• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#AUSTRIANGP EXPLICATIONS
Paris, le 16 août 2021

Réactions des pilotes au rocambolesque Grand Prix d'Autriche MotoGP 2021

Réactions des pilotes au rocambolesque Grand Prix d'Autriche MotoGP 2021

Après avoir vécu un Grand Prix d'Autriche particulièrement surprenant en fin de course, les pilotes reviennent sur cette épreuve qui restera sans doute gravée dans leur mémoire comme un bon, un pas si mauvais, un excellent ou un sombre souvenir... Déclarations.

Imprimer

Brad Binder, KTM officielle n°33, 1er

"C'était vraiment effrayant ! Quand j'ai vu la pluie arriver, j'essayais de calculer combien de secondes je pouvais perdre par tour et quand les autres sont entrés, j'ai décidé de prendre le risque. J'ai pu attaquer fort dans le premier tour, mais le pneu arrière a commencé à glisser au fur et à mesure que la température baissait. Puis j'ai perdu les freins carbone ! Wow, je pense qu'il y avait quelqu'un là-haut qui me retenait aujourd'hui parce qu'il y a eu quelques moments où j'ai pensé que c'était fini... Ici, devant les fans et pour la course à domicile pour KTM et Red Bull, j'ai eu l'impression de devoir faire ce pari. Gagner aujourd'hui est insensé !"

Francesco Bagnaia, Ducati officielle n°63, 2ème

"Encore une fois, aujourd'hui nous avons failli gagner, mais je suis toujours heureux ! Nous avons fait de notre mieux et nous avons très bien travaillé. Quand j'étais en tête, sur le sec comme sur le mouillé, nous avons bien géré la situation. J'ai laissé Márquez passer quand j'ai vu les premières gouttes de pluie, pour voir ce qu'il allait faire car je ne savais pas si je devais rentrer au stand changer de moto. Après le premier tour en pneus pluie, j'ai trouvé mon rythme et j'ai pu dépasser beaucoup de pilotes pour prendre la deuxième place. La prochaine course est à Silverstone où je suis sûr qu'on pourra aussi se battre pour un bon résultat !"

Jorge Martin, Ducati Pramac n°89, 3ème

"Je suis au septième ciel ! Après avoir changé de moto je ne pensais pas pouvoir monter sur le podium, puis j'ai commencé à faire de beaux dépassements donc au moment où j'ai franchi la ligne d'arrivée, j'étais troisième. Je suis très fier de ce que nous accomplissons".

Joan Mir, Suzuki officielle n°36, 4ème

"Aujourd'hui j'ai effectué mon tout premier changement de moto pendant la course, ce fut une expérience vraiment intense et folle ! J'essayais de décider du meilleur moment pour rentrer aux stands, je pesais le pour et le contre des slicks ou des pneus pluie, puis mes concurrents les plus proches ont décidé de rentrer alors j'ai fait comme eux. Cela s'est avéré être un bon choix, car la piste est devenue très humide et glissante. La dernière partie de la course était assez drôle et étrange car je pense que personne ne connaissait les vrais résultats avant le drapeau. C'était aussi un peu effrayant parce qu'il y avait des pilotes partout, tous avec des pneus différents, je n'avais jamais vu ça ! Mes sensations sur le sec étaient correctes mais je n'avais pas autant de traction que d'habitude, il faudra analyser pourquoi. Au début, je pensais que je pouvais gagner si je restais sur le sec, mais cela n'aurait pas été une décision judicieuse et je suis heureux d'avoir remporté des bons points et une quatrième place importante".

Luca Marini, Ducati VR46 n°10, 5ème

"Nous avons failli marquer l'histoire ! Dans la première moitié de course j'étais très rapide et j'avais juste du mal dans la ligne droite par rapport aux autres pilotes. Avec la pluie, j'ai pris la décision de rester en piste et j'ai eu raison. Je rate de peu le podium, mais je suis content".

Iker Lecuona, KTM Tech3 n°27, 6ème

"Évidemment je suis très content car c'est mon meilleur résultat en MotoGP jusqu'à présent. C'était une course folle. J'ai senti que l'adhérence diminuait beaucoup, ce qui m'a aidé à décider que je resterais sur la piste quand il a commencé à pleuvoir. J'ai pensé que je n'avais rien à perdre. Je suis resté en piste et je me suis bien battu avec les autres pilotes. J'ai perdu le podium dans le dernier secteur, mais ce n'était pas possible avec les slicks. Je suis très heureux et je tiens à remercier mon équipe, qui a toujours bien travaillé ce week-end. Un immense merci également à toutes les personnes qui croient en moi, en particulier à ma famille".

Fabio Quartararo, Yamaha officielle n°20, 7ème

"Disons que je suis content de ma course sur le sec. Je suis content car je suis resté devant avec Francesco Bagnaia et Marc Marquez. Sur cette piste, c'est un progrès. Je ne pensais pas au championnat jusqu'à ce qu'il se mette à pleuvoir beaucoup. Le dépassement était effrayant... J'avais Jorge Martin à gauche, Marc Marquez à droite, je n'avais nulle part où aller. Je me suis dit "fais comme d'habitude et freine fort !" Je sentais que j'étais à la limite, mais je pense que c'était l'un des meilleurs dépassements de ma carrière. On sait combien que Marquez et Martin sont de gros freineurs, alors je me suis impressionné moi-même ! Quand il pleuvait beaucoup, je n'avais que quelques instants devant moi. J'ai vu Marquez entrer dans la voie des stands et j'ai pensé qu'il était temps de rentrer. La plupart des autres ont suivi et je me suis dit "c'est le moment de penser au championnat et de faire attention au résultat". C'était pour moi la bonne décision. Malheureusement, j'ai raté la cinquième position à cause d'une erreur. Mais au final, c'est plutôt agréable de quitter l'Autriche avec 47 points d'avance car c'est une piste où nous redoutions de perdre des points. Quant à Silverstone, dans de bonnes conditions, nous serons là à nous battre pour la victoire. C'est mon objectif et je l'attends avec impatience car c'est l'une de mes épreuves préférées".

Valentino Rossi, Yamaha SRT n°46, 8ème

"C'est dingue que le moment de passer aux pneus pluie ait eu lieu dans les derniers tours de la course, c'était très excitant ! Je ne voulais pas changer de moto car il n'y avait que quatre tours à faire et c'était le bon choix. Cependant, si la pluie était arrivée deux minutes plus tard, nous aurions pu monter sur le podium. A un moment donné j'étais troisième et j'ai été hyper surpris de voir ça sur mon tableau ! Globalement c'est une journée positive car c'est un bon résultat, pour l'équipe comme pour moi, et nous avons pris des points. L'ambiance aujourd'hui était géniale, c'est la première fois que nous avons un circuit rempli de fans. J'avais un soutien incroyable et il y avait beaucoup de monde en jaune, donc c'était génial de faire le dernier tour jusqu'aux stands. Je me sens mieux sur la moto et j'attends avec impatience la course à Silverstone".

Álex Marquez, Honda LCR n°73, 9ème

"Eh bien c'était une course extrêmement difficile... J'ai fait une erreur en optant pour le pneu avant medium. Sur le sec c'était un désastre, nous avons ruiné le pneu et c'était impossible de piloter. Mais je savais qu'il y avait toujours une risque de pluie, alors pendant que j'essayais de me donner à 100%, j'attendais juste la pluie... Elle a fini par arriver et nous avons terminé 9ème. Nous ne pouvons pas être heureux car en course j'ai fait cette erreur. Je veux m'excuser auprès de mon équipe parce que c'était mon choix, mais nous allons à Silverstone de bonne humeur car c'est un autre bon week-end et c'est le plus important".

Aleix Espargaro, Aprilia n°41, 10ème

"J'ai pris un bon départ mais pas excellent et dans les premiers tours j'ai perdu quelques positions. Tour après tour, j'ai commencé à me sentir de mieux en mieux. Je perdais un peu en accélération, mais sur le reste de la piste j'étais très compétitif. Quand il a commencé à pleuvoir, j'ai décidé de faire le choix le plus risqué. Pour être honnête, de tous les pilotes sur la grille, je pense que je suis probablement celui qui déteste le plus rouler sur le mouillé en slicks ! A un certain point c'était vraiment difficile. Je suis entré dans un virage avec les deux roues bloquées et incapable de ralentir ! C'est dommage, car peu de pilotes étaient plus rapides que moi sur le sec. J'aurais préféré une course sur le sec, mais ça fait partie du jeu. En tout cas, démontrer ce rythme sur cette piste me donne de bonnes raisons d'être fier".

Jack Miller, Ducati officielle n°43, 11ème

"Ce matin au warm-up j'avais un bon rythme, mais en course je n'ai pas réussi à le reproduire. Après le départ j'ai essayé de rester proche du groupe de tête, mais après quelques tours j'ai commencé à avoir des problèmes d'adhérence et j'ai perdu quelques positions. Quand j'ai vu les premières gouttes de pluie j'ai pensé à rentrer changer de moto, mais il n'a commencé à pleuvoir sérieusement qu'un tour plus tard. Nous avons essayé... Ce n'est certainement pas le résultat que nous attendions de ces deux courses en Autriche, mais maintenant il faut avancer et revenir plus forts à Silverstone".

Danilo Petrucci, KTM Tech3 n°9, 12ème

"C'était une course très difficile, surtout au début. Je n'arrivais pas à freiner et j'étais vraiment lent. C'était très dur pour moi car je ne savais pas pourquoi. Puis la pluie est arrivée et je voulais juste rester sur la moto et essayer de voir le drapeau. Au moins, nous avons marqué des points".

Takaaki Nakagami, Honda LCR n°30, 13ème

"C'était une course vraiment difficile, au début sur le sec mais à cinq tours de la fin il s'est mis à pleuvoir... Je devais être en 11ème position et c'était difficile de savoir si'l fallait rester sur la piste ou changer de moto. J'ai décidé de rester et les trois derniers tours ont été vraiment difficiles, avec des pneus slicks sur le mouillé. J'ai fait de mon mieux, la 13ème place n'est pas ce que nous espérions mais maintenant j'attends avec impatience la prochaine course à Silverstone".

Alex Rins, Suzuki officielle n°42, 14ème

"C'était une course complètement folle ! Au début je ne me sentais pas très bien et je roulais autour de la 12ème place. Puis quand la pluie est arrivée j'ai anticipé le changement de moto en suivant Miller. C'est dommage car après ça la pluie s'est un peu arrêtée, mais c'était impossible de le savoir. Le virage 3 était limite mais la majeure partie de la piste était OK, donc j'aurais peut-être dû rester plus longtemps avec les slicks. Il semble qu'en fin de compte, ça ait été une erreur de changer si tôt, mais nous étions dans une situation difficile. L'essentiel est que nous ayons réussi ces deux courses en terminant dans les points, ensuite nous irons à Silverstone qui est une piste que j'adore. J'espère y obtenir un très bon résultat".

Marc Marquez, Honda officielle n°93, 15ème

"Dans la situation dans laquelle nous nous trouvons cette année, je préfère me battre pour la victoire ou avec les meilleurs pilotes sur le sec que de gagner une course mouillée ou "flag to flag". Aujourd'hui j'ai beaucoup apprécié la course. J'ai vraiment senti que étions compétitifs et que nous pouvions nous battre. Pecco roulait très bien, mais je restais avec lui et à la fin j'ai ressenti quelque chose de spécial. Avant la course il semblait que la pluie pouvait m'aider, mais finalement c'était le contraire ! Nous avons fait un grand pas en avant ce week-end mais il reste encore du travail. Nous avons galéré ici le week-end dernier, nous avons compris pourquoi et nous avons progressé. Je suis content de la course d'aujourd'hui, ce n'est qu'un point mais je l'apprécie au plus haut point, c'est mon meilleur dimanche de l'année".

Pol Espargaro, Honda officielle n°44, 16ème

"C'était une course catastrophique ! Je n'arrivais rien avec la moto, je n'avais aucune adhérence. Mon style de pilotage n'est pas adapté à la situation actuelle et c'est sûr que je travaille pour l'améliorer. En pratique notre rythme n'est pas mauvais, on est dans le top 10, mais lorsque nous arrivons en course avec des gommes différentes je perds l'adhérence. On verra comment ça se passe à Silverstone"...

Cal Crutchlow, Yamaha SRT n°, 17ème

"J'avais l'impression d'avoir pris un bon départ et d'être avec un petit groupe pendant un certain temps, mais je n'ai pas pu rester complètement en contact avec eux. Mon rythme n'était pas trop mauvais à ce moment-là et je me sentais à l'aise. J'ai eu un petit problème avec l'électronique et j'ai dû passer du temps à essayer de comprendre ce qui se passait. Après mon rythme n'était pas trop mauvais mais j'étais le dernier sous la pluie donc je ne savais pas à quelle vitesse je pouvais rouler. Je ne savais pas si tout le monde était déjà rentré aux stands ou si certains avaient continué. Une fois que j'ai vu sur grand écran au dernier virage que tout le monde s'était arrêté, j'ai vite bifurqué pour changer de moto. Malheureusement la piste était comme de la glace, même avec les pneus pluie car le sol était encore très chaud. Les derniers tours ont été très étranges ! Dans l'ensemble je suis satisfait de ces deux week-ends en Autriche, d'autant que je ne me suis qualifié qu'un demi-dixième plus lentement que l'an dernier".

Miguel Oliveira, KTM officielle n°88, abandon

"Je suis déçu du résultat, bien sûr, mais physiquement je vais bien. Cela n'a pas été deux semaines faciles ici, ni mon meilleur moment de moto. Ce fut une journée difficile pour moi mais en même temps une super journée pour l'équipe avec la victoire de Brad, alors félicitations à lui pour sa deuxième victoire en MotoGP".

Johann Zarco, Ducati Pramac n°5, abandon

"Je suis triste et un peu déçu car j'ai commis la même erreur que ce matin au warm-up. J'ai essayé de me surpasser pour rester avec le groupe de devant mais j'ai glissé. Je suis désolé car nous avions bien travaillé tout le week-end".

Résultats du GP d'Autriche MotoGP 2021

  1. 33 Brad BINDER RSA KTM 40'46.928
  2. 63 Francesco BAGNAIA ITA Ducati +9.991
  3. 89 Jorge MARTIN SPA Ducati +11.570
  4. 36 Joan MIR SPA Suzuki +12.623
  5. 10 Luca MARINI ITA Ducati +14.831
  6. 27 Iker LECUONA SPA KTM +14.952
  7. 20 Fabio QUARTARARO FRA Yamaha +16.650
  8. 46 Valentino ROSSI ITA Yamaha +17.150
  9. 73 Alex MARQUEZ SPA Honda +17.692
  10. 41 Aleix ESPARGARO SPA Aprilia +18.270
  11. 43 Jack MILLER AUS Ducati +25.144
  12. 9 Danilo PETRUCCI ITA KTM +25.193
  13. 30 Takaaki NAKAGAMI JPN Honda +25.603
  14. 42 Alex RINS SPA Suzuki +30.642
  15. 93 Marc MARQUEZ SPA Honda +35.459
  16. 44 Pol ESPARGARO SPA Honda +40.384
  17. 35 Cal CRUTCHLOW GBR Yamaha +52.950

Non classés

  • 88 Miguel OLIVEIRA POR KTM 6 Laps
  • 5 Johann ZARCO FRA Ducati 10 Laps
  • 23 Enea BASTIANINI ITA Ducati 22 Laps

Classement provisoire au championnat du monde après le GP d'Autriche

  1. Fabio QUARTARARO Yamaha FRA 181 points
  2. Francesco BAGNAIA Ducati ITA 134 points
  3. Joan MIR Suzuki SPA 134 points
  4. Johann ZARCO Ducati FRA 132 points
  5. Jack MILLER Ducati AUS 105 points
  6. Brad BINDER KTM RSA 98 points
  7. Maverick VIÑALES Yamaha SPA 95 points
  8. Miguel OLIVEIRA KTM POR 85 points
  9. Aleix ESPARGARO Aprilia SPA 67 points
  10. Jorge MARTIN Ducati SPA 64 points
  11. Marc MARQUEZ Honda SPA 59 points
  12. Takaaki NAKAGAMI Honda JPN 55 points
  13. Alex RINS Suzuki SPA 44 points
  14. Alex MARQUEZ Honda SPA 41 points
  15. Pol ESPARGARO Honda SPA 41 points
  16. Franco MORBIDELLI Yamaha ITA 40 points
  17. Enea BASTIANINI Ducati ITA 31 points
  18. Danilo PETRUCCI KTM ITA 30 points
  19. Valentino ROSSI Yamaha ITA 28 points
  20. Luca MARINI Ducati ITA 27 points
  21. Iker LECUONA KTM SPA 24 points
  22. Stefan BRADL Honda GER 11 points
  23. Dani PEDROSA KTM SPA 6 points
  24. Lorenzo SAVADORI Aprilia ITA 4 points
  25. Michele PIRRO Ducati ITA 3 points
  26. Tito RABAT Ducati SPA 1 point
  27. Cal CRUTCHLOW Yamaha GBR 
  28. Garrett GERLOFF Yamaha USA 

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai vidéo Honda CB750 Hornet 2023

L'essai vidéo MNC d'une nouvelle moto parmi les plus attendues de 2023 : la Honda CB750 Hornet ! Ce nouveau Frelon fait-il mouche avec son bicylindre inédit de 755 cc ? Réponses en images en compagnie de notre essayeur, par ailleurs ancien propriétaire de la Hornet 600 !
Le concept Storr 500 annonce l’arrivée d’un trail chez Brixton Motorcycles

Comment, Brixton lance un concept-store ? Ah non, pardon, la marque autrichienne spécialisée dans les motos néo-rétro a dévoilé à l’Eicma 2022 un concept de trail baptisé Storr, équipé du moteur de la Crossfire 500 et croqué par son studio de design dirigé par un ancien de... Kiska. "Ach", bien vu !
La FFMC manifeste ce week-end contre le contrôle technique moto

La Fédération des motards en colère (FFMC) appelle les motards à se mobiliser dans toute la France contre le contrôle technique moto ce samedi 26 et dimanche 27 novembre. 
Coloris nature pour l’Himalayan en 2023, finition militaire pour la Classic Signals

Royal Enfield dévoile de nouvelles peintures sur son Himalayan 410 et sur sa Classic 350 : les indiens jouent les poètes avec trois livrées inspirées de la nature sur leur trail, les compatriotes avec deux coloris militaires sur leur roadster en version "Signals". Tout cela arrivera en France courant 2023 à des tarifs indéfinis.
Le monstre Ducati Diavel V4, élu plus belle moto du salon Eicma 2022

Sacré champion du monde 2022 en MotoGP et en World Superbike, Ducati est également sorti vainqueur du concours de la moto la plus belle du salon Eicma, grâce à son nouveau Diavel V4. La firme de Bologne totalise ainsi onze victoires sur ses terres, contre six pour MV Agusta... et toujours zéro pour le collectif Piaggio-Aprila-Guzzi-etc.
Essai Royal Enfield Hunter 350 : chasseuse de primo

La nouvelle Hunter 350 (HNTR) place ses inédites jantes en 17 pouces - une première chez Royal Enfield - en direction des jeunes primo-accédants. Ses atouts ? Une jolie bouille classique et un prix attractif. Ses limites ? Réponses dans notre essai MNC…
Marché moto en octobre 2022 : coups de pompe, de chaleur, de pot...

L’analyse mensuelle des ventes de motocycles en France a rarement été aussi laborieuse... En octobre 2022, les stations-services asséchées, la météo détraquée et les livraisons de machines saccadées étaient autant de bâtons jetés dans les jantes de MNC. Bilan, malgré tout.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Pré-saison 2023

  Calendrier MotoGP 2023

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...