• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ACTIVITÉS MOTORISÉES
Paris, le 14 janvier 2010

Front commun FFM, FFMC et Codever pour la survie de la moto

Front commun FFM, FFMC et Codever pour la survie de la moto

Pour la première fois la Fédération française de motocyclisme (FFM), la Fédération française des motards en colère (FFMC) et le Collectif de défense des loisirs verts (Codever) s'unissent publiquement contre les dangers qui menacent la moto. Explications.

Imprimer

Dès son arrivée à la tête de la Fédération française de motocyclisme, Jacques Bolle avait prévenu : l'une de ses chantiers prioritaires serait la lutte contre la motophobie, "un sujet que l'on rencontre trop souvent aujourd'hui", déplorait-il il y a un an et demi (lire Moto-Net.Com du 8 septembre 2008).

Une "vraie révolution" qui aurait surpris les anciens...

Ce matin, en réunissant publiquement pour la première fois les anciens "frères ennemis" de la FFMC et les défenseurs de la moto verte du Codever, Jacques Bolle poursuit ce combat : "c'est une vraie révolution qui aurait pu surprendre les plus anciens il y a quelques années", a-t-il admis en référence à la rivalité - voire l'hostilité - qui opposait encore récemment la FFM et la FFMC.

Front commun FFM, FFMC et Codever pour la survie de la moto (de g. à d. : Eric Thiollier (FFMC), Jacques Bolle (FFM) et Patrick Huet (Codever)

Les raisons de cette salutaire "réunification" tiennent en peu de mots : la lutte contre la motophobie pour la "sauvegarde des activités motorisées". Coïncidence : nos confrères de Moto Journal lancent aujourd'hui même une campagne intitulée "Oui à la moto". Sur le modèle de l'initative espagnole "Si a la moto" lancée il y a 10 ans par l'Association nationale des entreprises du secteur des deux-roues et Motociclismo (lire MNC du 20 juillet 2003 : Grave crise de la moto en Espagne) ou du collectif suisse Pro Moto rassemblant importateurs, associations de motards et presse spécialisée (lire Moto-Net.Com du 15 mai 2003 : La révolte gronde en Suisse), l'hebdomadaire français entend "éclairer le débat" face à "l'étau qui se resserre sur notre liberté de rouler à moto".

Car il y a urgence : "la situation s'aggrave !", s'alarme Patrick Huet, président du Codever. "Le seuil d'alerte est dépassé depuis longtemps !", poursuit son directeur Charles Péot. "Il y a le feu dans la maison !", renchérit Jacques Bolle.

"Notre empreinte carbone est très faible !"

La question ne fait aucun doute pour les représentants des trois entités réunies ce matin au siège de la FFM : l'écologie est un combat prioritaire qui doit être mené sans intégrisme. "Le fond du problème c'est que nous sommes emblématiques alors que l'empreinte carbone du sport motorisé est très faible", estime notamment Jacques Bolle : "saviez-vous qu'un Boeing pour les Maldives consomme plus de carburant que l'ensemble des motos pendant les 24H du Mans, essais compris ?"

Alors que l'obsession sécuritaire du risque zéro réprime violemment toute activité "hors normes" - en gros, toutes celles qui ne consistent pas à s'affaler dans son canapé trois fois sans frais pour regarder Nikos Aliagas pleurnicher sur Johnny Hallyday - et que l'écologie est mise à toutes les sauces pour le meilleur et pour le pire, les menaces et discriminations qui pèsent sur notre pratique sont en effet légion : la loi des 100 chevaux, cette "absurde exception française" selon le délégué général de la FFMC Eric Thiollier, qui a également rappelé les sanctions encourues en cas de vente d'un véhicule "non conforme à sa réception" (6 mois d'emprisonnement et 7500 euros d'amende pour les particuliers, y compris pour un simple changement de rétro ou de clignotant !), l'obligation de déclarer en préfecture les balades en groupe, l'interdiction du tunnel de l'A86 "au détriment de notre sécurité", les PV "à la volée" pour la circulation entre les files, les difficultés de stationnement en ville et les prunes qui vont avec, la loi Lopsi 2 sur la sécurité intérieure, le contrôle technique moto qui ne devrait plus tarder à refaire surface, l'éventuelle interdiction des casques jets, les plaques à l'avant, le gilet jaune, l'augmentation à 16 ans de l'âge minimum pour accéder aux cyclomoteurs, etc.

Faire entendre nos arguments pour que cessent les préjugés

Hors de la route et de la ville, la situation n'est guère plus enviable pour le Codever, qui se bat "depuis 23 ans" pour la liberté de circuler sur les chemins. Selon la FFM, plus d'une trentaine de terrains de moto-cross seraient menacés de fermeture, sans compter les annulations ou interdictions d'épreuves qui se multiplient (lire notamment MNC du 25 novembre 2009 sur le Moto Club de Goult et MNC du 10 décembre sur la Rond'Europe) ni les difficultés croissantes pour l'organisation d'événements tout-terrain.

Dans ce contexte hostile, la FFM, la FFMC et le Codever ont pris l'engagement de s'unir pour "parler d'une même voix". "Je crois que notre position est renforcée aujourd'hui", estime Jacques Bolle. "on a l'impression que notre avis est important pour Mme Merli (la déléguée interministérielle à la sécurité routière, NDLR), on se bat, il y a quasiment une réunion par semaine".

Ce combat se poursuit sur le terrain - "à l'échelle départementale, nationale et européenne", précise Eric Thiollier -, mais "il nous faut du monde pour défendre notre point de vue", rappelle Charles Péot : "nous devons rentrer dans toutes les instances qui parlent de notre activité , les commissions, les groupes de travail... Il faut faire entendre nos arguments pour que cessent les préjugés".

Si l'on ne peut que se féliciter de la constitution de ce front commun, on pourra toutefois regretter la faible implication de l'industrie et des chambres syndicales, ainsi que l'absence de calendrier précis de la part de ces trois entités qui ont au moins le mérite de se bouger : la création d'un poste de lobbyiste en partenariat avec la Fédération française du sport automobile (FFSA) pourrait représenter une avancée, ainsi qu'une manifestation monstre dans les rues de la capitale au printemps, suivant les résultats du Grenelle de la moto ?

Tout dépendra visiblement de la mobilisation des motards et autres utilisateurs de deux-roues... Mais l'esprit de famille existe-t-il encore suffisamment au sein de cette population "d'utilisateurs" de plus en plus disparate ? Réponse dans les mois qui viennent sur le Journal moto du Net, qui suit avec attention cet épineux dossier du lobbying moto depuis maintenant plus de 10 ans. A suivre... Restez connectés !

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Je salue l'initiative prise par ces 3 entités. Il était temps que les associations représentatives unissent leurs forces, car en France, rien ne marche sans lobbying. Je suis également étonné que les professionnels du secteur ne s'associent pas à la démarche, car ils sont en première ligne sur le plan économique. Quid de leur avenir, si les utilisateurs de deux roues ne peuvent plus les utiliser sans une cohorte de contraintes? Juste une idée en l'air. Qu'attendent les motos clubs pour faire pareil et se regrouper, département par département, puis région administrative par région administrative, en organisant des rassemblements à tour de rôle dans chacune des préfectures de leurs régions? Une hebdomadaire dans chaque préfecture et une mensuelle dans chaque capitale régionale, avec l'effet de masse que cela peut représenter. Si tous les clubs organisaient ensemble, les mêmes jours, ce type d'action, il y a fort à parier que l'on finirait par reparler de la solidarité des motards, et on pourrait surtout dénombrer de façon visuelle leur nombre, donc matérialiser un lobby routier. On peut également compter sur les préfets, contre leur gré, pour remonter les infos. Présidents de motos clubs, votre avenir est également entre vos mains, et il serait temps pour certains d'enterrer également la hache de guerre...Je n'appartiens à aucun moto club, ni à aucune des fédérations ou associations précitées, même si j'ai été licencié FFM, mais je suis prêt à me taper des bornes, y compris dans la froidure de l'hiver, pour soutenir de telles initiatives, et je ne dois pas être le seul. Que ceux qui gèrent des structures ayant pignon sur rue y pensent sérieusement, sans attendre que ce soit le voisin qui dégaine le premier. Le temps presse, on a aussi besoin de vous!

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Honda MSX125 Grom : mini moto, maxi succès et gros taro 

Lancé en 2013 - à 3050 euros - et remodelé en 2016, le MSX125 évolue en 2021 : nouveau monocylindre Euro5 à boite 5 rapports, nouvelle plastique à personnaliser et nouveau surnom... à la Grom ? Présentation du best-seller mondial que Honda affiche à... 3950 euros !
Motos 2 commentaires
Horaires et objectifs du GP de Teruel MotoGP 2020

Alors qu'il ne reste que quatre courses à disputer, le championnat du monde MotoGP 2020 est désormais mené par Joan Mir au détriment de Fabio Quartararo... Horaires, enjeux et programme de la 11ème manche de cette bien étrange mais captivante saison : le Grand Prix moto de Teruel, qui réinvestit le circuit d'Aragon (Espagne).
GP de Teruel 2 commentaires
Suzuki GSX-R1000R 2021 : 70 exemplaires aux couleurs des MotoGP

Condamnée par la norme Euro5, la GSX-R1000R fait de la résistance ! En novembre prochain, 70 exemplaires millésimés 2021 arriveront dans le réseau Suzuki France... et dans la magnifique livrée MotoGP 2020 qui célèbre les 100 ans de la marque. Rins et Mir en assurent la promo en vidéo.
La KTM 890 Adventure (Euro5) remplace aussi la 790, mais à quel prix ?

Deux semaines après avoir dévoilé ses nouvelles 890 Adventure R et Rally, KTM présente la version standard de son trail de "quasi" moyenne cylindrée. La 890 Adventure bénéficie des mêmes mises à jour par rapport à la 790 qu'elle remplace... et engendre une hausse tarifaire que la filiale française promet légère.
Nouveautés 2021 1 commentaire
Champions du monde : Jonathan Rea et Kawasaki passent la six en Superbike

Cette année encore, Jonathan Rea a été le plus fort : le "Number One" du World Superbike a décroché un sixième titre d'affilée lors de la finale à Estoril (Portugal). Avec son coéquipier Alex Lowes et son collègue Xavi Forés, il a également assuré à Kawasaki un sixième titre constructeur.
[Vidéo] Ducati présente le nouveau V4 Granturismo de la Multistrada 2021

En 2021, la Multistrada dit "ciao" au bicylindre et "benvenuto" au 4-cylindres ! Après la sportive Panigale et le roadster Streetfighter, le maxitrail Ducati reçoit sa propre version - à ressorts ? - du V4 surnommé Granturismo au lieu de Stradale... Présentation MNC et vidéo - du boss de - Ducati !
Rentrée 2020 : ça roule toujours pour le marché moto et scooter français

En progression de +17,2% en août, le marché français du motocycle a maintenu le rythme sur le mois de septembre, toujours plus chargé : les immatriculations (en 125 cc et plus) ont augmenté de +17% pour atteindre 17 477 unités. MNC fait le point avec la concession Harley-Davidson RoadStar 92.
Septembre 1 commentaire

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...