• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
GUIDE D'ACHAT SCOOTERS 2014
Paris, le 3 décembre 2013

Tout sur les nouveaux scooters 2014 au salon de Paris

Tout sur les nouveaux scooters 2014 au salon de Paris

Moto-Net.Com profite du salon de Paris pour faire le point sur les nouveaux scooters 2014. Caractéristiques essentielles, prix et dates de disponibilité des principales nouveautés : tout est dans ce guide d'achat incontournable pour les scootéristes !

Imprimer

A partir d'aujourd'hui et jusqu'au 8 décembre 2013, le salon de la moto, du scooter et du quad de Paris donne l'occasion de voir et de toucher toutes les nouveautés 2014 dans les halls du Parc des expositions, porte de Versailles (lire le Programme complet du salon de Paris 2013).

Vous pensiez en profiter pour y choisir votre prochain scooter ? MNC vous aide dans cette tâche en vous présentant un par un et marque par marque tous les nouveaux modèles ou les évolutions 2014 : suivez le guide !

Adiva A3D

Présenté sous forme de prototype en 2007, l'original scooter à trois roues Adiva A3D présente une particularité étonnante : son toit escamotable peut se replier dans son coffre de 90 litres (lire notre Présentation de l'Adiva A3D).

Ce scooter "italo-nippon" (d'origine transalpine, Adiva est désormais la propriété d'un groupe japonais) est propulsé par un moteur Kymco de 300 cc qui développe 29,37 ch. Des versions plus puissantes, de 400 voire de 500 cc, seraient en projet selon les informations collectées par Moto-Net.Com.

Annoncé pour 202 kg à sec, il sera importé en France à partir du mois de mars 2014, au prix de 6499 € par son nouveau distributeur, Reaction Motana Disalco.

Honda NC 750 D Integra

Le "scooter/moto" Integra bénéficie d'une augmentation de cylindrée commune à toute la gamme Honda NC (de 670 à 745 cc), synonyme d'un gain de performances de presque trois chevaux et de 8 Nm de couple (lire notre Présentation détaillée des NC750 2014).

Pour améliorer sa souplesse d'utilisation, le bicylindre de l'Integra hérite aussi d'une transmission DCT bonifiée, d'un arbre d'équilibrage et d'un nouveau silencieux. La ligne évolue grâce à des angles plus vifs et à un nouveau bras oscillant en aluminium sur lequel lorgnent jalousement ses "soeurs" NC750S et NC750X !

L'ergonomie générale est améliorée avec plus d'espace disponible au niveau des genoux (+80 mm), une selle moins large dans sa partie centrale, des marchepieds agrandis et un coffre sous la selle légèrement plus spacieux.

L'équipement proposé de série reste excellent à ce niveau de prix, avec un système antivol HISS et un ABS de série, ainsi qu'une instrumentation de bord fournie.

L'Integra sera disponible en février 2014 au prix de "8990 €", révèle Honda France interrogé par Moto-Net.Com

Kawasaki J300

La marque japonaise renoue avec le segment scooter en 2014, en partenariat avec le constructeur taïwanais Kymco. La base retenue est celle du Dink Street 300i, que Kawasaki aurait notamment amélioré sur le plan du confort de selle et des suspensions (voir notre Présentation vidéo du J300).

Le J300 est campé sur des roues de 14 et 13 pouces et propulsé par un moteur de 299 cc développant 28 chevaux à 7750 tr/min, pour un couple maxi de 28,7 Nm à 6250 tr/min.

Son design est modernisé à la "sauce d'Akashi" avec une bulle basse, un phare à deux optiques effilées, un cockpit à habillage métallisé, un feu arrière à LED, un habillage de selle à deux matériaux distincts et des emblèmes en relief.

Ce "Kawasa-Kym" dispose d'un coffre sous la selle éclairé acceptant un casque intégral et d'une boîte à gants avec prise 12V. Il est équipé en série d'un ABS Bosch, compact et léger.

Le J300 sera disponible en janvier 2014 à "un tarif légèrement supérieur à 5000 € en coloris uni", nous informait lors de la présentation de la dernière Z1000SX le directeur marketing de Kawasaki France (+ 200 euros pour le bi-ton vert et gris).

Keeway Cityblade

Ce nouveau scooter 125 cc (aussi décliné en 150) est doté de roues de 14 pouces avant et arrière, d'une bulle courte fumée, d'une face avant intégrant un phare double optiques, de clignotants intégrés au carénage, d'une selle biplace avec dosseret pilote et revêtement antidérapant et anti-vibrations (lire notre Présentation détaillée des Cityblade).

Le CityBlade dispose aussi d'un pratique plancher plat (avec accroche-sac escamotable logé sur le tablier), d'un réservoir d'essence de 7 litres et d'un coffre sous la selle acceptant un casque jet à écran. Le freinage est assuré par des disques de 240 et 220 mm, avec étrier deux pistons à l'avant.

Sa motorisation est confiée à un monocylindre 4-temps d'une puissance de 7 chevaux refroidi par air et alimenté par carburateur. Peut-être un peu juste par rapport à la concurrence, malgré un poids à sec annoncé à 122,5 kg... Le constructeur chinois table toutefois sur une vitesse de pointe de 85 km/h.

Le Keeway CityBlade 125 devrait être disponible en coloris noir, bleu, rouge et gris perle, avec différentes couleurs de selles, ainsi qu'en coloris mixte noir/noir mat.

Interrogé par Moto-Net.com, l'importateur en France de Keeway, Benelli et Royal Enfield (DIP) n'a pas encore pu nous livrer son prix et sa disponibilité.

Kymco Xciting 400i ABS (sans le K-XCT 300i !)

Ces deux récents scooters du constructeur taïwanais seront proposés en version 2014 avec un ABS Bosch installé de série.

Leur tarif respectif devrait logiquement grimper d'environ 500 euros, soit près de 6300 € pour l'Xciting 400 ABS. A moins que le constructeur ne décide d'absorber une partie du surcoût en rognant sa marge ? Réponse à suivre en direct du stand Kymco à Paris : restez connectés !

Petite douche froide en revanche pour les scootéristes français qui attendaient impatiemment le K-XCT 300i : ce nouveau modèle sportif découvert cet été "ne sera pas commercialisé en France", révèle Kymco France interrogé par Moto-Net.Com...

MBK Evolis 125, 250 et 400

Le constructeur français MBK, propriété du groupe Yamaha, fait honneur à son salon national en révélant à Paris d'intéressantes nouveautés 2014 dont une nouvelle gamme Evolis et sa version du scooter à trois-roues (ci-dessous).

Construits à Saint Quentin (02), les Evolis 125 et 250 remplacent les Skycruiser tandis qu'un inédit 400 cc chapeaute désormais cette gamme de scooter GT. Uniquement proposé avec l'ABS, ce tout nouveau "maxi" revendique 31,5 ch et 33,8 Nm de couple, une bonne capacité d'emport et une finition haut de gamme. Il sera disponible dans le courant du mois de décembre au prix "de 6499 €", nous a révélé le service communication de MBK.

De leur côté, les Evolis 125 et 250 profitent de leur changement d'appellation pour monter en gamme, s'inspirant des progrès apportés avec le nouveau Evolis 400. L'instrumentation est notamment plus riche, le tarage des suspensions a été revu pour plus de confort et leur coffre sous la selle peut toujours accueillir deux casques intégraux.

Interrogé par Moto-Net.Com, MBK nous précise que l'Evolis 125 sans l'ABS est déjà disponible en concessions au prix de "4399 €", tandis que sa version avec assistance débarquera en janvier 2014 au prix de "4799 €. L'Evolis 250 arrivera quant à lui en mars 2014, uniquement avec l'ABS, au tarif de "5499 €".

MBK Concept Tryptik

Sans véritable surprise, MBK livre avec ce concept Tryptik son interprétation du scooter à trois roues : nos lecteurs auront immédiatement reconnu le Yamaha Tricity, que la marque aux diapasons a dévoilé à Milan (lire notre Présentation détaillée du Yamaha Tricity) !

A l'exception de son très joli coloris rouge, le tripode MBK ne présente aucune différence avec le Yamaha avec qui il partage les mêmes caractéristiques techniques : un moteur 4-temps de 125 cc à refroidissement liquide, des roues de 14 pouces suspendues indépendamment et un train avant dépourvu de fonction verrouillage à l'arrêt.

Compact (1905 mm de long), ce scooter 3-roues se distingue par sa masse contenue, puisque MBK (tout comme Yamaha) annonce un poids "approximatif" de 150 kg. Présenté sous forme de concept à Paris, ce Tryptik arrivera en concessions MBK "en juillet 2014" à un prix "inférieur à 4000 € TTC", assure MBK, interrogé par Moto-Net.Com.

Peugeot Django 50/125/150

Compact et élégant, le Django est un nouveau concept de scooter dévoilé par Peugeot à Milan. D'inspiration rétro, il est doté de roues de 12 pouces, d'une selle mono ou biplace selon le modèle et d'un éclairage intégral à LED (lire notre Présentation détaillée des Django 50, 125 et 150).

Une boîte à gants avec prise 12 volts, un système de freinage combiné (125 et 150 uniquement), une instrumentation digitale et analogique parfaitement intégrée et un coffre pouvant accueillir un casque jet complètent sa dotation de série.

Il se décline en 24 coloris (!) et quatre versions distinctes : Heritage, Sport, Evasion et Allure. Un configurateur digital sur le site web du constructeur permet même aux adeptes de la personnalisation de concevoir "leur" Django en choisissant moteur, coloris, rétroviseurs, selle, joncs de carrosserie, signature lumineuse et accessoires divers.

Interrogé par Moto-Net.Com, Peugeot Scooters France tient encore secrets les prix et les dates de disponibilité de cette nouvelle série de scooters...

Peugeot Satelis II 400i

En complément du Satelis II 300 à moteur Piaggio, Peugeot propose tout naturellement pour 2014 un Satelis II 400 équipé du moteur "maison" inauguré par le trois-roues Metropolis (lire notre Présentation détaillée du Satelis II 400i).

La mécanique développe 37 chevaux pour un couple maxi de 38 Nm. Le Satelis II 400 dispose d'un pare-brise protecteur de 45 cm de haut, d'une assise spacieuse et confortable et d'un large coffre sous la selle acceptant deux casques intégraux (ouverture électrique via une télécommande).

Une instrumentation de bord très complète, des rétroviseurs asphériques et un anti-démarrage électronique par clé codée comptent parmi ces caractéristiques notables.

Interrogé par Moto-Net.Com, Peugeot Scooters France n'a pas répondu à nos demandes de prix et de date de disponibilité : restez connectés !

Peugeot Streetzone 50/100

Destiné aux "riders urbains", le Streetzone affiche un look branché avec son guidon "naked", sa fourche inversée, son silencieux d'échappement à cartouche ou encore son tableau de bord digital (lire notre Présentation détaillée des Streetzone 50/100).

Ses repose-pieds passager repliables, sa barre de maintien dorsale, ses rétros sports et son freinage à disque avant de 190 mm renforcent son aspect sportif. Léger (87 kg), il peut recevoir au choix des roues de 10" chaussées de pneus mixtes ou des roues de 12" à pneus taille basse au profil plus routier.

Le moteur deux-temps Streetzone se décline en 50 et 100 cc. Là encore, Peugeot Scooters France maintient le suspense quant aux prix et dispos de cette nouveauté 2014 !

Peugeot Citystar 50

Elégant et cossu, le scooter Citystar s'apprécie à présent en version 50 cc à moteur 4-temps refroidi par eau (lire notre Présentation détaillée du Citystar 50).

Les parents - qui piqueront ce petit scooter à leur progéniture en cas de perte de leur petit papier rose ! - apprécieront son gabarit valorisant de 125 cc et son excellent niveau d'équipement.

Il comprend en effet des roues de 13" garantes d'un bon rapport stabilité/agilité, une large et confortable selle biplace, un pare-brise moyen fumé, un coffre sous la selle capable de loger un casque intégral et un jet, ainsi qu'un anti-démarrage électronique de série.

Malgré l'insistance de Moto-Net.Com, Peugeot Scooters France n'a toujours pas daigné nous indiquer le tarif ni la disponibilité de ce petit scoot'... Mais nous les aurons un jour, nous les aurons !

Peugeot Tweet Evo

Léger et confortable, le scooter Tweet à grandes roues de 16" s'est rapidement implanté en Europe avec plus de 25 000 unités commercialisées depuis son lancement en 2010.

Il évolue en 2014 avec une face avant complètement restylée, une nouvelle sérigraphie de tableau de bord et un nouveau design de selle avec double coutures et trois nouveaux coloris (lire notre Présentation détaillée du Tweet Evo).

Il conserve ses trois motorisations distinctes 4-temps refroidies par air (50, 125 et 150 cc), mais seules les versions 125 et 150 reçoivent un nouvel amortisseur arrière - réglable en trois positions - et une béquille latérale avec contacteur.

Cinq nouveaux coloris sont proposés, dont un superbe bleu Blueberry, pour ce scooter agile et dynamique... dont les tarifs et dispos restent à découvrir !

Peugeot Geopolis 300 Evo

Comme son cadet Tweet, le Geopolis est un scooter à grandes roues de 16" dont le gabarit plus valorisant évolue également en 2014 (lire notre Présentation détaillée du Geopolis 300 Evo).

Il subit aussi un restyling de sa face avant intégrant le lion Peugeot, reçoit un nouveau garde-boue plus enveloppant, un petit saute-vent fumé au design plus affûté et une selle plus confortable et ergonomique façon cuir et alcantara.

Deux nouveaux coloris font leur apparition : blanc nacré et titane mat. Dès que MNC aura de plus amples informations sur les tarifs et dates disponibilité, croyez bien, chers lecteurs, que vous en serez les premiers informés !

Rieju Cityline 125/300

Le constructeur espagnol dote sa gamme d'un scooter GT plutôt avenant à roues de 14 pouces, dérivé du Malaguti Madison dont la production est arrêtée depuis octobre 2011 (Rieju fabriquait jusque-là le Malaguti pour le marché ibérique).

Le Cityline devrait être décliné en versions 125 et 300 cc à moteur 4-temps refroidi par eau d'origine Piaggio. L'habillage apparaît soigné, la selle biplace semble large et confortable tandis que les poignées de maintien sont bien intégrées.

Ce nouveau Rieju est doté de disques pétales de 260 et 240 mm plutôt sportifs, d'un coffre sous la selle acceptant deux casques jets, d'une boîte à gants verrouillable, d'une instrumentation de bord correcte de prime abord et d'un pare-brise au gabarit prometteur.

La production est prévue pour mars 2014 à un prix qui n'a pas encore été communiqué.

Suzuki Burgman 125/200

Le célèbre scooter japonais, apprécié pour son large coffre sous la selle acceptant deux casques intégraux, connaît une petite cure de jouvence pour 2014, s'inspirant des lignes du nouveau Burgman 650 (lire notre Présentation détaillée des Burgman 125 et 200 millésimes 2014).

La motorisation profite d'une optimisation de sa transmission et de son système d'alimentation par injection, devenant plus économe avec une consommation moyenne annoncée à "2,9 l/100 km. Le volume de la boîte à gants est accru et celle-ci reçoit une prise 12 volts.

Une commande de warning apparaît au commodo droit et un tout nouveau tableau de bord avec indicateur de conso moyenne et indicateur de révision fait son apparition. La selle perd son dosseret mais se situe toujours à une hauteur mesurée (735 mm) pour faciliter l'accès aux petits gabarits. La bulle gagne par ailleurs en hauteur et un ABS Nissin est proposé en option.

Les Burgman 125 et 200 sont disponibles depuis le 1er octobre dans les concessions Suzuki et s'échangent respectivement contre un chèque de 3799 et 4599 euros.

Sym Fiddle III 50/125/200

Le constructeur taïwanais fait évoluer son petit scooter néo-rétro Fiddle. Cette troisième génération se dote d'une jolie décoration bicolore et de feux de position à LED.

La puissance du monocylindre 4-temps 125 cc passe à 10,46 chevaux et celle du modèle 200 cc à 12,74 ch. Dans le même temps, la capacité du réservoir d'essence monte à 6,5 litres et le volume de la boîte à gants augmente au bénéfice de la capacité d'emport. Le modèle 200 bénéficie en outre d'un freinage combiné et d'un double amortisseur à l'arrière.

Interrogé par Moto-Net.Com, Sym France annonce une arrivée des Fiddle III dans ses concessions au second trimestre 2014, à des prix qui ne sont "pas encore définis pour le moment".

Sym GTS 125/300 ABS Start and Stop

Comme leur nom l'indique, ces scooters GTS disposent d'un ABS et reçoivent un système "Start and Stop" qui éteint le moteur lors d'un arrêt et le relance à la moindre sollicitation de l'accélérateur.

Venu de l'automobile, ce dispositif aussi utilisé sur le Honda PCX vise à réduire la consommation d'essence et les émissions polluantes et apporte de surcroît un bénéfice apprécié des piétons : du silence aux intersections !

Interrogé par Moto-Net.Com, Sym France prévoit une arrivée en concessions des deux modèles (125 et 300 cc) en février 2014, aux prix de 4099 € pour le petit et de 5399 € pour le grand.

Sym HD2 CBS

Le Sym HD2 adopte pour sa part un look plus sportif avec un phare à double optique et bénéficie de petites améliorations comme des disques à pétales et un nouvel écran LCD.

Il étrenne aussi un freinage combiné, une béquille latérale coupe-circuit et un système d'ouverture de selle intégré au Neiman. Au chapitre des aspects pratiques, ce modèle 2014 offre plus d'espace aux jambes et voit sa hauteur de selle abaissée à 790 mm. La version 200 cc reçoit quant à elle une nouvelle centrale d'injection Keihin.

Le tarif et la disponibilité ne sont pas encore connus, mais MNC mène l'enquête dans les allées du salon parisien...

Sym Maxsym 600i ABS

Le maxi-scooter Maxsym 600i devrait adopter l'ABS à partir du premier trimestre 2014. Il conserve le design valorisant de son prédécesseur à moteur 400 cc et embarque une motorisation monocylindre de 600 cc, d'une puissance de 45 chevaux à 7000 tr/min pour un couple maxi de 47 Nm à 6500 tr/min.

Son coffre promet d'accueillir deux casques intégraux et sa faible hauteur de selle de 750 mm devrait convenir au plus grand nombre.

Interrogé par Moto-Net.Com, Sym France indique une arrivée en concessions en février 2014 pour le MaxSym 600 ABS, au tarif très bien placé de 6499 €.

Vespa Primavera 50/125

La marque italienne a découvert à Milan sa nouvelle diva, baptisée Primavera en hommage aux Vespa précédentes du même nom. Un modèle destiné à remplacer la Vespa LX en 2014, qui adopte tout naturellement le nouveau moteur trois soupapes introduit sur cette dernière l'an dernier.

Le design retenu s'inspire en partie de celui de la 946, avec un gabarit plus cossu, une selle redessinée, des feux à LED et un coffre de selle plus grand grâce au positionnement de la batterie à l'avant. La roue arrière passe en 11 pouces pour plus d'agilité.

Comptez 2800 € pour la version 50 cc, et 3800 € pour la 125 qui arrivera dotée d'un ABS courant 2014.

Yamaha Tricity

Très productif, Yamaha a dévoilé à Milan et présente actuellement à Paris beaucoup de nouvelles motos ainsi que son premier scooter à trois-roues, le Tricity. Il sera fabriqué en Thaïlande et décliné dans un premier temps en version 125 cc ne relevant pas de la catégorie L5E des tricycles à moteur (lire notre Présentation détaillée du Tricity).

Le Tricity se distingue des modèles concurrents par son poids annoncé à environ 150 kg. Son train avant est inédit, avec des roues de 14 pouces suspendues indépendamment et un système de bascule sans verrouillage de type "roll-lock" Piaggio pour l'immobiliser.

Chaque roue reçoit un frein à disque et l'on note la présence d'un plancher plat, complété d'un petit coffre sous la selle. Le Tricity sera proposé dès l'été 2014 "sous la barre des 4000 €" et sera accessible aux titulaires du permis AL ou B avec 7 heures de formation.

Yamaha X-Max 125/250 2014

Les X-Max 125 et 250 cc évoluent pour 2014, adoptant le look du X-Max 400 lancé cette année. Ils bénéficient aussi de réglages de suspensions améliorés, d'une assise plus confortable, d'une instrumentation de bord plus riche et d'un nouveau feu arrière à LED. Les motorisations 4-temps ne changent pas.

Le coffre sous la selle accepte deux casques intégraux et, cerise sur le gâteau, Yamaha promet une baisse de tarif du modèle 250 cc, à confirmer prochainement. Le Xmax 125 est d'ores et déjà affiché à 4 399 €et l'ABS reste proposé en option.

Yamaha Tmax 530 Bronze Max

Le constructeur japonais lance aussi une nouvelle série spéciale "Bronze Max" de son célèbre maxi-scooter (lire notre Présentation du Yamaha Tmax Bronze Max).

Outre ce coloris dont la teinte évolue en fonction de la luminosité, ce Tmax 530 "bronzé" reçoit un feu avant surmonté d'un nouveau cache aluminium, des coutures dorées et un emblème chromé sur sa selle ainsi qu'un cerclage de tableau de bord en bois poli.

Cette déclinaison est déjà disponible en concessions Yamaha au prix de 11 099 € sans ABS et 11 599 € avec. Comme pour la version standard, il est équipé de série d'un dispositif de lutte contre le vol Traqueur, avec abonnement d'un an inclus.

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai X-Ride 650 (17 et 21 pouces) : attention à la Mash !

Mash, marque française de motos construites en Chine, grimpe une marche supplémentaire via un monocylindre de 644 cc qui propulse notamment un attirant Scrambler en 17 pouces : la X-Ride 650. MNC l'a brièvement testé, ainsi que le prototype de présérie dans son inédite configuration trail en 21 et 18 pouces.  Essai.
Essai vidéo Honda NT1100 2022

Cap sur Tarragone (Espagne), ses routes sinueuses et ses villages pittoresques pour découvrir la nouvelle Honda NT1100. Cette moto routière inédite, extrapolée de l'Africa Twin, tiendra-t-elle toutes ses promesses ? Réponses dans notre bilan vidéo en complément de notre essai complet à lire sur MNC. 
Routière 2 commentaires
Essai Z650RS : Kawasaki lance sa petite Rétro Sport et confort !

Trois ans après la Z900RS, Kawasaki revisite plus succinctement sa Z650 afin de compléter son offre vintage. Très proche de la Z650 d’origine et accessible aux permis A2, la Z650RS (Rétro Sport) propose un look délicieusement "Zeventies", une conduite plus décontractée... et un tarif de néo-rétro chéro. Essai !
Roadster 1 commentaire
Essai Honda NT1100 2022 : la tête de l'exploit

Combien peut valoir une moto routière confortable mais dynamique, rigoureuse mais pas ennuyeuse, sophistiquée mais évidente à piloter ? Pour Honda, la réponse est 13 999 euros et prend le visage - qui ne plaira pas à tout le monde - de la nouvelle NT1100. Essai de cette déclinaison GT de l'Africa Twin qui a littéralement "tout compris".
Routière 5 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai X-Ride 650 (17 et 21 pouces) : attention à la Mash !

Mash, marque française de motos construites en Chine, grimpe une marche supplémentaire via un monocylindre de 644 cc qui propulse notamment un attirant Scrambler en 17 pouces : la X-Ride 650. MNC l'a brièvement testé, ainsi que le prototype de présérie dans son inédite configuration trail en 21 et 18 pouces.  Essai.
La Suzuki Katana un peu plus moderne et bien plus classe en 2022

Étroitement dérivée de la GSX-S1000, la Katana 2022 disposera d’un 4-cylindres de dernière génération plus propre, plus costaud et plus sophistiqué, tandis que sa partie cycle et ses lignes ne bougent pas. Les deux nouveaux coloris en revanche se veulent plus "premium". Découverte.
Roadster 4 commentaires
Honda refait "Forza" avec son nouveau scooter ADV350

Honda ajoute un nouveau scooter dans sa gamme 2022 avec l'ADV350, qui associe le look baroudeur apprécié du X-ADV 750 et le moteur du Forza 350. Présentation.
Scooters 3 commentaires
Les Yamaha MT-09 et MT-09 SP accessibles aux permis moto A2 en 2022

Yamaha change de stratégie avec sa MT-09, jusqu'ici réservée aux motards détenteurs du permis A : les nouveaux permis A2 ont désormais accès au plus turbulent des roadsters japonais, grâce au bridage inédit de son 3-cylindres à 47,5 ch (35 kW) ! Explications.
Deux nouveaux coloris 2022 pour la Ténéré 700... et un prototype de Raid !

La saga Ténéré se poursuit en 2022 à travers deux nouveaux coloris : Bleu "Icon" pour le modèle standard et Blanc "Heritage" - tranché de rouge bien sûr - pour la Rally Edition. Mais ce n’est pas tout ! Yamaha travaille sur une Ténéré 700 Raid plus baroudeuse... Ambiance de la brousse.
La Yamaha MT-10 SP à suspensions électroniques repart pour un tour 

La patronne est de retour. La MT-10 SP qui chapeaute la gamme des roadsters MT chez Yamaha profite pour 2022 des mêmes évolutions que la MT-10 "tout court". Elle intègre la dernière génération de suspensions semi-actives Öhlins, conserve ses durits de freins tressés et se pare d’un sabot moteur. Présentation.
Roadster 3 commentaires
La Versys 650 continue son bonhomme de route en 2022

L’un des trails - routiers - préférés des motards français évolue en 2022 : la Versys 650 conserve l’essentiel de sa mécanique largement éprouvée et se concentre sur la cosmétique et l’électronique : la petite Kawasaki reçoit une nouvelle tête et une nouvelle bulle, ainsi qu’un écran couleur et un antipatinage. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...