• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
PREMIÈRE COURSE SUPERBIKE
Paris, le 29 septembre 2018

WorldSBK France (1) : Jonathan Rea, champion du monde 2018 (2017, 2016 et 2015)

WorldSBK France (1) : Jonathan Rea, champion du monde 2018 (2017, 2016 et 2015)

Un carré d'As... du guidon ! C'est ce qu'est devenu Jonathan Rea ce samedi après-midi à Magny-Cours, en remportant une 13ème victoire cette saison 2018. Le pilote Kawasaki n°1 décroche son quatrième titre mondial de rang, du jamais vu en World Superbike. Kawa-bunga !

Imprimer

Après avoir dominé la première journée d'essais libres, les deux pilotes d'usine Kawasaki se sont livrés un magnifique duel au soleil ce midi en Superpole. Ressorti le premier des stands pour se lancer dans son second tour chrono, Jonathan Rea a balayé le record du tour signé par Sykes en 2014.

Seul pilote à être descendu sous les 1' 36 dans la catégorie Superbike, l'impitoyable "JR" serre le poing et pense alors détenir la pole position pour la course... au quatrième titre mondial ! Au même moment toutefois, Sykes quitte le box Kawasaki.

Piqué au vif, le Ninja n°66 parcoure les 4411 mètres plus vite encore que son coéquipier "Number One", instaurant ainsi un nouveau record de la piste : 1' 35,696, soit 15 centièmes de mieux que Johnny... et pas loin d'une seconde plus vite que Savadori qui complète le premier rang !

Sur la deuxième ligne française, les Ducati de Xavi Forés (pilote "indépendant") et Chaz Davies (pilote d'usine) encadrent la Yamaha d'Alex Lowes(pilote officiel aussi). Au milieu de la troisième, entre les jeunes et fougueux Rinaldi (pilote junior) et Razgatlioglu (pilote rookie) se hisse Loris Baz (pilote géant !).

Aux commandes de sa tempétueuse BMW, notre n°76 préféré espère briller devant son public, extrèmement clairsemé sur la tribune en face des stands, un peu plus nombreux sur celles qui longent le freinage d'Adelaide et la montée vers Château d'eau.

Signalons la présence, en fond de grille, du champion de France 2018 Jérémy Guarnoni et de l'ex-champion du Brésil Matthieu Lussiana qui porte le n°121 en hommage à Maxime Berger, disparu il y a un an déjà, quasiment jour pour jour...

DépartTom Sykes décolle parfaitement de sa pole et plonge loin devant Rea dans le premier virage. Johnny remonte vite sur Tom mais ne peut s'imposer au freinage d'Adelaide. Derrière les deux Ninjas, Savadori a conservé sa troisième place devant Forés, Lowes, Davies, Razgatlioglu, Rinaldi, Camier, Van de Mark. Baz boucle le premier 1er tour à la onzième place. Matthieu Lussiana abandonne.

Au tout début du 2ème tour, Jonathan parvient à glisser sa ZX-10RR sous celle de son coéquipier ! Le triple champion du monde souhaite remporter son quatrième titre avec panache ! Derrière, Alex Lowes chute dans le Lycée et repart dernier. Rinaldi chute quelques instants plus tard à cause d'une casse moteur.

Devant, Jonathan Rea prend le large : le n°1 Kawasaki compte près d'une seconde d'avance sur son coéquipier n°66 et son poursuivant n°12 Ducati à la fin du 3ème tour ! Savadori et son Aprilia n°32 tentent de s'accrocher, une seconde plus loin. Davies et sa Ducati n°7 remontent le peloton...

Chaz Davies justement, exécute un imparable block-pass sur Toprak Razgatlioglu au Château d'eau. Le gallois compte une petite seconde de retard sur sa cible italienne (Savadori). Loris Baz se trouve en queue du même groupe : notre meilleur représentant se trouve derrière Van der Mark et devant Melandri.

Seul en tête, Rea bat le record du tour en course lors du 6ème tour. Mais Sykes lui répond dans le tour suivant en battant la toute nouvelle marque de son coéquipier, lui reprenant à la même occasion une paire de dixièmes de seconde... Un tour plus tard, nouvelle accélération de Rea. Le duel à distance est lancé ! Forés est relégué à une seconde et demi. Il est surtout menacé par Savadori...

Deuxième du championnat mais sixième sur la piste, Davies ne tourne pas suffisamment vite pour espérer remonter vers le Top 5. Deux bonnes secondes derrière le "dragon" Chaz, "Magic" Michael effectue une manoeuvre mi-musclée, mi-désespérée pour faire sauter le verrou Razgatlioglu. Le néerlandais passe.

À l'approche de la mi-course, Melandri bouscule à son tour la tête de le turc, visiblement pas en mesure de suivre le rythme de Van der Mark. Les attaques successives de la Yamaha n°60 et de la Ducati n°33 permettent à la BMW n°76 (Baz !) de se glisser dans le sillage de la Kawasaki n°54.

Notre "Bazooka" inter-national dégoupille dans le 12ème tour en dépassant Toprak au freinage d'Adelaide... mais bien plus proprement que le "macho" Marco ! Petit coup d'oeil dans le rétro : Guarnoni est avant-dernier, en 17ème position, à cinq secondes du premier point. Lowes court toujours à un tour des leaders, pour engranger des informations.

De plus en plus rapide au fil de la course, Davies remonte sur Savadori : au 15ème tour, le "pilote du dimanche" (comprenez, bien meilleur en course qu'en qualif') compte une seconde de retard sur son rival italien qui reste impeccablement logé dans l'aspiration de la Ducati privée de Forés.

Devant, Rea accroit lentement mais surement son avance : à cinq tours de la fin, le nord-irlandais possède deux secondes et demi d'avance sur son coéquipier anglais. Tom ne semble plus en mesure de riposter et va devoir se contenter d'accompagner Johnny vers la victoire et le titre...

Cinq secondes derrière Sykes à l'inverse, une monumentale baston se profile entre trois italiennes : les deux bicylindres de Bologne (Fores et Davies) et entre eux, le V4 de Noale (Savadori). Dans les derniers tours malheureusement, les légers écarts entre les trois hommes se maintiennent. Les niveaux sont trop serrés en WSBK ?!

L'attention se tourne donc vers le leader de la course, du championnat et de la discipline : Jonathan Rea achève son exemplaire saison 2018 sur une 13ème victoire porte-bonheur, qui lui apporte aussi et surtout son quatrième sacre en World Superbike : autant que le King Carl Fogarty, dont il a battu le record de victoires dans la catégorie (65 pour "Foggy", 67 pour Johnny désormais).

Tom Sykes doit se satisfaire d'une deuxième place qui lui permet certes de remonter vers la médaille de bronze du championnat (actuellement au cou de Michael van der Mark, 6ème en course aujourd'hui)... mais est totalement éclipsée par les exploits de son futur ex-coéquipier.

Passée quasiment inaperçue également, la troisième place de Xavi Fores marque néanmoins le retour du pilote du team Ducati Barni sur de podium : pour rappel, le n°12 espagnol était monté à trois reprises sur la "boite" lors des trois premières épreuves 2018. Et plus jamais depuis.

Soulignons également la magnifique 4ème place de Lorenzo Savadori sur une Aprilia réputée très véloce en qualification mais peu endurante en course... Il devance de très grands noms et motos du championnat : Davies et Melandri sur leur Panigale, Van der Mark sur sa R1, Razgatlioglu sur sa Kawasaki.

Petite déception pour Loris Baz qui s'est fait piquer la neuvième place de cette première manche dans l'avant dernier tour par Laverty ! Le - seul - pilote BMW Althea est éjecté du Top 10 mondial par Savadori (115 points à 109). Mais il reste une manche française demain, et qautres autres courses en Argentine et au Qatar !

Si l'obtention ce samedi à Magny-Cours du quatrième titre de Rea n'est pas vraiment une surprise, sa célébration en est une ! Le champion et ses proches - dont Fabien Foret - ont prévus une mise en scène sur le thème du Poker : Jonathan raffe naturellement la mise avec un carré d'As, pour un As du guidon !

Résultat de la 1ère course WSBK 2018 à Magny-Cours

WorldSBK France (1) : Jonathan Rea, champion du monde 2018 (2017, 2016 et 2015)

WorldSBK France (1) : Jonathan Rea, champion du monde 2018 (2017, 2016 et 2015)

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Hornet 750 Vs MT-07 Vs Z650 : le bilan de notre comparatif en vidéo

Honda s’apprête à lancer sa Hornet CB750 en France ! La marque ailée a donc invité ses concessionnaires à essayer son tout nouveau roadster dans le sud de la France, en compagnie du best-seller Yamaha MT-07 et du "roadstar" Kawasaki Z650. MNC aussi était de la partie... Essai comparatif.
La Honda CB750 Hornet face à ses rivales : en direct de notre essai !
Essai vidéo Moto Morini Seiemmezzo 650 STR et SCR

MNC est brièvement passé au guidon des Moto Morini Seiemmezzo (six et demi en italien) en région Bourgogne, fief de l'importateur SIMA, avec de bonnes surprises à la clé : le roadster STR et le Scrambler SCR cumulent les atouts à prix serré ! Essai vidéo des nouveautés du groupe chinois Zhongneng.
Essai et vidéo Trident 660 : l’entrée haut de gamme de Triumph

Lancée en 2021, la petite Trident 660 connaît un gros succès, notamment en France où elle est la meilleure vente de Triumph. Moto-Net.Com brave le froid pour saisir les points forts et faibles de ce "lovely" roadster au 3-cylindres petit mais costaud, à la partie cycle simple et efficace, et au tarif élevé... au niveau de ses rivaux ! Vidéo et essai MNC.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Hornet 750 Vs MT-07 Vs Z650 : le bilan de notre comparatif en vidéo

Honda s’apprête à lancer sa Hornet CB750 en France ! La marque ailée a donc invité ses concessionnaires à essayer son tout nouveau roadster dans le sud de la France, en compagnie du best-seller Yamaha MT-07 et du "roadstar" Kawasaki Z650. MNC aussi était de la partie... Essai comparatif.
Bilan mortalité routière 2022 : motards en baisse, cyclistes et trottinestistes en hausse

Le bilan annuel de la mortalité routière confirme les tendances observées tout au long de l'année 2022 : le total de victimes se stabilise à 3260 grâce à une petite diminution de la mortalité auto (-3,6%) et moto (-4,5%), tandis que cyclistes et "trottinetistes" sont de plus en plus exposés. Explications et analyses dans notre point MNC.
Conflit d'intérêts autour du contrôle technique moto ?

Les trois principaux défenseurs des motards - Codever, Fédération française de motocyclisme et Fédération française des motards en colère - estiment que les associations qui militent pour le contrôle technique moto seraient sujettes à du conflit d'intérêts. Explications.
Marché moto et scooter : les constructeurs dressent leur bilan 2022

En complément de notre analyse complète, les principaux constructeurs de moto et scooters dressent avec MNC leur bilan 2022. Marché du neuf en bonne santé malgré le Covid long, marché de l’occasion en ébullition, location mise en avant, stationnement payant, deux-roues électrique, contrôle technique : voici le point de vue des pros.
Interview exclusive Ducati : MotoE en 2023, moto électrique en 2027-2028, etc.

Forza Ducati ! En 2022, la marque de Bologne a signé son premier doublé en MotoGP et World Superbike, et battu son record de ventes mondiales. Moto-Net.Com fait le point avec le n°2 de la firme : compétition et commerce, la France et Zarco, moto électrique et biocarburant, ancienne rumeur KTM et avenir Audi... Interview de Francesco Milicia.
Dacia tacle la nouvelle politique commerciale BMW... et KTM, donc

Les responsables britanniques de la marque d’automobiles Dacia ne manquent pas d’humour... Ils offrent à leurs clients une bouillotte, taclant ainsi BMW et ses sièges chauffants soumis à abonnement. MNC apprécie la blague, un peu moins ce type de pratiques qui nous arrive droit dessus. Chez KTM, par exemple !
R&D
Guide 2023 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Toutes les caractéristiques des nouveautés moto et scooter sur le Journal moto du Net : présentations, prix, dates de sortie et, bien sûr, nos premiers essais ! Le guide pratique des nouveaux deux et trois-roues 2023, c'est sur Moto-Net.Com.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2023 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...