• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TCHAT EN DIRECT
Paris, le 26 novembre 2008

Tchat en direct avec Jacques Bolle, président de la FFM

Tchat en direct avec Jacques Bolle, président de la FFM

Retranscription du tchat qui a eu lieu hier en direct avec Jacques Bolle : sport moto français, prix des licences, circuits, lobbying, fédération du monde moto : le nouveau président de la Fédération française de motocyclisme a répondu à vos questions.

Imprimer

Dès son élection à la tête de la Fédération française de motocyclisme début septembre, Jacques Bolle a affirmé vouloir lutter contre la motophobie ambiante (lire Moto-Net.Com du 8 septembre 2008). Rapidement reçu par la déléguée interministérielle à la sécurité routière (lire Moto-Net.Com du 22 septembre 2008) à propos de la remontée de files, il a ensuite précisé qu'il souhaitait rapprocher la Fédération de sa base, sans exclure des actions commune avec la FFMC (lire Moto-Net.Com du 21 novembre 2008).

Tchat en direct avec Jacques Bolle, président de la Fédération française de motocyclisme (FFM)

Pierre Bonneville (à gauche) et Jacques Bolle (à droite) lors du Tchat Moto-Net.Com.

Pour faire le point sur ses objectifs, le nouveau président de la FFM était notre invité mardi 25 novembre pour répondre en direct à vos questions. Voici la retranscription du Tchat Moto-Net.Com, en attendant l'interview intégrale !

Question de Sophie : Pouvez-vous nous expliquer concrètement quelles sont les missions de la FFM en France et à l'étranger ? Par exemple en quoi la FFM se différencie-t-elle de la FFMC ?
Jacques Bolle : Bonsoir à tous ! Les missions de la FFM sont doubles : d'une part une mission de gestion du sport dans le cadre d'une délégation de service public de l'Etat, c'est-à-dire que nous sommes chargés de définir les règles de pratique et de sécurité. D'autre part, nous sommes une association dont les statuts prévoient également la prise en compte et la défense de tous les motards de route.

Question de gazafond : Quels sont vos rapports avec la FFMC ? Vous dites que vous pouvez vous rapprocher d'eux. Cela ne va-t-il poser des problèmes avec l'association FFM Lamoto, le pendant de la FFMC, mais sous votre giron?
Jacques Bolle : Se rapprocher ne veut pas dire "se marier" ! Ceci dit, je suis persuadé que la communauté motarde sera plus crédible si elle arrive de temps en temps à parler d'une même voix sur des thématiques consensuelles.

Question de Sam'la coupe : Vous qui faites partie des rares pilotes français à avoir remporté un GP, comment expliquez-vous le peu de réussite des pilotes français en vitesse de haut niveau ?
Jacques Bolle : Les GP existent depuis 1949. De 1949 à 1999, soit pendant 50 ans, la France n'a obtenu que deux titres de champion du monde solo (Tournadre en 1982 et Sarron en 1984). Depuis 2000, c'est-à-dire depuis 8 ans, nous en sommes à trois titres (Jacque en 2000, Vincent 2002 et Di Méglio en 2008). Peut-on réellement dire que les Français n'ont pas de réussite actuellement ? Bien entendu, il sera toujours difficile de se comparer aux deux nations phares du sport moto, l'Italie et l'Espagne, qui pour des raisons culturelles resteront encore longtemps leaders en sports mécaniques.

Tchat en direct avec Jacques Bolle, président de la Fédération française de motocyclisme (FFM). Pierre Bonneville (à gauche) et Jacques Bolle (à droite).

Pierre Bonneville (à gauche) et Jacques Bolle (à droite) lors du Tchat Moto-Net.Com.

Question de robert75 : Vous avez déclaré sur le site FFM vouloir faire en sorte que le milieu moto parle d'une seule voix. Comment allez-vous procéder pour fédérer l'industrie, les importateurs, les revendeurs, les usagers, les assureurs, les équipementiers ?
Jacques Bolle : Nous avons d'ores et déjà initié une série de réunions avec la FFMC, la CSIAM (Chambre Syndicale des Importateurs Motos), la FNCRM (Fédération Nationale du Commerce et de la Réparation Motos) afin de tenter de fédérer les bonnes volontés sur ce sujet. Je reste toutefois conscient de la difficulté de la tâche, mais si l'on n'essaye pas...

Question de calamity jane : Bonjour M. Bolle, à propos de la reconnaissance du sport moto par le Ministère et le gouvernement, je voudrais savoir : quand un sportif, quelle que soit sa discipline, obtient un titre mondial ou une médaille olympique, il reçoit du ministère une "prime" (ou une subvention, comme on veut). Est-ce que les pilotes français comme tous les autres sportifs reçoivent cette marque de reconnaissance pour leurs performances, et pour avoir fait briller la France dans un championnat mondial ? Cette ressource me semble fondamentale dans un sport où très peu de pilotes sont pro et peuvent l'être. Surtout que le sport moto est loin d'offrir aux sportifs des structures de formation et un coaching comme la natation, l'athlé et bien d'autres. Et est-ce que la FFM leur attribue aussi une "prime" ? Merci de votre réponse.
Jacques Bolle : La prime du gouvernement n'existe à ma connaissance que pour les Jeux Olympiques. Concernant la FFM, il est nettement plus utile d'aider un pilote en devenir qu'un pilote titré. L'aide que nous avons apportée à Mike di Méglio en début de saison lui a été sûrement beaucoup plus utile qu'une prime après son titre.

Question de Nyme le pseudo : Bonjour Monsieur Bolle. En tant que vice-président de la FFM, vous avez longuement et parfois passionnément défendu l'équipe de France FFM Honda en GP. Pourtant dès votre élection, vous avez dissous ce seul moyen concret pour des pilotes français d'accéder au haut niveau, pourquoi ? De votre propre aveu, cette filière a permis à Mike di Meglio, Sylvain Guintoli, Randy de Puniet d'éclore, pourquoi la stopper dans ce cas, alors que la vitesse française se porte si mal ?
Jacques Bolle : Malheureusement, les réalités économiques m'ont rattrapé ! Deux de nos partenaires importants (Dorna et le ministère en charge des sports) ont supprimé leur soutien à ce team. Le coût devenait prohibitif en sachant que la vitesse n'est que l'une des activités de la FFM. Quant à la santé de la vitesse française, je viens de répondre à cette question précédemment.

Question de jonh : La moto nature est en danger, qu'en pensez-vous ?. Avez-vous des pressions des mouvements "écolo"
Jacques Bolle : Bien entendu, le sport moto est l'une des cibles des mouvements écologistes. La FFM est en première ligne lorsqu'il s'agit par exemple d'engager un recours sur une circulaire (Olin). D'autre part, nous sommes toujours présents lors de réunions au ministère de l'Environnement afin d'apporter une contre argumentation face aux extrémistes de certains mouvements verts.

Question de calamity jane : Bonjour, quelle est la discipline moto qui a le plus de licenciés ?
Jacques Bolle : le motocross (environ 22 000) devant l'enduro (environ 18 000) puis la vitesse (environ 12 000).

Question de Kill Bill : Monsieur Bolle, régulièrement des circuits sortent de terre en France de manière "confidentielle" : Beuvardes dans l'Aisne, l'aérosphalte près de Paris... Pourquoi leur accès est-il aussi régenté et souvent réservé exclusivement aux voitures, alors que tout le monde s'accorde à dire que les circuits doivent s'ouvrir aux motards pour permettre à tous de se défouler en toute sécurité ?
Jacques Bolle : Je suis surpris de cette observation, car les circuits s'accordent à dire que leur activité est globalement à parité entre auto et moto. Concernant Beuvarde, la FFM y a organisé une opération récemment.

Question de Anthony : Bonjour, pourquoi le tarif des engagements en Championnat de France de vitesse augmente et par contre les primes diminuent ?!
Jacques Bolle : Tout simplement parce que le coût de l'organisation augmente régulièrement, en termes de sécurité par exemple. Mon ancien club (MC Lésigny) a longtemps organisé un championnat de France Superbike (ex Open) à Carole. Nous avons arrêté il y a quelques années, car cela n'était plus rentable pour le club qui n'avait pas vocation à faire des déficits chaque année.

Question de Hugo : Bonjour, je suis adhérent depuis 2004 et j'aimerais savoir si les tarifs des licences vont encore augmenter en 2009. Merci.
Jacques Bolle : Oui et non ! C'est-à-dire en euros constants (inflation prise en compte), non. L'augmentation sera en moyenne de 3%.

Question de LIOREPSOL : Bonjour Jacques Bolle, j'ai 27 ans je suis licencié NCB dans un moto club de l'Hérault. Y aurait-il un projet de création d'un nouveau circuit moto et auto digne de ce nom entre Montpellier (34) et Perpignan (66) ? Merci. Lionel.
Jacques Bolle : Non, pas à ma connaissance.

Question de calamity jane : Lors de la conférence de presse (vue sur Moto-Net) vous avez dit que le sport moto devait avant appliquer les limites d'âge du code de la route. Mais que maintenant la FFM pouvait décider des âges minimums pour les cylindrées. Pouvez vous nous en dire plus. Est-ce que cela va changer pour les jeunes enduristes qui doivent rester en 50cc jusqu'à 16 ans je crois. Merci.
Jacques Bolle : Cette évolution ne concerne que les activités se déroulant uniquement sur circuits fermés, l'enduro qui se pratique en partie sur voie publique n'est donc pas concerné.

Question de zzr 1200 : Bonjour. J'ai un fils de 15 ans qui aimerait faire de la moto sur piste mais il n'existe aucune structure pour former les jeunes. Comment expliquez-vous cette carence ? Merci
Jacques Bolle : La FFM a mis en place différentes formules pour accéder à la compétition, comme la Junior Cup qui se pratique dès 14 ans. Des stages de pilotage sont également accessibles en cherchant un peu (appelez les circuits : Carole, Alès, etc.).

Question de erwan : Bonsoir, avant la FFM fournissait la liste des circuits homologués. Depuis cette année, elle n'apparaît plus sur les licences. Cela implique-t-il que tous les circuits le sont? Cordialement.
Jacques Bolle : Précédemment, la FFM homologuait les circuits. Depuis la sortie d'un décret en mai 2006, tous les circuits doivent en effet théoriquement être homologués par l'administration. A vérifier toutefois, car certains prennent le risque d'ouvrir sans cette homologation obligatoire !

Question de jomoto : Peut-on avoir une action plus forte auprès des circuits afin d'augmenter le nombre d'ouverture de ceux-ci aux amateurs ? (On vante les mérites des stages sur pistes en termes d'amélioration de la sécurité notamment par une meilleure maîtrise du véhicule, or ces stages ont un coût trop important pour la majorité des motards).
Jacques Bolle : La FFM s'y emploie à travers les journées Portes ouvertes des circuits (25 journées sur une douzaine de circuits par an). Toutefois, rappelons que les circuits sont des entreprises commerciales dont le principal souci est la rentabilité...

Question de nic : Je ne comprends pas que vous ne fassiez pas venir de nombreux sponsors dans les sports moto. La catégorie Mondial Superbike et Supersport n'a pas assez de teams compétitifs français. Sans parler du naufrage des catégories 125 et 250 avec le team français. Je ne comprends pas la politique de la Fédération.
Jacques Bolle : Pensez-vous sérieusement que la FFM ferme la porte aux sponsors ? Sachez que la majorité des sponsors que nous avions sur le team FFM Honda GP 125 étaient... italiens! Le sport moto, c'est malheureusement une réalité, n'est pas considéré comme un sport leader pour les annonceurs français.

Question de jomoto : Comment se fait il que le circuit Carole soit l'un des seuls à accueillir régulièrement des amateurs ?
Jacques Bolle : Le circuit Carole est un circuit géré par une collectivité publique (le Conseil général du 93) et qui répond à la vocation sociale à l'origine de la création du circuit. Mais soyons clairs, cela rend la gestion déficitaire sans subvention.

Question de Moto-Net.Com : le tchat va se terminer.
Jacques Bolle : Merci à toutes et à tous pour vos questions, désolé de n'avoir pas pu répondre à toutes (il y en a plus de 100!). A très bientôt sur Moto-Net. Bonsoir.

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Duel vidéo : Royal Enfield Interceptor 650 Vs. Triumph Street Twin

En complément de notre duel complet entre la Royal Enfield Interceptor 650 et la Triumph Street Twin, voici la vidéo de ce comparatif entre ces deux roadsters néo-rétros...
Que font les pilotes MotoGP pendant leurs vacances d'été ?

Repos ? Entraînement ? Plage ? Farniente ? Apéro-barbec' ? Hôtels de luxe ? Si certaines stars des Grands Prix moto se montrent discrètes sur leur emploi du temps pendant la pause estivale avant la reprise du championnat du monde en République tchèque, d'autres se répandent abondamment sur les réseaux... Petit panorama rafraîchissant en pool position.
Que faut-il penser des rumeurs sur la retraite de Rossi et Lorenzo ?

La trêve estivale MotoGP est traditionnellement propice au développement des rumeurs... Dernières en date : l'inévitable raccrochage des gants de l'idole des Grands Prix Valentino Rossi et la retraite éventuelle de Jorge Lorenzo avant la fin de sa première campagne chez Honda-Repsol. MNC fait le point... retraite !
Pilotes et équipes 2020 13 commentaires
Les huit nouvelles recommandations du CNSR pour améliorer la sécurité routière

Le Conseil national de la sécurité routière (CNSR), réuni début juillet sous la présidence du maire de Flers (61) Yves Goasdoué, livre huit nouvelles recommandations pour réduire l'accidentologie routière. Certaines sont pertinentes, d'autres moins : MNC fait le point route.
Sécurité routière 2 commentaires
Les nouvelles Yamaha R1 et R1M 2020 sont prêtes pour la victoire et Euro5

Yamaha profite du passage aux normes Euro5 pour apporter de notables évolutions à sa R1 et sa déclinaison luxe R1M. La plus sensationnelle des Superbike japonaises s'offre également une ligne davantage calquée sur la MotoGP de Rossi. Présentation, explications, tarifs et vidéo.
Sportive 6 commentaires
La sécurité routière belge demande aux automobilistes de faire attention aux motards

Pendant le mois de juillet, 300 panneaux d'affichage de 10 m2 sont disposés sur les routes et autoroutes en Belgique pour sensibiliser les automobilistes à la présence des motards dans la circulation... Explications.
Sécurité routière 1 commentaire
206 vies épargnées grâce aux 80 km/h, selon le ministre de l'intérieur

Le ministère de l'intérieur, en charge de la Sécurité routière, annonce que 206 vies auraient été sauvées grâce à l'abaissement de la vitesse à 80 km/h depuis un an sur le réseau secondaire. Christophe Castaner en appelle à leurs responsabilités les départements qui préparent le retour aux 90 km/h...
Radars 15 commentaires
Tout ce qu'il faut savoir sur le Simple Fest 2019 de la Mutuelle des Motards

La deuxième édition du Simple Fest aura lieu dans les arènes de Pérols, près de Montpellier (34), du 22 au 24 août 2019. Programme, concerts, horaires : demandez le programme de ce festival de moto, de musique et d'expositions organisé par la Mutuelle des Motards.
Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en juin 2019

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en juin 2019. En attendant notre analyse complète du premier semestre, découvrez dès maintenant nos graphiques ainsi que les 100 meilleures ventes en France par modèles.

Abonnement MNC Premium


En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...