• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST
Paris, le 13 juin 2008

Scooter Vity 125 : Yamaha s'attaque au low cost !

Scooter Vity 125 : Yamaha s'attaque au low cost !

Le nouveau scooter Yamaha Vity 125 n'a pas pour ambition de révolutionner le marché du deux-roues, mais simplement de vous emmener au boulot tous les jours pour moins de 2 000 euros ! Objectif accompli ? Premier test dans les rues de Paris.

Imprimer

Test scooter Yamaha Vity 125 : Yamaha s'attaque au low cost !

Après Suzuki avec son 125 Address et Honda avec son 110 Lead, c'est au tour du constructeur aux trois diapasons de proposer un petit scooter urbain à bas prix pour contrecarrer l'essor grandissant des importations chinoises et coréennes en France.

Pour s'aligner sur un prix si bas, il n'y a pas de secret : ce Vity 125 est également produit en Chine, "mais aux standards de qualité japonais", nous promet Alexandre Kowalski de Yamaha Motor France.

Espérons-le, car pour l'instant les scooters chinois que nous connaissons n'ont brillé ni par leur finition, ni par leur fiabilité...

Test scooter Yamaha Vity 125 : Yamaha s'attaque au low cost !

A noter que le Yamaha Vity sera également disponible au même prix dans le réseau MBK, mais sous le nom de Waap 125.

Rien que du classique

Prix plancher oblige, ce Vity 125 ne propose rien d'extraordinaire. Seul raffinement rendu obligatoire pour être en conformité avec les normes antipollution : l'alimentation se fait par injection électronique.

Pour le reste, la présentation de ce scooter est ultra classique et son design sobre et épuré évoque un peu les anciens Cygnus.

Test scooter Yamaha Vity 125 : Yamaha s'attaque au low cost !

Le Vity ne fera peut-être pas se retourner les filles sur votre passage, mais il ne devrait pas non plus les faire fuir... Il est commercialisé en trois coloris : gris métal, noir et un joli prune/gris métal.

Comme avant !

La partie cycle évoque plus les scooters des années 90 que ceux d'aujourd'hui et comme à l'époque, le Vity arbore des petites roues de 10 pouces. Le freinage est assuré par un petit disque de 180 mm à l'avant et par un tambour à l'arrière. L'instrumentation se contente du minimum, avec un compteur de vitesse et une jauge d'essence analogiques, mais pas d'horloge.

Test scooter Yamaha Vity 125 : Yamaha s'attaque au low cost !

Côté transport, le Vity se défend plutôt bien : il propose un plancher plat et un crochet pour attacher un sac de courses entre ses jambes.

Dans le tablier, on trouve un vide-poches pour laisser des affaires sans valeur, comme un chiffon pour essuyer la selle quand il pleut.

Enfin, le coffre sous la selle est pratique mais se montre un peu juste pour accueillir un casque intégral qu'il faudra tasser un peu !

Rien ne manque

"Low cost" ne rime pas forcément avec sous-équipé ! Le Vity propose par exemple un ingénieux verrou de clé de contact (comme sur la gamme Suzuki Burgman, par exemple) qui empêche les voleurs de s'attaquer au contacteur.

Test scooter Yamaha Vity 125 : Yamaha s'attaque au low cost ! Test scooter Yamaha Vity 125 : Yamaha s'attaque au low cost !

Le Yamaha dispose également en série d'un vaste porte-bagages qui permettra d'accueillir un top case à moindre frais ou d'y sangler des paquets assez volumineux.

En option sur d'autres scooters vendus plus cher, la béquille latérale, très pratique, est ici d'origine, en plus de la centrale. Elle est en outre dotée d'une sécurité qui empêche le moteur de démarrer tant qu'elle n'est pas rentrée.

Test scooter Yamaha Vity 125 : Yamaha s'attaque au low cost !

Taille Small ou Medium

Le Yamaha Vity 125 est donc un scooter très compact et accessible. Avec ses 106 kg et ses 73 cm de hauteur de selle, il se montrera extrêmement rassurant même pour les plus petits gabarits, les demoiselles en particulier.

Il est très facile à dresser sur sa béquille centrale et les manoeuvres à l'arrêt sont une simple formalité.

Test scooter Yamaha Vity 125 : Yamaha s'attaque au low cost !

Le revers de la médaille, c'est que ce scooter paraîtra vraiment très étriqué aux utilisateurs mesurant plus de 1,75 m ou 1,80 m : les grands gabarits risquent de se cogner les genoux en braquant le guidon et auront du mal à caser leurs grands pieds...

Le petit prince des villes

Le Vity 125 se joue avec maestria des centres-villes engorgés : léger et maniable grâce à ses petites roues et son empattement réduit, il offre en outre un minuscule rayon de braquage.

Test scooter Yamaha Vity 125 : Yamaha s'attaque au low cost !

Son moteur, qui n'affiche pourtant que 8,6 ch, se montre vif lors des démarrages aux feux ! Il monte vite aux alentours des 70 km/h, ce qui est largement suffisant en ville. Il manquera en revanche d'un peu de souffle sur les axes plus roulants, et les virées sur autoroutes devront être envisagées vraiment en dernier recours !

La tenue de route est aussi un "hommage" aux années 90 : les petites roues chaussées de pneus très fins calmeront vite les ardeurs des plus énervés ! Le Vity 125 n'est pas un sportif et vous le rappellera bien vite par les raclements de sa béquille centrale lors des prises d'angles un peu accentuées.

Test scooter Yamaha Vity 125 : Yamaha s'attaque au low cost !

Le freinage est à l'unisson - loin des standards actuels ! - mais suffira néanmoins dans le cadre d'une utilisation raisonnable. Si son tambour arrière s'avère vraiment mou, son petit disque avant se montre plus convaincant. En revanche, il faudra se montrer vraiment prudent en duo.

Une valeur sûre

Le Vity 125 ne propose donc rien de sensationnel, mais se contentera d'assurer sobrement sa mission d'utilitaire citadin. Au prix d'un scooter 50 cm3 haut de gamme, Yamaha propose un 125 bien équipé et très correctement fini.

Pour ce qui est de la fiabilité à long terme, il n'y a a priori aucune raison d'avoir de mauvaises surprises. Mais si tel était le cas, le propriétaire pourra s'appuyer sur les deux ans de garantie et surtout sur la densité extraordinaire et rassurante du réseau Yamaha/MBK sur le territoire français !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Le fabricant de pots KessTech incite les motards à rouler légal

Le fabricant allemand KessTech met en place une opération de recyclage visant à remplacer les pots d'échappements non-homologués actuellement montés sur des Harley-Davidson, Indian ou BMW, par ses propres pots électroniques, tout neufs, 100% légaux et au tarif réduit de 250 euros... Explications.
Tuyaucom face à l'assourdissant silence de la Sécurité routière...

Pierre Trotoux, génial inventeur du Tuyaucom, poursuit son combat avec le ministère de l'intérieur pour faire lever l'interdiction qui touche son astucieux système de communication entre le motard et son passager. Problème : l'administration contactée par MNC fait la sourde oreille depuis déjà cinq ans... 
Sécurité routière 4 commentaires
Les Harley-Davidson Sportster et Street dans le viseur des normes Euro5 

Les emblématiques Iron 883 et Iron 1200 ainsi que la populaire Forty-Eight ne répondent pas en l'état aux nouvelles normes Euro5, tout comme les peu appréciées Street 750 et Street Rod. Harley-Davidson fera-t-il le nécessaire pour éviter d'avoir un trou béant dans sa gamme ? Rien n'est moins sûr... Le point MNC avec la filiale française.
Husqvarna rappelle un millier de Vitpilen 701 et Svartpilen 701 en France

Husqvarna va devoir contrôler ses Vitpilen 701 et Svartpilen 701 (standard et Style) en raison d'éventuelles fuites de carburant dues à un potentiel défaut d'étanchéité du réservoir. Leurs propriétaires sont invités à se connecter sur le site internet de la marque. Explications.
Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en juin 2020

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en juin 2020. En attendant notre analyse complète du premier semestre, découvrez dès maintenant nos graphiques ainsi que les 100 meilleures ventes en France par modèles.
Le huitième Grand Prix moto des Amériques reporté du 16 au 18 avril 2021 !

C'est en annonçant l'annulation de l'épreuve du Superbike américain que les texans ont vendu la mèche : il n'y aura pas de MotoGP sur le circuit des Amériques cette année ! La prochaine visite de l'Intercontinental Circus aux États-Unis est programmée du 16 au 18 avril 2021. Explications.
Crutchlow remplacé par Alex Marquez ou Pol Espargaro chez Honda-LCR ?!

Cal Crutchlow admet être une victime collatérale de l'imprévisible transfert de Pol Espargaro de KTM à Honda en 2021... Le pilote de 34 ans, en perte de vitesse,  aurait pris contact avec Aprilia pour remplacer Iannone en vue de céder le guidon de sa RCV semi-officielle LCR. A qui ? Alex Marquez, bien sûr ! A moins qu'il ne s'agisse contre toutes attentes de Pol Espargaro ? Décryptage.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

POINTS FORTS

  • Moteur vif
  • Légèreté et facilité de conduite
  • Densité du réseau Yamaha/MBK
  • Prix

POINTS FAIBLES

  • Garde au sol
  • Gabarit étriqué pour les plus d'1,80 m
  • Coffre sous la selle limite pour un casque intégral
  • En savoir plus...