• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
COURSE SUPERSPORT
Paris, le 29 septembre 2019

WSSP France : Mahias remporte une course folle à Magny-Cours !

WSSP France : Mahias remporte une course folle à Magny-Cours !

Après des essais perturbés par la météo, la course du World Supersport à Magny-Cours a été chamboulée par un drapeau rouge et l'abandon des deux leaders du championnat ! Cluzel a tenté d'en profiter pour remonter au provisoire, Mahias a réussi à s'imposer pour la première fois cette saison. Compte-rendu et vidéos.

Imprimer

Petites averses et fortes précipitations, piste séchante ou mouillée - mais toujours très piégeuse à Magny-Cours - ont abondamment compliqué la tâche des pilotes et de leurs mécanos lors des essais libres puis qualification de cette onzième épreuve du championnat du monde Supersport !

En tête de la feuille des temps à l'issue d'une première journée très humide, Corentin Perolari et sa R6 n°94 ont rétrogradé à la huitième place à l'issue de la Superpole disputée samedi sur un tarmac à nouveau détrempé et très glissant.

Le pilote de pointe du GMT94, Jules Cluzel, se classe deuxième sur "sa" grille de départ grâce à un excellent chrono, près de deux secondes plus vite que ces principaux rivaux : Federico Caricasulo, Lucas Mahias et Randy Krummenacher qui occupent dans cet ordre le second rang.

La pole position revient toutefois à l'exceptionnel Kyle Smith, huit dixièmes plus véloce que "Julo" sur le mouillé aux commandes de sa ZX-6R à la configuration Superstock. Seul autre pilote à rouler dans cette configuration, Gaetan Matern s'est malheureusement blessé en FP2...

Quatrième français inscrit toute cette saison en World Supersport, Jules Danilo se qualifie en douzième position, deux places derrière son coéquipier Peter Sebestyen. Le rookie n°95 devance Rafaelle de Rosa et sa MV Agusta : une bonne roue à prendre en course !

Maximilien Bau. notre champion de France 2019 qui découvre la catégorie WSSP grâce à l'écurie GMT94, signe le 17ème temps des qualifications. Xavier Navand et Guillaume Pot dépassent les 107% de la pole mais ne sont pas privés de course pour autant...

Ce dimanche midi, un grand soleil brille sur le circuit de Magny-Cours et réchauffe l'atmosphère : 21° dans l'air, 25° sur la piste... plus de 100° dans les tribunes et sous les casques ? Il s'agit de la dernière course de la saison sur le sol européen, avant l'épreuve argentine et la finale qatarie !

Départ : Jules Cluzel décolle bien de la grille et plonge sous Kyle Smith dans la première "grande" courbe. Lucas Mahias se hisse en troisième position devant Isaac Vinales, Hikari Okubo, Ayrton Badovini, Randy Krummenacher, Corentin Perolari, Federico Caricasulo et Jules Danilo qui boucle le Top 10.

Trois pilotes chutent ensemble dans le premier virage : le n°10 Nacho Calero, le n°22 Federico Feligni... et le n°9 Maximilien Bau. Le drapeau rouge est rapidement sorti afin de permettre aux équipes médicales de prendre en charge les deux italiens et le français, tous conscients mais bien secoués...

Leurs petits camardes rejoignent leur box et patientent fébrilement : une nouvelle procédure de départ (rapide) va être lancé dans quelques minutes. Afin de ne pas bousculer les horaires des autres catégories (WSBK et WSSP 300), la course WSSP ne comptera que 12 tours au lieu des 19 programmés à l'origine.

Second départ : Cluzel prend un départ canon et place sa R6 devant Badovini, Smith - doublé par Caricacasulo dans Adelaide -, Krummenacher, Mahias, Perolari, Okubo, Vinales et Danilo. Une minute seulement après l'extinction des feux rouges, Krummenacher chute à la sortie du virage n°10 !

En passant devant son panneauteur, Caricasulo apprend que son coéquipier est "Out". L'italien bondit immédiatement en tête de la course et boucle le deuxième tour à un rythme record ! Cluzel fait son possible pour rester au contact et entraine Smith, Badovini et Mahias dans son sillage.

Contrairement à Federico qui dispose d'une piste libre, "Julo" a fort à faire avec les deux Ninja Pedercini n°86 et 11. À quelques longueurs sur sa propre Kawasaki (Puccetti), Lucas Mahias précède d'une demi-seconde Vinales et Okubo. De Rosa, Gradinger et Sebestyen ferment le Top 10 devant Perolari, Soomer et Danilo.

Vinales bat le meilleur chrono en course dans le troisième tour et remonte comme une flèche au sein du groupe de chasse ! L'espagnol se hisse dans l'aspiration de Cluzel... qui hérite des commandes de la course suite à la chute du leader Caricasulo : la course et le championnat - surtout ? - sont totalement relancés !

Talonné par l'expérimenté Badovini, Cluzel imprime un bon rythme mais ne force pas exagérément. Mais le peut-il seulement ? Vinales est plus agressif : après avoir doublé Badovini au début du sixième tour, le cousin de Maverick s'empare des rênes de la course au freinage d'Adelaide.

Contrairement à Krummenacher, Caricasulo a pu repartir et espère glaner quelques points... jusqu'à sa seconde chute dans Estoril ! Heureusement pour l'italien, sa Yamaha a décroché de l'avant en "low-side" plutôt que de l'arrière en "high-side". Il se relève indemne de sa cabriole à haute vitesse et va pouvoir jouer le titre sur les deux dernières épreuves.

Aux avant-postes, Mahias dépasse Badovini, puis Cluzel au freinage de Château d'Eau, et rejoint Vinales. Le n°32 et le n°44 tournent un cran au-dessus du n°16... Le n°86 aussi s'impose sur "Julo" qui a pourtant désespérément besoin de marquer de gros points pour revenir sur les deux pilotes Yamaha Bardhal au classement provisoire !

Le Ninja Lucas s'empare des commandes à la fin du 7ème tour ! Son confrère Ayrton se hisse de nouveau en deuxième place, devant Isaac, Jules... Rafaelle de Rosa et Hikari Okubo ! Au neuvième passage dans Adelaide, de Rosa fait d'ailleurs les freins à Cluzel et profite d'un écart de Badovini pour placer sa MV Agusta sur le podium !

Mahias et Vinales haussent le ton à trois tours de la fin et s'isolent pour se disputer la victoire. La troisième marche du podium se joue entre quatre hommes : Badovini, De Rosa, Okubo et Cluzel. Perolari remonte en septième position et largue rapidement Gradinger et Smith en fin de course.

Le dernier tour est lancé : Mahias ne quitte pas le dosseret ajouré de la R6 de Vinales mais ne peut déclencher d'attaque au très gros freinage d'Adelaide... Notre champion du monde 2016 temporise dans la portion sinueuse et retente sa chance en haut dans Château d'Eau... cette fois, c'est bon !

Tête dans le guidon dans toute la descente suivante, Lucas emprunte une trajectoire ultra défensive pour plonger dans le dernier enchainement : il plaque sa ZX-6R sur la droite de la piste afin de prévenir toute attaque d'Isaac Vinales sur l'intérieur.

Le rookie espagnol entre bien plus fort dans le virage mais bute sur le champion français, planté devant lui en pleine trajectoire. Mahias n'a plus qu'à bien négocier la chicane finale et ouvrir grand les gaz sous les hourras du public pour remporter sa première victoire de la saison 2019, son sixième succès en World Supersport !

Isaac Vinales grimpe sur son premier podium mondial à Magny-Cours en dix courses disputées dans la catégorie, tandis qu'Ayrton Badovini gravit son troisième podium WSSP en 31 tentatives. Rafaelle de Rosa et Hikari Okubo complètent le Top 5...

Jules Cluzel ne décroche "que" la sixième place et les 10 points associés. Au championnat, le n°16 compte encore 38 points de retard sur le leader suisse Randy Krummenacher et 28 sur son coéquipier italien Federico Caricasulo, qui repartent de France avec les mêmes totaux (193 et 183 points).

En empochant 25 points, Lucas Mahias consolide sa quatrième place face à son voisin de box Hikari Okubo (123 points Vs 93). Septième de cette course, Corentin Perolari ne gratte qu'un point à Thomas Gradinger (respectivement 68 et 78 points).

Douzième sur la grille de départ, Jules Danilo franchit la ligne d'arrivée en douzième position et empoche trois petits points : le "rookie" Honda n°95 totalise donc 36 points, soit 17 points de moins que Badovini qui clôt actuellement le Top 10 mondial.

Félicitons pour conclure qu'un cinquième pilote français marque un point à Magny-Cours : Xavier Navand sur sa Yamaha n°48 ! Guillaume Pot sur sa Yam n°69 termine aussi "notre" épreuve française, à la 17ème et avant-dernière place, à une trentaine de secondes de l'exemplaire Mahias.

Résultat de la course WSSP 2019 à Magny-Cours

WSSP France : Mahias remporte une course folle à Magny-Cours !

Classement World Supersport 2019 après dix courses

WSSP France : Mahias remporte une course folle à Magny-Cours !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Les évolutions de la MT-07 2021 sont-elles trop timides ?

Avec cette nouvelle Yamaha MT-07, le constructeur a-t-il eu peur de bouleverser sa formule gagnante ? MNC a posé la question à Antoine Clémot, responsable marketing Yamaha pour l'Europe. Interview vidéo.
Essai Yamaha MT-07 2021 : certifiée "Eureux 5" !

Chaque année, la MT-07 fait le bonheur d'environ 20 000 motards en Europe... et celui de Yamaha, qui caracole en tête des ventes de motos en France grâce à elle. Sa troisième génération se plie aux normes Euro5 sans véritable audace pour préserver ses appréciés fondamentaux : un moteur rigolo, une partie cycle joueuse et un prix pas déprimant. Un vrai vaccin anti-morosité ! Essai.
Essai comparatif Honda Forza 750 Vs Yamaha Tmax 560 : le match des maxi-scooters 2021

Avec son prometteur Forza 750, Honda se dresse de nouveau sur le boulevard du succès quotidiennement emprunté par le Yamaha Tmax 560. Ce nouveau maxi-scooter aux accents de moto a-t-il les moyens de ses maxi-ambitions ? Réponses dans notre duel MNC en ville et au-delà.
Scooter 12 commentaires
Essai Multistrada V4 2021 : le maxitrail Ducati se met en quatre

La quatrième génération de Multistrada doit faire les 4Volontés de son propriétaire grâce à son inédit V4, son ergonomie repensée, sa partie cycle reconfigurée et sa technologie de pointe. Moto-Net.Com a pu tester le tout nouveau maxitrail de Ducati dans sa version Multistrada V4 S. Premier essai.
Trail 12 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai Yamaha MT-07 2021 : certifiée "Eureux 5" !

Chaque année, la MT-07 fait le bonheur d'environ 20 000 motards en Europe... et celui de Yamaha, qui caracole en tête des ventes de motos en France grâce à elle. Sa troisième génération se plie aux normes Euro5 sans véritable audace pour préserver ses appréciés fondamentaux : un moteur rigolo, une partie cycle joueuse et un prix pas déprimant. Un vrai vaccin anti-morosité ! Essai.
Marché moto et scooter : les constructeurs font leur bilan 2020

Pour compléter son bilan marché 2020, Moto-Net.Com interroge les principaux constructeurs de moto et scooters sur de problématiques multiples : impact du coronavirus et gestion de la crise, évolutions du marché et des clients, norme Euro5 et permis A2, modèles futurs et avenir des salons... Interviews MNC.
Marché moto 2020 (1/11) : Bilan annuel complet

Motos et scooters, 125 cc et grosses cylindrées, chiffres de ventes et graphiques, résultats des marques et top modèles par catégories, observations et analyses : le Journal moto du Net dresse le bilan complet du marché français du motocycle en 2020 ! Demandez le sommaire...
Marché moto 2020 (2/11) : Une année en montagnes coronavi-russes

Le Covid-19 et les des deux confinements nationaux ont finalement eu un impact limité sur le marché français du motocycle : 178 181 motos et scooters (de 125 cc et plus) ont été immatriculés en 2020, soit un léger repli de -3,6 % par rapport à l’excellente année 2019. Bilan global.
Marché moto 2020 (3/11) : Le classement des constructeurs en France

Yamaha a résisté ! Mis sous pression constante et grandissante ces dernières années par Honda, le blason aux diapasons conserve en 2020 son titre de marque préférée des motards et scootéristes français. BMW conforte sa troisième place devant Kawasaki... et KTM ! Moto-Net.Com établit le Top 20 des constructeurs.
Bilan annuel complet 1 commentaire
Guide d'achat moto : quel roadster à 7000 euros en 2021 ?

Cette année, c'est décidé : votre future moto neuve sera un roadster de moyenne cylindrée avec un budget d'environ 7000 euros. Oui, mais laquelle choisir parmi toutes ces "Naked" de 650 à 750 cc extrêmement prisées des jeunes motards et des nouveaux permis A2 ? En suivant ce Guide pratique MNC, pardi !
Guides pratiques 5 commentaires
Le roadster Aprilia Tuono 660 au prix de 10 550 euros 

Aprilia dévoile comme prévu la version décarénée de sa moto sportive RS 660 : le nouveau roadster Tuono 660 en reprend les mêmes séduisants arguments, qui servent également de base au futur trail Tuareg issu de la même plate-forme. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...