• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
GP DU JAPON 2011
Paris, le 14 mars 2011

Séisme : le Grand Prix du Japon 2011 aura-t-il lieu ?

Séisme : le Grand Prix du Japon 2011 aura-t-il lieu ?

Dévasté par un séisme et un tsunami, le Japon traverse une crise sans précédent. Le report - voire l'annulation - du Grand Prix du Japon, troisième course de la saison Moto GP 2011 prévue le 24 avril, sera laissé à l'appréciation des autorités de Motegi.

Imprimer

Encore sous le choc du terrible séisme et du tsunami qui se sont abattus sur le nord-est du Japon vendredi, le pays du Soleil levant tente de panser ses plaies et pleure la mort de milliers de personnes (lire notamment MNC du 14 mars 2011).

L'archipel nippon est aussi aux prises avec des risques de contamination nucléaire causés par des pannes des systèmes de refroidissements des réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, située juste à côté de l'épicentre de la catastrophe.

Bien qu'elle tienne d'abord à exprimer sa douleur auprès des victimes et de leurs familles, ainsi que son soutien dans "ces moments très douloureux", Dorna Sports (la société espagnole qui gère les droits du Moto GP) vient de faire savoir que le Grand Prix du Japon (prévu du 22 au 24 avril) pourrait être annulé si les responsables du circuit de Motegi le souhaitaient.

Long de 4801 mètres, le tracé du Twin Ring de Motegi est en effet situé dans la préfecture de Tochigi, à seulement 124 km au sud de la centrale de Fukushima et à moins de 50 km au nord-ouest de la centrale de Tokai (préfecture d'Ibaraki), qui fait elle aussi l'objet d'une étroite surveillance.

Interrogé par nos confrères espagnols d'AS, Carmelo Ezpeleta a également déclaré que si le circuit n'avait pas subi de dégâts majeurs, il n'en allait pas de même en ce qui concerne les accès et les alentours de Motegi.

"J'ai eu l'opportunité de parler avec les gens du circuit de Motegi où, heureusement, personne n'a été blessé. Nous ne savons cependant pas encore comment les personnes impliquées vont gérer cette situation. De notre côté, nous restons à leur disposition et nous sommes prêts à leur venir en aide : le MotoGP fera ce que le Japon lui demandera", a expliqué le responsable espagnol.

"Mais plus que l'état du circuit, ce qui nous inquiète en vue de la course programmée le 24 avril c'est l'état psychologique du pays. S'ils souhaitent maintenir leur Grand Prix, il aura lieu. Et s'ils décident de l'annuler, il le sera", a fait savoir Carmelo Ezpeleta.

Le CEO de Dorna Sports a aussi tenu à préciser "qu'aucune décision ne sera prise avant de connaître la suite des événements" et que "les intérêts du Japon prévalent évidemment sur ce qui devait être la troisième manche de la saison".

Enfin, le grand argentier du MotoGP a annoncé qu'en cas de décision d'un report de la course, la manche japonaise pourrait être déplacée en automne, au moment de la tournée d'outre-mer. Dans ce cas, le Grand Prix du Japon 2011 trouverait probablement sa place entre le GP d'Aragon (18 septembre) et celui d'Australie (16 octobre).

L'an dernier, le Grand Prix du Japon avait déjà fait l'objet d'un report en raison du nuage de poussières volcaniques venu d'Islande (lire MNC du 22 avril 2010).

Commentaires

Ajouter un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire

Zapping auto-moto

  • En savoir plus...
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs, afin de vous permettre la connexion à votre compte utilisateur, de laisser des commentaires sur les articles, de déposer des annonces, de paramétrer vos alertes, de vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et d'obtenir les données statistiques qui nous permettent de mieux répondre aux attentes de nos lecteurs.