• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ENCORE UN BOL
Paris, le 22 septembre 2019

Suzuki remporte le Bol d'Or et prend la tête du championnat du monde d'endurance 2019/2020

Suzuki remporte le Bol d'Or et prend la tête du championnat du monde d'endurance 2019/2020

Profitant de l'abandon simultané des Honda n°5, Yamaha n°7 et Kawasaki n°1 officielles, la Suzuki n°2 du SERT s'impose au Bol d'Or après une course raccourcie à moins de 13 heures à cause de conditions météo particulièrement dangereuses.

Imprimer

La pluie, le vent et le manque de drainage sur le circuit Paul Ricard ont donné un étrange visage au 83ème Bol d'Or 2019, première manche du championnat du monde d'endurance moto FIM EWC 2019/2020...

Dès samedi après-midi, la course avait été neutralisée plusieurs fois par la voiture de sécurité, jusqu'à ce que la direction de course décide peu avant 18h d'interrompre carrément l'épreuve pour cause d'intempéries. Le deuxième départ n'a été donné que dimanche à 6h de matin, mais le sort s'est acharné sur trois des principaux favoris (voir ci-dessous).

Mini Bol, maxi points

Auteur d'une "deuxième course" sans faute, Vincent Philippe, Etienne Masson et Gregg Black sont rapidement passés en tête pour maintenir la concurrence à distance. L'équipage du SERT offre ainsi un beau cadeau de bienvenue à Damien  Saulnier, leur nouveau team manager qui succède à Dominique Méliand.

Damien  Saulnier, nouveau team manager du SERT

L'étonnante Yamaha polonaise n°77 du Wojcik Racing Team (Gino Rea, Christoffer Bergman et Axel Maurin) se classe deuxième devant la BMW n°6 du team ERC (Mathieu Ginès, Julien da Costa et Louis Rossi), qui boute la BMW officielle n°37 (Ilya Mikhalchik, Julian Puffe et Kenny Foray) hors du podium à moins de huit minutes de l'arrivée... avant un ultime rebondissement pour non conformité !

Mise à jour 19h30 : classement modifié !

Suite aux vérifcations techniques effectuées à l'arrivée, le team ERC Endurance arrivé troisième est déclassé pour "non-conformité de la capacité de son réservoir d'essence" : l'équipe allemande cède donc sa place sur le podium à sa consoeur n°37 du BMW Motorrad World Endurance Team, qui faisait sa première apparition en FIM EWC.

Malgré sa durée inférieure, le Bol d'Or 2019 compte officiellement comme une course de 24 heures, ce qui permet aux équipes restées sur leurs roues de prendre les points correspondants.

En Superstock, la Yamaha n°96 de Moto Ain (Roberto Rolfo, Robin Mulhauser et Hugo Clere), 7ème scratch, s'impose  devant la Kawasaki n°24 de BMRT 3D Maxxess Nevers 10ème (Anthony Loiseau, Jonathan Hardt et Julien Pilot) et la Suzuki n°50 de Motors Events 13ème (James Westmoreland, Johan Nigon et Adrien Ganfornina).

Trois favoris au tapis

"Vous imaginez bien la déception dans le box", lâche Gilles Stafler, team manager de la Kawasaki SRC championne du monde en titre au moment de son abandon : "c'est un fait de course qui met ainsi fin à nos espoirs et c'est très dur après une course si mouvementée"...

Grosses conséquences pour la casse moteur de la Honda n°5

"Je suis désolé et je voudrais sincèrement m'excuser auprès des pilotes et de leur équipe", a pour sa part indiqué le directeur du team FCC TSR Honda France, Masakazu Fuji, dont la casse moteur de la CBR n°5 a entraîné les chutes de la Yamaha n°7 et de la Kawasaki n°1 : "de retour au stand, j'ai jugé qu'on ne pouvait pas reprendre la course. Je veux vraiment rechercher la cause et réfléchir aux solutions".

"J'ai eu peur comme jamais"

Après ma "grosse chute sur l’huile de nos concurrents (Mike di Meglio sur la Honda n°5, NDLR), je suis très heureux que Erwan (Nigon sur la Kawasaki n°1, NDLR) aille bien !", souffle Loris Baz qui remplaçait Broc Parkes sur la Yamaha autrichienne n°7 partie en pole position.

"J’ai eu peur comme jamais quand ma moto l’a percuté à pleine vitesse et quand les deux ont ensuite brûlé !", poursuit le pilote Ten Kate en WorldSBK, qui ressent "énormément de déception et de tristesse, car nous étions en tête de la course avec un excellent rythme et de super sensations"...

"On est passé très proche du drame", note pour sa part Jérémy Guarnoni sur la Kawasaki n°1 : "quand j'ai vu la moto de Loris Baz percuter la nôtre avec Erwan Nigon coincé au millieu des motos en flammes, ça fait froid dans le dos"...

"J'espère que de nouvelles règles vont être mises en place"

"La direction de course a pris la bonne décision de sortir le safety car, mais malheureusement c'est encore trop tard car cinq motos sont tombées avant son intervention", estime encore le champion du monde en titre : "j'espère que pour les prochaines courses de nouvelles règles vont être mises en place en ce qui concerne la mise en place du safety car après une casse moteur. Une commission des pilotes pourrait être mise en place, comme en Grand Prix, pour pouvoir discuter avec les membres de la commission de sécurité".

Rendez-vous dès demains sur MNC  pour le débriefing complet de cette 83ème édition bouleversée par les éléments, avec les déclarations des pilotes et team managers : restez connectés !

Calendrier prévisionnel du championnat du monde d'endurance EWC 2019/2020

  1. Bol d'Or (24 h) : 21/22 septembre 2019 - Le Castellet, France
  2. 8 Heures de Sepang : 14 décembre 2019 - Malaisie (*)
  3. 24 Heures Motos : 18/19 avril 2020 - Le Mans, France
  4. 8 Heures d'Oschersleben : 6 juin 2020 - Allemagne (*)
  5. 8 Heures de Suzuka : 19 juillet 2020 – Japon 

.

.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo DesertX : le trail Ducati qui va faire des Euros !

Ducati investit le tout-terrain avec une nouvelle moto aussi belle qu'ambitieuse : le trail DesertX et son énergique bicylindre de 937 cc ! MNC l'a poussée dans ses retranchements sur route, pistes et petits chemins dans un essai vidéo ultra-complet pour découvrir les qualités et les défauts de cette inédite italienne en 21 et 18 pouces. 
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.
Essai MP3 530 hpe Exclusive : Piaggio remodèle son best-seller

Meilleure vente de scooter Piaggio en France, le MP3 500 connaît une importante évolution en 2022. Un plus gros moteur, un nouveau look et des fonctionnalités inédites (caméra de recul !?) doivent permettre au MP3 530 hpe Exclusive de séduire les scootomobilistes avides de nouveautés... à tout prix ?
Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai vidéo DesertX : le trail Ducati qui va faire des Euros !

Ducati investit le tout-terrain avec une nouvelle moto aussi belle qu'ambitieuse : le trail DesertX et son énergique bicylindre de 937 cc ! MNC l'a poussée dans ses retranchements sur route, pistes et petits chemins dans un essai vidéo ultra-complet pour découvrir les qualités et les défauts de cette inédite italienne en 21 et 18 pouces. 
CRF1100L Africa Twin 2023 : nouveaux coloris pour le maxitrail Honda

L'Africa Twin n'évolue pas techniquement pour 2023 mais reçoit de nouveaux coloris disponibles à partir d'octobre sur les CRF1100L standard et Adventure Sports. Présentation.
Trail 1 commentaire
Déclarations des pilotes MotoGP après le GP de Grande-Bretagne 2022

Francesco Bagnaia repart de Silverstone avec un grand sourire et les 25 points de la victoire, tandis que le clan français fait grise mine après la chute de Johann Zarco en tête du GP de Grande-Bretagne et la modeste 8ème de Fabio Quartararo, ralenti par un mauvais choix de pneus. Réactions des pilotes.
Grande-Bretagne 1 commentaire
Le marché moto dans le vague en cette fin de 1er semestre 2022

Au premier semestre 2022, le marché français du motocycle s’est rétracté de -6%, chutant même de -21 % en juin. Les motos et scooters résistent malgré de nombreux bâtons dans les jantes : pénuries de composants, Covid-19 et confinements en Asie, transport maritime saturé, livraisons compliquées... et d’autres menaces guettent ! Bilan.
Combien de temps attendre ma nouvelle moto 2022 ?

Si vous changez de moto cet été, armez-vous de patience : les délais de livraisons s'allongent faute de stocks, en raison notamment du ralentissement de la production en Asie. MNC fait le point avec les constructeurs sur cette problématique commune à presque toutes les marques.
Pratique 1 commentaire
Marché moto et scooter : interviews des constructeurs au 1er semestre 2022

Deux fois par an, Moto-Net.Com propose aux marques de moto et scooter en France de dresser leur bilan marché. Leurs responsables reviennent pour nos lecteurs MNC Premium sur le premier semestre 2022 (-6%)... mais aussi sur le prix de l’essence, le contrôle technique et la fin annoncée du thermique !
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

  • En savoir plus...