• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 13 avril 2016

Sécurité routière : 83% des Français contre la privatisation des radars

Sécurité routière : 83% des Français contre la privatisation des radars

D'après un sondage commandé par 40 millions d'automobilistes, " 83% " des Français estiment que confier la gestion des 260 radars embarqués dans des véhicules banalisés à des prestataires privés, comme le planifie le gouvernement depuis cet automne , serait " une mauvaise chose ". L'association s'élève contre cette nouvelle mesure…

Imprimer

D'après un sondage commandé par 40 millions d'automobilistes, "83%" des Français estiment que confier la gestion des 260 radars embarqués dans des véhicules banalisés à des prestataires privés, comme le planifie le gouvernement depuis cet automne, serait "une mauvaise chose". L'association s'élève contre cette nouvelle mesure de sécurité "rentière" via une pétition en ligne.

Souriez, vous êtes ruinés !

Selon cette étude menée par Harris Interactive auprès d'un échantillon de "1002 personnes représentatif des Français âgés de 18 ans et plus", ce transfert de la mission de sécurité routière des forces de l'ordre à des sociétés privés, annoncé par le premier ministre Manuel Valls lors du CISR du 2 octobre et acté par le gouvernement la foulée, serait avant tout une démarche financière pour "76%" des sondés.

Pas moins de "70%" des personnes interrogées estiment - de manière assez logique - que cette mesure "n'améliorera pas le sécurité routière". En revanche, les bénéfices des sociétés en question, eux, vont vite grimper en flèche !

"Et pourquoi pas privatiser directement la gendarmerie tant qu'on y est !", s'insurge Pierre Chasseray. "Avec ce système ce ne sera plus "souriez, vous flashés" mais "souriez, vous êtes ruinés", assure le délégué général de 40 millions d'automobilistes, qui lance une pétition contre cette mesure pour le moins étonnante - et contestable - de la part d'un gouvernement de gauche !

Interrogé sur le caractère à la limite de la légalité de cette opération visant à remplacer des policiers ou des gendarmes par des prestataires sans formation et encore moins d'assermentation, le délégué interministériel à la sécurité routière Emmanuel Barbe a tenu à mettre les choses au point, en faisant preuve comme à son habitude d'une parfaite maîtrise de la langue de bois et du noyage de poisson...

"Cette mesure a pour objet d'augmenter l'utilisation de ces radars embarqués sur l'ensemble du réseau routier français (260 pièges unités sur un parc total actuellement estimé à 4124, NDLR !), sans aucunement transférer à des prestataires privés des compétences de police judicaire, ce qui serait contraire à la Constitution française".

Optimiser les compétences de Pinot... en déléguant à des boîtes privées !

Bref, circulez, y a rien à (sa)voir ! Pour le délégué, cette initiative ne présente que des vertus puisqu'elle permettra d'optimiser les compétences des forces de l'ordre, aujourd'hui très "occupées" à matraquer contrôler les conducteurs via des dispositifs toujours plus vicieux sophistiqués au lieu de protéger les citoyens et de maintenir l'ordre, comme le prévoit leur statut.

"Aujourd'hui, deux policiers ou deux gendarmes qualifiés sont employés à une mission qui ne requière nullement leurs compétences, puisque l'un conduit le véhicule et l'autre indique au système informatique la vitesse maximale autorisée à l'endroit où se trouve le véhicule", développe l'argumentaire officiel.

Comme à son habitude, le gouvernement fait abstraction d'une donnée pourtant fondamentale : qui décide de faire planquer ces deux agents dans le but de verbaliser à qui mieux-mieux grâce à des radars dont la dernière génération, située à la place de la plaque d'immatriculation, est quasiment invisible ?

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
une petite question : ces 83%, c'est les même 83% qui étaient pour l'implantation des radars automatiques y'a 13 ans? Je demande, parce qu'au risque de faire mon Sandycov, les Français sont quand même bien des neuneus qui ne réfléchissent pas plus loin que le bout de leur nez. Les mêmes qui, il y a 13 ans, ont cru que les radars seraient mis en place pour choper les mecs qui roulent à 634 km/h en centre-ville, auraient-ils (enfin) compris que l'objectif est de choper des millions de personnes qui roulent 3 km/h trop vite sur des autoroutes et des voies rapides? Ou alors est-ce simplement parce que EUX se sont fait choper? Bref, tant que les gens ne penseront qu'à leur gueule, les politiques auront un tapis rouge devant eux, en jouant de ces divisions pour assurer leur propre intérêt.

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

GP de Teruel : après son contrat Honda, Nakagami signe la pole !

Takaaki Nakagami a dignement célébré la signature ce jeudi de son contrat de deux ans avec le HRC en décrochant sa première pole en MotoGP, à Aragon ! Le pilote japonais du team LCR devance Morbidelli et Rins. Vinales, Zarco et Quartararo composent le deuxième rang de ce GP de Teruel 2020...
GP de Teruel 9 commentaires
Présentation vidéo du nouveau scooter Honda Forza 750

Tour du propriétaire, tarif et disponibilité du Honda Forza 750 : MNC vous livre ses premières impressions en direct de son lancement presse à Montpellier !
Honda MSX125 Grom : mini moto, maxi succès et gros taro 

Lancé en 2013 - à 3050 euros - et remodelé en 2016, le MSX125 évolue en 2021 : nouveau monocylindre Euro5 à boite 5 rapports, nouvelle plastique à personnaliser et nouveau surnom... à la Grom ? Présentation du best-seller mondial que Honda affiche à... 3950 euros !
Motos 4 commentaires
Suzuki GSX-R1000R 2021 : 70 exemplaires aux couleurs des MotoGP

Condamnée par la norme Euro5, la GSX-R1000R fait de la résistance ! En novembre prochain, 70 exemplaires millésimés 2021 arriveront dans le réseau Suzuki France... et dans la magnifique livrée MotoGP 2020 qui célèbre les 100 ans de la marque. Rins et Mir en assurent la promo en vidéo.
La KTM 890 Adventure (Euro5) remplace aussi la 790, mais à quel prix ?

Deux semaines après avoir dévoilé ses nouvelles 890 Adventure R et Rally, KTM présente la version standard de son trail de "quasi" moyenne cylindrée. La 890 Adventure bénéficie des mêmes mises à jour par rapport à la 790 qu'elle remplace... et engendre une hausse tarifaire que la filiale française promet légère.
Nouveautés 2021 1 commentaire
[Vidéo] Ducati présente le nouveau V4 Granturismo de la Multistrada 2021

En 2021, la Multistrada dit "ciao" au bicylindre et "benvenuto" au 4-cylindres ! Après la sportive Panigale et le roadster Streetfighter, le maxitrail Ducati reçoit sa propre version - à ressorts ? - du V4 surnommé Granturismo au lieu de Stradale... Présentation MNC et vidéo - du boss de - Ducati !
Rentrée 2020 : ça roule toujours pour le marché moto et scooter français

En progression de +17,2% en août, le marché français du motocycle a maintenu le rythme sur le mois de septembre, toujours plus chargé : les immatriculations (en 125 cc et plus) ont augmenté de +17% pour atteindre 17 477 unités. MNC fait le point avec la concession Harley-Davidson RoadStar 92.
Septembre 1 commentaire

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...