• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...

Yamaha était de retour aux avant-postes le week-end dernier au GP de Thaïlande 2018, avec Viñales, Rossi et Zarco aux 3ème, 4ème et 5ème places. Ce bond en avant serait dû à la bonne adéquation entre le pneu très dur conçu par Michelin pour la première venue du MotoGP à Buriram, mais aussi à de possibles progrès sur l'électronique...

Depuis le GP de Grande-Bretagne, Yamaha a notamment fait appel à Michele Gadda - ancien ingénieur en WSBK - pour renforcer son équipe dédiée à l'électronique. Objectif : favoriser l'accélération de la M1 en améliorant sa transmission de la puissance au sol, tout en réduisant sa tendance à stresser le pneu arrière. Vaste programme !

"C’est vrai que ces derniers temps, Yamaha a engagé de nouveaux ingénieurs", approuve Valentino Rossi. "C’est effectivement quelque chose qui vient du nouveau groupe de travail", poursuit le n°46 qui a clairement exprimé son désir de voir des changements dans l'organisation.

"Yamaha a l’air de faire plus d’efforts dans le domaine électronique et c’est ce dont nous avons besoin pour pouvoir nous battre face à Ducati et Honda", diagnostique le Docteur.

 

Soutenez Moto-Net.Com

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pubs intrusives, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !