• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
INTERVIEW CONSTRUCTEUR
Paris, le 18 juillet 2013

Premier semestre 2013 : le bilan marché de Sym

Premier semestre 2013 : le bilan marché de Sym

Sym vient de boucler le premier semestre 2013 sur un repli de -9,5% avec 1265 immatriculations. Le directeur général de la marque taïwanaise, Patrick Lelabour, livre ses impressions à Moto-Net.Com et ses lecteurs. Bilan.

Imprimer

Moto-Net.Com : A quoi attribuez-vous la baisse du marché du motocycle en France au premier semestre 2013 ?
Patrick Lelabour (directeur général Sym France) :
Nous attribuons cette baisse du marché du motocycle au fait que les Français, d'une manière générale, s'imposent des plans d'austérité personnels et préfèrent ainsi limiter leurs dépenses et épargner s'ils le peuvent pour s'assurer une sécurité financière en cas de coup dur plutôt que dépenser sans compter. De nombreuses dépenses obligatoires ont augmenté pour les Français cette année (augmentation de l'impôt dues à la défiscalisation des heures supplémentaires, prix du gaz, de l'électricité), affectant de ce fait la part disponible pour les dépenses secondaires. Pour le marché du deux-roues, cela se caractérise par un renouvellement d'achat repoussé ou par la recherche d'alternatives plus économiques et moins contraignantes (marché de l'occasion, transport en commun, Vélib/Autolib, covoiturage). En complément, il est vrai que la météo n'a pas été clémente ce premier semestre, avec un hiver très long et une pluviométrie record qui a pu en décourager plus d'un à franchir le cap de l'achat d'un deux-roues.

"Les Français, d'une manière générale, s'imposent des plans d'austérité personnels et préfèrent limiter leurs dépenses et épargner"

MNC : Quel est pour vous le fait marquant de cette première moitié d'année ?
P. L. :
Comme évoqué ci-dessus, le fait marquant de ce premier semestre reste pour nous une météo peu clémente à la pratique du deux-roues. Records de chutes de neige et écarts de températures se sont succédés en ce début d'année, le printemps 2013 ayant été déclaré le plus froid de ces 30 dernières années. Et c'est maintenant les records de pluviométrie que nous sommes en train de dépasser. Bref, rien d'étonnant que le marché du deux-roues 2013 peine à décoller.

MNC : En ce qui concerne votre activité, quel bilan tirez-vous de vos six premiers mois 2013 ?
P. L. :
Les faits évoqués précédemment ont pour conséquence un marché 2013 du deux-roues en chute libre, et Sym France n'est pas épargné. L'activité a été particulièrement difficile pour notre structure. La seule note d'optimisme que nous avons est l'augmentation de notre part de marché sur ces six premiers mois de l'année par rapport à 2012, qui montre que même si le marché recule, Sym France stabilise ses résultats.

"Notre secteur, qui est un bien de loisir et/ou de confort, continuera à être touché"

MNC : D'une manière générale, comment se présente le second semestre ?
P. L. :
Le second semestre s'annonce difficile, tout comme le premier. Pour la majorité des Français, le budget des dépenses secondaires a été reconsidéré. Il est malheureusement inéluctable que notre secteur, qui est un bien de loisir et/ou de confort, continue à être touché. Nous misons cependant beaucoup d'espoir sur les arrivées des nouveaux GTS EFI 125 cc et 300 cc dans leur version ABS (sortie respective en novembre 2013 et juin 2013). Ils sont attendus par de nombreux futurs clients.

MNC : Quels sont vos outils pour affronter cette période difficile ?
P. L. :
Notre courage et notre combativité.

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les pilotes MotoGP s'expliquent après le Grand Prix d'Aragon 2020

La descente aux enfers de Fabio "El Diablo" Quartararo, l'extraordinaire remontada d'Alex Rins, la nouvelle dimension d'Alex Marquez, la récompense du métronome Joan Mir, etc. Moto-Net.Com revient sur les faits marquants du GP d'Aragon à travers les déclarations des pilotes... et quelques notes.
Essai Aprilia RS 660 : une demi-portion pour un plein de sensations

L'inédite RS 660 débarque en novembre 2020 ! Combien vaut la première sportive Aprilia de moyenne cylindrée, équipée du nouveau Twin issu du V4 de Superbike, d'une électronique de pointe, d'une partie-cycle optimisée et d'un look modernisé ? 11 050 euros. Que vaut-elle ? Réponse dans notre essai MNC.
Sportive 1 commentaire
GP d'Aragon MotoGP 2020 : Rins nouveau vainqueur, Mir nouveau leader

La pole de Fabio Quartararo a fait pschitt... Bien parti, notre savoureux "20 français" a très mal fini ce GP d'Aragon dont le podium est gravi par trois pilotes espagnols : Alex Rins est le huitième vainqueur en MotoGP 2020, Alex Marquez confirme sur le sec et Joan Mir prend les rênes du championnat ! Compte-rendu.
GP d'Aragón 38 commentaires
Nouveau Honda Forza 750 : infos et mise en perspective avec la concurrence maxi-scooters

Honda lève comme prévu le voile sur son importante nouveauté 2021 : le Forza 750, nouveau scooter sport-GT conçu sur la base de l'Integra et du X-ADV 750. Ce maxi-scoot' inédit entend challenger la référence Yamaha Tmax avec sa ligne dynamique et ses technologies particulières. Présentation, comparaison avec ses rivaux désignés, fiche technique, photos et vidéo : la totale !
Scooters 16 commentaires
Yamaha revend le motoriste Motori Minarelli à Fantic Motor

Yamaha Motor Europe s'apprête à revendre ses titres de propriété de Motori Minarelli - détenu à 100% par le blason japonais depuis 2002 - au constructeur italien Fantic. Cette transaction vise à renforcer la coopération entre les deux entreprises, annonce la marque aux trois diapasons. Décryptage.
Vie des entreprises 1 commentaire
Rentrée 2020 : ça roule toujours pour le marché moto et scooter français

En progression de +17,2% en août, le marché français du motocycle a maintenu le rythme sur le mois de septembre, toujours plus chargé : les immatriculations (en 125 cc et plus) ont augmenté de +17% pour atteindre 17 477 unités. MNC fait le point avec la concession Harley-Davidson RoadStar 92.
Septembre 1 commentaire
Freddy Foray quitte le team d'endurance moto F.C.C TSR Honda France

Le triple champion du monde d'endurance Freddy Foray est au regret d'annoncer sa séparation avec l'équipe F.C.C TSR Honda France, au sein de laquelle le pilote de 36 ans a remporté son troisième succès aux 24H du Mans sur la nouvelle CBR1000RR-R aux côtés de Josh Hook et Mike Di Meglio.
Endurance 2020 1 commentaire

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...