• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
RETOUR A L'ENVOYEUR
Paris, le 14 janvier 2020

Comment la Haute-Marne et la Seine-et-Marne tentent un timide retour aux 90 km/h...

Comment la Haute-Marne et la Seine-et-Marne tentent un timide retour aux 90 km/h...

La Haute-Marne (52) et la Seine-et-Marne (77) sont les deux premiers départements en France à revenir aux 90 km/h sur une - petite - partie de leur réseau secondaire, en accord avec l'assouplissement de la limitation de vitesse à 80 km/h votée par les députés. Explications.

Imprimer

Près de 500 km de routes sont de nouveau limitées à 90 km/h depuis le 9 janvier en Haute-Marne, un an et demi après l'entrée en vigueur de l'abaissement à 80 km/h sur les routes à double sens sans séparateur central. Ce département de la région Grand Est - et ses longs axes plats et rectilignes - est le pionner français dans ce "retour" au 90.

"Ici, la voiture c’est la vie", explique le président du conseil départemental de la Haute-Marne. "Perdre son permis, c’est risquer de perdre son emploi", plaide Nicolas Lacroix (52) en assurant n'avoir vu aucune "amélioration en matière d’accidentologie depuis le retour aux 80 km/h".

Bras de fer entre le gouvernement et les départements

Rappelons que si la limitation à 80 km/h reste la règle en vigueur sur tout le territoire national, un "assouplissement" de cette mesure contestée a été voté par l'Assemblée nationale afin de laisser aux départements qui le souhaitent la liberté de rétablir les 90 km/h sur certains de leurs tronçons. A l'annonce de cette décision en juin dernier, 48 départements y étaient favorables !

Depuis, plusieurs d'entre eux sont cependant devenus plus hésitants sur la marche à suivre : les élus locaux craignent d'être désignés comme responsable en cas d'accidents, comme le sous-entendent habilement les responsables du gouvernement dont le premier ministre Edouard Philipe - avocat général des 80 - et le ministre de l'intérieur.

En juillet 2019, Christophe Castaner prévenait que le choix des départements de revenir aux 90 km/h entraînait à ses yeux "la responsabilité de décider de cette augmentation de vitesse qui fera certes plaisir à quelques-uns, permettra de faire gagner une seconde par kilomètre, mais pourra aussi causer la mort de quelqu'un"... Le décor était planté !

Les travaux d'Hercule-recule du CNSR

Autre motif d'hésitation  : la liste des recommandations technocratiques et des coûteuses tracasseries inventées cet été par le Conseil national de sécurité routière (CNSR) à l'attention des présidents de départements désirant revenir à la normale aux 90 km/h...

Parmi elles, la limitation de ce relèvement de la vitesse aux seuls axes de 10 km minimum, sans arrêt de transport en commun ni maisons sur la bas-côté ou de traversées de communes. Par ailleurs, les engins agricoles ne doivent pas y circuler, ce qui complique volontairement les choses dans les régions rurales où tracteurs et petits villages rapprochés font partie du paysage !

C'est la raison pour laquelle la Haute-Marne rétablit les 90 km/h sur 476 km seulement, alors que son réseau en compte 4000 km : le reste n'est pas éligible ! Et dire que le remplacement des panneaux atteint déjà à lui seul "100 000 euros", à la charge du département, révèle son président. Tout ça pour ça...

Abandon du 80 km/h prévu en mars en Seine-et-Marne

La Seine-et-Marne est le deuxième département à avoir annoncé en ce début d'année 2020 le relèvement de la vitesse sur une partie de ses routes, qui entrera en vigueur au printemps pour un coût estimé de "500 000 euros" - toujours à la charge du département... et donc de ses habitants !

Avant de se décider, ce département de la banlieue parisienne explique avoir réalisé une étude sur "l'accidentologie, le type de trafic, les vitesses constatées, la configuration de la chaussée, l'environnement" - comme l'exige le législateur - pour identifier "490 km de routes qui pourront repasser à 90 km/h dès la fin du mois de mars en toute sécurité".

Selon Patrick Septiers, président (UDI) du conseil départemental, l'abaissement de la vitesse à 80 km/h "pénalisait les usagers de la route, en particulier les Seine-et-Marnais qui ne bénéficient pas d'un réseau de transports publics dense".

Comme le prévoit la loi, la collectivité seine-et-marnaise va désormais saisir la commission départementale de sécurité routière qui émettra un avis simplement "consultatif". Dans le cas de la Haute-Marne, le département est repassé aux 90 km/h sans même attendre la remise de l'avis de la commission !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Jack Miller rejoint le team officiel Ducati MotoGP en 2021

Une MotoGP Ducati officielle sera de nouveau pilotée par un australien l'an prochain : après Troy Bayliss et Casey Stoner, Jack Miller accède à son tour au guidon de la Demosedici d'usine en 2021, avec une option pour la saison 2022. Explications.
La norme Euro5 moto pourrait être repoussée d'un an

Pour avoir le temps d'écouler des "centaines de milliers" de motos potentiellement invendues à cause du coronavirus, l'association des constructeurs européens de motos (ACEM) demande à l'Union européenne de repousser l'entrée en vigueur de la norme Euro5 au 31 décembre 2021... Explications.
Prix du nouveau scooter 3-roues Yamaha Tricity 300

Dévoilé à Milan cet automne, le nouveau scooter Tricity 300 accessible aux titulaires du permis auto rejoint la gamme 3-roues Yamaha aux côtés du scooter Tricity 125 et de la moto Niken.
La stratégie du réseau Harley-Davidson face au coronavirus

Comment le réseau de concessions moto Harley-Davidson réagit-il à la crise du Covid-19 ? Quelles sont les actions mises en place pour relancer l'activité depuis le déconfinement ? Réponses dans notre entretien MNC avec Manoël Bonn, directeur marketing Harley-Davidson France. Interview.
La stratégie du réseau Honda moto France face au coronavirus

Deux options sont possibles face à un obstacle en tout-terrain : ralentir pour l'enrouler ou mettre plein gaz pour le survoler. Offensif et proactif, Honda France opte clairement pour la seconde stratégie afin d'aider son réseau à surmonter les conséquences du Covid-19. Entretien MNC avec Fabrice Recoque, directeur de la division moto de Honda France. 
Pratique 4 commentaires
[Vidéo] Compilation de chutes de Guy Martin, pilote moto & Co

Moto sur route, sur circuit ou sur l'eau (!), vélo, auto, bateau, aéroglisseur, luge de rue ou sur glace... Guy Martin est un touche-à-tout particulièrement casse-cou. L'ancienne vedette du Tourist Trophy nous divertit en publiant deux vidéos de ses meilleures - pires ? - chutes. Action !
Comment la jeune pilote moto Lucie Boudesseul revient plus forte grâce au confinement

En attendant la reprise des courses (de moto), la jeune pilote Lucie Boudesseul suit ses cours (de première) et s'entraîne pour garder la forme au moyen d'un simulateur d'entraînement moto et d'un programme sportif intense. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, d'annonces gratuites, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...