• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 28 mai 2012

WSBK États-Unis : Carlos Checa loupe le doublé !

WSBK États-Unis : Carlos Checa loupe le doublé !

Après l'avoir vu brillament s'imposer en première manche, on voyait mal qui pouvait priver Carlos Checa du doublé à Miller... Et pourtant, il ne fallait pas chercher bien loin : l'Espagnol est parti à la faute tout seul !

Imprimer

Après l'avoir vu brillament s'imposer en première manche, on voyait mal qui pouvait priver Carlos Checa du doublé à Miller... Et pourtant, il ne fallait pas chercher bien loin : l'Espagnol est parti à la faute tout seul !

Première course Superbike

Carlos Checa part bien mieux que le poleman Jakub Smrz , mais c'est Tom Sykes qui inscrit sa Kawasaki en tête dans le premier virage ! Le Ninja anglais mène devant Checa, Melandri, Rea, Smrz, Davies, Biaggi, Giugliano, Haslam et Laverty.

Après un premier tour relativement calme, Marco Melandri déboite Carlos Checa en bout de ligne droite et monte en deuxième position. Jonathan Rea se cale immédiatement dans la roue de la Ducati n°7 pendant que Tom Sykes s'échappe légèrement en tête.

Leon Haslam et sa BMW n°91 se trouvent en queue du wagon de tête, en neuvième position. Laverty et son Aprilia n°58 sont les plus turbulents en ce début de couse et essaie de remonter le même peloton. Maxime Berger est 11ème, Loris Baz 14ème et Guintoli seulement 16ème...

Dans le 3ème tour, Sykes imprime toujours le rythme, Melandri temporise tandis que Checa semble s'impatienter dans les portions sinueuses. Dans la longue ligne droite en revanche, Checa est moins à l'aise : il est d'ailleurs dépassé par Rea à l'entame du quatrième tour.

Une poignée de secondes plus tard, Eugene Laverty s'emporte et doit élargir dans la première courbe. L'Irlandais ne perd pas de place mais laisse filer sa cible : Jakub Smrz !

Carlos Checa repasse en troisième position dans la 4ème boucle et presse de nouveau Marco Melandri. Ce dernier finit d'ailleurs par doubler Sykes en bout de ligne droite ! Max Biaggi, qui a sans doute abusé de l'aspiration de ses prédécesseurs et sort presque de la piste : les Aprilia ont vraiment la santé !

Checa double Sykes dans une courbe du tour suivant, Rea en profite pour passer la ZX-10R dans le même virage et Biaggi profite de cette double attaque pour dépasser Sykes quelques virages plus loin ! Et ce n'est pas fini : Laverty double Smrz et part à l'assaut de la Kawasaki qui vient de perdre trois places en un seul tour !

En queue du premier groupe, Smrz, Davies et Haslam restent à l'affut. Fabrizio est déjà à cinq secondes de Melandri, et deux secondes devant le second groupe composé de Giugliano, Badovini, Camier, Berger, Guintoli, Baz et Zanetti.

Pourtant bien moins rapide dans les lignes droites, Carlos (300 km/h maxi) ne lâche pas la roue de la BMW n°33 (chronométrée à 319,2 km/h !). Derrière, Biaggi continue de mettre la pression sur Rea. Laverty est à quelques longueurs devant Sykes et Smrz.

Grâce à une attaque sur les freins exemplaire, Checa s'empare des commandes dans le 7ème tour ! Le bicylindre 1198 Ducati largue peu à peu les trois 4-cylindres placés derrière lui dans les enchainements belles courbes américaines. L'avance du Toro n°7 s'avère suffisante à la sortie de la dernière courbe "Release" pour ne pas être rejointe en bout de ligne droite.

À ce moment précis, Marco Melandri pointe à un peu plus d'une demie seconde, Jonathan Rea et Max Biaggi roulent toujours en formation serré à une grosse seconde. Après Niccolo Canepa, c'est au tour de John Hopkins de partir à la faute. L'Anglo-américain se relève sans bobo, pas plus de bobos qu'il en avait avant de tomber en tout cas...
 
Checa mène toujours à la mi-course, Melandri s'accroche, et Rea doit freiner tard et fort en bout de ligne droite pour ne pas se faire passer par Biaggi et son Aprilia n°3 ! La n°58 est à plus de deux secondes de l'Empereur Romain et devance la Ducati n°96 et la Kawasaki n°66.

Haslam circule en huitième position mais reste menacé par Davies et Fabrizio. Zanetti part à la faute alors qu'il occupait une lointaine 17ème place derrière Baz et devant Aoyama. Les fans Ducati conservent le sourire : outre la domination du King Checa, ils se réjouissent de l'animation qu'assure Smrz en chassant l'Aprilia de Laverty.

Carlos Checa maintient sa seconde et demie d'avance et impressionne toujours autant : Miller est résolument son circuit ! Malgré les six kilogrammes supplémentaires de sa Ducati (par rapport à l'an dernier), le n°7 demeure impossible à suivre. Même Melandri et sa S1000RR semblent incapables de riposter... Ou peut-être attedent-ils les derniers tours ?

À l'entame du 16ème tour, Biaggi arrive à faire le freinage à Rea en bout de ligne droite et grimpe ainsi sur le podium. Biaggi pointe alors à 2,5 secondes de Melandri et à 3,7 sec de Checa. Laverty est six secondes derrière son coéquipier et tient toujours Smrz en respect. Sykes est isolé en 7ème position.

Alors qu'il reste encore trois tours à parcourir, Melandri se porte à moins d'une seconde de Checa ! Averti de la remontée de l'Italien, l'Espagnol rehausse son rythme dans la boucle suivante et récupère sa bonne seconde d'avance ! La lutte pour la troisième marche du podium en revanche se pimente.

Rea se retrouve dans l'aspi' de Biaggi au début de l'ultime boucle. Appliqué,  Johnny se retrouve dans le dosseret de Mad Max dans les ultimes courbes du circuit... Alors que Checa déboule sous le drapeau à damier, suivi à plus de deux secondes par Melandri, Rea se colle une dernière son casque sur le réservoir de sa Fireblade, ouvre en grand... et échoue à moins de deux dixièmes du podium complété par Biaggi donc.

Eugene Laverty termine en 5ème position à plus de 12 secondes, suivi de près par Jakub Smrz. Chaz Davies obtient une belle 7ème place aux commandes de son Aprilia privée, mais pointe à près de 20 secondes du vainqueur espagnol !

Tom Sykes doit se contenter de la 8ème place... et dispose de quelques heures pour revoir les réglages de sa machine avant la seconde manche ! Côté français, Sylvain Guintoli termine à une décevante 12ème place, Loris Baz marque le dernier point de la 15ème place, précédant Maxime Berger.

Seconde course Superbike

Jakub Smrz prend à nouveau un départ plus timide que ses rivaux de la première ligne : Carlos Checa et Tom Sykes partent au coude à coude mais Marco Melandri vire en tête, immédiatement doublé par Tom Sykes ! Derrière la Kawasaki n°66 et la BMW n°33 se trouvent les Ducati n°7, 96 et 34, la Honda n°65, 'Aprilia n°3, la BMW n°91, l'autre Aprilia officielle n°58 et la Ducati n°50 de notre Guintoli national.

À la fin du premier tour, Smrz ne peut résister aux vitesses de pointe supérieures de Biaggi, Rea et de Giugliano logé dans leur aspiration ! Mais le Tchèque remonte en 6ème place à la faveur des longs enchainements du circuit américain.

Devant, Carlos Checa double Marco Melandri et rejoint rapidement Tom Sykes en tête de la course. Derrière Melandri, Rea laisse les deux Ducati 1198 de Smrz et Giugliano s'expliquer avec les deux Aprilia RSV4 de Biaggi et Laverty...

Checa déboule en tête dès la troisième boucle. L'Espagnol commence rapidement à prendre le large tandis que Melandri bute sur Sykes pendant le reste du tour. Smrz se poste en quatrième position et devance de plusieurs longueurs le groupe de chasse fortement dissipé, composé de Rea, Biaggi, Laverty, Giugliano et Laverty.

Loin derrière, on s'aperçoit qu'Aoyama vient de chuter dans la chicane Attitude. Sa Fireblade a fortement dégusté et contraint les commissaires de piste à hisser le drapeau rouge pour nettoyer la piste ! Un deuxième départ doit donc être donné pour 18 tours. La grille reprend l'ordre de passage du dernier tour complété...

Second départ : Installé en pole position, Checa est devancé à l'issue du sprint de départ par Melandri et Sykes. L'Espagnol bondit toutefois sur la deuxième place dès le deuxième virage. Chaz Davies et son Aprilia privée sont très bien partis également et dominent notamment les deux Aprilia officielles !

Checa passe en tête dans le deuxième tour et tente à nouveau de fausser compagnie à ses petits camarades. Le n°7 est suivi par Melandri, Sykes, Davies, Rea, Giugliano, Laverty, Biaggi, Haslam et Smrz. Guintoli est 12ème derrière Camier, Baz 15ème et  Berger 17ème.

Le Gallois Davies monte sur le podium en dépassant l'Anglais Sykes ! Leur compatriote Johnny Rea suit la bataille avec intérêt mais se garde bien de s'y méler pour l'instant. L'Italien Giugliano reste collé à la Fireblade mais ne peut résister à Biaggi durant le 5ème passage devant les stands.

Alors que Carlos Checa s'octroie presque deux secondes d'avance sur Marco Melandri, Chaz Davies tient bon en 3ème position. Jonathan Rea fait les freins à Sykes au début du 7ème tour et s'empare de la quatrième... de la troisième place, puisque Checa vient de chuter !

La BMW n°33 hérite ainsi de la tête de la course devant l'Aprilia de Davies, la Honda de Rea, la Kawasaki de Sykes et l'Aprilia de Biaggi. Pendant que Rea et Davies croisent le fer sur la piste, Checa rentre dépité dans les stands... Pour la première fois à Miller, le vainqueur de la première manche loupe le doublé !

Débarrassé de Chaz Davies, Jonathan Rea fond sur Marco Melandri. Max Biaggi est à moins d'une seconde du trio de tête et possède deux secondes d'avance sur ses poursuivants (Sykes, Laverty, Giugliano et Haslam). Resté deux tours dans les stands, Checa reprend la piste bien que le premier point de la 15ème place soit hors de portée...

À huit tours de la fin, Biaggi est revenu au contact des hommes de tête et le nouveau quatuor commence à s'activer : après Rea, le champion du monde Supersport Chaz Davies dépasse Melandri ! Biaggi tente à son tour une attaque en entrée de courbe, passe devant son compatriote mais ressort du virage toujours quatrième.

Devant, Jonathan hausse le rythme et se ménage une avance de plus d'une seconde à l'issue du douzième tour ! La BMW n°33 profite de la longue ligne droite - et de son impressionnante foulée ! - pour doubler l'Aprilia n°19, désormais menacée par la n°3 officielle. Guintoli est en 10ème place, Baz 14ème et Berger 15ème.

Marco produit son effort et parvient à réduire l'écart qui le sépare du leader Johnny : à quatre tours du baisser du drapeau à damier, la S1000RR retrouve l'aspi' de la Fireblade... Deux petites secondes derrière, Davies et sa RSV4 privée continue à tenir la dragée haute à Biaggi et sa RSV4 d'usine.

La bataille pour la cinquième place oppose le Ninja anglais n°66 au lutin Aprilia n°58. La lutte pour la 7ème place est plus animée encore entre Giugliano, Haslam, Smrz et Guintoli. Mais la plus belle baston en cette fin de course, les spectateurs la doivent aux deux pilotes Aprilia Davies et Biaggi !

Après quelques beaux échanges, le Pirate Biaggi se hisse finalement en troisième position. À deux tours de la fin, Max sonne la charge finale alors qu'il compte un peu moins de deux secondes de retard sur Marco... Mais ce dernier a de la ressource !

Melandri entame le dernier tour en dépassant Rea au bout de la ligne droite. Le n°65 reste dans la roue de l'Italien et dispose d'une ultime boucle pour reprendre l'avantage. Très à l'aise dans les portions lentes, le pilote Honda se porte plusieurs fois au niveau de la roue arrière de la BMW, mais ne peut rivaliser dans les relances...

Marco Melandri remporte donc la deuxième manche de Miller, synonyme de deuxième victoire pour BMW en World SBK ! Jonathan Rea le suit jusqu'à la ligne d'arrivée que Max Biaggi franchit deux secondes plus tard. Chaz Davies peut être aussi satisfait que les hommes du podium final : il signe son meilleur résultat en catégorie Superbike avec panache !

De son côté, Sykes peut se satisfaire d'avoir battu Laverty car il conserve grâce à cela sa place au championnat : Tom totalise 142,5 points, soit autant que Marco Melandri, deuxième derrière le leader Max Biaggi (160,5 pts). Carlos Checa en revanche glisse à la 5ème place derrière Jonathan Rea (respectivement 141 et 130,5).

Côté constructeurs, Ducati conserve la tête du provisoire avec 195,5 points, devant BMW (176), Aprilai (171), Kawasaki (148,5), Honda (145) et Suzuki (48,5). Prochain rendez-vous : dans deux semaines à Misano... Restez connectés !

 

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Le concept Scrambler DesertX se transforme en vrai trail Ducati !

Le concept de DesertX basé sur le Scrambler 1100 va être commercialisé... dans une configuration différente ! Les italiens annoncent  que leur trail adoptera le moteur de l’Hypermotard 950, plus performant. Toutes les infos arriveront le 9 décembre, en conclusion d’une nouvelle série de présentations Ducati en vidéo...
Nouvelle GSX-S1000GT, la moto sportive enfin routière de Suzuki !

Suzuki ne l’admettra qu'à demi-mots : sa GSX-S1000F faisait fausse route ! Étroitement dérivée du maxiroadster - dernière génération - et toujours sportive dans l’âme, la GSX-S1000 GT qui la remplace prend un virage routier afin de concurrencer les appréciées Ninja 1000 SX ou Tracer 9... Présentation.
Routière 1 commentaire
Essai R18 B : BMW cherche la bagarre aux baggers américains

Was ist das ? Harley-Davidson lance un maxitrail pour concurrencer la R1250GS ! C’est comme si BMW partait chasser sur les terres des baggers Street Glide ou Chieftain... Or c’est justement le défi que relève la R18 B, nouveau gros membre de la famille Heritage, tout récemment testé par Moto-Net.Com.
Nouvelle Triumph Speed Triple 1200 RR : la crème anglaise du café racer !

Triumph greffe comme prévu un semi-carénage et un phare rond à son énergique roadster Speed Triple 1200 pour livrer une interprétation bigrement chic et sacrément sportive du genre néo-rétro. Présentation de la Speed Triple 1200 RR à 20 490 euros.
Roadster 1 commentaire
Un V6 de 250 ch célèbre les 60 ans de Yamaha en Grand Prix moto

Non, Yamaha ne va pas jeter de FJR 6-cylindres dans la mare des Honda GoldWing et BMW K1600. Le V6 de 250 chevaux qui porte le coloris historique de Yamaha en Grand Prix moto (Rouge et Blanc, pas Bleu !) est un moteur de bateau hors-bord de 4,2 litres de cylindrée pesant 255 kg. Du - trop - lourd, donc !
Grands Prix 2022 : quel pilote sur quelle moto en MotoGP ?

Le Journal moto du Net fait le point  sur la grille MotoGP 2022, première saison sans Valentino Rossi en catégorie reine depuis 2000 ! Le guide du mercato moto avec tous les contrats signés ou en passe de l'être, ainsi que nos dernières informations mises à jour sur les ultimes guidons à pourvoir. 
Comment et pourquoi se protéger du bruit à moto

La pratique de la moto expose fréquemment l'ouïe à un niveau sonore supérieur au seuil recommandé pour conserver une bonne audition. Bruits du moteur, sifflements du vent et autres turbulences aérodynamiques doivent être filtrés, surtout sur longs trajets. MNC fait le point et compare plusieurs bouchons d'oreilles.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...