• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST
Paris, le 30 avril 2009

Scooter électrique iDep : quand PGO se met au vert

Scooter électrique iDep : quand PGO se met au vert

Le constructeur taiwanais PGO, par l'intermédiaire de son importateur Euromotor, vient de dévoiler son nouveau scooter électrique : l'iDep s'annonce plus pratique que ses concurrents, grâce à un système inédit cumulant deux types de batteries. Contact !

Imprimer

Scooter électrique iDep : quand PGO se met au vert

Le nouveau scooter électrique iDep (non pas pour "John" mais pour "intelligent Dual Energy Propeller") dévoilé par le constructeur taiwanais PGO entend rendre l'usage d'un scooter électrique plus facile.

Premier contact

Points positifs
  • Facilité de transport des batteries additionnelles
  • Coût à l'usage
  • Silence de fonctionnement

Points négatifs

  • Gestion permanente des batteries
  • Absence de récupération d'énergie au freinage
  • Silence de fonctionnement (encore périlleux en ville)

Homologué en tant que cyclomoteur (donc limité à 45 km/h et accessible dès 14 ans), il est équipé de quatre batteries principales de type plomb/acide et de deux batteries lithium/ion additionnelles. Ces dernières pèsent chacune 2 kg, se rechargent en une heure et peuvent être transportées très facilement au bureau ou chez soi pour faire un appoint ponctuel d'énergie.

Ce système ne résout pas toutes les contraintes des véhicules électriques, mais il apporte une flexibilité rare sur ce segment car il permet d'éviter de chercher désespérément une borne ou une prise électrique pour recharger.

Le tour du propriétaire

Si beaucoup de véhicules électriques ressemblent plus à des ovnis qu'à des moyens de locomotion traditionnels, l'iDep mise, lui, sur une esthétique très sobre et passe-partout. Ce petit scooter urbain reprend d'ailleurs le style et les mensurations du Ligero 125 de la marque.

Malgré son gabarit compact, les plus grands ne se cogneront pas les genoux en tournant le guidon et il est homologué pour transporter un passager. Ce scooter à la finition très correcte est plutôt bien équipé avec ses roues de 12 pouces et ses deux freins à disque pétales.

Essai du nouveau scooter électrique iDep : quand PGO se met au vert Essai du nouveau scooter électrique iDep : quand PGO se met au vert

Et malgré la place prise par ses batteries, il parvient à conserver un emplacement sous la selle pour loger un (petit) casque intégral. Les roues étant pleines, PGO a eu la bonne idée de doter son scooter de deux points d'ancrage, à l'avant et à l'arrière, pour l'attacher à un point fixe.

Comment ça marche ?

L'iDep est un deux-roues motrices : la roue arrière et la roue avant renferment chacune un petit moteur électrique de 2 Kw. En cumulant les deux-roues, le nouveau scoot' électrique de PGO affiche donc une puissance de 4 Kw, soit 6,5 ch. Ces deux moteurs sont alimentés par quatre batteries plomb/acide de 6,5 kg placées sous le plancher et par deux batteries lithium/ion amovibles de 2 kg sises sous la selle, derrière le coffre.

Essai du nouveau scooter électrique iDep : quand PGO se met au vert Essai du nouveau scooter électrique iDep : quand PGO se met au vert

Avec ces 30 kg de batteries, PGO assure une autonomie de 45 à 50 km sans utiliser le mode "turbo". En effet, en usage normal, l'iDep ne sollicite que 65% de la puissance de ses deux moteurs. Mais en appuyant sur le bouton qui se trouve à la place du démarreur des machines thermiques, on passe en mode "turbo" qui délivre alors 100% de la puissance... mais on va moins loin !

Ainsi, l'autonomie tombe à environ 35 km, ce qui est déjà bien suffisant pour les centres-villes. Le temps de charge de l'ensemble des batteries est de quatre heures mais malheureusement le chargeur, livré avec environ 3 mètres de câble, est assez volumineux... Mieux vaut ne pas avoir à le transporter !

Petite prise de contact

Un bref roulage dans Paris nous en dit un peu plus sur les capacités de l'engin : même si l'on s'y attend, il est étonnant de rouler dans un silence total... voire un peu dangereux, tant les autres usagers de la route n'y sont pas habitués.

Essai du nouveau scooter électrique iDep : quand PGO se met au vert

La prise en main est immédiate et la hauteur de selle rassurera même les petits gabarits. En mode turbo, l'iDep se montre aussi vif qu'un 50 cm3 thermique. Il est en revanche plus mou en usage normal et du coup, on use et abuse du turbo au détriment de l'autonomie !

Essai du nouveau scooter électrique iDep : quand PGO se met au vert Essai du nouveau scooter électrique iDep : quand PGO se met au vert

La tenue de route est convenable et le freinage suffisant pour ralentir les 115 kg de la (petite) bête. L'iDep atteint rapidement les 46 km/h compteur et accroche les 55 km/h à la faveur d'une descente.

Une alternative viable

De moins en moins farfelue et exotique, l'offre de scooters électriques devient de plus en plus pertinente. Cet iDep en est un bon exemple, avec son coût dérisoire à l'usage : comptez environ 0,50 € d'électricité pour 100 km et une vérification des moteurs une fois par an !

Essai du nouveau scooter électrique iDep : quand PGO se met au vert Essai du nouveau scooter électrique iDep : quand PGO se met au vert

Les seuls consommables à prévoir sont les plaquettes de frein et les pneus. Reste son prix, encore un peu cher par rapport aux scooters thermiques : 3 199 €. Mais c'est le prix à payer pour racheter sa conscience environnementale… Sans compter que les Parisiens seront aidés par la mairie qui leur allouera une prime de 400 € pour l'achat d'un véhicule électrique !

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Abonnement MNC Premium


En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !