• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
8H DE SEPANG
Paris, le 16 décembre 2019

Yamaha remporte les premières 8 Heures de Sepang

Yamaha remporte les premières 8 Heures de Sepang

L'équipe autrichienne, qui n'a fait rouler que Niccolò Canepa pendant toute la course, s'impose en Malaisie devant la Honda Asia Dream Racing n°88 et la BMW Motorrad World Endurance Team n°37. Débrief.

Imprimer

Après la pole position à domicile de la Yamaha Sepang Racing n°21, c'est sa consoeur n°7 du YART qui a réussi à braver les éléments pour gagner les 8H de Sepang - en réalité écourtées à 5h50 en raison de conditions météo très difficiles -, premières du nom et deuxième épreuve du championnat du monde d'endurance FIM EWC 2019/2020.

Malgré une alerte électronique en début de course, Niccolò Canepa - unique pilote choisi pour sa maîtrise des conditions difficiles - passe le drapeau à damier en tête mais n'oublie pas de remercier ses coéquipiers Broc Parkes et Karel Hanika : "nous avons gagné tous ensemble", souligne l'italien à l'arrivée.

Yamaha remporte les premières 8 Heures de Sepang

Le YART devance le team japonais Honda Asia Dream Racing sur la CBR n°88 confiée au malaisien Zaqhwan Zaidi, au thaïlandais Somkiat Chantra et à l'indonésien Andi Farid Izdihar.

Troisième à Sepang, la S1000RR n°37 du BMW Motorrad World Endurance Team aux mains de Ilya Mykhalchyk et Markus Reiterberger décroche son deuxième podium après celui du Bol d’Or, mais sans le français Kenny Foray, blessé aux essais et qui n'a pas rouler en course. L’équipe officielle belge BMW prend ainsi la deuxième place au classement général provisoire du championnat du monde FIM EWC avec 15 points de retard sur le Suzuki Endurance Racing Team, 5ème à Sepang mais toujours en tête grâce à sa victoire au Bol d'Or.

Moto Ain vainqueur Superstock

4ème à l'arrivée, le team Moto Ain remporte de nouveau la catégorie Superstock et consolide sa place en tête de la Coupe du monde d’endurance avec Roberto Rolfo, Robin Mulhauser et Hugo Clère.  La Yamaha n°96 termine la course devant la GSX-R n°2 du SERT et la ZX-10R n°1 du Webike SRC Kawasaki France, championne du monde en titre.

L'équipe allemande GERT56 by GS Yuasa sur la BMW n°56 termine 14ème à l’arrivée mais deuxième Superstock avec Lucy Glöckner, Stefan Kerschbaumer et Pepijn Bijsterbosch. Retardé par une chute en début de course, le team japonais Tone RT Syncedge 4413 sur la BMW n°80 de Tomoya Hoshino, Kokoro Atsumi et Takeshi Ishizuka se classe troisième de la catégorie et signe son premier podium hors Japon.

Du côté des favoris, un accrochage entre Mike di Meglio (F.C.C. TSR Honda France) et Michael van der Mark (Yamaha Sepang Racing) a envoyé les deux motos au tapis et fait perdre aux deux favoris le contact avec la tête de la course... Après un passage au stand, la Yamaha n°21 repart au-delà de la 40ème place mais parvient à terminer 7ème grâce à des chronos canons (2’17.817 pour Franco Morbidelli, meilleur tour en course) devant BMW Sepang Racing, 3ART Moto Team 95 (Yamaha) et ERC Endurance, qui fait entrer sa Ducati Panigale dans le Top 10.

La F.C.C. TSR Honda France n°5, revenu au commandement après l’accrochage, a malheureusement perdu tout espoir sur une chute de Mike di Meglio à une heure de l’arrivée et se classe 13ème à l'arrivée.

Suzuki JEG Kagayama, bien placé dans le trio de tête, a également perdu beaucoup de terrain sur problème mécanique, tout comme la BMW n°9 du team Tecmas BMW GMC qui avait fait le show en début de course avec Camille Hédelin, très à l’aise sur piste détrempée avant d'être contraint à l'abandon.

Prochain rendez-vous du championnat du monde d'endurance FIM EWC : les 24 Heures Motos les 18 et 19 avril au Mans. Restez connectés !

.

.

.

Les derniers essais MNC

A lire aussi sur le Journal moto du Net

CRF1100L Africa Twin 2023 : nouveaux coloris pour le maxitrail Honda

L'Africa Twin n'évolue pas techniquement pour 2023 mais reçoit de nouveaux coloris disponibles à partir d'octobre sur les CRF1100L standard et Adventure Sports. Présentation.
Trail 1 commentaire
Déclarations des pilotes MotoGP après le GP de Grande-Bretagne 2022

Francesco Bagnaia repart de Silverstone avec un grand sourire et les 25 points de la victoire, tandis que le clan français fait grise mine après la chute de Johann Zarco en tête du GP de Grande-Bretagne et la modeste 8ème de Fabio Quartararo, ralenti par un mauvais choix de pneus. Réactions des pilotes.
Grande-Bretagne 1 commentaire
GP de Grande-Bretagne : Bagnaia déroule, Zarco dérape, Quartararo déguste

Francesco Bagnaia entame gaz en grand la rentrée de la classe reine à Silverstone : l'officiel Ducati, tout en maîtrise, décroche sa deuxième victoire consécutive devant l'impressionnant Maverick Viñales et Jack Miller. Résumé du GP de Grande-Bretagne, meilleurs moments vidéos et classements.
Grande-Bretagne 5 commentaires
Le marché moto dans le vague en cette fin de 1er semestre 2022

Au premier semestre 2022, le marché français du motocycle s’est rétracté de -6%, chutant même de -21 % en juin. Les motos et scooters résistent malgré de nombreux bâtons dans les jantes : pénuries de composants, Covid-19 et confinements en Asie, transport maritime saturé, livraisons compliquées... et d’autres menaces guettent ! Bilan.
Combien de temps attendre ma nouvelle moto 2022 ?

Si vous changez de moto cet été, armez-vous de patience : les délais de livraisons s'allongent faute de stocks, en raison notamment du ralentissement de la production en Asie. MNC fait le point avec les constructeurs sur cette problématique commune à presque toutes les marques.
Pratique 1 commentaire
Marché moto et scooter : interviews des constructeurs au 1er semestre 2022

Deux fois par an, Moto-Net.Com propose aux marques de moto et scooter en France de dresser leur bilan marché. Leurs responsables reviennent pour nos lecteurs MNC Premium sur le premier semestre 2022 (-6%)... mais aussi sur le prix de l’essence, le contrôle technique et la fin annoncée du thermique !
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...