• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST CONTIROADATTACK 4
Almeria (Espagne), le 4 mai 2022

Essai pneu moto Continental ContiRoadAttack 4 : prometteur, sur le mouillé !

Continental ContiRoadAttack 4

Continental veut monter en puissance sur le segment des sport-routières avec son nouveau pneu moto ContiRoadAttack 4, qui ouvrirait de nouvelles références "hyper-touring". MNC l'a rapidement testé sur route et sur circuit à Alméria (Espagne), en compagnie hélas de la pluie…

Imprimer

La marque Continental est en plein essor dans la production de pneus moto, notamment en France : la filiale française ne s'est implantée qu'en 2011 mais capte déjà "9 à 10% de parts de marché", chiffre son responsable commercial Denis Turpin interrogé par MNC. Pas mal du tout face aux ténors comme le pneumaticien "local" Michelin !

Parmi les best-sellers de la marque basée à Hanovre (Allemagne) : le fameux "TKC 80", pneu à - gros - crampons redoutable en usage exclusivement tout-terrain et sa variante plus mixte "TKC 70", sans oublier le ContiTrailAttack 3 qui se destine aux maxi-trails majoritairement utilisés sur route. Bref, une affaire qui roule pour la gamme "off-road/trails" !

Mais Continental ne souhaite évidemment pas en rester là, conscient que de gros volumes de pneus sont à sa portée dans la catégorie "sport-touring" qui regroupe pêle-mêle la Kawasaki Z900, la KTM 1290 Super Duke GT, la Yamaha Tracer 9, la BMW S1000R, la Honda NT1100 ou encore les Suzuki GSX-S1000 et Triumph Speed Triple 1200. 

Point commun de ces motos ? Un niveau de performances généreux, voire sportif, qui réclame des pneus à la hauteur : le manufacturier d'outre-Rhin répond présent avec son nouveau ContiRoadAttack 4 qui réunirait longévité, confort, stabilité, adhérence sur sol froid et humide, grip sur le sec. En résumé : la quadrature du pneu !

"Ses performances sont si élevées qu’elles ouvrent la voie à un nouveau segment : l’hyper-touring", s'enflamme Continental qui produit la quasi totalité de ses pneus à structure radiale - dont ce ContiRoadAttack 4 - à Korbach (Allemagne) : "nos pneus à carcasse diagonale (pour les motos de petites cylindrées, NDLR) sont eux fabriqués dans notre usine en Asie, au plus près de la demande", nous précise Denis Turpin.

ContiRoadAttack 4 : ce que promet Continental 

Le nouveau ContiRoadAttack 4 - monte d'origine de la "bestiale" KTM 1290 SuperDuke R - prend place au sommet du catalogue route de Continental, au-dessus des entrées de gamme ContiMotion et de l'offre intermédiaire ContiRoad "tout-court". Son prédecesseur, en tout logique le ContiRoadAttack 3, reste en seconde ligne.

 

Ce pneu moto multi-usages est constitué d'une ceinture acier à 0°C - procédé largement répandu aujourd'hui - pour lui conférer résistances et réactions homogènes, alors que sa gomme recourt abondamment à la silice pour favoriser son grip sur routes mouillées et/ou froides. MNC précise bien "sa" gomme, car le ContiRoadAttack 4 - disons le "CRA4" pour gagner du temps ! - n'utilise qu'un seul type de gomme.

Eh oui : contrairement à ses concurrents qui glorifient leurs pneus "bi-gommes", voire "tri-gommes", Continental ne fait appel qu'à un seul composé ! Comment alors concilier longévité sur la bande de roulement et adhérence sur les épaules, par ailleurs dépourvues de sculptures sur leurs extrémités sur ce "CRA4" ?

Tout "simplement" grâce à la technologie maison "Multi-grip" qui promet toutes ces qualités grâce à un temps de cuisson différent : le centre du pneu est davantage chauffé que les côtés, ce qui offrirait aux pneus Continental une meilleure progressivité et une usure mieux contrôlée que ses concurrents multi-gommes...

 

En parlant d'usure, justement, qu'en est-il de la longévité de ce ContiRoadAttack 4 ?  "Si tu faisais entre 8 et 9000 km à l'arrière en ContiRoadAttack3, tu peux tabler sur 8500 à 9500 km avec le CRA 4", estime pour MNC le responsable commercial Continental France. "Sachant qu'une durée de vie entre 8 et 10 000 km est considérée comme acceptable dans le segment Sport-GT", précise Denis Turpin.

Sachant aussi et surtout que la longévité d'un pneu dépend de plusieurs paramètres : style de conduite, profil et abrasion des routes empruntées, type de moto et météo (la gomme s'use plus vite par fortes chaleurs, surtout si on y rajoute une couche de sable en bord de mer).

Autres particularités distinctives de ce ContiRoadAttack 4 : sa technologie Grip Limit FeedBack qui vise à informer le pilote de la proximité du décrochage du pneu sur l'angle et le Traction Skin qui limite ses besoins en rodage.

Continental valorise là encore ses propres recettes de façon ingénieuse : le Grip Limit FeedBack repose par exemple sur un espacement légèrement plus important des câbles en acier ci-dessous sur les derniers millimètres des épaules pour améliorer le ressenti de l'adhérence plein angle. Malin !

 

Quant au procédé Traction Skin destiné à réduire le rodage, Continental sable à cet effet les moules pour éviter d'y appliquer des agents de démoulage. Or, ce sont ces composés aux propriétés lubrifiantes - de la paraffine en règle générale - qui nécessitent ensuite un rodage pour "nettoyer" la gomme : précaution inutile sur les Continental, selon ses concepteurs !

Voilà aussi pourquoi les pneus Continental ont un aspect légèrement "peau d'orange", causé par le sablage de leurs moules. Le fabricant assure par ailleurs que sa nouveauté atteindrait encore plus rapidement sa température idéale, tout en se montrant encore plus maniable que le ContiRoadAttack 3 déjà apprécié pour son agilité.

ContiRoadAttack 4 : ce que MNC a pu constater

Saviez-vous que la pluviométrie à Alméria, au sud-ouest de l'Espagne, est en moyenne de 300 millimètres par an ? La température sur l'année y tutoie les 20°C, alors que les jours de pluie se comptent sur un seul gant : entre 2 et 4 journées par mois, même en hiver. Vous voyez la Bretagne ? Bah, c'est tout l'inverse !

 

D'où des paysages somptueux, mais arides, qui ont longtemps servi de décors pour des westerns en tous genres dont ceux du réalisateur italien Sergio Leone : une grande partie de son cultissime "Il était une fois dans l'Ouest" a été tourné non pas dans l'Ouest américain mais ici, en Andalousie !

Pas besoin des mélodies entêtantes de son ami compositeur Ennio Morricone pour vous planter le décor : à Alméria, normalement, il fait beau ! Sauf en cette fin avril, alors que MNC et plusieurs journalistes viennent tester le ContiRoadAttack 4 sur les routes et le tortueux circuit local (où s'entraîne régulièrement Tito Rabat, soit dit en passant)...

Comble de malchance pour le Journal moto du Net : nos bagages ont été égarés par la compagnie aérienne… Résultat : c'est sous la pluie et avec des équipements gentiment prêtés par le staff que débute notre prise de contact avec la nouveauté majeure de Continental.  

Gants trop petits, bottes trop grandes, pantalon tombant…  Et on vous a dit qu'il pleuvait ?! Ajoutez à cela des motos louées sur place pas au meilleur de leur forme, dont une ancienne S1000XR avec 43 000 km et une "collector" Crossrunner un rien défraîchie : pas vraiment l'idéal pour jauger le fameux potentiel "Hyper-Touring" du ContiRoadAttack 4 !

 

Avantage : si le pneu est mauvais, ça se verra tout de suite ! Blague à part, MNC n'a hélas pas pu relever énormément d'informations concrètes lors de ce roulage "sur des oeufs" une grande partie de la journée, à l'exception toutefois de quelques éléments intéressants…

Le ContiRoadAttack 4 s'est en premier lieu montré agréablement prévenant dans ce contexte pour le moins délicat, avec une mise sur l'angle progressive malgré son profil assez vif. Le "CRA 4" donne de l'agilité au train avant, mais sans exagération : il est réactif mais pas tombant. Rassurant, surtout dans cette vicieuse épingle en dévers juste là !

La motricité offerte à l'arrière est un second atout à mettre à son crédit : le Journal du Net a été bluffé par son haut degré d'adhérence sur sol humide, qui permet d'insister lourdement sur les gaz en sortie de virages serrés. Nos accélérations volontairement exagérées sur bitume séchant se sont même traduites par des cabrages, au lieu de la dérobade redoutée !

Impossible en revanche de se prononcer sur l'efficacité de ses technologies, comme le Grip Limit FeedBack : la limite d'adhérence à l'avant a certes été plusieurs franchie sur circuit sans que MNC ne perçoive distinctement d'avertissement préalable, mais comment l'en blâmer dans ces conditions hyper "casse-figure" ? 

De même, "nos" ContiRoadAttack 4 avaient déjà bouclé une journée avec les essayeurs précédents… sous un soleil éclatant, les veinards ! ils étaient donc parfaitement rôdés, ce qui ne nous a pas permis de jauger l'intérêt - ou non - du Traction Skin ni d'apprécier leur usure… Dommage.

Autant d'aspects à approfondir plus en détails sur le sec pour être en mesure de délivrer un avis complet sur ce pneu "Sport-GT" très prometteur, et en tout cas agréablement rassurant et performant sur le mouillé ! 

Prix et dimensions du Continental ContiRoadAttack 4

Coninental fait part d'une disponibilité immédiate pour son nouveau ContiRoadAttack 4, au prix "généralement constaté de 285 euros à 290 euros" le train en 120/70/17 et 180/55/17. Ses dimensions ci-dessous n'incluent pour l'instant que le format 17 pouces, ce qui laisse de côté les trails en 19 pouces. 

Avant 

  • 120/70/17

Arrière 

  • 160/60/17
  • 180/55/17
  • 190/50/17
  • 190/55/17

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo Yamaha Ténéré 700 World Raid 2022

Petites routes tortueuses, chemins cassants, pistes engagées : rien n'arrête la nouvelle Yamaha Ténéré 700 World Raid, inédite déclinaison de la "T7" encore plus "off-road" avec son double réservoir et ses immenses suspates ! La preuve dans notre essai vidéo en complément de notre test complet à lire sur MNC.
Essai Yamaha 700 Ténéré World Raid : la super Ténéré !

Yamaha reprend une bonne part de désert avec sa Ténéré 700 World Raid, nouvelle déclinaison encore plus tout-terrain de son trail  "T7". Double réservoirs comme en rallye-raid, débattements augmentés et protection améliorée caractérisent cette moto baroudeuse testée par MNC sur les routes et les pistes du sud de l'Espagne. Essai.
Essai Tiger 1200 2022 : le maxitrail Triumph veut bouffer du lion

Après dix ans à voir les maxitrails BMW se tailler la part du lion, la Tiger 1200 est entièrement revue ! Triumph a présenté à Moto-Net.Com ses nouvelles tigresses : versions GT de route ou Rally des champs, déclinées en Pro (bien équipée et réservoir de 20 litres) ou Explorer (tout équipée et 30 l). Test !
Trail 1 commentaire
Triumph Tiger 1200 2022 : le bilan de notre essai en smart-vidéo

La Tiger 1200 est morte, vive la Tiger 1200 ! Après 10 années de bons et "royaux" services, le maxitrail anglais est entièrement revu afin de mieux concurrencer la référence BMW R1250GS. Moto-Net.Com a pu découvrir cette importante nouveauté Triumph 2022 sur environ 150 km. Test.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Retour du contrôle technique moto : une péripétie juridique de plus, selon la FFMC

Interrogée par MNC sur le jugement du Conseil d'État en faveur du retour du contrôle technique, la Fédération des motards en colère se montre confiante et déterminée face à ce que son chargé de communication qualifie de nouvelle "péripétie juridique". Le point avec Didier Renoux.
Sécurité routière 8 commentaires
Essai Yamaha 700 Ténéré World Raid : la super Ténéré !

Yamaha reprend une bonne part de désert avec sa Ténéré 700 World Raid, nouvelle déclinaison encore plus tout-terrain de son trail  "T7". Double réservoirs comme en rallye-raid, débattements augmentés et protection améliorée caractérisent cette moto baroudeuse testée par MNC sur les routes et les pistes du sud de l'Espagne. Essai.
Essai vidéo Yamaha Ténéré 700 World Raid 2022

Petites routes tortueuses, chemins cassants, pistes engagées : rien n'arrête la nouvelle Yamaha Ténéré 700 World Raid, inédite déclinaison de la "T7" encore plus "off-road" avec son double réservoir et ses immenses suspates ! La preuve dans notre essai vidéo en complément de notre test complet à lire sur MNC.
Interview Sébastien Poirier (FFMoto) : l’école de moto Circuit Carole For Kids

Géré depuis 2012 par la FFM, le Circuit Carole est très apprécié des motards franciliens, notamment pour week-ends de roulage gratuits. Grâce à sa toute nouvelle école de vitesse moto, il va devenir le manège préféré des enfants de 6 à 14 ans ! Le président Sébastien Poirier nous présente la CCFK !
Essai Tiger 1200 2022 : le maxitrail Triumph veut bouffer du lion

Après dix ans à voir les maxitrails BMW se tailler la part du lion, la Tiger 1200 est entièrement revue ! Triumph a présenté à Moto-Net.Com ses nouvelles tigresses : versions GT de route ou Rally des champs, déclinées en Pro (bien équipée et réservoir de 20 litres) ou Explorer (tout équipée et 30 l). Test !
Trail 1 commentaire
Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en avril 2022

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en avril 2022. En attendant notre analyse mensuelle, découvrez dès maintenant nos graphiques ainsi que les 100 meilleures ventes en France par modèles.
Avril 3 commentaires
La Mutuelle des Motards encourage le recours aux traceurs contre le vol moto

La Mutuelle des Motards élargit ses conditions de garanties concernant les traceurs afin d'encourager ses sociétaires à installer ces dispositifs qui géolocalisent une moto ou un scooter en cas de vol. Explications.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...