• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
RALLYE DU DOURDOU
Villecomtal (12), le 21 juillet 2016

Rallye du Dourdou : Christophe Velardi champion de France 2016

Rallye du Dourdou : Christophe Velardi champion de France 2016

Suite à une chute de Bruno Schiltz, Christophe Velardi remporte le 13ème rallye du Dourdou et décroche ainsi le titre suprême de champion de France des rallyes 2016 au guidon de la Ducati 1200 Multistrada de Ducati Moto Prestige Ajaccio. Compte rendu.

Imprimer

Le jour d'après

Le premier départ est donné à 10 heures ce matin. Il reste donc huit spéciales à parcourir, ce qui n'inquiète pas Christophe Velardi qui, suite au forfait de Bruno Schiltz, empoche d'ores et déjà le titre de champion de France des rallyes 2016. Le pilote corse est cependant déçu de cette consécration prématurée : "j'aurai préféré qu'on se batte jusqu'au bout avec Bruno et décrocher le titre au chrono et pas par accident" confie Christophe à MNC avant son départ d'étape.

Dès la première spéciale du jour, Rodelle, l'ajaccien Christophe Velardi ne fait pas de détail et s'octroie le meilleur chrono en 1'53,59. Maxime Mettra lui emboîte le pas en 1'55,28 et Laurent Filleton, pilote de la KTM 1290 Superduke R du KTM Team France / CTM 83, complète le trio de tête en 1'56,98.

A la spéciale suivante, Le Loyre, Velardi a bien l'intention d'illustrer son titre par une victoire indiscutable : il mène encore sa Ducati 1200 Multistrada en tête de peloton et décroche là aussi le meilleur temps en 1'51,20. Il est toujours suivi par "Super Maxime" Mettra sur sa Kawasaki 650 Versys à réaction (1'53,40), devant Florent Derrien qui caracole en tête de la catégorie Mono depuis le départ du rallye au guidon de sa KTM 690 SMR (avec un chrono de 1'55,05, il est ici dans la même seconde que le 4ème, Pierre Lemos sur KTM 1290 Superduke).

Comme durant l'étape de nuit, 20 minutes sont accordées pour l'assistance entre chaque tour. Il n'est pas encore midi mais quelques pilotes en profitent pour grignoter un bout... Le tout est que l'intendance soit calée au millimètre !

Deuxième passage diurne dans les spéciales : à Rodelle, c'est encore Velardi qui domine le chrono, toujours suivi par Mettra tandis que Filleton repointe la troisième place de la spéciale.

Le Loyre : même trio de tête qu'au tour précédent avec Velardi, Mettra et Derrien... Mais ça bouge un peu derrière : Pierre Reynaud a bel et bien compris le mode de fonctionnement de sa Triumph 675 Daytona et affiche un huitième temps, premier Topsport, 6,33 secondes derrière le meilleur temps (1'50,66) obtenu par Christophe Velardi.

Sonia Barbot (KTM 690 Duke R) conserve le leadership des Féminines en tenant bon parmi les dix meilleurs temps (ici en 9ème position, à peine 6 dixièmes derrière Pierre).

Mauvais plan en revanche pour Yves Constantin, très sympathique vétéran d'un excellent niveau, plus connu sous le surnom "Satanas" : trop généreux sur la poignée de gaz de sa Yamaha MT-09 (qui n'hésite pas non plus à impressionner ses groupies dès le départ par des démonstrations de haut vol), il est victime d'une chute spectaculaire sur près de 200 mètres.

Blessé, il doit abandonner avec de multiples contusions mais s'en sort heureusement sans fractures. La MT-09... eh bien, c'était une MT-09, au passé : la clé de contact doit être le seul élément récupérable...

Plus que deux tours, la météo est au beau fixe, il fait très chaud et le bitume commence à fondre par endroits : la prudence est de mise !

Au troisième passage de jour dans la spéciale de Rodelle, Christophe Velardi mène encore le bal en 1'52,06 mais il est suivi cette fois par un Laurent Filleton qui se crache dans les mains en 1'53,92. Troisième temps pour Max Mettra qui commence à calmer le jeu (1'55,07).

Dans les catégories ça bastonne dur aussi, notamment en 125 où Romain Cauquil (Yamaha 125 YZF-R) reprend l'avantage au fil des spéciales sur la Husqvarna 125 SMS de Germain Perrot.

Avec leur faible écart de points au classement général provisoire - mené par Germain -, le champion 2016 sera celui des deux qui se classera devant l'autre après cette ultime étape du championnat !

Et avec les impressionnantes puissances moteur développées par ces machines (10,3 ch relevés à la roue arrière de la moto de Romain), le champion sera tout simplement celui qui touchera le moins aux freins ! Ce qui ne diminue en rien les qualités des deux pilotes, qui arrivent à obtenir des classements honorables : 48ème place scratch pour Romain Cauquil à la première étape ! La 125 reste une excellente machine pour débuter en rallye.

Annonce "officieuse"...

Le premier corse champion de France scratch des rallyes routiers, Christophe Velardi, risque bien de ne pas remettre le couvert l'an prochain, plus attiré par la démesure des USA et notamment par la Pikes Peak International Hill Climbing (PPIHC), légendaire plus grande course de côte du monde !

Mais il prévoit la relève pour que Ducati continue à briller en rallye routier. Les choses devraient se confirmer dans les jours qui viennent et l'on pourrait bien voir le talentueux jeune pilote manceau Florent Derrien sur une moto rouge en 2017... Affaire à suivre sur MNC : restez connectés !

Le Loyre, sixième spéciale du jour : Velardi est toujours devant en 1'50,40 devant Max Mettra en 1'51,79 et Laurent Filleton en 1'53,. Les jeux sont quasiment faits pour le podium final : Laurent a réussi à raccrocher le wagon de tête, Mettra a une bonne avance en deuxième position et Velardi est indiscutablement largement au dessus du lot.

Christophe à particulièrement à coeur d'honorer son titre de champion de France et il va encore le prouver dans les deux dernières spéciales qu'il remportera haut la main !

Au dernier passage à Rodelle par exemple, le ducatiste corse affiche une pendule d'1'50,60 avec plus de 4 secondes d'avance sur Laurent Filleton (1'54,72) tandis que Maxime Mettra est troisième en 1'55,04.

A Le Loyre, record battu : 1'50,02 pour Christophe Velardi ! Deuxième temps pour Florent Derrien (1'53,26) et troisième Pierre Lemos (1'53,91).

Il n'y a plus qu'a rejoindre Villecomtal maintenant, ce qui se fera sans embûches particulières. Les concurrents retrouvent leurs assistances qui les accueillent avec les honneurs mérités.

Un grand bravo en passant à Katy Vandeginste-Demaison, sexagénaire affirmée et rallye-woman à toute épreuve, qui termine ce rallye au guidon de sa Suzuki 1000 GSXR (qui comme chacun sait est une moto pour les grands-mères...) après avoir tenu toute la course malgré des côtes et un poignet fêlés lors d'une chute quelques jours avant le rallye. Si ce n'est pas de la volonté, ça !!!

.

.

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !