• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Tunis (Tunisie), le 5 mai 2014

Tunisian Moto Tour - J3 : l'étape fatidique pour Toniutti...

Tunisian Moto Tour - J3 : l'étape fatidique pour Toniutti...

Cette troisième étape du Tunisian Moto Tour, Julien Toniutti va s'efforcer de l'oublier : alors qu'il entreprenait une folle remontée, il perd probablement le rallye sur la deuxième spéciale tandis que Sébastien Lagut (Yamaha 450 YZF) remporte l'étape et se positionne confortablement en tête... Récit.

Imprimer

Cette troisième étape du Tunisian Moto Tour, Julien Toniutti va s'efforcer de l'oublier : alors qu'il entreprenait une folle remontée, il perd probablement le rallye sur la deuxième spéciale tandis que Sébastien Lagut (Yamaha 450 YZF) remporte l'étape et se positionne confortablement en tête... Récit.

Tunisian Moto Tour - J3 : l'étape fatidique pour Toniutti...

L'étape de dimanche est plus courte en kilométrage que celle de la veille, mais durera aussi longtemps en raison de lourds retards encourus sur la dernière spéciale du jour.

C'est la journée graviers aujourd'hui et toutes les spéciales favorisent décidément les deux Yamaha 450 YZF Supermot' indétrônables de Sébastien Lagut et Julien Toniutti.

Tunisian Moto Tour - J3 : l'étape fatidique pour Toniutti...

Le tracé vers Tabarka est superbe : les petites routes qui sillonnent entre les vallons du nord-ouest tunisien offrent des paysages verdoyants à couper le souffle !

L'état des routes est toutefois douteux et mieux vaut ne pas trop regarder ailleurs que là ou l'on pose les roues car des trous et autres cassures peuvent parfois surprendre...

Tunisian Moto Tour - J3 : l'étape fatidique pour Toniutti...

La première spéciale aussi est surprenante : défoncée et gravillonneuse à souhait... Aucun doute, il fallait une moto de Supermotard pour cette édition du Tunisian Moto Tour !

Julien Toniutti, bien décidé à prendre la tête de la course, affiche le meilleur chrono au guidon de la Yamaha 450 YZF du Team 2B/Delétang (1'29,30) Il est suivi bien sûr par la Yamaha 450 YZF de Sebastien Lagut, mais d'un tout petit dixième (1'29,40).

"Je n'avais jamais vu ça !"

Derrière, ça bastonne dur dans les catégories : en Multicylindre il ne faut pas s'endormir pour claquer un temps sur ces spéciales "particulières", peu adaptées aux routières ordinaires. Franck Tiozzo, l'ancien boxeur parrain de l'épreuve, est toujours en course au guidon de sa Victory en 56ème position. Chapeau !

"Cela fait 20 ans que je fais de la moto mais je n’avais jamais vécu ça !", explique Franck : "je suis passé dans le ravin et j’ai réussi à ressortir pour remonter sur la route sans chuter, mais les carters de ma moto en gardent quelques traces. A part cette péripétie, ce qui me marque le plus sur le Tunisian c'est la bonne ambiance entre les pilotes, la beauté des paysages et les mômes qui nous saluent sur la route. C'est vraiment une superbe expérience ouverte à tout le monde".

Tunisian Moto Tour - J3 : l'étape fatidique pour Toniutti...

Tunisian Moto Tour - J3 : l'étape fatidique pour Toniutti...

Tunisian Moto Tour - J3 : l'étape fatidique pour Toniutti...

Le parcours nous fera rejoindre ensuite les ruines de Dogga où est organisée la pause midi. Un repas local est donné dans un restaurant touristique du site et l'heure de pause attribuée est agréablement mise à profit.

Puis ça repart pour une liaison vers la deuxième spéciale, toute aussi gravilloneuse et défoncée que la précédente !

Là, c'est la loose pour Julien Toniutti : au moment du top départ, le moteur de la Yamaha 450 YZF cale ! Les premiers 100 mètres de la spéciale sont en légère descente et Julien s'acharne sur le kick tout en descendant lentement en roue libre... La machine redémarrera après 25 bonnes secondes, autant de temps perdu sur son chrono bien qu'après son départ, certains spectateurs se souviendront longtemps de ce météorite bleu sur la spéciale...

Sébastien Lagut obtient naturellement le meilleur temps et se retrouve avec maintenant une avance conséquente sur Julien.

Du côté des Multicylindres ça bouge aussi : la Ducati 1200 Monster de Franck Coudert est rattrapée par la MV Agusta Rivale du pilote Moto-Net.Com du Team Hélit Moto, Maxime Mettra.

Une petite boucle d'une quarantaine de kilomètres nous ramène ensuite à cette même spéciale pour un second passage. Au niveau du déroulement de la journée, tout se passait très bien jusqu'à présent, mais vu l'accumulation des motos en attente de leur départ on devine qu'il se passe quelque chose...

Tunisian Moto Tour - J3 : l'étape fatidique pour Toniutti...

Tunisian Moto Tour - J3 : l'étape fatidique pour Toniutti...

Une chute ? Heureusement non, mais tout d'abord un riverain d'un certain âge habitant sur la spéciale qui décide d'emprunter la route pour sortir de chez lui. Une fois ce problème résolu avec diplomatie, c'est un troupeau de moutons qui est signalé sur la spéciale, puis une vache qui avait décidé de reconnaître la spéciale "à pattes"...

Mais le plus inhabituel fut quand même le groupe d'une trentaine de touristes ayant perdu leur guide qui remontent la spéciale, seul chemin praticable pour revenir vers la civilisation... Au final, ces petits impondérables nous feront perdre près de deux heures, mais la course repart !

Dans cette dernière spéciale de la journée, Sébastien Lagut confirme sa supériorité avec un temps inférieur de 1,20 seconde à celui de Julien Toniutti. Au classement final du jour Sébastien, est en tête avec 23,3 secondes d'avance sur Julien. Le deuxième de l'étape est Maxime Mettra sur MV Agusta Rivale, devant Franck Coudert sur sa Ducati 12300 Monster.

Lundi, dernière étape du premier Tunisian Moto Tour avec 350 km pour revenir à Tunis, deux spéciales et une arrivée du rallye à Sidi Bousaid, au célèbrissime Café des Délices.

Restez connectés !

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Le fabricant de pots KessTech incite les motards à rouler légal

Le fabricant allemand KessTech met en place une opération de recyclage visant à remplacer les pots d'échappements non-homologués actuellement montés sur des Harley-Davidson, Indian ou BMW, par ses propres pots électroniques, tout neufs, 100% légaux et au tarif réduit de 250 euros... Explications.
Tuyaucom face à l'assourdissant silence de la Sécurité routière...

Pierre Trotoux, génial inventeur du Tuyaucom, poursuit son combat avec le ministère de l'intérieur pour faire lever l'interdiction qui touche son astucieux système de communication entre le motard et son passager. Problème : l'administration contactée par MNC fait la sourde oreille depuis déjà cinq ans... 
Sécurité routière 4 commentaires
Les Harley-Davidson Sportster et Street dans le viseur des normes Euro5 

Les emblématiques Iron 883 et Iron 1200 ainsi que la populaire Forty-Eight ne répondent pas en l'état aux nouvelles normes Euro5, tout comme les peu appréciées Street 750 et Street Rod. Harley-Davidson fera-t-il le nécessaire pour éviter d'avoir un trou béant dans sa gamme ? Rien n'est moins sûr... Le point MNC avec la filiale française.
Husqvarna rappelle un millier de Vitpilen 701 et Svartpilen 701 en France

Husqvarna va devoir contrôler ses Vitpilen 701 et Svartpilen 701 (standard et Style) en raison d'éventuelles fuites de carburant dues à un potentiel défaut d'étanchéité du réservoir. Leurs propriétaires sont invités à se connecter sur le site internet de la marque. Explications.
Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en juin 2020

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en juin 2020. En attendant notre analyse complète du premier semestre, découvrez dès maintenant nos graphiques ainsi que les 100 meilleures ventes en France par modèles.
Le huitième Grand Prix moto des Amériques reporté du 16 au 18 avril 2021 !

C'est en annonçant l'annulation de l'épreuve du Superbike américain que les texans ont vendu la mèche : il n'y aura pas de MotoGP sur le circuit des Amériques cette année ! La prochaine visite de l'Intercontinental Circus aux États-Unis est programmée du 16 au 18 avril 2021. Explications.
Crutchlow remplacé par Alex Marquez ou Pol Espargaro chez Honda-LCR ?!

Cal Crutchlow admet être une victime collatérale de l'imprévisible transfert de Pol Espargaro de KTM à Honda en 2021... Le pilote de 34 ans, en perte de vitesse,  aurait pris contact avec Aprilia pour remplacer Iannone en vue de céder le guidon de sa RCV semi-officielle LCR. A qui ? Alex Marquez, bien sûr ! A moins qu'il ne s'agisse contre toutes attentes de Pol Espargaro ? Décryptage.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...