• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 3 juillet 2015

Rallye-raid moto : Coma raccroche et devient directeur sportif du Dakar

Rallye-raid moto : Coma raccroche et devient directeur sportif du Dakar

De "pilote moto" au Dakar, le tenant du titre Marc Coma (38 ans) en devient le "pilote" tout court : le quintuple vainqueur du Roi du rallye stoppe sa carrière sportive et devient le nouveau directeur sportif du Dakar, bras droit du directeur de l'épreuve Etienne Lavigne, à la place de David Castera.

Imprimer

De "pilote moto" au Dakar, le tenant du titre Marc Coma (38 ans) en devient le "pilote" tout court : le quintuple vainqueur du Roi du rallye stoppe sa carrière sportive et devient le nouveau directeur sportif du Dakar, bras droit du directeur de l'épreuve Etienne Lavigne, à la place de David Castera.

Une retraite pressentie

Si l'annonce de sa retraite risque d'en décontenancer certains - le catalan mène actuellement le championnat du monde des rallyes sur sa KTM officielle ! -, sa décision est en réalité loin d'être une surprise. 

A l'arrivée du Dakar 2015, remporté grâce à son exceptionnelle régularité et une victoire d'étape, Marc Coma avait effectivement déjà exprimé une forme d'incertitude quant à son avenir.

L'officiel KTM, navigateur hors pair et pilote très sûr, a en effet atteint le cap des 5 victoires au Dakar moto, à l'image de son rival de toujours, Cyril Despres, reconverti - avec un succès relatif - dans le rallye auto avec Peugeot.

La course de trop

Comme souvent dans le sport de haut niveau, entretenir sa motivation une fois ses objectifs remplis était de plus en plus difficile pour le natif d'Avia (Espagne) : à l'arrivée du rallye de Sardaigne il y a quelques semaines, Coma le reconnaissait ouvertement, faisant savoir que cette course qu'il a terminée 5ème serait "probablement sa dernière".

Point de Dakar donc pour la tête de pont de l'équipe KTM, qui préfère se retirer en champion plutôt que prendre le risque de partir par la petite porte avec la fameuse "course de trop". Une décision courageuse... à l'image de ce bonhomme exceptionnel !

"Quand Marc s'engage, c'est toujours au maximum"

Celui dont la première participation au Dakar remonte à 2002 ne quitte toutefois pas totalement le terrain : Marc Coma remplace le français David Castera au poste de directeur sportif du Dakar et passera en cette qualité une partie de l'été à faire des reconnaissances pour préparer le futur parcours - qui ne passera pas par le Chili.

Pour Coma, cette transition ne s'est pas décidée sur un coup de tête : elle a au contraire été mûrement réfléchie depuis le premier coup de fil d'Etienne Lavigne, directeur de l'épreuve reine des rallyes-raid organisée par ASO (assis derrière Coma ci-contre), en février.

D'abord surpris par cette proposition, l'actuel numéro 1 assure n’avoir jamais "imaginé qu’une telle opportunité se présenterait" et avoir eu besoin "d'un peu de temps pour réaliser et réfléchir".

"Ma première réaction, ça a été "waaoow"... J’étais sous le choc ! Parce que gagner cinq Dakar, pour moi c’était déjà un rêve. Et là, je me rends compte que je suis quelqu’un de très chanceux : faire partie de l’organisation, avec ce niveau de responsabilités, ce sera une opportunité de rendre au Dakar tout ce qu’il m’a donné", développe le nouveau numéro 2 de l'organisation.

"Je me sens encore un peu compétiteur, mais depuis que je me suis mis au travail, je sens que je vais réfléchir sous d’autres angles. Je sais que c’est le bon moment pour moi. Mon objectif est de mettre toute mon énergie pour que le Dakar reste la plus belle course du monde. Et ma philosophie, c’est de privilégier l’aventure, même si j’ai beaucoup à apprendre dans le domaine de l’organisation", analyse avec son humilité caractéristique le désormais ancien pilote...

Qui succédera à Coma et Despres sur le Dakar 2016 ?

Ce retrait du champion en titre, qui suit celui de Cyril Despres l'an dernier, bouleverse toute la physionomie du Dakar 2016. Qui, parmi les nouveaux prétendants tels que Price (3ème de la dernière édition) et Quintanilla (4ème) ou les valeurs sûres comme Goncalves (2ème l'an passé), Barreda (17ème suite à des ennuis techniques sur sa Honda), Faria (6ème) ou Casteu (7ème), saura le mieux en profiter pour devenir le nouveau vainqueur du Roi des Rallyes ?

Restez connectés sur MNC pour le découvrir !

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Annulation des Grands Prix MotoGP de Grande-Bretagne et d'Australie

Le championnat du monde des Grands Prix moto 2020 ne fera pas étape sur les circuits de Silverstone (Royaume-Uni) et de Phillip Island (Australie) suite à l'annulation pure et simple des GP de Grande-Bretagne et d'Australie à cause du Covid-19... Explications.
Les assureurs ne souhaitent pas rembourser les deux mois de confinement...

Suite à la demande d'UFC-Que Choisir visant à obtenir le remboursement de 2,2 milliards d'euros aux assurés auto (50 euros) et moto (29 euros) en raison des économies liées au confinement, la présidente de la Fédération française de l'assurance (FFA) a pris sa plus belle plume pour répondre à l'association que oui, mais non... Explications.
Nouveau casque Arai Concept-X : chic et classique

Le nouveau casque moto Concept-X est la réponse du manufacturier japonais Arai à l'actuelle mode du néo-rétro. Développé sur la base du Renegade-V, ce casque intégral en fibres évolue dans un segment "vintage chic" avec un prix de 579,99 euros. Présentation.
Prix du nouveau scooter 3-roues Yamaha Tricity 300

Dévoilé à Milan cet automne, le nouveau scooter Tricity 300 accessible aux titulaires du permis auto rejoint la gamme 3-roues Yamaha aux côtés du scooter Tricity 125 et de la moto Niken.
Reprendre la moto avec l'aide des motards de la gendarmerie

Pendant que la France passe progressivement du rouge à l'orange et au vert à la faveur du déconfinement, les bleus organisent des journées de reprise de la moto pour ne pas voir tout en noir...
La stratégie du réseau Kawasaki face au coronavirus

Comment le réseau de concessions moto Kawasaki réagit-il à la crise du Covid-19 ? Quelles sont les actions mises en place pour relancer l'activité depuis le déconfinement ? Réponses dans notre entretien MNC avec Antoine Coulon, responsable marketing de Kawasaki France. Interview.
La stratégie du réseau Honda moto France face au coronavirus

Deux options sont possibles face à un obstacle en tout-terrain : ralentir pour l'enrouler ou mettre plein gaz pour le survoler. Offensif et proactif, Honda France opte clairement pour la seconde stratégie afin d'aider son réseau à surmonter les conséquences du Covid-19. Entretien MNC avec Fabrice Recoque, directeur de la division moto de Honda France. 
Pratique 4 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, d'annonces gratuites, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...