• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
COMPARO
Paris, le 22 mars 2017

Essai comparatif Kawasaki Z900, Suzuki GSX-S750 et Yamaha MT-09 : Élection du meilleur roadster japonais "maxi-mid-size"

Z900 Vs GSX-S750 Vs MT-09 : Élection du meilleur roadster japonais "maxi-mid-size"

En 2017, Kawasaki muscle encore son best-seller et lance sa Z900 dans les trois pattes de la MT-09, mise à jour par Yamaha. Suzuki reste fidèle à sa cylindrée fétiche "sept-et-demi" avec sa nouvelle GSX-S750. MNC compare ces trois nouveaux roadsters nippons... ni maxi, ni "mid-size" ?

Imprimer

Z900 Vs GSX-S750 Vs MT-09 page 3 : Plutôt Z900, GSX-S750 ou MT-09 ?

La toute nouvelle Z900 fait des efforts pour accueillir au mieux son pilote : sa selle est particulièrement basse, ses deux leviers sont réglables en écartement (frein uniquement sur les deux rivales, voir la fiche des aspects pratiques en page suivante) et le gauche est incroyablement facile à tirer pour un "gros cubes" grâce à son embrayage antidribble assisté.

Impressionnant car très bombé, le réservoir de 17 litres la Kawasaki écarte finalement un peu moins les cuisses que celui de 16 litres installé sur la Suzuki. Profitant habilement de son 3-cylindres, la Yamaha est nettement plus fine que les deux 4-pattes... Son réservoir aurait même pu être moins évasé afin d'embarquer plus de carburant (14 l) !

Kawasaki 900 Vs Suzuki GSX-S750 Vs Yamaha MT-09 : élection du meilleur roadster japonais maxi-mid-size

Avec son guidon haut, plat et large (52 cm entre les deux mains, 50 sur la Z et 46 sur la GSX-S), la MT-09 cultive son attitude de "Supermotard". La flexion des genoux est bien moindre que sur la Suzuki et la Kawasaki. C'est sur cette dernière que les jambes sont les plus pliées, même quand le conducteur se recule au maximum... L'achat d'une selle optionnelle haute sera à méditer pour les grands "gros-rouleurs".

Sur la Suzuki, la selle est de loin la plus moelleuse... Mais elle est aussi la plus fine et la moins longue, si bien que le - milieu du - fessier fatigue plus vite que sur la selle moins onctueuse mais plus vaste de la MT-09. Sur longue distance, on se demande même si on ne lui préfère pas la planche de la Z sur laquelle on peut au moins changer de position !

Kawasaki 900 Vs Suzuki GSX-S750 Vs Yamaha MT-09 : élection du meilleur roadster japonais maxi-mid-size

Grâce à son poids plume et à son meilleur rayon de braquage, la MT est de loin la plus facile à manier moteur coupé. Arrive ensuite la Z dont le poids inférieur de 3 kg à celui de la GSX-S semble moins haut placé. La Kawa demande un demi-pneu avant de plus que la Yam pour faire demi-tour, mais un demi de moins que la Suz.

La machine d'Hamamatsu tente alors de se refaire avec ses gadgets : le démarreur "Easy start" qui n'oblige pas à maintenir le bouton enfoncé jusqu'au démarrage du moteur, puis le "Low RPM assist" qui augmente le régime moteur au lâcher de l'embrayage. Mais rien n'y fait : la Suzuki nous séduit moins en ce tout début de roulage.

Moto-Net.Com prend les commandes

Ce qui déstabilise le plus sur la Suzuki, lorsqu'on la compare directement à ses adversaires, c'est son guidon nettement plus étroit (76 cm mesurés d'un bout à l'autre par MNC, 81 sur la MT et 82 sur la Z) et cintré, qu'il faut retenir dans les entrées de virage à faible vitesse. La Suz engage légèrement sous 20 km/h alors que la Kawa et la Yam restent parfaitement neutres, quelque soit la vitesse.

Kawasaki 900 Vs Suzuki GSX-S750 Vs Yamaha MT-09 : élection du meilleur roadster japonais maxi-mid-size

La GSX-S750 se rattrape partiellement grâce à ses suspensions non réglables certes, mais bien réglées. En comparaison, l'amortisseur de la Kawasaki se révèle plus dur, comme c'est souvent le cas sur les productions d'Akashi. Or la selle de la Zed ne permet pas d'amortir les gros chocs...

À l'inverse, la MT absorbe sans problèmes les irrégularités rencontrées en ville. Sa fourche au tarage revu pour 2017 résiste mieux aux petits coups de frein que l'ancienne version, mais elle s'enfonce plus généreusement que ses deux concurrentes sur les freinages au feu orange "sanguine".

Kawasaki 900 Vs Suzuki GSX-S750 Vs Yamaha MT-09 : élection du meilleur roadster japonais maxi-mid-size

Côté agrément moteur en ville, la MT-09 fait quasiment jeu égal avec les 4-cylindres. Son 3-cylindres n'est pas tout à fait aussi souple car il n'accepte pas de repartir du ralenti sur les deux derniers rapports, mais se relance sans broncher vers 2000 tr/min. Qui s'en plaindra vraiment ?

On peut en revanche reprocher plus ouvertement à la boite de vitesse Yamaha sa sélection un peu trop rêche. C'est d'autant plus regrettable que le quickshifter se prête plutôt bien à une utilisation urbaine, à condition de ne pas ouvrir les gaz trop en grand dans les bas-régimes : cela peut engendrer des à-coups.

Kawasaki 900 Vs Suzuki GSX-S750 Vs Yamaha MT-09 : élection du meilleur roadster japonais maxi-mid-size

Largement décriée sur la première génération de CP3, l'injection se révèle aussi agréable que celles des deux rivales. La Suzuki nous a même semblé un peu plus cahotante dans les mi-régimes ! Sur la Yamaha, attention toutefois de sélectionner le mode de cartographie qui correspond à votre style de conduite ou à votre humeur.

En mode B, le plus doux, le 3-cylindres se montre parfaitement docile sous 5000 tr/min. Ce n'est qu'entré dans la seconde moitié du compte-tour - digital ! - que le moteur retrouve tout son caractère. En mode "Standard", les réactions sont déjà plus franches dès les petites ouvertures de gaz...

Modes de conduites, modes d'emploi...

En sélectionnant le mode A, le pilote s'assure des accélérations plus toniques encore. À tel point qu'il doit alors soigneusement mesurer les rotations du poignet droit pour se fondre dans la circulation chargée d'une grande agglomération et ne pas se faire remarquer par les forces de l'ordre.

Kawasaki 900 Vs Suzuki GSX-S750 Vs Yamaha MT-09 : élection du meilleur roadster japonais maxi-mid-size

L'autre "neuf-cents" demande le même type de maitrise, tant les décollages ou les reprises sont musclées, dès 3500 tr/min ! Paradoxalement, certains apprécieront le moteur de la "sept-et-demi", plus creux dans les bas et mi-régimes, ce qui limite les risques de faire sauter la moitié des points de son permis à la moindre rotation de poignée droite...

Sur la Z900, seule machine à être dépourvue d'antipatinage, il faut en plus prendre garde à ne pas surexploiter le pneu arrière dès la sortie du garage : le D214 est chargé de passer davantage de couple et de puissance au sol que ses confrères S20 (MT) et S21 (GSX-S), alors qu'il met plus de temps à chauffer...

Kawasaki 900 Vs Suzuki GSX-S750 Vs Yamaha MT-09 : élection du meilleur roadster japonais maxi-mid-size

Inutile pour les motards expérimentés, le contrôle de traction serait rassurant pour ceux qui viennent tout juste de terminer leur période de deux ans "A2" sur une machine bien moins performante que la Z900. Ils devront donc faire attention au début avec les pneus froids et/ou sur route glissante.

Sur la Suzuki, Moto-Net.Com n'a senti le traction-control réguler le régime moteur qu'à une seule reprise sur une portion de route un peu grasse. Réglé sur le troisième cran, le plus intrusif, l'antipatinage a agi avec douceur sans que MNC ne sente la roue arrière se dérober. Réglé ensuite sur le mode 1, il n'est plus intervenu.

Kawasaki 900 Vs Suzuki GSX-S750 Vs Yamaha MT-09 : élection du meilleur roadster japonais maxi-mid-size

Sur la MT-09, les interventions - un soupçon moins douces - de l'antipatinage étaient bien plus fréquentes en raison de l'explosivité du 3-cylindres... et de la légèreté de la Yamaha, surtout de sa roue avant qui a vite fait de quitter le sol, de tourner moins vite que la roue arrière, donc de réveiller le TCS...

Assez vite d'ailleurs, le Journal moto du Net a décidé de désactiver le contrôle de traction : les conditions de roulage n'étaient pas loin d'être parfaites avec un grand soleil, une petite vingtaine de degré dans l'air, des routes dégagées et relativement propres !

Kawasaki 900 Vs Suzuki GSX-S750 Vs Yamaha MT-09 : élection du meilleur roadster japonais maxi-mid-size

Sur route justement, le pilote de la MT-09 doit veiller à bien s'avancer sur sa machine lorsqu'il enclenche le mode A de sa machine et qu'il se plonge lui-même en mode "Arsouille". En se tenant trop en arrière, les accélérations à fond sur les trois premiers rapports font perdre à la roue avant sa fonction directrice... On peine à croire que le moulin ne développe que 115 ch !

Les relances de la Yamaha sont ainsi les plus sensationnelles ! Et les tests de reprises effectués par MNC sont formels : la légère MT tient la dragée haute à la plus lourde Zed dans les bas-régime, se permettant même de la devancer d'une demi-roue aux alentours de 5000 tr/min...

Les 900 font des misères à la 750

Au-delà en revanche, la Yamaha est irrésistiblement débordée par la Kawasaki et son 4-cylindres plus costaud dans les tours... Le 4-cylindres continue de tracter - en vibrant - de plus en plus fort alors que le CP3 commence à plafonner puis rend les armes. Un coup de quickshifter permet de relancer efficacement la Yam, mais pas de revenir sur la Kawa.

Bien que plus linéaires que sur la Bleue d'Iwata, les accélérations "Zpectaculaires" de la Verte d'Akashi permettent aussi de parfaire ses roues arrières. Il suffit de reculer ses fesses contre le dosseret et d'accélérer à fond sur les deux premiers rapports pour sentir la roue avant décoller du sol et s'envoler... pas trop haut, hein ? Mieux vaut garder le pied sur la pédale de frein.

Kawasaki 900 Vs Suzuki GSX-S750 Vs Yamaha MT-09 : élection du meilleur roadster japonais maxi-mid-size

Et la GSX-S750 dans tout ça ? Malgré la féroce allonge de son "petit" 4-cylindres, la "Jaune" d'Hamamatsu ne peut rivaliser avec les gros cubes. Pour rester au contact des deux 900 lors des tests réalisés sur le quatrième rapport, MNC a du tomber une vitesse sur la 750 (3ème donc). C'est dire !

Il faut en effet attendre les 8000 tr/min environ - soit 2000 tours de plus que sur la Kawa - pour profiter du plein potentiel du moulin : une fois ce cap franchi, la sonorité et la rage de la Suzuki deviennent "gextraordianaires" ! Question sensations, le pilote de la GSX-S n'a alors rien à envier à ses deux camarades sur MT et Z.

Kawasaki 900 Vs Suzuki GSX-S750 Vs Yamaha MT-09 : élection du meilleur roadster japonais maxi-mid-size

La volonté de ne pas cannibaliser la GSX-S1000 et l'intérêt industriel qu'a Suzuki de rester sur une cylindrée (re)connue sont compréhensibles. Respectable, sa posture n'est pas respectée par la concurrence qui ne cesse de gonfler ses moteurs, alors qu'ils proposent eux-mêmes des "Mille". À l'avenir, Suzuki devrait peut-être concéder quelques centimètres cubes et chevaux supplémentaires à son roadster "mid-size". Ou bien baisser sa facture de quelques euros ?!

Une autre modification que Moto-Net.Com apporterait volontiers à la Suzuki : un guidon plus large et plus plat, ce qui rendrait le train avant moins physique dans le sinueux. La GSX-S750 demande en effet bien plus d'engagement que la MT-09 qui se régale des successions de petits virages ou d'épingles, suivie de près par l'évidente Z900... Moins vive, la GSX-S se fait de nouveau décrocher.

Kawasaki 900 Vs Suzuki GSX-S750 Vs Yamaha MT-09 : élection du meilleur roadster japonais maxi-mid-size

Devant, la Yamaha et la Kawasaki se disputent la tête en fonction du revêtement principalement. Sur route lisse, le train avant de la Zed permet d'entrer plus fort en courbe et d'improviser plus facilement qu'avec celui de la MT dont les réactions, au lâcher des freins notamment, sont plus marquées et réduisent la précision des trajectoires.

De même à l'accélération, le train arrière de la Kawasaki se cale plus tôt et plus solidement que celui de la Yamaha. Ce dernier se tasse plus... peut-être en raison de l'arrivée plus sauvage de la cavalerie ?! Toujours est-il que la Z900 a l'avantage. Bien plus légère et mieux suspendue que la Z800, la nouvelle Kawa va séduire les nombreux "Zédistes" de France !

Kawasaki 900 Vs Suzuki GSX-S750 Vs Yamaha MT-09 : élection du meilleur roadster japonais maxi-mid-size

En revanche, les motards qui n'appréciaient pas le comportement de l'ancienne Zed sur le bosselé ne seront pas beaucoup plus séduits par la nouvelle : le roadster Kawasaki reste trop sec pour gommer tous les défauts de la route. Le guidon finit par tressauter, la roue arrière à manquer de grip... Pour le coup, on est plus à l'aise sur la MT.

En caricaturant, on peut estimer que le pilote, chahuté sur les mauvaises routes au guidon de la Z900 et baladé sur les plus belles aux commandes de la MT-09, est au global plus satisfait du comportement de la GSX-S750. Sur cette dernière, il peut tracer "toutes" ses routes à bonne allure, sans se préoccuper des bosses, des creux ou des plats.

À l'épreuve des routes, lisses comme bosselées...

Il n'y a qu'en cherchant à concurrencer la Z et la MT sur leurs terrains de prédilection que la "Gexesse" risque de ne pas faire le poids : la machine donne effectivement l'impression de se désunir lorsqu'on la carvache vraiment. Sa masse se fait notamment sentir sur les changements de direction et d'angle, comme c'était le cas sur les Z... anciennes générations !

Kawasaki 900 Vs Suzuki GSX-S750 Vs Yamaha MT-09 : élection du meilleur roadster japonais maxi-mid-size

Au freinage en revanche, c'est la nouvelle Suzuki qui rafle tous les suffrages, surtout en ce qui concerne l'arrière, finement dosable et bien puissant. La MT n'est pas bien loin sur ce domaine tandis que la Z demande un peu trop de pression sur la pédale droite pour être aussi agréable et précise que ses concurrentes.

Un peu moins mordant que sur les deux autres motos, le frein avant de la Zed permettra tout de même au bon motard - celui qui voit une courbe, prend le levier droit et plonge - de faire les freins au mauvais motard qui se la jouait sur la terrasse du café avec ses étriers à fixation radiale - celui-là quand il voit une courbe, il prend le levier droit et plonge, mais.. . Pour une utilisation sur route, les trois machines freinent toutes suffisamment fort.

Kawasaki 900 Vs Suzuki GSX-S750 Vs Yamaha MT-09 : élection du meilleur roadster japonais maxi-mid-size

Pour une utilisation sur autoroute, la MT-09 est la monture la plus indiquée moins contre-indiquée : calé à 130 km/h sur le dernier rapport, le 3-cylindre ronronne sous les 5500 tr/min et ne distille aucune vibration. La selle de la Yam offre un semblant de réconfort comparé à celle de la Kawa trop dure et celle de la Suz trop fine et courte...

La GSX-S750 aussi est dépourvue de grésillements alors qu'à cette vitesse de croisière, son 4-pattes mouline à quasiment 6000 tr/min. Sur la Z900, le moteur tourne juste au-dessus des 5 500 tr/min. Les gommes et masselottes des repose-pieds isolent les pieds des vibrations. Les talons eux, ne doivent pas se coller à la machine !

Kawasaki 900 Vs Suzuki GSX-S750 Vs Yamaha MT-09 : élection du meilleur roadster japonais maxi-mid-size

Pour dépanner un piéton sur quelques kilomètres ou emmener un - courageux - passager sur plusieurs kilomètres en revanche, la Yamaha n'est pas à conseiller : si la selle passager est la plus accessible car au même niveau que celle du pilote, les repose-pieds le sont beaucoup moins car placés bien trop haut !

Le duo est à peine moins inacceptable sur la Kawasaki à cause cette fois du ridicule strapontin traversé, qui plus est, par de désagréables vibrations dès 5000 tr/min... Finalement, c'est sur la Suzuki que le "copilote" s'en tire le moins mal : ses fesses sont - relativement - bien accueillies et ses jambes ne sont pas trop pliées.

Kawasaki 900 Vs Suzuki GSX-S750 Vs Yamaha MT-09 : élection du meilleur roadster japonais maxi-mid-size

Inutile en revanche de tâtonner le long de la boucle arrière ou en dessous à la recherche de poignées ou même de petites encoches : il n'y en a sur aucun des trois roadsters. Pour faire tenir un sac d'ailleurs, il faudra se contenter des ergots au bout des platines de repose-pieds passager...

Côté pratique toujours, la Suzuki se distingue en acceptant d'embarquer, en plus du gilet jaune obligatoire, un U de taille moyenne (bloque-disque seulement sur la Kawa et la Yam). De même, la Suz dispose de la meilleure autonomie...

Kawasaki 900 Vs Suzuki GSX-S750 Vs Yamaha MT-09 : élection du meilleur roadster japonais maxi-mid-size

En tenant compte de nos consommations moyennes lors de ce comparo (voir le bilan dans la colonne de droite), la GSX-S dépasse - tout juste - les 300 km avec un plein de 17 litres alors que la Z joue le coup de la panne deux bornes avant les 290 km (avec 16 l). La MT avec son petit bidon de 14 l atteint les 250 km tout rond.

Malgré ce beau final, la Suzuki ne s'impose pas. Sur les derniers critères étudiés d'ailleurs, un vélo tandem équipé de profondes sacoches latérales permettrait de partir encore plus loin à deux, sans consommer la moindre goutte de Super sans plomb !

Verdict : aux urnes, citoyens !

Certes, Suzuki possède l'offre la plus claire des constructeurs japonais avec une GSX-S750 et une 1000, deux machines entre lesquelles les "tatoués" d'Hamamatsu n'hésiteront pas longtemps, ne serait-ce qu'en raison de leur tarifs : comptez 12 699 € pour la "Mille" et 8 899 € pour la "sept-et-demi" (+200 € en Full Black pour les deux modèles).

Mais pour les motards ouverts aux autres marques nippones, les deux autres modèles du jour sont plus intéressants. Dans cette nouvelle catégorie de roadster "maxi-mid-size", la GSX-S750 s'incline face aux neuf-cents plus performantes mais affichées au même tarif...

Kawasaki 900 Vs Suzuki GSX-S750 Vs Yamaha MT-09 : élection du meilleur roadster japonais maxi-mid-size

Chez Kawasaki disons le franchement, la Z900 est si réussie qu'elle risque fort d'éclipser la Z1000. Le roadster "Neuf sans aides" d'Akashi correspond parfaitement à l'esprit Zed : une moto pas - trop - cher, pourvue d'une position de conduite naturelle, équipée d'un gros moteur expressif... et dotée désormais d'une partie-cycle à la hauteur.

Plus sophistiquée et plus explosive que la Kawasaki, mais pas plus efficace - moins sur belle route même - et toujours aussi décalée en termes de style et d'ergonomie, la MT-09 qui était jusqu'alors la seule 900 du marché est tombée sur une Zacrée rivale... Chez MNC, on a beau recompter les voix, c'est du 50/50 : votre bulletin fera donc la différence !

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

 
  • Modèles d'origines, Euro4
  • Kilométrage au départ
    • Z900 : 750 km
    • GSX-S750 : 1710 km
    • MT-09 : 2410 km
  • Pneus :
    • Z900 : Dunlop D214
    • GSX-S750 : Bridgestone S21
    • MT-09 : Bridgestone S20
  • Routes : ville, route et autoroute
  • Consos moyennes
    • Z900 : 5,9 l/100km
    • GSX-S750 : 5,3 l/100km
    • MT-09 : 5,6 l/100km 
  • Météo : beau temps, entre 8 et 20°C
  • Problèmes rencontrés : RAS
 
 
 

POINTS FORTS Z900

 
  • 4-cylindres plein partout
  • Performances sur belle route
  • Facilité d'accès et agrément
 
 
 

POINTS FAIBLES Z900

 
  • Selle(s) trop dure(s)
  • Pas d'antipatinage
  • Suspensions sur route bosselée
 
 
 

POINTS FORTS GSX-S750

 
  • Compromis de suspensions
  • Freinage (av/ar) au top
  • Duo acceptable
 
 
 

POINTS FAIBLES GSX-S750

 
  • Poids sensible à l'arrêt comme à l'attaque
  • Tarif élevé et moteur creux (Vs 900)
  • Train avant à basse vitesse
 
 
 

POINTS FORTS MT-09

 
  • CP3 toujours aussi explosif
  • Moto légère et agile
  • Dotation de série
 
 
 

POINTS FAIBLES MT-09

 
  • Réservoir de 14 litres
  • Look - trop ? - spécial
  • Pousse au crime
 
 
 
Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !