• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
COURSE SUPERSPORT
Paris, le 8 septembre 2019

WSSP Portugal : Caricasulo, heureux vainqueur sous drapeau rouge

WSSP Portugal : Caricasulo, heureux vainqueur sous drapeau rouge

Federico Caricasulo était le plus rapide hier en Superpole. Il a été le plus chanceux aujourd'hui en course ! Le n°64 italien remporte presque par hasard l'épreuve écourtée de Supersport à Portimao, devant son coéquipier Krummenacher et nos compatriotes Mahias et Cluzel... Compte-rendu.

Imprimer

Deux mois sans rouler. Les pilotes du World Supersport qui ne se rendent traditionnellement pas à Laguna Seca pour l'épreuve américaine, n'avaient plus chevauché leur 600 cc depuis le 7 juillet et la course de Donington Park, remportée par notre Jules Cluzel inter-national !

Le n°16 du team GMT94 et ses petits camarades ont donc repris la piste ce week-end. Et quelle piste ! Le tracé de Portimao s'apparente à de véritables montagnes russo-portugaises, avec de vertigineuses descentes, de grosses montées (bah oui !) et des tas de virages en aveugle qui demande un solide châssis, un bon moteur et un gros coeur.

Auteur de la pole position lors de la manche d'ouverture en Australie puis sur la dernière épreuve en date en Angleterre, Federico Caricasulo s'est de nouveau montré le plus véloce hier aux commandes de son excellente R6 préparée par le team Yamaha Bardahl.

Randy Krummenacher s'est bien remis de sa grosse chute vendredi matin et a signé le deuxième temps des qualifications. Le leader du provisoire (173 pts) partira derrière son coéquipier italien et principal rival au championnat (158)... et devant Lucas Mahias qui hisse sa Ninja n°44 au premier rang pour la quatrièe fois consécutive.

Troisième du classement général World Supersport 2019 avec 132 points, Cluzel devra impérativement prendre un bon départ de sa huitième place sur la grille portugaise, afin de disputer la victoire aux deux R6 jaunes. Ce qui est tout à fait possible : ce dimanche matin au warm-up, "Julo" tournait aussi vite que Randy...

Paradoxalement, "l'autre" Jules, Danilo, est bien plus satisfait de sa dixième place : le "rookie" n°95 du team Honda PTR ne s'est jamais qualifié aussi haut sur une grille WSSP ! Le second pilote de l'écurie française GMT94, Corenton Perolari, partira d'une lointaine 14ème place, suite à un problème moteur en qualification. Gaetan Matren se qualifie 27ème et dernier.

Départ : Caricasulo et Mahias s'élancent bien mieux de la première ligne que Krummenacher. Vinales et Cluzel partent très fort aussi et devancent tous deux le leader du championnat ! Perolari, De rosa, Okubo, Pons, Badovini complètent le Top 10, Cresson et Danilo sur leurs talons. Le n°64 s'installe en tête et boucle un premier tour sans incident.

Vinales tente une attaque au premier freinage du 2ème tour mais écarte et doit rendre les commandes à Caricasulo. Mahias et Cluzel ne s'emballent pas : ils savent que la course sera longue. Ils savent aussi que Krummenacher les suit de très près.

Isaac Vinales signe le meilleur tour en course, mais les neuf hommes de tête tournent dans le même quart de seconde, sous les 1' 47... Perolari passe furtivement devant De Rosa à l'entame du 3ème tour. Le n°3 et le n°94 comptent une demi-seconde de retard sur le n°21.

Caricasulo accélère dans le 4ème tour ! Mahias double immédiatement Vinales pour prévenir toute échappée de l'italien. Derrière l'espagnol désormais troisième, Krummenacher passe Cluzel... Randy et Jules dépassent à leur tour Isaac... qui abandonne sur pépin technique avant la fin du 5ème tour.

Lucas doit cravacher sa Ninja pour suivre le rythme de Federico. Contraint de retarder ses freinages pour palier une puissance moteur inférieure, notre n°44 préféré se loupe légèrement dans la première courbe du 6ème tour. Il perd momentanément le contact mais ramarre rapidement, emportant Randy dans son sillage...

Jules se trouve à une petite seconde du trio mais signe ses meilleurs tours en course dans les 6ème puis 7ème tours. Le n°16 remonte dans l'aspi de la Ninja n°44... et prie pour que Krummenacher ne dépasse pas trop tôt son coéquipier, toujours en tête de la course.

Le pilote suisse croise ses trajectoires avec celles de l'italien mais ne trouve pas d'ouverture. Ou la garde-t-il pour le dernier tour ? Même dans la ligne droite, bien calé dans l'aspiration de son collègue depuis la sortie de la rapide courbe finale, Randy se décale mais ne fait pas les freins à Federico !

Tandis que le n°21 butte sur - patiente derrière ? - le leader, les n°44, 16 et 3 (!) se rapprochent : relativement discrète depuis le début de la course, la MV Agusta officielle réapparait en tête de course et met la pression sur Cluzel, lui même focalisé sur Mahias... La mi-course est atteinte et les deux Yamaha Bardahl s'offrent quelques longueurs de répit.

Au tout début du 10ème tour, Raffaele de Rosa bondit sur la quatrième place : Jules Cluzel s'incline face à son ancienne monture au freinage. Le pilote de Montluçon doit continuer de surveiller ses arrières : Ayrton Badovini et sa Kawasaki n°86 remontent progressivement sur le groupe de tête...

Au même moment, Krummenacher prend les rênes de la course portugaise. Caricasulo et Mahias suivent sans trop de peine, alors que De Rosa doit flirter avec les limites de sa F3 pour tenter de remonter. Le n°3 passe d'ailleurs à un cheveu pneu du highside dans la première courbe du 13ème tour...

Cluzel profite de l'impressionnante cabriole de son prédécesseur pour revenir dans les pots de la MV Agusta.... puis d'une casse de la belle - mais fragile - mécanique italienne pour récupérer sa quatrième place ! Il reste encore cinq tours à parcourir lorsque les drapeaux rouges sont agités par les commissaires.

Les deux-tiers de la course étant écoulés, la course WSSP 2019 de Portimao est officiellement terminée. Le classement est établi en fonction des places occupées par les pilotes sur leur tout dernier partiel... Repassé en tête juste avant de boucler le 14ème tour, Federico Caricasulo est donc déclaré vainqueur !

Deuxième à un tiers de seconde de Federico - et à cinq tours du drapeau à damier qui ne sera finalement jamais déployé... -, Randy Krummenacher doit se contenter de la deuxième place et de ses 10 points. Les deux meilleurs ennemis offrent à Yamaha Bardhal le titre par équipe (376 points en neuf épreuves, contre 204 pour le GMT94).

Au championnat des pilotes, l'avance du suisse est réduite de 5 points face à l'italien... mais consolidée de 7 points face à Cluzel ! Quatrième de cette course involontairement raccourcie, le n°16 compte désormais 48 points de retard sur Krummenacher , soit quasiment deux victoires... alors qu'il ne reste plus que trois courses.

Lucas Mahias qui programmait une attaque dans les tous derniers instants de la course, monte pour la troisième fois consécutive sur la troisième marche du podium. Ayrton Badovini ajoute une touche de vert au Top 5 portugais, une demi-seconde derrière Cluzel, et 5 secondes devant Perolari sur sa Yam n°94.

Jules Danilo égale son meilleur résultat obtenu dès la manche d'ouverture à Philip Island : le pilote n°95 du team Honda PRT termine neuvième, juste devant le belge Loris Cresson sur sa R6 n°84 du team Yamaha Kallio. Gaetan Matern termine à la 21ème et dernière place.

Résultat de la course WSSP 2019 à Portimao

 WSSP Portugal : Caricasulo, heureux vainqueur sous drapeau rouge

Classement World Supersport 2019 après neuf courses

 WSSP Portugal : Caricasulo, heureux vainqueur sous drapeau rouge

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Z900 2020 : Kawasaki revient sur sa "Neuf-sans-aides"

Lancée avec succès en 2017, la Kawasaki Z900 évolue en 2020 : le roadster change de musique et passe à l'électro avec écran couleur, connexion Bluetooth, éclairage à LED et surtout, modes de puissance et antipatinage. MNC prend la route avec la nouvelle Kawa... et son vieux K-way, aussi...
Essai Yamaha MT-03 2020 : A2 doigts d'une grande moto

Le roadster MT-03 adopte pour 2020 le "grand méchant look" propre aux motos Yamaha de la gamme Master of Torque (MT), ainsi qu'une nouvelle fourche inversée et une ergonomie revue. Cette évolution par petites touches renforce les nombreuses qualités de cette attachante moto naturellement compatible avec le permis A2. Essai.
Roadster 3 commentaires
Essai Yamaha MT-125 2020 : que de la gueule ?

La Yamaha MT-125 lancée en 2014 reçoit une nouvelle face avant menaçante inspirée de la MT-09 et le moteur à distribution variable découvert l'an dernier sur l'YZF-R125. De quoi légitimer son statut de roadster 125 cc le plus cher du marché ? MNC est allé vérifier à Malaga (Espagne) pour un premier essai. 
Essai Yamaha Tmax 560 2020 : roi de la jungle urbaine !

Avec le permis moto et 14 000 euros en poche dans une concession Yamaha, vous pouvez opter pour l'excitante sportive YZF-R6, le crapuleux roadster MT-10 de 160 ch... ou le nouveau Tmax 560 dans sa luxueuse version Tech Max ! MNC vous explique pourquoi choisir le scooter est loin d'être insensé... même pour un motard ! Essai.
Scooter 11 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Pourquoi la nouvelle CBR1000RR-R est la plus chère des motos Superbike japonaises

La nouvelle CBR1000RR-R 2020, gonflée à bloc, devient la plus puissante des motos Superbike avec 217,6 ch en standard. Mais cette course à l'armement a un prix : 21 999 €, en hausse de 4000 euros ! Pourquoi une telle inflation ? Quels sont les arguments de la Fireblade face aux autres hypersportives ? Réponses MNC.
Marché moto et scooter en novembre 2019 : le meilleur antidépresseur

La météo particulièrement chagrine de novembre 2019 n'a nullement freiné le marché français du motocycle : ses 9814 immatriculations représentent au contraire une hausse de +7,5% par rapport à l'an dernier. Les gros cubes tractent, les 125 suivent. MNC dresse le bilan.
8 Heures de Sepang 2019 : Yamaha en pole "à domicile" devant deux Honda

La toute première édition des 8 Heures de Sepang se dispute demain samedi. Meilleur temps des qualifications, la Yamaha Sepang Racing n°21 a confirmé sa vélocité avec Franco Morbidelli en remportant la Superpole "de nuit" devant les Honda n°88 et n°5, la Kawasaki n°1 et la BMW n°37. Compte rendu, chronos et vidéos...
Jusqu'à 500 ch et 362 km/h pour la moto 8-cylindres Eisenberg V8 !

Zef Eisenberg, préparateur britannique de motos et de voitures extrêmes, met la touche finale à un roadster aux performances sans équivalent : l'inédit 8-cylindres en V de 3000 cc de son "EV8" revendique entre 480 et 500 ch et jusqu'à 362 km/h de vitesse de pointe ! Présentation.
Découverte 3 commentaires
Essai Z900 2020 : Kawasaki revient sur sa "Neuf-sans-aides"

Lancée avec succès en 2017, la Kawasaki Z900 évolue en 2020 : le roadster change de musique et passe à l'électro avec écran couleur, connexion Bluetooth, éclairage à LED et surtout, modes de puissance et antipatinage. MNC prend la route avec la nouvelle Kawa... et son vieux K-way, aussi...
Le Grand Prix de France MotoGP 2020 met en place un Espace tranquille

Ras le casque des concours de rupteurs et des chants d'ivrogne dans les campings du GP de France Moto ? L'organisateur propose une solution pour savourer la fête sans subir ses débordements : sa nouvelle aire d'accueil "Espace tranquille", à côté de l'entrée sud du circuit Bugatti-Le Mans.  Explications.
Zarco signe directement avec Ducati pour rouler chez Avintia en 2020

Cette fois, c'est officiel : Johann Zarco disputera bien la saison MotoGP 2020 sur une Ducati au sein du team Avintia, comme prévu depuis le GP de Valence mi-novembre. Mais attention : ce contrat d'un an lie davantage le pilote français au constructeur italien qu'à l'équipe espagnole. Explications. 
Pilotes et équipes 12 commentaires
Essai vidéo de la nouvelle Yamaha MT-03 2020

En complément de notre essai complet de la Yamaha MT-03, voici notre vidéo tournée dans les environs de Málaga (Espagne).
Essai Yamaha MT-125 2020 : que de la gueule ?

La Yamaha MT-125 lancée en 2014 reçoit une nouvelle face avant menaçante inspirée de la MT-09 et le moteur à distribution variable découvert l'an dernier sur l'YZF-R125. De quoi légitimer son statut de roadster 125 cc le plus cher du marché ? MNC est allé vérifier à Malaga (Espagne) pour un premier essai. 

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...