• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
SBK ITALIE
Paris, le 22 septembre 2008

Sacré Bayliss !

Sacré Bayliss !

Ce week-end, le Mondial Superbike retournait en Italie : après Monza, c'est à Vallelunga que les pilotes avaient rendez-vous pour disputer la douzième épreuve de l'année. Troy Bayliss pouvait être couronné... mais il lui faudra attendre Magny-Cours !

Imprimer

Samedi, devant la foule de tifosis venue assister au troisième sacre de la Ducati n°21, Troy Bayliss remporte l'épreuve de Superpole en bouclant le circuit de Vallelunga en 1' 36.606 ! "Je sais que je peux remporter le titre demain mais ce sera très difficile car les gars qui m'accompagnent vont tout faire pour m'en empêcher", remarque l'australien à l'issue des qualifications.

Pour devenir Champion du Monde ce week-end, Bayliss devait maintenir son avance de 100 points face à ses plus proches rivaux (99 points exactement face à Corser et 105 face à Neukirchner) et se méfier de Checa et Haga...

Or sur la première ligne, on retrouve deux de ces principaux adversaires : Troy Corser et Noriyuki Haga, respectivement 2ème et 3ème sur la grille de départ ! Max Biaggi complète ce premier rang : il courre après une première victoire cette saison mais ne peut plus inquiéter le kangourou n°21.

Troy Corser, Troy Bayliss et Noriyuki Haga - Mondial Superbike Italie 2008 : Sacré Bayliss !

Sur la deuxième ligne se trouvent Ryuichi Kiyonari (double vainqueur à Donington Park, lire Moto-Net.Com du 11 septembre 2008), Max Neukirchner, Michel Fabrizio et Yukio Kagayama, suivis de Lorenzo Lanzi, Fonsi Nieto, Ruben Xaus et Carlos Checa sur la troisième.

Côté français, Régis Laconi pointe à la 15ème place tandis que David Checa et Sébastien Gimbert, du team GMT94 se hissent respectivement en 20ème et 22ème positions, quelques jours après avoir obtenu la 6ème place au Bol d'Or (lire Moto-Net.Com du 11 septembre 2008).

En Supersport, Broc Parkes décroche sa 6ème pole de l'année au guidon de sa R6 officielle. Barry Veneman, sur sa GSX-R de plus en plus affutée, souffle la 2ème place sur la grille à Jonathan Rea, qui devance Gianluca Nannelli.

Le normand Matthieu Lagrive parvient à loger sa CBR sur la deuxième ligne derrière le leader du championnat Andrew Pitt, Joan Lascorz et Eugene Laverty qui remplace notre Fabien Foret national sur la deuxième Yamaha officielle depuis la dernière manche à Donington Park.

À noter la présence ce week-end de David Perret qui pilote la CBR du team Berry Racing. Le vice-champion de France 2007 se qualifie 31ème sur 34 et terminera 23ème de la course... Vivement Magny-Cours !

Première course Superbike

Kagayama, Kiyonari, Neukirchner, Nieto, etc. - Mondial Superbike Italie 2008 : Sacré Bayliss !

Parti comme un boulet de canon, Troy Bayliss s'installe en tête de la course devant Biaggi, Haga, Corser, Kagayama, Kiyonari, Neukirchner, Nieto et Checa. Avant la fin du premier tour, Nitro Nori chipe à l'Empereur Romain sa 2ème place : Bayliss ne va pas pouvoir se faire la belle !

Très vite, les quatre hommes de tête se séparent du reste du peloton mené par la Honda n°23 de Kiyonari. Malgré tous ses efforts, Bayliss est incapable de distancer ses poursuivants... Pire, il se fait passer dans le 2ème tour par Haga puis Biaggi !

Michel Fabrizio, Yukio Kagayama et Fonsi Nieto - Mondial Superbike Italie 2008 : Sacré Bayliss !

Derrière, Carlos Checa double un à un ses adversaires et tente de recoller au groupe de tête qui possède quelques longueurs d'avance. Troy Bayliss en revanche continue de perdre du terrain : après Troy Corser, c'est Ryuichi Kiyonari qui le double dans le 3ème tour.

Dans la même boucle, Carlos Checa enfonce le clou : il double - avec une aisance incroyable - Bayliss dans un droit rapide. Haga est toujours aux commandes, désormais pisté par son coéquipier Corser. Biaggi est 3ème devant Kiyonari et Checa.

Toujours dans ce troisième tour, Ryuichi part à la faute : dans l'épingle gauche très serrée, le pneu avant de sa CBR se dérobe au point de corde et le japonais ne peut éviter la chute. Le pilote Ten Kate, qui ne pourra repartir, laisse donc à son coéquipier Carlos sa 4ème place !

Noriyuki Haga et Max Biaggi - Mondial Superbike Italie 2008 : Sacré Bayliss !

Le trio de tête profite de cet incident pour s'isoler quelques temps. Alors que Haga domine son sujet, Biaggi s'empare de la 2ème place dans le 4ème tour. Corser alors 3ème voit revenir sur lui un Checa en grande forme. Pour preuve, El Torro n°7 vient de signer le meilleur temps en course et se retrouve sous les pots de la Yam' n°11 quatre tours plus tard !

Pendant ce temps derrière, c'est Fabrizio qui impressionne et régale son public. Aux commandes de la seconde 1098 F08 - Ducati d'usine -, l'Ouragan italien gagne trois places et pointe en 7ème position.

Les écarts entre les hommes de tête varient selon les portions mais le classement n'évolue pas : Haga mène devant Biaggi, Corser, Checa et Bayliss. Neukirchner poursuit sa course en solitaire en 6ème place, mais Fabrizio s'approche : "je dérapais beaucoup de l'arrière mais j'ai continué à attaquer", résumera le jeune Max.

Troy Corser, Carlos Checa et Troy Bayliss - Mondial Superbike Italie 2008 : Sacré Bayliss !

Peu avant la mi-course, l'ordre établi est enfin modifié : Corser tente de dépasser Biaggi sur son extérieur mais l'australien est contraint de céder face au romain. Carlos Checa profite de la position légèrement excentrée de la R1 n°11 et glisse sa CBR en 3ème position !

Quelques virages plus tard néanmoins, Corser récupère sa place sur le podium sur un léger écart de Checa. Au final, les deux hommes ont perdu le contact avec Haga et Biaggi tandis que Bayliss parvient à leur reprendre - brièvement - l'aspi ! Neukirchner est toujours en 6ème position : si l'allemand n'arrive pas à rejoindre Bayliss, il reste à bonne distance de Fabrizio.

Carlos Checa et Troy Bayliss - Mondial Superbike Italie 2008 : Sacré Bayliss !

À partir de la mi-course, alors que Haga et Biaggi poursuivent leur ronde, Corser se forge minutieusement une avance sur Checa. "J'ai eu des crampes aux avant-bras"", signalera plus tard l'espagnol, qui a toujours Bayliss collé aux basques. Heureusement pour Checa, l'australien ne semble pas être en mesure de se battre avec lui.

Parti de la 15ème place mais pointant à la 12ème à la fin du premier tour, Régis Laconi et sa ZX-10R n°55 se retrouvent de nouveau à la 15ème place. Le meusien se bat contre Ayrton Badovini - lui aussi sur Kawa - et David Checa !

Six tours avant le drapeau à damier, Biaggi se fait de plus en plus pressant sur Haga mais ne trouve pas la faille ! Corser quant à lui grappille mètres après mètres l'avance qu'il a accordée au duo de tête quelques tours plus tôt... La fin de course promet !

Laconi, Muggeridge David Checa et Badovini - Mondial Superbike Italie 2008 : Sacré Bayliss !

Or l'action s'intensifie également derrière: Neukirchner se débarrasse définitivement de la menace "Fabrizio" et fond sur Checa et Bayliss... En deux tours, l'allemand comble les deux secondes qui le séparent de son ennemi n°1 au championnat !

De son côté, Biaggi se fait surprendre par la puissance de sa Ducati ! En pleine sortie de courbe, la roue avant de sa Ducati survole la piste de quelques centimètres. Il est hors de question pour l'italien de lâcher les gaz mais sa Ducati cabrée sur sa roue arrière élargit et le force à rendre la main.

Biaggi se retrouve ainsi à équidistance entre les deux Yam' officielles. Plus loin, un autre trio se forme : Checa est passé devant Bayliss, aussitôt menacé par Neukirchner ! Mais l'allemand a tôt fait de doubler ses deux adversaires et de disloquer ce deuxième groupe.

Noriyuki Haga - Mondial Superbike Italie 2008 : Sacré Bayliss !

Dans le dernier tour, les trois hommes de tête ne lâchent rien et conservent leurs places respectives : Noriyuki Haga termine 1er, Max Biaggi 2ème et Troy Corser 3ème ! Max Neukirchner franchit la ligne d'arrivée en 4ème position devant Checa et Bayliss.

"Haga a très bien piloté et je lui ai rendu la vie dure", déclarera Max Biaggi après la course, conscient que Nitro Nori était imbattable en 1ère manche... Et le japonais d'insister : "j'ai entendu la moto de Biaggi pendant toute la course mais ma moto fonctionnait très bien et je suis ravi du résultat".

Course Supersport

Rea, Pitt, Veneman, Harms et Parkes - Mondial Superbike Italie 2008 : Sacré Bayliss !

À l'extinction des feux, Parkes se fait surprendre par ses adversaires : Veneman, Rea, Pitt et Harms lui passent devant dès les premiers mètres ! Au bout de la ligne droite, Jonathan Rea et sa CBR s'emparent du commandement devant la Suz' de Barry et l'autre Honda Ten Kate de Pitt.

Quelques virages plus tard, Andrew Pitt se hisse en 2ème position : il se trouve devant Veneman, Harms, Parkes, Lascorz, Nannelli et le petit nouveau de la catégorie : Laverty sur la seconde R6 officielle !

Eugene Laverty et Didier Van Keymeulen - Mondial Superbike Italie 2008 : Sacré Bayliss !

Au début du 2ème tour, les deux Honda Ten Kate possède une légère avance sur la Honda Stiggy de Harms, la Suz' de Veneman et la Yam' de Parkes. Un tour plus tard, Broc Parkes dépasse Barry Veneman et part à l'assaut du trio Honda...

Pendant les quatre tours suivants, Rea et Pitt tentent de se faire la malle, laissant Harms seul face à Parkes. Derrière, le bouillant Nannelli offre à son public de quoi frissonner : Gianluca frôle la sortie de piste et perturbe les trajectoires plus soignées de ses petits camarades du peloton de chasse !

Dans le même temps, Laverty hausse le ton et se faufile discrètement à la 5ème place devant Veneman, Lascorz, Van Keymeulen et Nannelli. Matthieu Lagrive lui se trouve à la 14ème place, à la lutte avec les italiens Clementi, Vizziello et Toti.

Gianluca Nannelli et Didier Van Keymeulen - Mondial Superbike Italie 2008 : Sacré Bayliss !

Enchainant soigneusement les tours, les deux Ten Kate de tête ne parviennent pas à se séparer de la CBR n°127 de Harms et de la R6 n°23 de Parkes. Mieux - ou pire, "c'est vous qui voyez" -, la Yam n°50 se rapproche encore et toujours !

Il faut attendre le 8ème tour pour voir Rea enclencher la vitesse supérieure : "pendant les cinq premiers tours je pouvais entendre tout le monde se battre derrière moi mais après j'ai pu essorer la poignée", relatera Jonathan.

Rea, Pitt, Harms et Parkes - Mondial Superbike Italie 2008 : Sacré Bayliss !

Et pour cause, "Johnny" dépose littéralement son coéquipier Pitt, de plus en plus menacé par Harms. Tant et si bien qu'à la fin de ce même 8ème tour, le danois monte momentanément sur la 2ème marche du podium... que le leader du championnat récupère dans le dernier virage !

Dans le tour suivant, le ton monte encore d'un cran : Harms reprend la 2ème position et Laverty pique à son coéquipier - sur un superbe extérieur au freinage - sa 4ème place ! Puis Andrew Pitt récupère sa 2ème place et Eugene Laverty profite de cette attaque pour hisser sa Yam' en 4ème position.

Imperturbable et "imperturbé", Jonathan Rea possède à mi-course une avance de 4 secondes. Après une sage 12ème place à Donington il y a deux semaines, Laverty fanfaronne en 2ème place : une belle prestation qui ne convient guère à Pitt...

Pitt, Laverty, Harms, Parkes, etc. - Mondial Superbike Italie 2008 : Sacré Bayliss !

À neuf tours de la fin, Parkes double Harms et se loge sous les pots de Pitt. Un tour plus tard, la Yam' n°23 réitère en doublant Pitt et en se nichant sous les pots de Laverty cette fois ! "Ma moto se comportait en s'allégeant mais j'étais un peu trop loin pour aller chercher Jonathan", précisera Broc. La plus haute marche du podium semble donc promise à Rea mais les deux autres restent à attribuer.

Dans le 17ème tour, Parkes gagne une nouvelle place en dépassant son nouveau coéquipier Laverty. Il a fallu un certain temps à l'australien pour surprendre le britannique. Un tour plus tard, Eugene tente de récupérer sa 2ème place : il la retrouve l'instant d'un freinage mais doit écarter et reprend sa 3ème place, non sans concéder à Parkes plusieurs longueurs...

Bros Parkes, Eugene Laverty et Andrew Pitt - Mondial Superbike Italie 2008 : Sacré Bayliss !

Puis c'est au tour de Pitt de titiller la nouvelle recrue Yamaha. Plusieurs fois de suite, Andrew montre le bout de son carénage à Eugene mais ce dernier se montre solide. Même lorsque Pitt profite d'une toute petite porte - fenêtre, vasistas ? - laissée entrouverte, Laverty reste impassible !

Alors que la Yam' et la CBR se heurtent en pleine courbe, la Honda chute mais la Yamaha - pourtant placée au dessus d'elle - reste campée sur ses deux-roues ! "Ce n'était qu'un incident de course mais je suis désolé pour Andrew", déclarera Laverty.

Dès lors le podium est connu : Rea monte sur la 1ère marche, Parkes sur la 2ème et Laverty sur la 3ème. Ils sont suivis par Lascorz, Veneman, Harms, Nannelli, Van Keymeulen, Aitchison et Hayes.

"Un gros merci à mon équipe pour m'avoir proposé une CBR aussi brillante", tient à souligner Jonathan après la course, "j'ai pu creuser l'écart, suffisamment pour regarder la bataille derrière moi sur les écrans géants : ça avait l'air marrant !"

Jonathan Rea 1er, Broc Parkes 2ème et Eugene Laverty 3ème - Mondial Superbike Italie 2008 : Sacré Bayliss !

Son coéquipier Pitt en revanche trouve cette course bien moins plaisante : "quand Laverty s'est écarté dans le droit, je me suis simplement logé sous lui. Mais il est tout de suite revenu sur moi et c'était fini". Le leader du championnat repart d'Italie avec un score inchangé : 169 points.

Avec 158 points au compteur, Rea retrouve la 2ème place du championnat devant Brookes (141) et Parkes (139). Lascorz, 5ème avec 105 points ne peut plus prétendre au titre... Lagrive a du abandonner la course et perd une place au provisoire : il est 13ème avec 43 points.

Au classement des constructeurs, Honda continue son carton "presque" plain avec 265 points (sur 270 au maximum) et décroche son 6ème titre d'affilée ! Yamaha est assuré de la 2ème place (182 points) tandis que mathématiquement, Suzuki (81), Triumph (68) et Kawasaki (42) peuvent encore prétendre à la 3ème place.

Seconde course Superbike

Le départ de la seconde manche est marqué par la spectaculaire collision entre Biaggi et Sofuoglu : "j'ai d'abord heurté Corser puis mon train avant s'est mis à vaciller alors que j'étais au beau milieu du paquet, c'est alors que Sofuoglu m'est rentré dedans, me faisant littéralement voler", racontera l'Empereur Romain !

Le pauvre Kenan, victime d'une perte de l'avant en 1ère manche, tombe de nouveau en seconde, mais l'impact avec le sol est sans commune mesure : "j'ai juste ressenti un coup... et je volais. L'épaule abimée à Donington est douloureuse et mon dos me fera mal demain mais autrement, tout va bien", notera le "solide" turc.

 Troy Bayliss - Mondial Superbike Italie 2008 : Sacré Bayliss !

On s'attend à ce que le drapeau rouge soit brandi... Mais la Honda n°54 et la Ducati n°3 ne gènent en rien le déroulement de la course et celle-ci continue donc ! Bayliss est en tête devant Haga, Kagayama, Corser, Neukirchner, Fabrizio, Nieto et Laconi. Les autres concurrents, surpris par le catapultage de Sofuoglu, se trouvent à quelques longueurs...

Vigilant, Corser double rapidement Kagayama et rejoint les pots de son coéquipiers Haga qui tente, avec Bayliss, de creuser l'écart dès le premier tour de course. Très rapidement d'ailleurs, le groupe de chasse se disloque : les trois motos de tête (la 21, la 41 et la 11) se séparent des deux Suzuki.

Dans le 4ème tour, Bayliss et Haga rivalisent d'audace pour s'échanger plusieurs fois de suite les rênes de la course ! Corser observe : il est aux premières places pour profiter du superbe spectacle. Entretemps, Fabrizio a rattrapé et doublé Neukirchner tandis que Kagayama a rendu les armes : bien que 6ème il accuse un retard de 2 secondes sur son coéquipier allemand, de 4 secondes sur son compatriote Haga, leader de la course.

On craint ensuite que la baisse de régime endurée par Bayliss en 1ère manche réapparaisse en seconde manche : au 10ème tour, Haga porte son avance à 3/4 de seconde... Mais en deux tours, l'australien se replace dans l'aspi du japonais. Corser lui ne peut entretenir le même rythme et reste légèrement en retrait.

Derrière, Checa reproduit sa formidable remontée de 1ère manche. Après avoir assisté au "carton" de Biaggi et Sofuoglu, l'espagnol était certain de voir apparaitre les drapeaux rouges. "j'ai lâché les gaz, comme d'autres pilotes. Mais ils n'ont rien interrompu, j'ai du attaquer encore plus fort pour passer quelques pilotes mais j'étais trop loin", regrettera le n°7, 6ème en course, loin derrière Max Neukirchner.

Noriyuki Haga - Mondial Superbike Italie 2008 : Sacré Bayliss !

Au 12ème tour donc, la bataille reprend de plus belle entre les deux hommes de tête : Haga et Bayliss rejoue des coudes dans la ligne droite et l'enchainement suivant ! Puis Bayliss prend les commandes pour quatre tours, quatre boucles durant lesquelles l'australien est virtuellement couronné, Corser (son plus proche rival au championnat) n'étant que 3ème !

Mais au 16ème tour, Nitro Nori repasse devant le kangourou "Baylisstic" sur un incroyable freinage ! Corser est alors relégué à presque une seconde et le croco australien doit surveiller ses arrières : Fabrizio entame un nouveau finish tonitruant !

À six tours de la fin, le constat est sans appel pour Bayliss : "j'allais devoir essayer de passer Nori, gagner ou chuter car je savais qu'en terminant 2ème avec Corser 3ème, cela ne me permettrait pas de remporter le titre or je voulais vraiment achever mon boulot ici", expliquera Bayliss après la course...

Troy Bayliss et Noriyuki Haga - Mondial Superbike Italie 2008 : Sacré Bayliss !

À cinq tour du drapeau à damier donc, le pilote Ducati se hisse en tête. Mais Haga a de la ressource et le japonais lui repasse devant ! Corser est toujours 3ème à quelques longueurs du duo infernal mais Fabrizio, coéquipier de Bayliss, souhaite ajouter son grain de sel...

"Je savais que je pouvais aider Troy (Bayliss) en passant devant Corser donc j'ai donner tout ce que j'avais", avouera Michel. Quatrième, l'italien remonte peu à peu sur le n°11, désormais sa seule et unique cible !

À quatre tours de la fin, les coeurs des tifosis, du team Ducati Xerox et du pilote n°21 s'arrêtent : Bayliss perd momentanément l'avant dans l'épingle gauche, celle où l'australien a une fâcheuse tendance à laisser des étincelles avec sa botte !

Troy Corser et Michel Fabrizio - Mondial Superbike Italie 2008 : Sacré Bayliss !

Tout en restant propre, Troy B. pousse sa Ducati dans ses derniers retranchements : la 1098 glisse, rue, dérape, se cabre mais rien n'y fait, Haga reste toujours en tête de la course.

Déjà, le dernier tour est lancé ! Alors que Bayliss demeure incapable d'attaquer Haga, Fabrizio lui, double Corser : en se logeant ainsi entre les deux Troy, Michel offre à son coéquipier sa troisième couronne ! Mais Bayliss ne sait rien du formidable boulot accompli par son "second" et continue de calculer que pour obtenir le titre 2008, il doit impérativement doubler Haga...

Sans doute à court d'idée, Bayliss décide de retarder le gros freinage de l'épingle gauche. Sa Ducati n°21 perd de nouveau l'avant mais pour de bon cette fois-ci !

"En pilotant à la limite, il ne faut pas grand chose : un peu trop de frein ou un peu trop d'angle et je me suis retrouvé par terre", notera simplement l'australien qui glisse à l'extérieur de la piste, se relève et redémarre sa moto pour terminer 16ème.

Noriyuki Haga - Mondial Superbike Italie 2008 : Sacré Bayliss !

Dans le clan Ducati, la déception est grande mais certains esquissent tout de même de furtifs souries... Le titre sera - sans doute - pour Magny-Cours dans deux semaines !

Du coup, Haga signe un nouveau doublé - après celui du Nürburgring - en franchissant seul la ligne d'arrivée. Puis Fabrizio laisse éclater sa joie devant Corser qui obtient une troisième 3ème place d'affilée ! Quant à Neukirchner et Checa, ils terminent de nouveau 4ème et 5ème à Vallelunga.

Ravi de son podium à domicile, Fabrizio regrettera juste de ne pas avoir pu fêter le titre de son coéquipier "chez eux" en Italie. Haga lui aussi sera lui-aussi "désolé pour sa chute", et ajoutera : "j'ai apprécié notre bataille".

Côté français, on retiendra la 9ème place de Régis Laconi : victime du démoniaque "chatter" en 1ère manche, "toute l'équipe a bien travaillé pour résoudre le problème en rendant l'amortisseur arrière moins dur et ça a beaucoup aidé", signalera notre n°55 national.

Sébastien Gimbert - Mondial Superbike Italie 2008 : Sacré Bayliss !

Au sein du clan GMT94, on se félicite des deux points marqués par Sébastien Gimbert en seconde manche : "David Checa se classe d'abord à 34 secondes du premier (Haga sur Yamaha) en première manche puis Sébastien Gimbert prenait les points de la quatorzième place en terminant à 36 secondes du même vainqueur en deuxième manche. La course comptait 24 tours. Sachant que les motos d'usine disposaient de 20 km/h de mieux que nous, il s'agit là d'une très belle performance", énonce l'équipe du charismatique Christophe Guyot.

Au classement général, Bayliss voit son avance diminuer : Troy (369 points) ne possède plus "que" 79 points d'avance sur Corser (290) et 89 sur Haga et Neukirchner (tous deux 280). Mais déjà Checa (262) est définitivement mis hors course... Et dans deux semaines à l'issue des deux manches françaises, une avance de 50 points sur ses adversaires lui assurera son troisième titre !

Côté constructeur, Ducati mène toujours la danse avec 479 points et seul Yamaha (416) peut encore lui dérober le titre... Honda est 3ème avec 357 points, suivi de très près par Suzuki (355). Kawasaki en revanche est loin derrière avec 77 points.

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai Z H2 : le maxiroadster super gonflé de Kawasaki

Nouvelle patronne chez les roadsters Kawasaki en 2020, la Z H2 compte surtout dominer les maxiroadsters de la concurrence... Moto-Net.Com a pu mettre à l'épreuve son moteur suralimenté, sa partie cycle et son électronique à Las Vegas (Nevada, USA) sur circuit, sur ovale (!) puis sur route. Essai.
Roadster 5 commentaires
La Honda VFR 800 tire sa révérence...

Coup de tonnerre dans le monde de la moto : la cultissime Honda VFR800F quitte le catalogue après 35 ans de carrière exceptionnelle, tout comme sa déclinaison trail-routier VFR800X Crossrunner... En cause : des perspectives insuffisantes pour justifier une mise aux normes Euro5. Enquête et rétrospective MNC.
Pratique 6 commentaires
Ce qui change avec le nouveau permis moto au 1er mars 2020 (1/6)

La réforme du permis moto entre en vigueur le 1er mars 2020. Elle introduit un code spécifique pour les motards (ETM) ainsi qu'une épreuve en circulation allongée et plus exigeante. Ces nouvelles mesures inquiètent certains professionnels du secteur alors que d'autres y voient d'intéressantes avancées... MNC mène l'enquête et fait le point.
Permis moto 6 commentaires
Motards : la Barbe de la discorde...

Alors que la barbe ne semble plus de mise chez les motards de la Préfecture de police de Paris, le délégué interministériel à la sécurité routière met fin à ses fonctions... Coïncidence ?
Sécurité routière 7 commentaires
Quel bilan pour les 80 km/h avant le départ d'Emmanuel Barbe ?

Avant son départ de la DSR, le futur préfet de police des Bouches-du-Rhône dresse bien évidemment un bilan flatteur des mesures portées pendant son exercice, notamment l'application des 80 km/h... Fact checking.
Radars 6 commentaires
Prix du design 2020 pour la Ténéré 700 et le Yamaha Next Field 01

Yamaha vient de remporter le trophée du meilleur design "If Award" pour la Ténéré 700 et le concept Next Field 01. C'est la septième année consécutive que le constructeur japonais reçoit cette distinction de l'International Forum Design. Explications.
Euro5 condamne les Suzuki GSX-R1000 et les Burgman 125, 200 et 650 !

La mythique GSX-R1000, relancée en grandes pompes en 2017 puis améliorée en 2019, va temporairement disparaître des catalogues Suzuki européens à cause d'Euro5. La nouvelle norme sonne aussi le glas des scooters Burgman 125, 200 et 650, référence historique parmi les maxi-scooters !
R&D 5 commentaires
Le marché moto et scooter roule sur l'or en janvier 2020

C'est un début d'année certifié 24 carats que s'offre le marché français du motocycle en janvier 2020 : les ventes de motos et scooters de plus de 50 cc ont bondi de +24% par rapport à un mois de janvier 2019 déjà en hausse ! Moto-Net.Com dresse le premier bilan des immatriculations mensuelles.
Harley-Davidson passe la Road Glide en CVO et célèbre les 30 ans du Fat Boy

L'originale Road Glide rejoint en 2020 l'Electra, la Street Glide et le trois-roues Tri Glide chez les Custom Vehicle Operations (CVO) Harley-Davidson. Le constructeur américain lance aussi une série limitée de Fat Boy pour les 30 ans du "gros garçon" ! Présentations.
Motos 2 commentaires

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...