• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
CHAMPIONNAT DE FRANCE DES RALLYES
Villecomtal (12), le 25 juillet 2017

Rallye du Dourdou : la rafle Toniutti !

Un étage de tour Eiffel au-dessus des autres concurrents, Julien Toniutti ne leur a laissé que des miettes et gagne la course en remportant largement toutes les spéciales. Pendant ce temps, Bruno Schiltz prend l’avantage sur Velardi pour le championnat... Récit.

Imprimer

Rallye du Dourdou page 4 : Etape de jour

10h00, samedi matin : ça repart pour quatre boucles soit huit spéciales, mais elles ne seront pas les seules à définir le classement. En effet, avec son tracé fortement axé sur la navigation, cette édition du Dourdou à un goût de rallye "à l’ancienne" en donnant une grande importance au parcours routier.

Rallye du Dourdou page 3 : Nuit d'enfer !

Rallye du Dourdou page 3 : Nuit d'enfer !

De nombreux CP (Contrôles de Passage) plus ou moins "charmants", sont également installés sur le parcours et les jardinages (chercher la route imposée) seront légion ! Les pénalités horaires dégringolent à tout va : près d’une cinquantaine de pilotes on pris des pénalités pendant l’étape nocturne (sur 128 partants) et ils sont 54 sur l’étape de jour (parmi les 127 partants de la deuxième étape).

Du côté des spéciales, Julien Toniutti ne fait pas de quartier et s’offre, comme de nuit, les meilleurs chronos sur toutes les spéciales ! Dès le premier passage à Golinhac, il devance Bruno Schiltz de 3,78 secondes et Christophe Velardi de 5,29 secondes en claquant un remarquable chrono de 2’28,22.

Rallye du Dourdou page 3 : Nuit d'enfer !

Rallye du Dourdou page 3 : Nuit d'enfer !

Kevin Cheylan (Ducati 939 Hypermotard), timide durant l’étape de nuit qu’il a terminée en 10ème position, est en embuscade et obtient ici le quatrième temps en 2’33,62, à peine un dixième derrière le champion de France Elite en titre, Christophe Velardi.

A Mouret, premier passage de jour, la résistance tente de réagir et le deuxième temps derrière Julien revient à Christophe Velardi qui s’approche à 1,23 seconde de l’intouchable Toniutti (1’49,36 contre 1’50,59).

Comme pour la première étape, 20 minutes sont allouées pour l’assistance d’entre deux boucles, puis ça repart pour la deuxième de jour.

Rallye du Dourdou page 3 : Nuit d'enfer !

Golinhac : Julien est toujours devant avec quasiment le même écart qu’au premier passage diurne, à un centième près par rapport au deuxième chrono qui revient à Bruno Schiltz (3,79 secondes). Le troisième temps est obtenu par la Ducati 939 Hypermotard de Kevin Cheylan qui grimpe doucement dans le classement...

Rallye du Dourdou page 3 : Nuit d'enfer !

Au deuxième passage de la journée sur la spéciale de Mouret, Christophe Velardi et Bruno Schiltz se placent respectivement  deuxième et troisième, l’un à 1,59 et l’autre à 1,71 seconde du maître absolu...

Rallye du Dourdou page 3 : Nuit d'enfer !

Rallye du Dourdou page 3 : Nuit d'enfer !

Derrière, les bastons font rage dans les catégories : en Rallye 3 entre Nicolas Derrien (Suzuki 400 DRZ) et Romain Cauquil (KTM 390 Duke) qui se crêpent le chignon à coups de dixièmes ou même de centièmes (dans ce deuxième passage de jour à Mouret, Nicolas claque 2’00,56 contre 2’00,58 pour Romain).

Dommage cependant pour Nicolas Derrien qui avait chuté dans la première spéciale du rallye durant la première étape, perdant une bonne quinzaine de secondes que des centièmes ne suffisent pas à rattraper pour le classement général cumulé du rallye.

Rallye du Dourdou page 3 : Nuit d'enfer !

En Rallye 2, Tanguy Brebion (Husqvarna 701 SM) poursuit son petit bonhomme de chemin et se maintient dans la bonne moyenne des chronos après sa chute en reco qui l’a recadré. Ne prenant aucune pénalité, il termine le rallye en tête de la catégorie.

Rallye du Dourdou page 3 : Nuit d'enfer !

Troisième passage de jour à Golinhac : cette fois, derrière l’intouchable Julien, c’est Kevin Cheylan au guidon de sa Ducati 939 Hypermotard qui décroche la deuxième pendule ! Le jeune provençal se cale certes à 5,22 secondes de Toniutti, mais devant les ténors du championnat 2017 : Schiltz est à 13 centièmes derrière lui, Velardi à 46 centièmes... Bravo p’tit ! Un futur champion scratch, assurément !

Mouret, troisième : Velardi et Schiltz, abonnés aux deuxièmes et troisièmes places depuis hier soir, assurent leur championnat ! 20 minutes d’assistance et on repart pour un dernier tour... Nous voici au dernier passage à Golinhac. Julien Toniutti claque une fois de plus un chrono de l’espace, cette fois littéralement d’une autre galaxie en collant 5,83 secondes au second qui n’est autre que... Bruno Schiltz devant Christophe Velardi troisième.

Dans la dernière spéciale, les choses étant déjà largement jouées pour Julien Toniutti, il assure et n’inflige que 95 centièmes au second, Christophe Velardi. 33 centièmes plus loin se trouve un Kevin Cheylan réveillé au guidon de sa Ducati 939 Hypermotard.

Puis le parcours ramène les pilotes à Villecomtal pour l’arrivée du quatorzième rallye du Dourdou, outrageusement remporté par un Julien Toniutti intouchable au guidon de l’Aprilia 1100 Tuono V4 pretée par Sébastien Fassouli !

.

.

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !