• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 13 juillet 2014

WSBK États-Unis (1) : Melandri abat Guintoli et Sykes

WSBK États-Unis (1) : Melandri abat Guintoli et Sykes

Marco Melandri vient d'effectuer une première chevauchée fantastique à Laguna Seca. Le pilote Aprilia n'a pas laissé la moindre chance à son coéquipier Sylvain Guintoli et au champion Tom Sykes, qui l'accompagnent sur le podium. Première course Superbike Tom Sykes prend la tête à l'extinction des deux feux rouges devant Sylvain Guintoli...

Imprimer

Marco Melandri vient d'effectuer une première chevauchée fantastique à Laguna Seca. Le pilote Aprilia n'a pas laissé la moindre chance à son coéquipier Sylvain Guintoli et au champion Tom Sykes, qui l'accompagnent sur le podium.

Première course Superbike

Tom Sykes prend la tête à l'extinction des deux feux rouges devant Sylvain Guintoli... doublé par Marco Melandri dans le premier enchainement ! Suivent Chaz Davies, Leon Haslam, Jonathan Rea, Davide Giugliano, Toni Elias, Loris Baz. Jérémy Guarnoni est 17ème, Sylvain Barrier 19éme.

Incroyable mais vrai, le champion du monde se loupe dans Corkscrew et se retrouve sur la terre, comme Marquez l'an dernier ou Rossi en 2008 ! La Ninja reste heureusement - pour lui comme pour ses poursuivants - sur ses roues....

Les deux Aprilia en profitent néanmoins pour virer en tête et entament le second tour devant Sykes, Davies, Haslam et Rea qui se fait passer par Giugliano dans cette 2ème boucle. Quelques secondes plus tard, Davies est sèchement éjecté par sa Panigale : le Gallois met plusieurs secondes avant de se relever et se mettre à l'abri.

Guintoli bat le record officiel du tour en course dès le 2ème tour en pourchassant Melandri... Le Frenchie est dans la roue de l'Italien mais doit surveiller ses arrières car Sykes se trouve dans son aspiration ! Giugliano se trouve à une grosse seconde du trio de tête et tracte le reste du peloton composé des deux Honda n°91 et 65, de la Suzuki n°58 et de l'Aprilia privée n°24.

Lowes et Baz tentent dans les premiers tours de ramarrer le groupe de chasse, pendant que Guarnoni et Barrier se battent pour la quinzième place. Dans la boucle suivante, Rea qui venait de se hisser devant son coéquipier sort de la piste au virage 3 et rejoint la piste en dixième position, derrière Baz.

Devant, le "Macho" Marco imprime un très bon rythme que seul "Guinters" arrive à suivre. Sykes se retrouve à quelques longueurs et sous la menace de Giugliano. Dans le dosseret de la Kawa' "Number One" dans la montée vers Corkscrew, l'officiel Ducati n°34 se loupe au freinage, élargit et perd une précieuse seconde !

Dans le 8ème tour, Laverty trace tout droit dans le deuxième virage, rejoint la piste mais observe avec insistance son sélecteur. Le pilote Suzuki doit abandonner et laisse donc Haslam et Elias lutter pour la 5ème place, plus de six secondes derrière le leader de la course... Marco Melandri, Si !

Le 10ème tour est lancé et Guintoli ne quitte pas la roue arrière de son coéquipier, mais ne déclenche pas d'attaque... La chute de Portimao est encore fraîche dans les esprits, surtout celui de Sylvain ! Tom Sykes pointe toujours à une petite seconde de Marco. Davide Giugliano est progressivement largué : en un tour, le n°34 cède une seconde au trio.

Haslam et Elias sont pris en chasse par Lowes ! Rea tente de rattraper son retard et se trouve à deux petites secondes de la cinquième place alors que la mi-course approche. Salom et Canepa se disputent la première place de la catégorie Evo, trois petites secondes derrière Baz. Guarnoni et Barrier occupent les 14 et 15èmes places.

Les écarts entre les trois hommes de tête commencent à augmenter à partir du 15ème tour. Impressionnante pour les connaisseurs, la ronde de Marco, Sylvain et Tom manque de piquant aux yeux des néophytes. Heureusement, Elias fait le "chaud" en dépassant Haslam à la fin du 16ème tour. L'ancienne star des GP est cinquième, à quatre grosses secondes du solitaire Giugliano.

Melandri hausse le ton et se forge, à la force du seul poignet droit, une avance d'une seconde et demie sur Guintoli en l'espace de trois tours. Sykes compte le même retard sur le Français, Giugliano se trouve alors à sept secondes de la Kawasaki n°1.

À cinq tours de la fin, Elias occupe toujours la cinquième place mais Rea dépasse - à nouveau - Haslam au freinage de Corkscrew et vise désormais la RSV4 n°24. Lowes roule deux bonnes secondes derrière les deux Honda, Baz est à plus de dix secondes, poursuivi par son coéquipier Salom, premier Evo.

Nos deux autres représentants français complètent toujours ce premier Top 15 américain : Barrier lorgne sur la 13ème place de Staring tandis que Guarnoni roule quelques longueurs derrière. Le premier américain lui, est 18ème : il s'agit du "wild card" Pegram sur son EBR 1190 RX.

Devant, Melandri assomme définitivement Guintoli et porte son avance à quasiment trois secondes. Sykes a complètement rendu les gaz et pointe à plus de sept secondes de Melandri. Barrier saute sur la 13ème place dans le 23ème tour, et Pegram doit abandonner sur pépin technique.

Auteur d'une course parfaite, en tête du premier au 25ème tour, Marco Melandri s'impose logiquement. Sylvain Guintoli termine à moins d'une seconde, mais uniquement parce que l'Italien a rendu les gaz dans le dernier bout droit. Le leader du championnat, Tom Sykes, complète ce premier podium californien...

Loris Baz doit se contenter d'une lointaine neuvième place, tandis que Sylvain Barrier peut se satisfaire de sa 12ème place au scratch, la troisième dans la catégorie Evo. Satisfaction également pour Guarnoni qui marque deux points, ainsi que pour Camier qui en marque un au guidon de la F4RR de Corti.

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les pilotes s'expliquent après le GP d'Émilie Romagne MotoGP 2020

Encore un nouveau vainqueur de Grand Prix moto 2020 hier à Misano pour le GP d'Emilie-Romagne : Maverick Viñales est le sixième pilote à s'offrir la victoire en sept courses, tandis que Fabio Quartararo loupe le podium pour à cause d'une pénalité qui l'a surpris mais qu'il assume complètement... Déclarations des pilotes.
GP d'Emilie Romagne 6 commentaires
Bridgestone maintient l'activité logistique moto de l'usine de Béthune

Coup dur pour les 863 salariés de l'usine Bridgestone de Béthune (62) : le manufacturier japonais prévoit la fermeture de son site de fabrication de pneus auto au motif notamment d'un manque de compétitivité. Interrogé par MNC, Bridgestone France annonce toutefois y poursuivre ses activités de stockage et de réacheminement des pneus moto. Explications.
GP d'Émilie Romagne : Vinales vainqueur d'une course folle à Misano

La saison 2020 de MotoGP est à l'image de cette septième épreuve disputée sur le circuit de Misano (Italie) : folle donc imprévisible ! Sixième pilote à s'imposer cette année, Maverick Vinales monte sur un podium 100% espagnol... mais un italien méritait aussi la victoire, et un français visait le Top 3. Compte-rendu et vidéos.
GP d'Emilie Romagne 30 commentaires
La Tesi H2 bientôt en France dans les concessions Bimota et Kawasaki

L'inédite Bimota Tesi H2 commercialisée en Italie à partir du 1er octobre 2020 devrait bientôt arriver en France. La marque italienne - détenue à 49,9% par Kawasaki - constitue actuellement son réseau et sollicite naturellement les concessions vertes. Explications avec le responsable marketing, Gianluca Galasso...
Deux nouvelles motos Indian 2021... et un tas d'accessoires !

De nouvelles motos Vintage Dark Horse et Roadmaster Limited complètent la gamme Indian 2021. La firme de Spirit lake (USA) espère une année aussi dynamique sur le plan commercial... mais moins critique sur le plan sanitaire ?! De nombreux accessoires sont également au programme. Présentation.
Un été 2020 exceptionnellement prolifique pour le marché moto et scooter

Traditionnellement calmes pour les concessionnaires moto et scooter, les mois de juillet et août ont été particulièrement dynamiques en 2020 : +31,2% et +17,2% par rapport à 2019. Pour analyser cet été en pleine "guerre" contre le Covid, Moto-Net.Com s'est tourné vers la concession Kawasaki Paris Grande Armée... Bilan.
Le masque n’est plus obligatoire à moto !

Saisi par la FFMC, le Cabinet de Caumont a attaqué l’arrêté du préfet de police de Paris qui rendait obligatoire le port du masque pour tous les usagers de deux ou trois roues motorisés à Paris ! Explications.
Société 4 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...