• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ARRÊTÉ MUNICIPAL
Paris, le 16 mai 2018

La légalité des voitures radar privées mise en doute... par le ministère de l'intérieur !

La légalité des voitures radar privées mise en doute... par le ministère de l'intérieur !

Se basant sur une note interne du ministère de l'intérieur publiée par le Canard enchaîné qui souligne que la privatisation de la conduite des véhicules radar doit être "expressément prévue par la loi" - ce qui n'est pas le cas ! -, la FFMC et 40 millions d'automobilistes demandent "la suspension immédiate de la mesure déjà entrée en vigueur en Normandie" et en appellent à l'arbitrage du président de la République... Explications.

Imprimer

Une note interne du ministère de l'intérieur, révélée aujourd'hui par nos confrères du Canard enchaîné, souligne que l'externalisation de la conduite des véhicules avec radar "devrait être prévue par la loi, celle-ci devant expressément prévoir la possibilité, pour des opérateurs privés, de procéder à ces opérations"... Or aujourd'hui... ce n'est tout simplement pas le cas ! La Fédération française des motards en colère (FFMC) et 40 millions d'automobilistes demandent par conséquent la suspension de cette mesure.

Datée du 30 mars 2017 - oui, il y a plus d'un an ! -, cette note de la Direction des libertés publiques et des affaires juridiques (DLPAJ, rattachée au ministère de l'intérieur qui gère également... la Direction de la sécurité routière !) a été adressée à Emmanuel Barbe juste après l'expérimentation lancée en Normandie... mais le délégué interministériel à la sécurité routière n'en a visiblement pas tenu compte.

"La chasse au profit est lancée"

"La privatisation des radars embarqués, soumise à une expérimentation dans l'Eure et entrée officiellement en vigueur en Normandie le 23 avril dernier après que la société Mobiom a remporté l'appel d'offres, ne serait pas inscrite dans la loi française", dénoncent conjointement la FFMC et 40 millions d'automobilistes.

"Cela signifie que des usagers de la route se font flasher par ces voitures-radars depuis déjà plusieurs semaines, peut-être en toute illégalité ! Et que la Sécurité routière entend poursuivre le processus de généralisation de la privatisation à tout le territoire français en ignorant purement et simplement les remarques du ministère de l'Intérieur, dont elle dépend !", s'insurge Daniel Quéro, président de l'association de défense des automobilistes.

"Le gouvernement s'engage dans la privatisation de la Sécurité routière, qui devient toujours un peu plus rentière", déplore de son côté France Wolf, coordinatrice de la FFMC : "la chasse au profit est lancée, avec les usagers de la route en guise de gibier. Avec la privatisation des voitures-radars, on parle de centaines de millions d'euros issus des amendes pour infraction à la vitesse, peut-être collectés en infraction à la loi française"...

"Qu'il entende enfin la gronde générale"

Les deux associations souhaitent donc "la publication officielle de la note de la DLPAJ afin de connaître précisément les motifs d'inquiétude du ministère de l'Intérieur quant à la légalité de la mesure". Elles demandent également "la suspension immédiate de la mesure" et en appellent au président de la République : "nous souhaitons qu'il entende enfin la gronde générale des usagers de la route, qui sont la cible depuis plusieurs années de mesures inutiles sur le plan de la sécurité routière et pénalisantes pour leur mobilité et leur pouvoir d'achat. La hausse de la fiscalité sur les carburants, la baisse de la limitation de vitesse à 80 km/h, et maintenant la potentiellement illégale privatisation des radars-embarqués".

Les élus contre les 80 km/h

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Nul doute que ce "vide juridique" sera promptement comblé par qui de droit : faudrait quand même pas tuer la poule aux oeufs d'or !

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Nouvelle Triumph Speed Triple 1200 RR : la crème anglaise du café racer !

Triumph greffe comme prévu un semi-carénage et un phare rond à son énergique roadster Speed Triple 1200 pour livrer une interprétation bigrement chic et sacrément sportive du genre néo-rétro. Présentation de la Speed Triple 1200 RR à 20 490 euros.
Roadster 1 commentaire
MP3 Vs Metropolis : Piaggio remporte son procès pour contrefaçon contre Peugeot

Les tribunaux de Paris et Milan donnent raison à Piaggio au terme d'une longue procédure pour violation d'un brevet du groupe italien sur le scooter à trois-roues Metropolis. Peugeot Motocycles risque une lourde amende et un arrêt de ses ventes. Explications.
Réactions des pilotes MotoGP après la victoire de Bagnaia à Misano

Retrouvez les déclarations des pilotes MotoGP après le Grand Prix de San Marin 2021, qui s'est soldé par la victoire de Francesco Bagnaia (sa deuxième consécutive) devant Fabio Quartararo et Enea Bastianini, auteur de son premier podium en catégorie reine devant les 25 000 spectateurs de Misano (Italie).
GP de San-Marin 1 commentaire
Comme prévu, le marché moto a rechuté cet été à cause du coronavirus 

Exceptionnellement prolifique en 2020 grâce au déconfinement, le marché français du motocycle (motos et scooters de 125 cc et plus) a logiquement baissé cet été 2021, marqué en outre par une météo peu favorable : -25,6% en juillet puis -13,5% en août... Bilan complet et analyse.
Août 2 commentaires
La V100 Mandello de Moto Guzzi prête à déployer ses ailes électriques

Victime d’une petite fuite médiatique - pas mécanique, ouf ! -, la V100 Mandello de Moto Guzzi en dévoile un peu plus dans une nouvelle vidéo publiée sur les réseaux sociaux : on y découvre principalement que la future "top" modèle italien intégrera une bulle... et des ailettes électriques !
Routière 3 commentaires
Grands Prix 2022 : quel pilote sur quelle moto en MotoGP ?

Le Journal moto du Net fait le point  sur la grille MotoGP 2022, première saison sans Valentino Rossi en catégorie reine depuis 2000 ! Le guide du mercato moto avec tous les contrats signés ou en passe de l'être, ainsi que nos dernières informations mises à jour sur les ultimes guidons à pourvoir. 
Comment et pourquoi se protéger du bruit à moto

La pratique de la moto expose fréquemment l'ouïe à un niveau sonore supérieur au seuil recommandé pour conserver une bonne audition. Bruits du moteur, sifflements du vent et autres turbulences aérodynamiques doivent être filtrés, surtout sur longs trajets. MNC fait le point et compare plusieurs bouchons d'oreilles.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...