• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 6 juillet 2014

WSBK Portugal (1) : Sykes gagne devant Guintoli et Baz

WSBK Portugal (1) : Sykes gagne devant Guintoli et Baz

Chahuté en début de course, Tom Sykes a maté ses petits camarades ce midi sur le circuit de Portimao. Le Ninja anglais enregistre son 21ème succès en WSBK, soit autant que Biaggi. Sylvain Guintoli et Loris Baz l'accompagnent sur ce premier podium portugais 2014. Première course Superbike Tom Sykes se fait croquer par Jonathan Rea et Marco Melandri dans la…

Imprimer

Chahuté en début de course, Tom Sykes a maté ses petits camarades ce midi sur le circuit de Portimao. Le Ninja anglais enregistre son 21ème succès en WSBK, soit autant que Biaggi. Sylvain Guintoli et Loris Baz l'accompagnent sur ce premier podium portugais 2014.

Première course Superbike

Tom Sykes se fait croquer par Jonathan Rea et Marco Melandri dans la descente vers le premier virage. Suivent Chaz Davies, Sylvain Guintoli, Loris Baz, Alex Lowes, Leon Haslam, Eugene Laverty et Davide Giugliano. Sylvain Barrier écarte dans la première courbe et perd une paire de places.

Baz double Guintoli avec beaucoup d'autorité au début du premier tour, puis profite d'une petite chaleur de Davies pour monter en quatrième position. Devant, Sykes fait mine de déboiter Melandri dans la ligne droite mais reste derrière l'Italien.

En tête depuis l'extinction des feux rouges, Rea impose son rythme et dispose de quelques longueurs d'avance au début du deuxième tour. Baz est alors quatrième, Guintoli sixième, Barrier 13ème, Guarnoni 17ème et Foret 22ème.

Sykes passe Melandri dans la ligne droite de la 3ème boucle. Baz, Guintoli et Davies reviennent au contact des trois hommes de tête. Haslam mène le second groupe composé de Laverty, Giugliano et Lowes. Salom est le premier de la catégorie Evo devant Iddon et Barrier.

À l'entame du 4ème tour, l'Aprilia n°33 profite de du phénomène d'aspiration pour passer la Honda n°65 au beau milieu de la ligne droite... Mais c'est la Kawasaki "Number One", elle même dans l'aspi de la RSV4 de Marco, qui s'empare des rênes de la course !

Le Britannique tente aussitôt de filer à l'anglaise... Melandri s'accroche tant qu'il peut mais est contraint de céder plusieurs longueurs au Champion du monde en titre. Rea maintient sa Fireblade dans le roue de la RSV4 d'usine, mais est suivi de - très - près par Baz, Guintoli et Davies.

Tom Sykes produit son effort et compte une demie seconde d'avance sur Melandri au début du 6ème tour. Toni Elias chute au même momen, , repart mais doit finalement abandonner. Sylvain Barrier, plus souvent sur une roue que sur deux (!) assure un superbe spectacle avec ses deux grands rivaux, Salom et Iddon. Guarnoni lutte toujours pour entrer dans les points. Foret est déjà signalé avec un tour de retard.

En tête de course, Baz réussit à s'installer sur le podium en dépassant Rea. Le "Géant Vert" compte une petite demie seconde de retard sur Melandri, mais une grosse seconde et demie sur son coéquipier Tom Sykes qui ouvre la piste.

Loris résiste magnifiquement à une attaque de Johnny au début du 9ème tour ! Le Français ne peut rejoindre la corde dans le premier virage et dans la cassure suivante mais ne lâche rien : à l'extérieur de Rea, Baz reste gaz ouvert en grand et reste devant ! Melandri perd momentanément pied et est attaqué de toutes part...

Rea et Guintoli se trouvent dans le dosseret de l'Italien et le menacent dans la longue ligne droite mais n'arrivent pas à passer. Dans le 11ème tour Guintoli fait un véritable festival : le Frenchie se hisse en tête du groupe de chasse alors que quelques gouttes de pluie apparaissent et que le drapeau blanc est sorti !

Moins "hydrophobe" que ses petits camarades, Haslam progresse lui aussi. Le n°91 glisse sa Honda sous la Ducati de Davies mais perd l'avant et entraine le Gallois dans sa chute. Leurs poursuivants (Giugliano, Laverty et Lowes en premier lieu) gagnent deus places : Sylvain Barrier, neuvième de la course désormais, et toujours premier de la catégorie Evo !

Imperturbable, Tom Sykes poursuit sa course en solitaire et maintient son avance de deux secondes sur Guintoli, Baz et  Melandri. Rea perd petit à petit le contact avec ses camarades. Giugliano se trouve six secondes plus loin tandis que Laverty et Lowes se bagarrent pour la septième place, à deux secondes de la Panigale d'usine.

Il ne reste que cinq tours à parcourir et la petite averse semble déjà oubliée. Sykes parade seul en tête, tandis que les écarts se creusent entre ses poursuivants. Melandri tente d'attaquer Baz sur les freins dans le 16ème tour mais élargit à chaque fois, sans jamais passer devant le n°76.

Barrier et Salom sont bien plus propres et inséparables : Sylvain cravache sa BMW pour rester devant le Ninja officiel. Huit secondes devant ces deux pilotes Evo, Giugliano est rejoint par les deux Suzuki : Laverty se porte à la hauteur de la Ducati dans la ligne droite et débute le 18ème tour en sixième position.

À plus de trente secondes du leader, Guarnoni (15ème) fait tout son possible pour revenir sur Iddon et Canepa afin de doubler ou tripler son score. Foret a abandonné depuis un bon moment... Le dernier pilote en course est Aaron Yates, sur sa 1190 RX.

Alors que Tom Sykes et Sylvain Guintoli se dirigent - presque ! - tranquillement vers les deux premières marches du podium portugais, Melandri cherche désespérément à gravir la troisième. Le Hérisson retarde ses freinages, écrase consciencieusement son levier droit, mais est toujours trop éloigné de Baz.

Laverty, Lowes et Giugliano offrent un dernier tour de toute beauté : le champion anglais Alex trouve finalement une ouverture sur son expérimenté coéquipier et le laisse s'expliquer avec Davide. Finalement, Eugene s'incline face à l'Italien...

La déception est plus grande encore pour Sylvain Barrier : le pilote BMW Italia se fait passer à l'accélération dans l'ultime ascension vers la ligne d'arrivée ! Le n°52 obtient néanmoins une superbe 10ème place pour sa troisième course de l'année. Sa quatrième débute dans deux petites heures : restez connectés !

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Officiel : Pol Espargaro au HRC, Alex Marquez chez Honda-LCR en 2021

A peine arrivé, déjà débarqué : Alex Marquez quittera bel et bien le team officiel Honda en 2021 pour laisser place au transfuge KTM Pol Espargaro, et ce sans avoir disputé une seule course sur la RC213V d'usine ! Le frère cadet de Marc Marquez conservera un statut de pilote HRC dans l'équipe privée LCR. Explications.
Pilotes et équipes 4 commentaires
Tuyaucom face à l'assourdissant silence de la Sécurité routière...

Pierre Trotoux, génial inventeur du Tuyaucom, poursuit son combat avec le ministère de l'intérieur pour faire lever l'interdiction qui touche son astucieux système de communication entre le motard et son passager. Problème : l'administration contactée par MNC fait la sourde oreille depuis déjà cinq ans... 
Sécurité routière 4 commentaires
Le fabricant de pots KessTech incite les motards à rouler légal

Le fabricant allemand KessTech met en place une opération de recyclage visant à remplacer les pots d'échappements non-homologués actuellement montés sur des Harley-Davidson, Indian ou BMW, par ses propres pots électroniques, tout neufs, 100% légaux et au tarif réduit de 250 euros... Explications.
Husqvarna rappelle un millier de Vitpilen 701 et Svartpilen 701 en France

Husqvarna va devoir contrôler ses Vitpilen 701 et Svartpilen 701 (standard et Style) en raison d'éventuelles fuites de carburant dues à un potentiel défaut d'étanchéité du réservoir. Leurs propriétaires sont invités à se connecter sur le site internet de la marque. Explications.
Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en juin 2020

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en juin 2020. En attendant notre analyse complète du premier semestre, découvrez dès maintenant nos graphiques ainsi que les 100 meilleures ventes en France par modèles.
Rossi chez Yamaha Petronas-SRT en 2021 : fin du suspense ce lundi ?

Valentino Rossi, remplacé par Fabio Quartararo dans le team officiel Yamaha l'an prochain, poursuivra selon toutes vraisemblances sa longue carrière dans l'équipe malaisienne Yamaha Sepang Racing Team (SRT). Un contrat de deux ans serait même sur le point d'être révélé... après quelques ratés de communication. Explications.
Pilotes et équipes 4 commentaires
Les Harley-Davidson Sportster et Street dans le viseur des normes Euro5 

Les emblématiques Iron 883 et Iron 1200 ainsi que la populaire Forty-Eight ne répondent pas en l'état aux nouvelles normes Euro5, tout comme les peu appréciées Street 750 et Street Rod. Harley-Davidson fera-t-il le nécessaire pour éviter d'avoir un trou béant dans sa gamme ? Rien n'est moins sûr... Le point MNC avec la filiale française.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...