• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
DARK DOG MOTO TOUR 2006
Paris, le 25 septembre 2006

Reims : le Moto Tour back in town !

Reims : le Moto Tour back in town !

La caravane du Dark Dog Moto Tour 2006 s'est installée ce week-end à Reims, qui accueille pour la quatrième fois le départ de l'épreuve. L'occasion pour le public de rencontrer les pilotes avant la grande arsouille hexagonale : interviews vidéos.

Imprimer

Pour la quatrième fois consécutive depuis sa renaissance en 2003 (lire Moto-Net du 23 septembre 2003), le Dark Dog Moto Tour s'est installé à Reims pour deux jours de vérifications techniques et administratives avant le vrai départ.

Installés en plein centre-ville, le village moto, le paddock et le parc fermé ont ainsi pu accueillir des visiteurs toujours essentiellement motards, mais sensiblement plus nombreux que l'an dernier.

Eric de Seynes : "les gens prennent ça au sérieux, mais sans se prendre au sérieux !"

L'occasion pour Eric de Seynes, patron d'Option Organisation et organisateur du Moto Tour, de faire le point sur la principale nouveauté de cette édition 2006 : la limitation - et surtout la "stricte vérification" ! - de toutes les motos à 100 chevaux maximum (lire Moto-Net du 12 mai 2006).

Les vidéos Moto-Net.Com
Reims, 23/09/2006 - Eric de Seynes, patron d'Option Organisation. Vidéo Moto-Net.Com.

Cette limitation à 100 chevaux, qui a déjà fait couler beaucoup de claviers (lire notamment Vos commentaires suite à notre article Moto-Net du 12 mai 2006), semble au final relativement bien acceptée par l'ensemble des concurrents.

Marc Troussard, notamment, estime ainsi que "la limitation nivelle les performances sur circuit".

"Or comme c'est là que les pilotes "routiers" sont généralement le moins à l'aise, c'est un désavantage pour ceux qui sont des habitués des circuits mais c'est un avantage pour les autres !", poursuit le pilote Moto-Net n°8.

L'arrivée du Chevalier grolandais :
de Sergeï à Marcel Fontan...

Les vidéos Moto-Net.Com
Reims, 23/09/2006 - L'hommage de Serge Nuques à Marc Fontan, initiateur de l'épreuve. Vidéo Moto-Net.Com.

Fidèle à sa réputation, le sinistre Chevalier de Groland n'a pas manqué d'attirer l'attention dès son arrivée.

En route depuis le Groland du Bas au volant d'une superbe estafette au look années 80 après bien des péripéties (lire Moto-Net du 21 septembre 2006), le team de l'abominable Serge Nuques a rendu hommage à Marc Fontan, le directeur de l'épreuve, en se rebaptisant "Marcel Fontan" et en arborant les couleurs bleu et blanc de son écurie en Grands Prix 500.

Le Chevalier Marcel : "coucher avec la Mère Denis"

Le team du Chevalier - "Team Sonauto Groloises" - souhaitait ainsi faire un clin d'oeil à la limitation à 100 chevaux : "un retour de 25 ans en arrière", explique Serge. "La différence cette année avec des motos limitées à 100 chevaux par rapport aux années précédentes, c'est un peu comme de coucher avec Claudia Schiffer une année, puis avec la Mère Denis l'année suivante : c'est bien aussi, mais bon, c'est quand même pas pareil"... (voir notre interview vidéo).

Les vidéos Moto-Net.Com
Reims, 23/09/2006 - Serge Nuques, alias Marcel Fontan. Vidéo Moto-Net.Com.

"Cette année je me suis fait plaisir en imaginant ce team Sonauto Groloises en hommage à Marc Fontan 25 ans après", poursuit le Chevalier Marcel : "à la limite, mon Moto Tour ça y est, il est réussi !". Mais ce faux dilettante et vrai pilote de talent a néanmoins de gros objectifs : remporter un troisième titre consécutif.

"Si je gagne encore cette année, l'an prochain je laisserai gagner un peu les autres et je puis je reviendrai", glisse subrepticement le Chevalier. "A moins que le Moto Tour ne se transforme en véritable championnat européen (avec une partie en Belgique et en Suisse, NDLR) et là, c’est sûr que je répondrai présent !"

David Checa : "je n'aime pas rouler sur la route"

Les vidéos Moto-Net.Com
Reims, 23/09/2006 - David Checa, champion du monde d'endurance 2004, sur le stand du GEMA. Vidéo Moto-Net.Com.

Autre pilote de grand talent, David Checa était également présent au départ du Moto Tour ! Pas en tant que concurrent - dommage ! - mais comme pilote du GMT 94 sur le stand du GEMA (Groupement européen des Mutuelles d'assurance, dont fait partie la Mutuelle des Motards).

Interrogé par Moto-Net sur une éventuelle participation au prochain Moto Tour, le pilote du GMT, aussi rapide en piste que sympathique hors circuit - il s'agit tout de même de "Monsieur 1'43" cette année au Bol, lire Moto-Net des 16 et 17 septembre 2006) - explique tout simplement qu'il n'aime "pas beaucoup rouler sur la route", surtout après que de proches amis se soient tués contre des glissières de sécurité en Espagne (voir notre interview vidéo).

"Alors là tu demandes à Jean-Claude Olivier (patron de Yamaha Motor France, NDLR), lui il te le dira ! Non, moi je me suis ici avec le GEMA, je fais des dédicaces ! En fait je n'aime pas beaucoup rouler sur la route parce que j'ai des bons copains qui se sont tués sur la route... Je respecte ce qu'ils font (les concurrents du Moto Tour, NDLR) mais je repense à mes mes copains très très proches qui se sont tués, et je pense que c'est pas mon truc", explique David.

Motorhino : "foutre en avant l'aspect humain !"

Les vidéos Moto-Net.Com
Reims, 23/09/2006 - Le Team Motorhino réglé au millimètre. Vidéo Moto-Net.Com.

Chez le site d'en face, tout est réglé comme du papier millimétré : le Team Motorhino aligne pas moins de "six motards au grain" (lire Moto-Net du 21 septembre 2006) sous le haut commandement de François Huet et du Feldmarschal Kruel, alias Gaétan Caquineau, tous deux rodés aux techniques les plus élaborées de la communication stratégique (voir notre interview vidéo).

Pas facile d'accéder au carré VIP motorhinien - star system oblige - , mais une fois les barrières de sécurité et les rangées de t-shirts "Non au motard d'élevage" (achetez-les !) franchies, le team manager est intarissable sur l'objectif principal de son aventure : "foutre en avant l'aspect humain"...

Les 260 concurrents se sont élancés hier à l'assaut du circuit Carole pour la première spéciale de cette édition 2006, avant de retrouver la spéciale routière de Jonchery (lire notamment Moto-Net du 25 juillet 2006, Moto-Net du 25 septembre 2005 et Moto-Net du 3 octobre 2004). Restez connectés !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Africa Twin Adventure Sports 2020 : plus accessible mais moins abordable

La nouvelle Africa Twin Adventure Sports perd 50 mm de hauteur de selle et 5 kg, tout en faisant le plein de technologies et de centimètres-cubes supplémentaires. Mais cette déclinaison plus routière de la Honda CRF1100L 2020 fait payer au prix fort ses inspirations venues d'outre-Rhin... Essai complet.
Trail 2 commentaires
Essai Honda CRF1100L Africa Twin 2020 : la juste démesure ? 

Chassez le naturel, il revient à moto : Honda s'oriente à son tour vers le maxi-trail à fort contenu technologique avec sa nouvelle Africa Twin 2020, quatre ans après avoir fait l'éloge de la simplicité et de la juste mesure sur son ancienne CRF1000L. Essai.
Trail 8 commentaires
Essai Yamaha R1 et R1M 2020 : sacré bon coup... et salé surcoût !

Yamaha profite du passage à la norme Euro5 pour perfectionner sa Superbike : la R1 "tout court" bénéficie de multiples améliorations qui doivent légitimer une infime hausse de tarif. La R1M évolue aussi... assez pour justifier l'envolée de son prix ? MNC a testé les deux motos sportives à Jerez (Espagne). Verdict.
Sportive 3 commentaires
Essai Kawasaki Ninja H2SX SE+ : compression intime

Coup de pied au cul et stimuli des parties intimes sont déjà au programme de la H2SX SE, unique moto routière à moteur compressé ! L'activité cérébrale n'est plus en reste avec sa nouvelle déclinaison SE+, qui intègre notamment un amortissement piloté, des modes de conduites et une instrumentation connectée. Essai.
Sportive 5 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Puissance et poids du nouveau gros roadster Ducati Streetfighter V4

La vedette du stand Ducati au prochain salon Eicma continue de se dévoiler langoureusement... Dans la dernière vidéo publiée par la marque de Bologne, la belle bête lâche ses principales mensurations. Et ça donne chaud. Très chaud !
Quartararo prend les devants au Grand Prix et casse-tête japonais

Comme à Buriram il y a deux semaines, Quartararo a signé le meilleur chrono de la première journée à Motegi. Notre "Fabio-lous rookie" devance quatre des plus grands noms du MotoGP : Vinales, Marquez, Dovizioso et Rossi. Attention toutefois, la météo s'annonce perturbée pour demain, et tristoune dimanche...
Essais 9 commentaires
Entré par la fenêtre chez Honda, Zarco se ferme la porte Yamaha...

De l'aveu même de Johann Zarco, son choix de remplacer Takaaki Nakagami sur la Honda LCR pendant les trois derniers Grands Prix MotoGP 2019 mettrait un terme aux négociations en cours avec Yamaha pour devenir pilote de développement de la M1 en 2020... Explications.
Pilotes et équipes 2020 10 commentaires
Essai Honda CRF1100L Africa Twin 2020 : la juste démesure ? 

Chassez le naturel, il revient à moto : Honda s'oriente à son tour vers le maxi-trail à fort contenu technologique avec sa nouvelle Africa Twin 2020, quatre ans après avoir fait l'éloge de la simplicité et de la juste mesure sur son ancienne CRF1000L. Essai.
Trail 8 commentaires
Essai Africa Twin Adventure Sports 2020 : plus accessible mais moins abordable

La nouvelle Africa Twin Adventure Sports perd 50 mm de hauteur de selle et 5 kg, tout en faisant le plein de technologies et de centimètres-cubes supplémentaires. Mais cette déclinaison plus routière de la Honda CRF1100L 2020 fait payer au prix fort ses inspirations venues d'outre-Rhin... Essai complet.
Trail 2 commentaires
Les motos concurrentes de la nouvelle Honda Africa Twin 1100

Le Journal moto du Net prend cette semaine le guidon de la nouvelle CRF1100L Africa Twin 2020 et sa déclinaison Adventure Sports, qui montent en cylindrée (1084 cc) et font le plein de technologies tout en perdant du poids ! Avant de livrer notre verdict sur cette moto de 102 ch, passons en revue ses principales concurrentes dans notre guide spécial trails.
Trail 6 commentaires
Nouveauté KTM 2020 : la 1290 Super Duke R parée à décoller ?

L'année moto 2020 semble placée sous le signe du gros roadster surpuissant, avec l'arrivée programmée des Kawasaki Z H2 et Ducati Streetfighter V4 notamment. KTM entraîne donc sa "bête" : la future 1290 Super Duke R enchaîne les tests et reçoit des ailettes. Pour mieux voler dans les plumes de ses concurrentes ?

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...