• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
VISITE D'USINE
Vincenza (Italie), le 16 octobre 2009

Visite d'usine à la rencontre du futur Airbag Dainese...

Visite d'usine à la rencontre du futur Airbag Dainese...

Convié à découvrir la collection 2010 Dainese, Moto-Net.Com en a profité pour visiter les locaux du manufacturier italien et mesurer l'implication de la marque dans la compétition et la sécurité, mais aussi pour en savoir plus sur l'airbag D-Air...

Imprimer

37 ans d'expérience

  • 1972 : création de Dainese à Molvena (Vicence)
  • 1974 : l’Allemand Dieter Braun est le premier pilote officiel Dainese en championnat du monde
  • 1976 : Giacomo Agostini court aux couleurs de Dainese et participe à la progression de l'ergonomie des combinaisons
  • 1978 : collaboration avec Barry Sheene qui aboutit au perfectionnement de la première dorsale
  • 1980 : Dainese dévoile les premiers sliders. A l'époque, ils sont appelés "hérissons" car ils présentent une série de cylindres souples qui sortent d’un support quand le genou est plié ! La même année, lancement de la production de gants moto
  • 1983 : Dainese distribue la première version de sa dorsale utilisée en course
  • 1985 : Dainese introduit les inserts élastiques sur les combinaisons et débute sa collaboration avec la clinique mobile MotoGP
  • 1988 : Dainese lance la bosse aérodynamique
  • 1993 : naissance du Dainese Technology Center (D-Tec), centre technique de recherche et de développement pour l’étude de la technologie de la protection et de l’évolution des produits
  • 1994 : réalisation d’Ergon, le premier casque de la marque. Dans le même temps, Dainese créé la division "No Impact" pour transférer son savoir-faire au VTT, au snowboard et au ski alpin
  • 1995 : Max Biaggi teste les premiers modèles de gants avec des fibres de carbone et de kevlar
  • 1998 : lancement de Procom (une combinaison équipée de différents capteurs de chaleur et d'humidité) et du D-air (un airbag intégré à la combinaison)
  • 2000 : présentation du prototype du D-air mis au point avec une entreprise israélienne
  • 2001 : création du D-Mobile, structure de recherche mobile présente sur les circuits
  • 2002 : suivi depuis ses débuts par Dainese, Valentino Rossi remporte le titre MotoGP (disputé avec des 990 cc 4-temps) après avoir conquis les titres 125, 250 et 500 cc !
  • 2003 : avec Rossi, Pedrosa et Poggiali, Dainese est présent dans les principaux championnats du monde de vitesse (125, 250 et MotoGP)
  • 2006 : succès du D-air racing en conditions réelles. L'année suivante, Simone Grotzky le déclenche pour le première fois en GP lors des essais de Valence
  • 2007 : pour les 35 ans de Dainese, plus de 1300 passionnés visitent le siège en Italie
  • Il était une fois, en 1971, un passionné de deux-roues qui s'amuse à griffonner les premières esquisses d'un logo destiné à représenter une collection de vêtements de motos qu'il s'apprête à lancer...

    Souhaitant trouver un symbole original mêlant à la fois le dynamisme, l'innovation et une pointe d'humour, Lino Dainese arrête son choix sur une tête de démon stylisée, devenue aujourd'hui la marque de fabrique de Dainese, un manufacturier d'équipements italien parmi les plus célèbres au monde.

    Démarrant son activité avec deux pantalons de motocross, Dainese monte rapidement en puissance à travers une implication très forte dans le domaine de la compétition (lire encadré ci-contre).

    Désormais solidement établie dans le segment de l'équipement, la marque italienne n'a jamais renié son attachement à la compétition : aux petits soins avec ses pilotes (Agostini, Barry Sheene, Kenny Roberts, Kevin Schwantz, Max Biaggi, Olivier Jacque, Carl Fogarty, Valentino Rossi et Jorge Lorenzo), l'équipementier teste et développe les technologies et les matériaux de demain à travers les plus disputés championnats du monde.

    Or, si l'impact direct de la compétition sur l'élaboration des équipements de route semble parfois surfait ou mis en avant à des seules fins marketing, le nombre impressionnant de produits Dainese conçus par et pour la course et disponibles en magasins quelques saisons plus tard tend au contraire à montrer toute l'étendue de la contribution des pilotes de haut niveau.

    Des premiers inserts élastiques introduits sur les combinaisons de Dieter Braun (1974) à l'apparition des sliders (1980), en passant par la bosse aérodynamique, la dorsale et l'utilisation de matériaux composites pour renforcer la protection, presque toutes les progrès liés au confort, à l'ergonomie, à la sécurité et à la qualité des produits Dainese sont les fruits de la collaboration avec l'élite de la vitesse !

    Réalisant 35% de son chiffre d'affaires en Italie, le manufacturier transalpin s'appuie aujourd'hui sur un large réseau de distribution renforcé par l'apparition de D-Store et D-Garage - les magasins spécialisés Dainese - dans les grandes villes européennes.

    Cette présence permet à la firme italienne d'afficher un taux de pénétration et des ventes en hausse, malgré un démarrage commercial timide cette année expliqué selon les italiens par l'inévitable crise économique mondiale.

    En découvrant la nouvelle collection 2010 au sein du siège social de Dainese à Vincenza (Italie), Moto-Net.Com a pu en profiter pour se faufiler dans les ateliers de confection et de recherche afin d'appréhender "en live" les méthodes et les projets de la marque au démon...

    Bienvenue chez le tailleur de Rossi !

    Dès le début de la visite, l'attention du visiteur est immanquablement captée par l'omniprésence de photographies de l'actuel ambassadeur de la marque : l'octuple champion du monde, Valentino Rossi !

    Dainese nous a ouvert ses portes...

    Même si un mur entier est consacré à tous les pilotes ayant porté les couleurs de Lino Dainese, partout où se pose le regard, l'éternel sourire d'adolescent du prodige italien s'étale sur de multiples espaces et l'on trouve même ça et là des combinaisons, des gants et des bottes portées par le n°46 himself !

    Profitant de l'image de marque et de la renommée du Docteur, Dainese s'appuie largement sur son partenariat avec l'italien pour communiquer : si la nouvelle collection Dainese 2010 présente des renouvellements de produits et des nouveautés - comme l'intéressante combinaison à double zip Red Line, les nouveaux gants Full Metal Pro ou le casque vintage DA 540 -, le manufacturier dévoile ainsi une ligne de vêtements abordant la signature du pilote Yamaha sobrement baptisée... "Valentino Signature" !

    Combinaison Red Line, Gants Full Metal Pro et casque DA 540 Veste Collection Valentino Signature

    Pas les derniers à faire feu de tout bois, les designers des produits Dainese dévoilent même le "Freddie", un magnifique blouson en cuir et en croûte de cuir vintage destiné à incarner "la réinterprétation de la combinaison historique de Freddie Spencer", expliquent les Italiens !

    Dainese nous a ouvert ses portes...

    Ainsi, du jeune tarmo "rossimaniaque" aux nostalgiques de la belle époque du Continental Circus, Dainese ratisse large en s'appuyant à la fois sur son patrimoine historique et la notoriété de ses icônes du jour. Cette politique commerciale permet à Dainese d'élargir son champ d'action - notamment dans le segment urbain en pleine expansion -, sans pour autant "brader" la réputation qualitative de ses produits.

    "Dainese jouit d'une excellente réputation à travers le monde et nos produits sportifs constituent toujours le gros de nos ventes. Il n'est par exemple pas question de nuire à notre image "Premium" en lançant des produits low-cost, dans le seul but de récupérer des parts de marché", affirme ainsi Fabio Muner, directeur des ventes européennes.

    Airbag D-Air : un modèle de série pour 2011 !

    Dainese nous a ouvert ses portes...

    Afin de mieux mesurer le souci constant de qualité et de sécurité qui distinguent ses produits, le manufacturier nous invite à découvrir ses ateliers de confection et de recherche : près de cinquante salariés travaillent sur le site de Molvena, dont 15 à la partie recherche et développement.

    Comme bon nombre d'équipementiers, la réalisation de la plupart des produits Dainese est sous-traitée à l'étranger (notamment en Europe de l'Est), mais la création des nouveaux modèles, les tests, la recherche et les vérifications de conformité s'effectuent à Vincenza... tout comme l'élaboration des équipements des pilotes officiels de la marque !

    La caverne d'Ali Baba : 600 combinaisons portées par des pilotes Dainese !

    Ainsi, au hasard d'une allée, on peut observer une couturière assemblant pièce par pièce la combinaison de Rossi, Biaggi, Simoncelli ou Lorenzo ! Extrêmement organisé et studieux, le lieu transpire la passion de la course, comme l'illustrent les nombreux autographes de pilotes d'hier et aujourd'hui accrochés un peu partout, et surtout l'incroyable musée de la marque où sont stockées toutes les combinaisons portées par ses pilotes depuis 1974 (600 modèles recensés !).

    Un peu plus loin, le laboratoire de recherche réalise d'ultimes tests sur la nouvelle protection pectorale Dainese : constatant l'insuffisance de protection de cette région exposée, la marque a élaboré sa première plaque thoracique destiné aux pistards comme aux motards lambdas.

    Nouvelle protection thoracique Dainese

    Réduisant de 43% la compression exercée sur le thorax lors d'un crash test latéral entre une Renault Laguna et un Piaggio MP3, cette protection réalisée en polypropylène, en aluminium et en nylon est déclinée en version masculine et féminine.

    Regorgeant d'outils de mesures et de tests de solidité, d'imperméabilité ou de résistance des produits de la marque, le laboratoire jouxte un espace entièrement consacré au D-Air, le fameux airbag sans fil intégré dans une combinaison (lire Moto-Net.Com du 5 novembre 2011 et Moto-Net.Com du 31 juillet 2009).

     Alessandro Belluti, ingénieur en charge du projet D-air

    Avant d'en arriver au modèle que porte notamment Jorge Lorenzo en MotoGP ("Valentino le porte quelque fois en essais et nous aide au développement du D-Air, mais il ne le porte pas en course car il est superstitieux et très attaché à ses habitudes", nous explique Alessandro Belluti, l'ingénieur en charge du projet !), Dainese est passé par toutes sortes de prototypes... Le premier, une sorte de boudin qui était théoriquement capable de sortir d'un casque, remonte à 1995 !

    Souhaitant absolument développer un modèle léger, autonome et intégré dans la combinaison, Dainese s'est progressivement entouré de partenaires qualifiés pour mener à bien ce projet ambitieux, dont le coût de développement dépasserait le million d'euros...

    Dainese nous a ouvert ses portes...

    Grâce à l'aide du professeur Cossalter, président de la faculté d'ingénierie mécanique de l'université de Padoue, de l'entreprise allemande 2D (spécialisée dans la collecte et l'élaboration de données et dans les logiciels d'élaboration) et même du centre de sécurité Fiat, Dainese est parvenu à maîtriser les problèmes de rapidité de réaction et de seuil de déclenchement. Car si un impact est facile à enregistrer, dans le cas d'une glissade il n'y a pas de valeurs importantes de décélération, ce qui complexifie le développement d'un logiciel capable de détecter rapidement la chute du pilote !

    Désormais disposé à l'intérieur des combinaisons, le D-Air est "pratiquement au point" selon ses concepteurs : grâce à la présence de trois accéléromètres, de trois gyroscopes et d'un GPS, le dispositif est capable d'entrer en action en 50 millièmes de seconde via une cartouche d'hélium, et dégonfle automatiquement le coussin protecteur de 5 litres dans les trente secondes suivantes.

    Combinaison de Jorge Lorenzo après une chute avec le D-air D-air en détails

    Pesant dans les 700 grammes, l'airbag D-Air devrait se généraliser en compétition dès la saison prochaine. Mais quid du D-Street Air, la version destinée au grand public ? "Comme pour le D-air, Dainese tient à ce que son airbag pour un usage route soit intégré dans un vêtement : nous avons vite abandonné l'idée d'un gilet à enfiler au dessus d'un blouson, car cela représente à nos yeux trop de contraintes pour son utilisateur", poursuit Alessandro Belluti.

    "Néanmoins, les scénarios d'accidents sur la route étant plus nombreux et plus délicats à appréhender, il est possible que le D-Street nécessite soit un rattachement à la moto, soit l'installation de capteurs directement sur la moto (à l'instar du système actuellement développé par le groupe français Holding Trophy, lire Moto-Net.Com du 24 octobre 2008, NDLR)", poursuit l'ingénieur : "en outre, ce modèle se gonflera sûrement plus rapidement que le modèle racing et le coussin couvrira une plus large partie de la nuque et des épaules".

    Dainese nous a ouvert ses portes...

    Avec une commercialisation prévue pour 2011, le D-Street Air constitue un axe de recherche prioritaire pour Dainese qui souhaite réaliser un pas en avant dans la protection de ses clients. Reste à déterminer son coût (10 à 20% du prix dépendront de l'électronique embarquée, le sac constituant l'élément le plus onéreux), son poids, son encombrement... et les réactions des motards à son encontre !

    Le défi semble donc de taille pour Dainese, mais l'équipementier ne paraît lésiner ni sur le temps, ni sur les moyens (financiers, techniques et humains) pour mener à bien son projet, en droite ligne avec la devise de son fondateur : "protéger l'homme de la tête aux pieds dans la pratique des sports dynamiques"...

    .

    .

    Commentaires

    Ajouter un commentaire

    Identifiez-vous pour publier un commentaire.

    .

    A lire aussi sur le Journal moto du Net

    Marquez et Verstappen, vainqueurs au Honda Racing Thanks Day 2022

Après deux années d’interruption à cause du Covid-19, Honda a renoué dimanche dernier avec sa traditionnelle journée de remerciements. L’occasion de voir les deux grands champions de vitesse Marc Marquez et Max Verstappen se mesurer en kart ? Ah pas vraiment, ils étaient coéquipiers... et ils ont gagné !
    Le CNSR encourage le gouvernement à améliorer les infrastructures routières 

Suite à sa réunion du 28 novembre 2022, le conseil national de la sécurité routière (CNSR) émet neuf "nouvelles" recommandations à l’attention du Gouvernement. La plupart traite de grands sujets traditionnels, aucune ne se focalise sur la moto... mais deux pourraient servir aux motards et scootéristes. Explications.
    Le géant chinois du deux-roues électrique Yadea se lance dans la moto

Leader autoproclamé dans le deux-roues électrique avec 13,8 millions de scooters, vélos et trottinettes vendus dans le monde en 2021 (!), Yadea arrive tout juste en France. L’an prochain, le géant chinois tentera une première incursion dans la moto avec sa Keeness VFD, à piles bien sûr et équivalent 125 cc. Présentation.
    Manifestations contrôle technique moto : plus de 30000 motards très en colère !

Les usagers deux-roues n'ont pas manqué l'appel de la FFMC à manifester contre le contrôle technique moto ce week-end, avec un peu de plus 30 000 motards sur 60 départs de manifestations, comptabilise la Fédération française des motards en colère !
    Essai vidéo Honda CB750 Hornet 2023

L'essai vidéo MNC d'une nouvelle moto parmi les plus attendues de 2023 : la Honda CB750 Hornet ! Ce nouveau Frelon fait-il mouche avec son bicylindre inédit de 755 cc ? Réponses en images en compagnie de notre essayeur, par ailleurs ancien propriétaire de la Hornet 600 !
    Aston Martin passe la vitesse supérieure avec sa moto AMB 001 Pro 

Trois ans après sa première moto AMB 001 inspirée de son hypercar Valkyrie, Aston Martin propose une seconde version - beaucoup - plus puissante : l’AMB 001 Pro développe 225 chevaux. Le constructeur d’auto anglais et son partenaire français Brough Superior (!) ont revu l’aérodynamisme en conséquence... Présentation.
    Essai V100 Mandello S : roadster ou tourer, Moto Guzzi tente le grand écart 

Un roadster doit être léger et agile, efficace en ville et plaisant sur route. Une routière doit être accueillante et confortable, équipée pour les longs parcours et le duo. Avec sa toute nouvelle V100 Mandello, Moto Guzzi entend combiner les atouts de ces deux styles de moto... MNC teste la version S, haut de gamme.

    Soutenez le Journal moto du Net

    Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

    ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

    Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
    • En savoir plus...