : Fabio Quartararo (14ème) en avait plein les bras...

Fabio Quartararo, solide candidat pour le titre de champion du monde dès sa deuxième saison en MotoGP, termine finalement à la 8ème place du championnat du monde 2020 après une nouvelle déception lors de la dernière finale... Le français clôt son parcours chez Petronas-SRT - et son 100ème Grand Prix - avec une 14ème position au GP du Portugal à Portimaõ. Déclaration et bilan MNC.
GP du Portugal 18 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...