• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
WSBK ITALIE (12 SUR 13)
Paris, le 27 septembre 2010

Vidéos, déclarations et analyse du Mondial SBK à Imola

Vidéos, déclarations et analyse du Mondial SBK à Imola

À l'issue de chaque épreuve de Mondial Superbike, en complément de nos comptes rendus des courses Superbike et Supersport, Moto-Net.Com vous propose de revivre le week-end en vidéo avec les déclarations des pilotes et l'analyse de la rédaction !

Imprimer

Déclarations de la seconde course Superbike

Carlos Checa, 1er : "C'est un fantastique week-end, je ne me souviens pas du dernier comme ça. L'équipe a très bien travaillé. Hier, j'ai eu du mal sur le mouillé, mais aujourd'hui nous avons disputé deux superbes courses, la première plus que la seconde. En seconde manche, j'ai senti que je pouvais gagner, j'ai juste eu à garder ma concentration. Quoi qu'il en soit c'était fantastique, pour toute mon équipe, pour Ducati, pour tout le monde ici. Félicitations à Max pour le titre, c'est dommage pour Leon Haslam".

Noriyuki Haga, 2ème : "Je suis très heureux aujourd'hui. La moto était beaucoup mieux qu'en première manche. Je m'approchais de Carlos dans les derniers tours, mais je ne pouvais pas l'attraper. Il ne me reste plus qu'à faire de mon mieux à Magny-Cours pour d'améliorer ma position au championnat ".

Cal Crutchlow, 3ème : "Après une première course difficile pour moi, remonter de la 12ème place sur la grille dans une course si serrée est un très bon résultat. J'ai vraiment du travailler pour cela, je remercie Yamaha Sterilgarda, ils ont fait un bon travail en particulier pour la deuxième course. Nous avons fait quelques changements entretemps, c'était une sorte de pari, mais le travail en général a été satisfaisant".

Max Biaggi, (11ème puis) 5ème : "Je suis tellement heureux, c'est une grande émotion que je ressens dans tout mon corps. C'est fantastique. C'est un rêve qui devient réalité, je n'ai jamais cessé de rêver pour y arriver. Il a toujours été dans mon esprit, j'y croyais fermement : cette année, nous avons fait du bon boulot chez Aprilia, il y avait d'excellents pilotes difficiles, je ne veux pas les sous-estimer, certains sont plus réguliers que d'autres mais ils sont tous rapides et la compétition dans ce championnat est très élevée. J'ai eu tellement de problèmes en première course : hors piste, sur la piste, la moto en travers... mais je ne suis pas tombé. C'était très dur, nous n'avons pas obtenu les meilleurs réglages ici à Imola, ce n'est pas une piste facile, mais je n'ai jamais baissé les bras. En 2ème manche, nous avons changé la moto et j'ai attaqué dès le premier tour. C'est vraiment une journée formidable pour moi, pour toute mon équipe, pour Aprilia Alitalia, mes sponsors, tous ceux qui nous ont soutenus pour exaucer ce rêve. Nous l'avons vraiment fait".

.

.

Guide 2023 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !