• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 7 juin 2014

Superpole Sepang : Guintoli persiste et signe... la pole

Superpole Sepang : Guintoli persiste et signe... la pole

Dominateur lors des séances d'essai en Malaisie, Sylvain Guintoli a confirmé cet après-midi en Superpole et décroché aux commandes de son Aprilia officielle la 4ème pole position de sa carrière WSBK. Il devance Sykes et Giugliano... Pratiquement 40°C dans l'air et près de 50% d'humidité, une piste technique de 5,5 km de long et de…

Imprimer

Dominateur lors des séances d'essai en Malaisie, Sylvain Guintoli a confirmé cet après-midi en Superpole et décroché aux commandes de son Aprilia officielle la 4ème pole position de sa carrière WSBK. Il devance Sykes et Giugliano...

Pratiquement 40°C dans l'air et près de 50% d'humidité, une piste technique de 5,5 km de long et de 25 m de large par endroit, un grip qui laisse un peu à désirer : voici les exigeantes conditions qu'offrent le circuit de Sepang, présent pour la première fois dans le calendrier du World Superbike !

Bien connu des pilotes de Grand Prix - donc de Melandri, Guintoli et Elias, en tête lors de la longue première séance d'essais vendredi matin -, le tracé malais est éprouvant pour les hommes, mais aussi pour les machines qui doivent parcourir deux longs sprints d'affilée.

En tête des feuilles de temps depuis vendredi après-midi, le duo Guintoli/RSV4 s'est à nouveau illustré lors de l'épreuve finale de Superpole (SP2) en bouclant un tour du circuit en à peine plus de 2' 03. Quatrième du championnat, notre Frenchie a la possibilité de marquer de - très - gros points ce week-end !

Le leader au provisoire, "Number One" du championnat 2013, ne lui facilitera toutefois pas la tâche : Tom Sykes partira en effet dans la roue du n°50 Aprilia aux commandes de sa Kawasaki (d'usine elle aussi) qui galope à peine moins vite : la poignée de km/h de déficit sera comblée par le phénomène d'aspiration.

Davide Giugliano, dont la Ducati officielle plafonnait sous les 300 km/h cet après-midi en SP2 (ce matin en France avec le décalage horaire !), s'offre pour la troisième fois consécutive une place sur la première ligne de la grille de départ. Arrivera-t-il à se maitriser et franchir la ligne d'arrivée dans les deux manches ? Suspense.

Profitant de sa parfaite connaissance du tracé et d'une Aprilia - privée certes, mais pas de chevaux ! -, Toni Elias se paye le luxe de devancer la seconde RSV4 d'usine pilotée par Marco Melandri. Passé inaperçu depuis l'ouverture du championnat, l'étoile espagnole finira-t-elle par briller à Sepang ?

Notre "Géant Vert" Loris Baz se pointait dans le dernier virage du circuit avec une demi-seconde d'avance sur ses petits camarades mais, trop gourmand et victime d'un imparrable "lowside", n'a pu franchir la ligne d'arrivée. Demain c'est certain, le n°76 visera à nouveau le podium.

Eugene Laverty pour sa part, a bien failli se satelliser dans le même virage (on parle alors de "Highside"). Heureusement, le pilote Suzuki est resté sur ses roues et n'a pas empiré sa situation : après avoir testé le proto XHR-1 au Japon, "Youdjine" se trouvait la semaine dernière à Phillip Island où il n'a pas été gâté par la météo... et est reparti d'Australie une cheville froissée !

L'Irlandais devance le Gallois Chaz Davies et sa 1199 Panigale officielle. Repêché en Superpole 1, le coéquipier de Laverty, Alex Lowes, clôt le 3ème rang sur la seconde Gex du Suzuki Voltcom Crescent. Comme toujours, le rookie n°22 - mais "numéro un" du Superbike britannique - sera à surveiller demain !

Les deux pilotes du team Honda Pata, n'ont pas brillé en Superpole. Jonathan Rea a bouclé les 5548 m du tracé malais 1,5 seconde moins vite que Guintoli, et Leon Haslam a tourné 7 dixièmes moins vite... Il seront accompagné au 4ème rang par la première moto Evo : la Ninja officielle de David Salom.

Deuxième meilleur temps de la SP1 à quelques secondes du lever du drapeau à damier, Niccolo Canepa s'est fait souffler le ticket pour la SP2 par Salom justement. L'italien et sa Panigale privée (Ducati Althea) partiront du milieu de la 4ème ligne.

Claudio Corti a également été l'un des grands animateurs de la première session de la Superpole. Le transalpin postera sa F4 RR (MV Agusta Yakhnich) sur la 14ème place de la grille... et tachera d'intégrer le Top 10 en course qui lui échappe depuis le début de saison.

Les Britanniques Chris Iddon (Bimota Alstare), Leon Camier (BMW Italia) et le Sud-Africain Sheridan Morais (Kawasaki Iron Brain Grillini) composeront le 5ème rang de cette inédite épreuve du World Superbike en Malaisie.

Ayrton Badovini était parti pour améliorer son chrono en toute fin de SP1 - et se dirigeait vers la SP2 ? - mais l'Italien en a trop demandé à son pneu avant et n'a pu éviter la chute. Le poulain de Francis Batta doit se contenter de la 18ème place.

Fabien Foret s'offre la 19ème place sur la grille, soit la première du 7ème rang. Le n°9 de l'équipe Kawasaki Mahi sera suivi du pauvre Jérémy Guarnoni, coupé net dans son ultime tour par une panne - d'essence ? non, "arbre à came desserré" ! - sur sa Ninja Evo préparée par l'équipe d'Adrien Morillas.

Auteur du 22ème temps lors des phases qualificatives derrière son coéquipier Alessandro Andreozzi, Romain Lanusse n'a pas pu disputer la Superpole 1. Le pilote n°98 du team Kawasaki Pedercini prendra donc la tête du 8ème rang demain, devant Brian Staring (Kawasaki Iron Brain Grillini) et Imre Toth (BMW Toth).

La seconde S1000RR de l'équipe BMW Toth pilotée par Peter Sebestyen mènera le 9ème et dernier rang, sur lequel s'installeront également les deux 1190 RX du team EBR qui rendent jusqu'à 40 km/h aux meilleures machines ! Les courses risquent d'être longues pour Geoff May et Aaron Yates...

Superpole World Superbike Sepang 2014

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Marquez et Verstappen, vainqueurs au Honda Racing Thanks Day 2022

Après deux années d’interruption à cause du Covid-19, Honda a renoué dimanche dernier avec sa traditionnelle journée de remerciements. L’occasion de voir les deux grands champions de vitesse Marc Marquez et Max Verstappen se mesurer en kart ? Ah pas vraiment, ils étaient coéquipiers... et ils ont gagné !
Le CNSR encourage le gouvernement à améliorer les infrastructures routières 

Suite à sa réunion du 28 novembre 2022, le conseil national de la sécurité routière (CNSR) émet neuf "nouvelles" recommandations à l’attention du Gouvernement. La plupart traite de grands sujets traditionnels, aucune ne se focalise sur la moto... mais deux pourraient servir aux motards et scootéristes. Explications.
Le géant chinois du deux-roues électrique Yadea se lance dans la moto

Leader autoproclamé dans le deux-roues électrique avec 13,8 millions de scooters, vélos et trottinettes vendus dans le monde en 2021 (!), Yadea arrive tout juste en France. L’an prochain, le géant chinois tentera une première incursion dans la moto avec sa Keeness VFD, à piles bien sûr et équivalent 125 cc. Présentation.
Manifestations contrôle technique moto : plus de 30000 motards très en colère !

Les usagers deux-roues n'ont pas manqué l'appel de la FFMC à manifester contre le contrôle technique moto ce week-end, avec un peu de plus 30 000 motards sur 60 départs de manifestations, comptabilise la Fédération française des motards en colère !
Essai vidéo Honda CB750 Hornet 2023

L'essai vidéo MNC d'une nouvelle moto parmi les plus attendues de 2023 : la Honda CB750 Hornet ! Ce nouveau Frelon fait-il mouche avec son bicylindre inédit de 755 cc ? Réponses en images en compagnie de notre essayeur, par ailleurs ancien propriétaire de la Hornet 600 !
Aston Martin passe la vitesse supérieure avec sa moto AMB 001 Pro 

Trois ans après sa première moto AMB 001 inspirée de son hypercar Valkyrie, Aston Martin propose une seconde version - beaucoup - plus puissante : l’AMB 001 Pro développe 225 chevaux. Le constructeur d’auto anglais et son partenaire français Brough Superior (!) ont revu l’aérodynamisme en conséquence... Présentation.
Essai V100 Mandello S : roadster ou tourer, Moto Guzzi tente le grand écart 

Un roadster doit être léger et agile, efficace en ville et plaisant sur route. Une routière doit être accueillante et confortable, équipée pour les longs parcours et le duo. Avec sa toute nouvelle V100 Mandello, Moto Guzzi entend combiner les atouts de ces deux styles de moto... MNC teste la version S, haut de gamme.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...