• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 12 juillet 2014

Superpole Laguna Seca : la froide revanche de Sykes

Superpole Laguna Seca : la froide revanche de Sykes

Battu par Sylvain Guintoli lors de la Superpole américaine en 2013, Tom Sykes vient de se venger en fusillant le record du Frenchie de huit dixièmes de seconde ! Le Ninja anglais se qualifie devant Guintoli sur Aprilia et Davies sur Ducati... Meilleur temps des deux journées d'essai libre, Tom Sykes s'est montré plus discret ce samedi après-midi - samedi soir en…

Imprimer

Battu par Sylvain Guintoli lors de la Superpole américaine en 2013, Tom Sykes vient de se venger en fusillant le record du Frenchie de huit dixièmes de seconde ! Le Ninja anglais se qualifie devant Guintoli sur Aprilia et Davies sur Ducati...

Meilleur temps des deux journées d'essai libre, Tom Sykes s'est montré plus discret ce samedi après-midi - samedi soir en France - lors de la phase finale de la Superpole (SP2) : le "Number One" a d'abord laissé ses adversaires s'expliquer entre eux une bonne dizaine de minutes...

Lors de la première ronde effectuée par les douze pilotes de la SP2, Sylvain Guintoli s'était ainsi montré le plus rapide et semblait en mesure de remporter une deuxième pole position consécutive sur le petit mais extrêmement vallonné et technique tracé de Laguna Seca.

Pendant la seconde série de tours, Melandri parvenait à devancer son coéquipier français, tandis que Giugliano, Davies et Haslam luttaient pour apparaitre au premier rang de la grill(e) américaine, en prévision des deux courses de demain après-midi - soir pour nous !

Mais le Ninja anglais était à l'affût ! À environ deux minutes la fin de la session, Tom a dégainé ses pneus tendres Pirelli et sorti la - très - grosse attaque aux commandes de sa Kawasaki ZX-10R, descendant froidement le record de la piste (1' 21,811 désormais) et avec lui les espoirs de ses ennemis.

Premier sur la liste Sykes, l'homme qui "tourne" plus vite que son ombre, Guintoli termine à une demie seconde, un gouffre sur ce circuit long de 3,6 km ! Le n°50 officiel Aprilia s'assure néanmoins une solide deuxième place, très importante sur ce tracé somme toute assez "mono-trajectoire".

Comme à Portimao il y a une semaine, Chaz Davies hisse sa Ducati d'usine à l'extérieur de la première ligne. Son coéquipier Davide Giugliano démontre avec sa quatrième place que la piste réussit toujours bien à la 1199 Panigale : l'an dernier, Niccolo Canepa - qui remplaçait Carlos Checa - avait déjà placé la Ducati en tête du deuxième rang.

Marco Melandri partira de la cinquième place sur la seconde Aprilia d'usine. Derrière lui s'installera l'ancien pilote officiel Aprilia et vice-champion du monde 2013, Eugene Laverty, aujourd'hui pilote Suzuki... en WSBK, mais aussi en MotoGP à l'occasion d'essais privés !

Forfait l'an dernier, Loris Baz découvrait la piste californienne vendredi : "Hier a été une journée de merde", estimait Bazooka ce matin, "j'adore la piste mais je me suis embrouillé la tête avec les réglages de la moto ! Je reviens à ceux par défaut et je mets du gaz !"

Onzième temps au cumul des trois premières séances d'essai libre, notre "Géant Vert" a du disputer la SP1, durant laquelle notre n°76 préféré s'est un peu enflammé, quittant la piste pendant un tour rapide et butant à basse vitesse dans un airfence.

Fort heureusement, Loris a pu repartir sur sa Ninja officielle - non sans se tenir la main gauche, alarmant un moment ses fans - puis se qualifier pour la SP2... Lors de cette phase finale heureusement, le "Guépard savoyard" n'a montré aucun signe de faiblesse. Il obtient finalement la huitième place devant Tonia Elias (Aprilia Red Devils Roma).

Écarté, comme Baz, de l'épreuve de Laguna Seca en 2013 à cause d'une blessure, Jonathan Rea a chuté et doit se contenter de la 10ème position. Le vainqueur de la seconde course portugaise va devoir se cracher dans les gants pour rester aux contacts des meilleurs en course... et des meilleurs au championnat !

Le rookie Alex Lowes (Suzuki Voltcom Crescent) et le premier pilote Evo Niccolo Canepa (Ducati Althea) installeront leurs GSX-R1000 et 1199 Panigale respectives aux côté de la Fireblade de "Johnny" sur la quatrième ligne.

Parti au début de la SP1 dans le sillage de Baz, Sylvain Barrier a bouclé une paire de tours derrière le n°76 et figurait en deuxième place jusqu'à ce que David Salom, premier du "championnat" Evo, ne le déloge du Top 2 (synonyme de SP2 pour rappel !).

Le n°52 est reparti au charbon mais n'a finalement pas réussi à faufiler sa S1000RR en SP2, battu par Baz et Canepa... Le double champion de Superstock 1000 partira donc du milieu de la 5ème ligne, devant Chris Iddon (Bimota Alstare) parti à la faute en SP1... mais à surveiller en course demain !

David Salom (Kawasaki Racing) complètera le 5ème rang, tandis que la seconde BB3 pilotée par Ayrton Badovini (Bimota Alstare) et les deux ZX-10R de Brian Staring et Sheridan Morais (Kawasaki Iron Brain Grillini) composeront la 6ème ligne.

Leon Camier, remplaçant de Sylvain Barrier Claudio Corti sur l'unique MV Agusta F4RR du plateau, partira de la 19ème place sur la grille américaine. Alessandro Andreozzi (Kawasaki Pedercini) devancera un Jérémy Guarnoni particulièrement déçu à la fin de la troisième séance d'essais qualif', décisive pour accéder à la Superpole...

"Manque la Superpole pour 0,007 seconde", regrettait ce soir "Jey" sur sa page Facebook. "Dommage car ce matin en FP4 je finis 18 en améliorant mon temps de qualif et surtout 13 en "ideal time" suite à une erreur lors de mon meilleur tour..."

Le pilote du team MRS partira donc de la 21ème place, "optimiste pour les courses de demain, la moto est bien, il va falloir faire un bon départ et une belle remontée comme à Portimao !" Le Ninja n°11 avait obtenu au Portugal ses meilleurs résultats en Word Superbike.

Geoff May a profité de son excellente connaissance du tracé californien : le n°99 du team EBR Hero est passé à 14 millièmes de seconde de la SP1 (!) et placera sa 1190 RX en tête du 8ème rang. Il sera suivi par le premier pilote invité pour cette manche : Larry Pegram (41 ans en septembre prochain !), qui roule lui aussi sur une machine d'Erik Buell. Gabor Rizmayer complète cette huitième ligne.

Vingt-cinquième de la FP3, Aaron Yates s'élancera aux commandes de la seconde machine du team américano-indien EBR Hero. Le second wildcard Chris Ulrich (Honda Geico) fermera la grille de départ des deux courses : la première débutera à 22h (heure française), la seconde à 23h45... restez connectés !

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en juin 2020

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en juin 2020. En attendant notre analyse complète du premier semestre, découvrez dès maintenant nos graphiques ainsi que les 100 meilleures ventes en France par modèles.
Quartararo a-t-il enfreint le règlement des essais privés avec une moto non conforme ?

La Fédération internationale de motocyclisme (FIM) auditionnera plusieurs pilotes soupçonnés de ne pas avoir respecté les règles encadrant les séances d'essais privés en amont du Grand Prix d'Espagne prévu le 19 juillet. Fabio Quartararo ferait partie de la liste suite à ses tours de piste au Paul Ricard sur une R1 préparée... Explications.
Pilotes et équipes 11 commentaires
[Vidéo] C'est en soudant que l'on devient champion de vitesse moto

Kenan Sofuoglu est à la Turquie ce que Valentino Rossi est à l'Italie : un flamboyant champion, un formidable ambassadeur de la vitesse moto, un précieux formateur et un fin communicant. La preuve avec cette nouvelle vidéo tournée sur son circuit privé en compagnie de ses poulains Razgatlioglu et Oncu...
[Vidéo] Road : le film sur Joey "King du TT" Dunlop et les siens

C'est le 2 juillet 2000 que s'est tué Joey Dunlop lors d'une course sur route en Estonie. Moto-Net.Com rend hommage à cette légende du Tourist Trophy via le film Road, documentaire qui relate l'histoire de Joey, son frère Robert et ses neveux William et Michael... Séquence émotion.
Portraits 1 commentaire
Voxan repousse d'un an sa tentative de record du monde en moto électrique

L'ancien constructeur de motos françaises Voxan, réorienté vers la mobilité électrique depuis son rachat par Venturi en 2010, dévoile une version avancée de son prototype Wattman avec lequel Max Biaggi tentera de dépasser les 330 km/h en juillet 2021, un an après l'échéance initiale. Un nouveau retard dans l'épopée Voxan...  Explications.
Horizons 3 commentaires
Nouvelles fonctionnalités pour l'assistant à la conduite Coyote

Les boîtiers et l'application Coyote évoluent à l'approche des chassés-croisés de l'été : signalement des personnels autoroutiers, mise à jour des routes repassées à 90 km/h et nouvelles alertes de virages dangereux. Le leader européen des systèmes connectés d'aide à la conduite déploie également son propre assistant vocal... Explications.
Radars 1 commentaire
L'expérimentation des 80 km/h peut-elle prendre fin ?

Nous sommes le 1er juillet 2020, soit exactement deux ans après le début de "l'expérimentation" du 80 km/h sur les routes. Cette limitation de vitesse - qui a coûté de nombreux points et encore plus d'euros à tous ceux qui ne conduisent pas le nez rivé sur le compteur mais le regard loin devant ! - a-t-elle porté ses fruits en termes de mortalité routière ? Pas sûr...
Radars 2 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...