• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
LE FIL QUI GONFLE
Paris, le 2 octobre 2017

C-Protect Air : Bering déploie un nouvel airbag filiaire

Bering (groupe Shark) lance son premier airbag moto à déclenchement filiaire sous forme de gilet à glisser au-dessus d'une veste ou d'un blouson. Ce C-Protect Air est physiquement relié à la moto ou au scooter par un câble, qui assure le gonflement du coussin de protection "en 0,0130 secondes" via une cartouche de gaz dont la durée de vie est estimée à dix ans par la marque française. Explications.

Commentaires

entièrement d'accord avec toi, protection bien trop faible autour du cou, le filaire n'est pas un problème en soi, le prix d'une cartouche en cas d'oublie, le prix reste encore cher, question de production surement. a 250€, il serait vendable, a 400 c'est beaucoup moins sur, je leur souhaite quand même car leur démarche pour démocratiser ce produit est une très bonne idée. un problème de taille aussi, (maxi 3 xl) c'est trop petit, celui comme moi qui a une veste road en 3 xl ne pourra pas l'enfiler par dessus sans être comprimé et inconfortable, voir impossible. bref pas mal de chose à revoir
C'est assez incroyable de constater qu'il n'y a toujours pas de coussin cervical sur cet airbag ! Pour mémoire, la fonction d'un gilet airbag est de protéger le rachis cervical (colonne vertébrale). Or, à partir du col de cet airbag, plus rien ne protège ? Le coup du lapin ne concernerait donc pas les motards ? Une hérésie, alors que justement, le supplément de poids donc de contraintes en cas de choc que cause le port du casque ne fait que multiplier les risques au niveau des cervicales... Dommage, Bering aurait pu se refaire après le flop de la version non-filaire... J'ajoute que, possesseur de veste airbag de (très) longue date, le fil ne peut pas déclencher le gonflage de l'airbag (testé par votre serviteur) même si on descend précipitamment de la moto...

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

 

Les derniers essais MNC

Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?
Essai vidéo du scooter à trois-roues Kymco CV3

Kymco passe à la "puissance 3" avec son nouveau et ambitieux CV3, premier scooter à trois-roues propulsé par un bicylindre en plus d'être généreusement équipé : suffisant pour inquiéter la référence MP3 ? Réponses dans notre vidéo, en complément de notre essai complet à lire sur MNC.
Essai scooter à trois-roues CV3 : Kymco Met la Puissance 3 !

Kymco roule des mécaniques avec son nouveau scooter à trois-roues CV3 et son puissant bicylindre de 50,3 ch - architecture inédite chez les tripodes - pour se distinguer et tenter de surpasser la référence MP3 500. Pari réussi pour cette nouveauté taïwanaise accessible avec un permis voiture (B) ? Réponses dans notre essai MNC.
Kawasaki Z900RS SE et Z900 SE : le bilan de notre essai en vidéo

Outre des coloris 50th Anniversary proposés sur ses "roadzters" (sauce Sugomi ou néo-rétro), Kawasaki célèbre les 50 ans de la Z1 avec une paire d’éditions spéciales : la Z900RS SE et la Z900 SE dont Moto-Net.Com a pu tester le freinage avant Brembo et l’amortisseur arrière Öhlins. Bilan en vidéo.

A lire aussi sur le Journal moto du Net