• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 5 août 2012

WSBK : Baz, Cluzel et Guintoli, trois Français en or !

WSBK : Baz, Cluzel et Guintoli, trois Français en or !

Baz, Cluzel et Guintoli : nos trois pilotes se sont relayés sur la plus haute marche du podium à Silverstone en Grande-Bretagne ! Une prestation historique, quasi-olympique, réalisée dans de drôles de conditions climatiques...

Imprimer

Baz, Cluzel et Guintoli : nos trois pilotes se sont relayés sur la plus haute marche du podium à Silverstone en Grande-Bretagne ! Une prestation historique, quasi-olympique, réalisée dans de drôles de conditions climatiques...

Disputée sur une piste tantôt sèche tantôt détrempée, la première manche anglaise de Superbike a été plus folle encore que celle de Brno il y a deux semaines. Dans ces conditions ultra piégeuses, notre jeune pilote Loris Baz s'illustre à nouveau : après son premier podium tchèque, le n°76 remporte sa première course en WSBK !

Quelques heures après Loris Baz, Jules Cluzel fait retentir une seconde Marseillaises en Angleterre ! Le pilote de la Honda n°16 double le local de l'étape Sam Lowes sur le fil et se relance au championnat du monde Supersport.

Enfin, Sylvain Guintoli - de retour en WSBK au sein du team Ducati Pata - a merveilleusement bien géré la seconde manche : sous une pluie de plus en plus abondante, le n°50 s'est montré incisif puis attentif, remportant sa deuxième victoire en Superbike, devant Loris Baz, encore lui ! 

Première course Superbike

Leon Haslam prend le meilleur départ et poste sa BMW n°91 devant la Ducati de Jakub Smrz, la Kawasaki de Tom Sykes, la Ducati de Sylvain Guintoli, la BMW de Melandri, les Ducati de Carlos Checa et Davide Giugliano, la Honda de Jonathan Rea et la Suzuki de Leon Camier.

Melandri se hisse rapidement en troisième position, tandis que son coéquipier Haslam doit se méfier de Sykes très incisif en ce début de course ! Avant la fin de la 1ère boucle malheureusement, deux pilotes chutent dans la chicane : Johnson plonge dans une flaque d'eau et s'accroche avec Brignola.

Le drapeau rouge est hissé au moment même où l'on découvre deux autres pilotes à terre : Maxime Berger vient de faucher son coéquipier du team Ducati Liberty, Jakub Smrz ! Davide Giugliano est percuté mais reste sur ses deux-roues...

Les pilotes ont à peine le temps de rentrer aux stands que la pluie s'abat sur la piste anglaise... L'averse perd en intensité durant les 20 minutes de pause mais ne s'interrompt pas complètement : la course est déclarée "Wet" pourtant, la plupart des pilotes conservent des pneus slicks à l'arrière !

Seuls Smrz et Davies partent avec des pneus pluie, et Guintoli ose chausser un intermédiaire à l'avant... En effectuant le tour de chauffe, Jakub, Chaz et Sylvain découvrent une piste presque sèche, mais une averse pourrait leur rendre le sourire !

Second départ : les pilotes s'élancent sur une ligne droite tout juste sèche et Guintoli prend la tête dans le premier virage, mais Checa passe en tête à la sortie. Sykes et Biaggi suivent le champion du monde, mais c'est le jeune Loris Baz lui chipe rapidement la 3ème place.

Dès le premier tour, Baz se poste en tête de la course ! Camier et Haslam accèdent aux tous premiers rangs... Sykes passe en tête, mais Haslam, Baz, Laverty, Biaggi, Berger, Checa, Camier et Canepa assurent le spectacle derrière !

Le classement ne cesse de varier au fil des virages ! Il faut attendre la fin de cette première boucle pour voir un trio de tête se former : Haslam, Baz et Sykes s'isolent légèrement devant Biaggi, Checa, Berger, Laverty, Camier, Fabrizio et Rea qui tente de rattraper une petite bourde de début de parcours.

Haslam tente de se faire la belle mais Bazooka le conserve soigneusement dans son viseur ! Tom Sykes ne lâche que quelques longueurs et devance toujours Biaggi, Checa, Laverty et Camier. Berger perd peu à peu du terrain et se fait croquer par Fabrizio, Rea et Melandri ! Guintoli lui, pique en 20ème position et prie pour que la pluie apparaisse.

Derrière les deux outsiders Haslam et Baz, le champion du monde en titre monte en régime : Checa dépasse Sykes dans le 4ème tour, puis Baz dans la boucle suivante ! Le leader du championnat Biaggi est moins en verve : il cède sa quatrième place à Camier...

Le n°2 du championnat, Marco Melandri, pointe en huitième position à deux secondes de son coéquipier posté en tête depuis l'extinction des feux. Le Hérisson de Ravenne doit impérativement se désinhiber pour remonter sur Biaggi sur la piste, comme au championnat !

Carlos Checa s'empare des rênes de la course dans le 6ème tour en effectuant un beau freinage sur Haslam. Très confiant, le Toro hausse le rythme d'un seul coup si bien que la Ducati n°7 s'octroie d'une seconde et demie d'avance sur la S1000RR n°91 en moins d'un tour !

Les poursuivants ne tardent pas à réagir : Haslam et Camier accélèrent à leur tour mais sont suivis par Sykes ! La bagarre entre les trois British profite à Checa qui gagne une nouvelle seconde d'avance. Baz occupe la sixième place juste derrière Biaggi : Loris a beaucoup à apprendre de Max... comme comment dépasser Camier par exemple !

La lutte s'intensifie également derrière : Melandri ramarre le groupe de chasse et entraine dans son sillage Rea, Laverty, Badovini, Fabrizio, Giugliano et Zanetti ! Devant, Baz est chahuté par ses camarades mais le rookie a du répondant et s'accroche à la septième place.

Dernier de la course, Smrz est doublé par Checa puis Sykes, Camier, Haslam, Biaggi, Melandri, Baz, Rea, Badovini, Fabrizio, etc. Quelques gouttes se remettent à tomber sur la piste, mais c'est trop tard pour le pilote tchèque et sa Ducati montée sur pneus pluie...

À huit tours de la fin, Checa possède trois secondes d'avance sur Sykes, Camier et Haslam. Derrière les trois Anglais, Melandri prend la mesure de la piste et de ses adversaires : le n°33 dépasse coup sur coup Baz et Biaggi ! Rea et Badovini continuent de jouer des coudes derrière l'Empereur Romain, sous les yeux de Fabrizio.

Dans la boucle suivante, Haslam s'infiltre sous la Ninja n°66 et grimpe sur la deuxième marche du podium. Camier l'imite quelques courbes plus tard et chasse momentanément Tom du podium. Mais Sykes est un dur à cuire et récupère rapidement la troisième place. Juste derrière la BMW, la Kawa' et la Suz' en question, Melandri et Baz se battent désormais pour la cinquième place.

Subitement, Carlos Checa perd confiance et se fait avaler par la horde de poursuivants : Haslam tente alors d'en profiter pour fausser compagnie aux deux Kawasaki officielles et à la Suzuki n°2 ! Fabrizio passe devant Checa désormais talonné par Rea et Biaggi.

La pluie redouble d'intensité et la piste commence à saturer en eau... Les décrochages se multiplient et certains pilotes lèvent désespérément la main pour tenter de stopper la course. Déclarée "Wet", cette première manche ne peut pourtant plus être interrompue !

Leon Camier - qui semblait vouloir arrêter la manche justement - chute à quatre tours de la fin... Loris Baz hérite de la deuxième place derrière Leon Haslam. Les deux hommes ont creusé un léger écart sur le reste du peloton où les outsiders s'illustrent : Badovini notamment roule bien plus vite que ses adversaires et remonte sur Bazooka !

Michel Fabrizio et Carlos Checa se disputent la quatrième place, devant Jonathan Rea, Max Biaggi et Marco Melandri. Tom Sykes a lâché l'affaire : il occupe la neuvième place, à 6 secondes de Leon Haslam. Davide Giugliano est dixième, à 10 secondes de Sykes !

Loris Baz se hisse en tête à l'amorce de l'avant-dernier tour mais les huit premiers pilotes à nouveau réunie peuvent prétendre à la victoire ! Ainsi, Haslam glisse de la première à la dernière place de ce groupe de tête, illustrant l'extrême incertitude qui plane sur le résultat de cette première manche !

Michel Fabrizio entame le dernier tour en tête et essaie de se sauver, laissant Baz batailler avec Badovini et Rea. Biaggi mort la poussière dans cette ultime boucle en mordant le vibreur. La RSV4 et la pilote glissent sous les yeux de Melandri... Marco peut faire une excellente opération !

Fabrizio et doublé par Baz dans la dernière section ! Le jeune Français se joue à merveille de l'adhérence précaire de la piste anglaise et conserve la tête jusqu'à la fin ! La jeune recrue Kawa' s'impose devant Fabrizio et Badovini qui franchit la ligne d'arrivée les quatre fers en l'air et fait chuter Jonathan  Rea !

À sa descente de moto, Loris dédie sa première victoire en Mondial Superbike à Joan Lascorz. Une nouvelle Marseillaise retentit quelques minutes plus tard sur le sol anglais... et il reste deux courses à disputer cet après-midi !

Course Supersport

Sam Lowes prend un meilleur départ que le poleman Jules Cluzel. Leonov se poste en troisième place mais chute dans le premier tour. Sofuoglu se retrouve donc sur le podium devant Ronan Quarmby, Alex Baldolini, Imre Toth, Alexander Lundh, Romain Lanusse, Broc Parkes et Rafaele De Rosa.

Lowes et Cluzel échangent leurs positions mais semblent être surpris, inquiétés même, par quelques gouttes de pluie... Leur confortable avance est soudainement réduite à néant et Kenan lorgne sur la tête de course lorsque la couse de Supersport est à son tour interrompue par les drapeaux rouges !

Second départ : la piste a beau être sèche, la course est déclarée "wet" et ne pourra plus être stoppée... Cluzel profite de sa pole pour devancer Toth, Lowes, Leonov, Sofuoglu, Baldolini, Quarmby, Parkes, etc. Très bien parti de sa dixième place sur la grille, Kenan se loupe dans le premier tour et tire tout droit, rejoignant la piste à une lointaine 17ème place...

Tandis que Jules Cluzel impose son rythme, Fabien Foret pointe à la dixième place, juste devant Florian Marino. Ce dernier est malheureusement pénalisé d'un passage au stand pour départ volé... Romain Lanusse est treizième, Valentin Debise pour sa part est contraint de regarder la piste des stands, victime d'un souci mécanique.

Lowes se fraye un chemin dans le peloton en début de couse et s'installe en tête de la course dans la 3ème boucle. Le public est naturellement ravi de voir son n°11 national devancer la Français Cluzel, le Sud-Africain Quarmby, l'Australien Parkes et le Hongrois Talmacsi...

Derrière les cinq Honda, la Triumph de Baldolini tente de résister à la Kawasaki de Morais. Mais c'est la Ninja n°54 qui impressionne le plus : Sofuoglu effectue une remontée spectaculaire. Le Turc hisse sa ZX-6R en tête du peloton de chasse en moins de temps qu'il n'en faut pour le taper sur un clavier d'ordinateur !

Au beau milieu du 5ème tour, Cluzel se déconcentre un instant et sort de la piste. Heureusement, le Coq supersportif rejoint sans heurt le tracé anglais et ne perd que deux places. Jules ne reste d'ailleurs pas longtemps derrière Broc et double Ronan dans la foulée ! Le n°16 retrouve sa deuxième place, ouf...

Kenan Sofuoglu continue de cravacher sa Kawa' officielle et dispose encore de dix tours pour effacer son retard de cinq secondes sur Lowes. Cependant, ses Pirelli - sans doute fatigués par cinq tours haletants - ne semblent pas permettre au Turc de grappiller davantage de terrain.

Devant, les trois Honda préparées par les équipes de Simon Buckmaster paradent devant la Ten Kate de Parkes. Sofuoglu et sa Kawasaki circulent toujours à cinq secondes, tandis que Foret occupe la 6ème place à plus de 11 secondes des leaders...

Une troisième Kawasaki, celle de Morais, pointe en septième position mais est suivie de près par la Triumph de Baldolini et la Honda de Talmacsi. Romain Lanusse se bat avec Antonelli et De Rosa pour le Top 10. Passé par les stands, Florian Marino n'est plus que 22ème.

Tout devant, Lowes et Cluzel ne se lâchent pas d'un pouce. Parkes bénéficie d'un second souffle et double Quarmby. Le n°23 se poste rapidement sous le pot du n°16, lui-même logé dans l'aspiration du n°11... Or cinq boucles restent à parcourir !

Quarmby plonge à l'intérieur de Parkes dans un gauche fermé et s'excuse de sa manœuvre un peu musclée. Les deux hommes perdent le contact avec le duo de tête et permettent à Sofuoglu de revenir à trois secondes du podium.

Lowes et Cluzel, qui connaissent parfaitement le circuit (lire MNC du 19 juin 2012), circulent toujours roue dans roue à trois tours de la fin. Le Français fait mine de se décaler dans les bouts droits,  puis se fait une petite frayeur juste avant d'entamer l'avant-dernier tour mais demeure collé à la roue arrière de son coéquipier...

Le dernier tour lancé, Jules emprunte des trajectoires différentes de Sam afin de chercher une ouverture, en vain. Broc Parkes lâche définitivement Ronan Quarmby mais ne peut rejoindre le duo de tête... Logé dans l'aspi de Lowes, Cluzel déboite la Honda n°11 en bout de ligne droite !

Au prix de gros freinages, le Français reste devant l'Anglais. La touchette entre les deux hommes de tête dans l'ultime double droit est heureusement sans conséquence : Cluzel déboule en tête sous le drapeau à damier devant Lowes et Parkes !

Une deuxième Marseillaise envahit le circuit de Silverstone. Fort de ses 25 points, Jules Cluzel pique à Fabien Foret sa quatrième place au classement provisoire et se retrouve à 14 points de Sam Lowes, lui-même à 14 longueurs de Kenan Sofuoglu ! Cocorico !

Seconde course Superbike

Le ciel anglais gronde toujours et les pilotes s'élancent avec un peu de retard : la seconde manche comptera un tour de moins que prévu initialement, soit 17 en tout. La piste est trempée par endroit, sèche à d'autres... Les nuages noirs persuadent toutefois les pilotes à sélectionner des pneus pluie. Même Tom Sykes préfère partir des stands pour modifier la chausse de sa Ninja...

Giugliano prend un départ canon mais reste derrière trois hommes : Guintoli, Smrz et Laverty ! Le rookie Davide perd pied dans les premiers enchainements, cédant à Melandri sa quatrième place. Marco est alors suivi par Leon Haslam, Chaz Davies, Loris Baz, Leon Camier, Max Biaggi et Davide Giugliano donc.

Dès le premier tour, Sylvain Guintoli impose un rythme d'enfer que seul Jakub Smrz parvient à suivre, à quelques longueurs. Le rythme des Ducati n°50 et n°34 est tel qu'à l'issue du premier tour, Laverty compte plus de cinq secondes de retard sur les deux 1198 !

Au sein du peloton, Loris Baz se fait à nouveau remarquer : le vainqueur de la première manche remonte en sixième place. Maxime Berger n'est pas en reste puisqu'il taquine Leon Haslam et Davide Giugliano et accède au Top 10. Pendant ce temps, Sylvain Guintoli creuse l'écart...

Le n°50 possède une bonne demie seconde d'avance sur Smrz et plus de neuf secondes sur un certain Loris Baz ! Le Ninja n°76 vient de déposséder Laverty de sa troisième place et s'éloigne progressivement de l'Irlandais, débordé par Davies et Giugliano dans la 3ème boucle.

Le pauvre "Youdjin" ne peut souffler : il est immédiatement remis sous pression par Marco Melandri et Maxime Berger ! Leon Camier et John Hopkins complètent le Top 10 aux commandes de leur Suzuki... jusqu'à ce que le moteur de la n°2 rende l'âme dans le 5ème tour et offre à Haslam la dixième place.

Toujours en tête, "Guinters" surveille du coin de l'oeil son ancien coéquipier Jakub Smrz. Loris Baz et sa Ninja tournent plus vite que les 1198 de tête, si bien que Bazooka ne compte que 5,5 secondes de retard à l'issue du 6ème tour.

La moto la plus rapide sous la pluie - désormais abondante - est la Ducati n°34 : Davide n'est qu'à deux secondes de Loris ! L'Italien attaque fort mais le Français répond dans la boucle suivante et poste le meilleur chrono en course, remontant à tout juste trois secondes de Guintoli...

À trop en faire, Giugliano perd l'avant dans un droit rapide et doit abandonner. La quatrième place revient à Laverty, posté à près de 20 secondes du trio de tête ! L'officiel Aprilia n°58 se bat contre Maxime Berger, Chaz Davies, Carlos Checa, Marco Melandri, John Hopkins et Leon Haslam...

Dix tours avant la fin de course, Baz s'empare de la deuxième place ! Loris se trouve désormais dans le sillage - à proprement parlé ! - de Sylvain. Après Davide Giugliano - mais également Haslam et Rea ! -, Jakub Smrz chute et cède sa place sur le podium à Eugene Laverty, Maxime Berger héritant de la quatrième place !

Le cap de la mi-course est franchi sous des trombes d'eau : Carlos Checa est piégé, puis Maxime Berger à son tour ! En tête, Loris Baz dépasse Sylvain Guintoli mais se retrouve lui aussi par terre ! Tom Sykes chute lui aussi et se rue sur les commissaires de piste... C'en est trop : les drapeaux rouges sont enfin hissés.

Guintoli et Laverty se retrouvent au parc fermé, Baz met un peu plus de temps à les rejoindre suite à sa chute. Mais les résultats tardent à être officialisés... Finalement, le classement de cette seconde manche est dressé à la fin du 8ème tour.

Sylvain Guintoli remporte donc la victoire devant Loris Baz et... Jakub Smrz ! Eugene Laverty doit finalement se contenter de la quatrième place. Maxime Berger saura se satisfaire de la cinquième place, son meilleur résultat en Mondial Superbike !

Carlos Checa, Tom Sykes et Jonathan Rea sont réintégrés au classement, respectivement en 6ème, 9ème et 12ème place. Marco Melandri et Max Biaggi terminent quant à eux en 8ème et 11ème places. Mais attention, la moitié des points seulement sont attribués à l'issue de cette "demie-course"...

Au classement provisoire donc, Max Biaggi ne perd "que" 1,5 points dans cette seconde manche face à son ennemi n°33 Marco Melandri. Au total, le champion 2010 compte 10,5 points d'avance sur le vice-champion 2011. Tom Sykes est à 51,5 unités de Biaggi, Checa à 53,5.

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Quartararo, Zarco "and Co" testent et approuvent le virage 10 de Montmelo

Fabio Quartararo et Johann Zarco ont roulé hier en R1 et Panigale V4 sur le circuit de Barcelone-Calalogne. Accompagnées du champion Joan Mir et de six autres camarades, nos deux vedettes françaises du MotoGP ont ainsi pu découvrir le nouveau virage n°10 "La Caixa". Explications.
MotoGP 2021 3 commentaires
Présentation de la KTM 1290 Super Adventure R 2021 par Chris Birch

Besoin d’un bon bol d’air pour rompre la morosité ambiante ? Ou envie d’un grand verre de jus multivitaminé pour terminer l’hiver ? Dans sa dernière vidéo, KTM mixe justement une orange et un kiwi : sa 1290 Super Adventure R 2021 est testée par le néo-zélandais Chris Birch. Moteur, action(s) !
Officiel : Fausto Gresini vient d’être emporté par la Covid-19

Cela faisait plus de deux mois que Fausto Gresini se battait vaillamment contre le coronavirus. Le champion de Grand Prix moto 125 cc (1985 et 1987) et grand patron de teams en MotoGP, Moto2 et Moto3 n’a hélas pas remporté ce combat. Il s’est éteint aujourd’hui, à tout juste 60 ans.
MotoGP 2021 5 commentaires
La Pan America débarque en juin 2021 chez Harley, à partir de 16 000 euros

Héritage, genèse, puissance, poids, consommation, équipements des modèles standard et Special, date de sortie et tarifs : la Pan America n’aura plus de secret pour vous après avoir visionné sa présentation en vidéo par Harley-Davidson... et lu cet article de Moto-Net.Com, "of course" !
Trail 12 commentaires
Toujours super branché, Jorge Lorenzo roule désormais pour Super Soco

Que devient Jorge Lorenzo ? À l’instar de son idole et ami Max Biaggi (pilote officiel Voxan !), le triple champion de MotoGP et double champion de GP250 se met à l’électrique : "Lorenshow" vient de participer au lancement des nouveautés 2021 de la marque Super Soco. Vidéo.
Business 9 commentaires
Yamaha bLU cRU Pro Days 2021 : les Bleus ont rendez-vous à Carole

Les pilotes inscrits sur des YZF-R3, R6 et R1 en Championnat ou Coupes de France de vitesse moto vont pouvoir se dégourdir les sliders à Carole les 18 et 19 mars prochains. Yamaha France s’associe de nouveau à l’école de pilotage H2S afin de prodiguer de précieux conseils à ses représentants en compétition. Explications.
Des milliers de motards ont manifesté pour défendre la circulation interfiles

Les motards ont été nombreux à répondre à l’appel de la Fédération française des motards en colère : selon le ministère de l’Intérieur, ils étaient près de 15 000 ce samedi 20 février 2021 à réclamer la légalisation de la circulation des deux et trois roues entre les files de voitures et camions...

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...