• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
RALLYE DE CORSE 2007
Porticcio, le 1er mai 2007

Premier Rallye de Corse : la course de l'indépendance !

Premier Rallye de Corse : la course de l'indépendance !

Le chevalier basco-grolandais, sur sa Yamaha 450 WRF habillée pour l'occasion aux couleurs d'Euskadi, a régné en maître sur le premier Rallye de Corse, deuxième épreuve du championnat de France des rallyes routiers. Bilan.

Imprimer

La reprise du Rallye de Corse, ce week-end dans le Golfe d'Ajaccio, fut l'occasion de vivre une magnifique épreuve organisée par le RMC Corsica. La deuxième épreuve du championnat de France des rallyes routiers 2007 a permis aux 134 engagés de découvrir de superbes routes viroleuses, que le chevalier Basque a courageusement conquis de son arme blanche au cylindre unique ! "Joli combat avec des corses énervés dont le je sors vainqueur", résume le Chevalier - Zalduna en basque - au lendemain de l'épreuve : "je prends aussi la tête du championnat car le peuple français a eu plus de mal en territoire corse... Belle opération, belle représentation et banzaï !"

Premier Rallye de Corse: la course de l'indépendance !

Nouvelle victoire donc pour Serge Nuques après une bataille acharnée contre un excellent pilote insulaire, Laurent Statuto, ex-pilote de Monobike, champion de France de la discipline en 2002 et troisième en 2006.

"C'est mon tout premier rallye, ça c'est passé en Corse, tant mieux, ça fait plaisir de faire une belle course chez soi !", explique Laurent, satisfait malgré sa seconde place et fier de la 10ème position scratch de son "compatriote" Stéphane Ricchiarelli - également sur une Yamaha 450 WRF mais totalement d'origine, grandes roues comprises !

Premier Rallye de Corse: la course de l'indépendance !

Mais tel un ignoble terroriste basco-grolandais, Sergeï était venu gagner au nom de son pays natal, car le Groland n'est que son pays d'adoption et le Chevalier n'oublie pas ses racines !

"Les Corses affichent leurs couleurs lorsqu'ils viennent sur le continent et ils ont raison de le faire, alors moi j'ai décidé de faire pareil chez eux pour qu'on sache qui est qui !", déclare fièrement le preux Chevalier sur son ton grolando-basco-plaisantin habituel.

Premier Rallye de Corse: la course de l'indépendance !

Premier Rallye de Corse: la course de l'indépendance !

En attendant, le vil personnage prend ainsi la tête du championnat devant Emmanuel Siaux, le pilote Buell du CMPN... Le titre sera très cher cette année !

Etape de jour

Départ à 10 heures samedi matin, sous le soleil, pour deux passages d'une boucle de 100 km avec deux épreuves spéciales : Tassinca et Guarguale (respectivement 4,8 km et 3,5 km).

Deux spéciales très techniques - voire dangereuses en raison de leur état dégradé - mais surtout de longues enfilades en descente permettant d'atteindre des vitesses relativement élevées.

Dès la première spéciale, première chute : Jean Baptiste Dusserre sur Kawasaki ZX10 part à la faute, heureusement sans trop de gravité. Le déroulement de l'épreuve est ralenti mais l'intervention express d'un hélicoptère pour évacuer le blessé limite le retard à moins d'une heure.

Le parcours routier est splendide et varié avec des routes très abîmées par endroits mais également une descente magnifique sur Porticcio : un vrai billard !

Premier Rallye de Corse: la course de l'indépendance !

Au premier tour, la Corse est à l'honneur : 2'42 pour Laurent Statuto dans la première spéciale, près de trois secondes devant son poursuivant Philippe Richelmi (revenu faire un tour chez les rallymen).

Laurent claquera même un 2'15 de fort beau gabarit dans la deuxième spéciale à Guarguale, plus de deux secondes cette fois devant un courageux Thomas Laroche serrant les dents pour rouler malgré sa blessure (pincement de vertèbres) suite à sa chute en reco mercredi soir (lire Moto-Net.Com du 26 avril 2007).

Quant à Serge Nuques, il profite de ce premier tour pour valider ses repères pris en reco les jours précédents : il passe du sixième temps dans la première au quatrième dans la deuxième, puis au deuxième temps lors du second passage dans la première avant de scratcher la dernière spéciale de cette journée. Le Chevalier grolando-basquais a frappé très fort !

Premier Rallye de Corse: la course de l'indépendance !

Premier Rallye de Corse: la course de l'indépendance !

Mais Thomas Laroche ne baisse pas la garde facilement et parvient même à accrocher un meilleur temps à moins d'une seconde du Chevalier dans la spéciale de Guarguale au deuxième passage : 2'16.273 pour Serge et 2'17.015 pour Thomas.

Au classement scratch de l'étape de jour on retrouve donc Laurent Statuto en tête devant Serge Nuques et Thomas Laroche. Le leader du classement provisoire du championnat, Emmanuel Siaux, se retrouve alors en quatrième position. Belle performance tout de même que de mener sa Buell XB12STT à trois secondes seulement (au cumul des temps) d'un podium de Monos, nettement plus adaptés à ce type de spéciales.

Premier Rallye de Corse: la course de l'indépendance !

Plus loin dans le classement, les pilotes ont subi une averse qui corse - sans jeu de mots - leur fin de journée, ce qui n'empêche pas un pilote insulaire, Jean-François Monti, de placer sa Suzuki 650 SV en tête de la catégorie "Sport" et à la 9ème place scratch du jour !

On ne plaisante pas non plus du côté des anciennes : Gérard Rolland sur sa Yamaha 350 RDLC, bien qu'à la 79ème place du scratch de jour, prend le commandement d'une bande de classiques survoltées ! La bataille fait rage à tous les étages et les pilotes sont tous motivés, à l'image de Luc Martin au départ de la spéciale de Tassinca sur son antique BMW R80 GS.

Premier Rallye de Corse: la course de l'indépendance !

De retour à Porticcio à la nuit tombante, les pilotes réparent les petites casses de la journée. Ainsi Thierry Canazzi, victime d'un embrayage récalcitrant sur son Aprilia 550 SXV depuis le départ, lance ses mécanos à l'assaut du problème...

Premier Rallye de Corse: la course de l'indépendance !

Premier Rallye de Corse: la course de l'indépendance !

Premier Rallye de Corse: la course de l'indépendance !

Après cette pause mécanique, les phares sont montés et les pilotes reposés : action pour la spéciale de nuit ! Et de l'action, il va y en avoir...

Etape de nuit

La nuit était pourtant bien partie : le Chevalier, juché sur sa splendide Yamaha 450 WRF au couleurs du Pays basque armée de ses phares additionnels Xenon System, alignait les scratches, suivi par Laurent Statuto (qui apprend très vite comment fonctionne un rallye !) toujours en bataille avec Thomas Laroche, Emmanuel Siaux et Thierry Canazzi, sans oublier le champion en titre, Greg Debize, qui remonte doucement dans le classement aux comptes du premier tour nocturne...

Premier Rallye de Corse: la course de l'indépendance !

Premier Rallye de Corse: la course de l'indépendance !

Premier Rallye de Corse: la course de l'indépendance !

Premier Rallye de Corse: la course de l'indépendance !

Au deuxième tour, petit souci à la première spéciale: la voiture ouvreuse aurait répandu un liquide gras (de l'huile ? du liquide de refroidissement ?) constaté par Greg qui affirme avoir "dangereusement perdu l'avant" dans un virage.

"Il y en a juste un peu à l'endroit du passage à côté des citernes sur le plateau du haut", m'assure le directeur de la spéciale juste avant mon départ... Sympathique comme information, car l'endroit ainsi décrit se trouve juste là ou ça passe très vite en enfilade...

La soi-disant tache d'huile n'alarmant pas davantage les commissaires, mon départ est donné... Autant dire que je serrais un peu les fesses en passant à l'endroit indiqué, mais bon, c'est passé ! En revanche, ce n'est pas une simple tache d'huile que je découvre mais carrément une traînée sur tout le reste de la spéciale ! Croisant et recroisant la trace, je tentais tant bien que mal de faire un temps jusqu'à l'épingle avant l'arrivée... Mais le gros freinage requis par ladite épingle, le stress de la course et l'énervement de m'être loupé à plein d'endroits à cause de cette trace d'huile m'ont fait mettre un gros coup de gaz pour sortir fort et passer la cellule en pleine charge !

Huile ou autre liquide gras, je n'en sais rien, mais la moto est partie illico à l'équerre, raccrochant violemment pour me projeter au sol... Une seconde avant la chute.

Premier Rallye de Corse: la course de l'indépendance !

Bilan moto : les deux Xenon pétés, la fourche un peu vrillée (pourvu que les tubes ne soient pas tordus !), la bulle arrachée et le guidon tordu... Bilan pilote : grosse entorse au poignet et hématomes divers et variés... Rien de bien méchant, je devrais pouvoir être au Rallye du Beaujolais...

Premier Rallye de Corse: la course de l'indépendance !

Premier Rallye de Corse: la course de l'indépendance !

Ce n'est pas le cas de Thomas Laroche, qui chute dans la dernière spéciale de l'étape de nuit, remonte sur la 450 WR et passe la ligne d'arrivée... avec une clavicule méchamment fracturée ! Il termine la course malgré tout - remarquable ! - mais sa fracture va le mettre hors course pour plusieurs mois... On ne le verra ni sur la suite du championnat ni en Belgique ! Courage Thomas, garde le moral ! A ton retour tu feras un carton !

Grosse chute également dans la dernière spéciale pour Greg Debize, qui perd connaissance et doit être évacué à l'hôpital... Mais plus de peur que de mal, car il finalement il est sur pieds quelques heures plus tard.

Au final de l'étape de nuit, c'est encore l'ignoble indépendantiste grolandais qui s'impose haut la main, 15 secondes devant le local Laurent Statuto ! Thierry Canazzi termine troisième.

Résultat final

Serge Nuques remporte donc cette épreuve - une de plus à son palmarès - mais il a tout de même dû se cracher sérieusement dans les mains pour venir à bout de l'excellent Laurent Statuto. Laurent ne participe pas au championnat dans sa totalité, mais commence à se laisser tenter par une éventuelle participation à un prochain Dark Dog Moto Tour... Affaire à suivre !

Premier Rallye de Corse: la course de l'indépendance !

Du coté des side-cars, l'équipage Laurent Guillet/David Chanal a encore sévi avec son side Hechard, assurant une bonne ambiance sur le podium...

Premier Rallye de Corse: la course de l'indépendance !

Premier au classement provisoire de la coupe Espoir, Jérôme Argoud du CMPN au guidon de sa Yamaha FZ1 creuse l'écart avec le second, Cédric Parmentier des Guidons Vellaves, sur Yamaha R1.

Premier Rallye de Corse: la course de l'indépendance !

Enfin, saluons les organisateurs pour une remise des prix grandiose, en fin d'après-midi, avec buffet froid et boissons a volonté... ça c'est du savoir vivre !

Mais toutes les bonnes choses ayant une fin, il faut malheureusement remonter dans le bateau... Cétait un très beau rallye avec quelques petits détails à revoir, mais le principal est là et vivement le tour de Corse ! Souhaitons que Thierry Canazzi parvienne à motiver Jean-Mathieu Padovani, l'organisateur de ce rallye de Corse !

En attendant on se retrouve dans deux semaines pour la suite du championnat avec le rallye du Beaujolais... Restez connectés !

Scratch jour

  1. Statuto Laurent, Yamaha 450 WRF, en 9:31.410
  2. Nuques Serge, Yamaha 450 WRF, en 10:05.748
  3. Laroche Thomas, Yamaha 450 WRF, en 10:07.568
  4. Siaux Emmanuel, Buell 1200 XB12STT, en 10:10.687
  5. Canazzi Thierry, Aprilia 550 SXV en 10:13.036
  6. Debize Grégory, Aprilia 1000 Tuono en 10:20.108
  7. Amblard Alain, KTM 660 CMS, en 10:22.613
  8. Richelmi Philippe, Aprilia 1000 RSV, en 10:28.741
  9. Monti Jean François, Suzuki 650 SV, en 10:29.539
  10. Parret Florent, BMW 1200 HP2, en 10:39.013
    ....

Scratch nuit

  1. Nuques Serge, Yamaha 450 WRF, en 7:31.410
  2. Statuto Laurent, Yamaha 450 WRF, en 7:46.354
  3. Canazzi Thierry, Aprilia 550 SXV, en 7:56.766
  4. Siaux Emmanuel, Buell 1200 XB12STT, en 7:58.580
  5. Amblard Alain, KTM 660 CMS, en 8:05.952
  6. Laroche Thomas, Yamaha 450 WRF, en 8:07.692
  7. Franceschi Frédéric, KTM 990 Super Duke, en 8:13.351
  8. Ricchiarelli Stéphane, Yamaha 450 WRF, en 8:18.233
  9. Demaria Eric, KTM 950 Supermoto, en 8:19.691
  10. Marchini Michel, Yamaha 500 T-Max, en 8:20.732
    ...

Classement scratch final du Rallye de Corse

  1. NUQUES Serge (MONO) CF MC PAU ARNOS YAMAHA 450 WRF 17:37,2
  2. STATUTO Laurent (MONO) HCF RMC CORSICA YAMAHA 450 WRF 17:45,4
  3. SIAUX Emmanuel (TOP SPORT) CF CMPN MPLR BUELL 1200 XB12STT 18:09,3
  4. CANAZZI Thierry (TOP SPORT) CF MC VERO APRILIA 550 SXV 18:09,8
  5. LAROCHE Thomas (MONO) CF CMPN PACA YAMAHA 450 WRF 18:15,3
  6. AMBLARD Alain (MONO) CFMC DAUPHINOIS KTM 660 CMS 18:28,6
  7. MONTI Jean Francois (SPORT) CF MC BIGUGLIA SUZUKI 650 SV 18:56,5
  8. PARRET Florent (TOP SPORT) CF CMPN R2A BMW 1200 HP2 19:01,6
  9. FRANCESCHI Frédéric (TOP SPORT) HCF RMC CORSICA KTM 990 SUPER DUKE 19:07,3
  10. RICCHIARELLI Stéphane (MONO) HCF RMC CORSICA YAMAHA 450 WRF 19:09,0

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai X-Ride 650 (17 et 21 pouces) : attention à la Mash !

Mash, marque française de motos construites en Chine, grimpe une marche supplémentaire via un monocylindre de 644 cc qui propulse notamment un attirant Scrambler en 17 pouces : la X-Ride 650. MNC l'a brièvement testé, ainsi que le prototype de présérie dans son inédite configuration trail en 21 et 18 pouces.  Essai.
Essai vidéo Honda NT1100 2022

Cap sur Tarragone (Espagne), ses routes sinueuses et ses villages pittoresques pour découvrir la nouvelle Honda NT1100. Cette moto routière inédite, extrapolée de l'Africa Twin, tiendra-t-elle toutes ses promesses ? Réponses dans notre bilan vidéo en complément de notre essai complet à lire sur MNC. 
Routière 2 commentaires
Essai Z650RS : Kawasaki lance sa petite Rétro Sport et confort !

Trois ans après la Z900RS, Kawasaki revisite plus succinctement sa Z650 afin de compléter son offre vintage. Très proche de la Z650 d’origine et accessible aux permis A2, la Z650RS (Rétro Sport) propose un look délicieusement "Zeventies", une conduite plus décontractée... et un tarif de néo-rétro chéro. Essai !
Roadster 1 commentaire
Essai Honda NT1100 2022 : la tête de l'exploit

Combien peut valoir une moto routière confortable mais dynamique, rigoureuse mais pas ennuyeuse, sophistiquée mais évidente à piloter ? Pour Honda, la réponse est 13 999 euros et prend le visage - qui ne plaira pas à tout le monde - de la nouvelle NT1100. Essai de cette déclinaison GT de l'Africa Twin qui a littéralement "tout compris".
Routière 5 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les caractéristiques de la Moto Guzzi V100 "Mande-l'eau" !

Moto Guzzi dévoile au salon EICMA de Milan (Italie) la plupart des caractéristiques de sa nouvelle V100 Mandello, première moto du constructeur de Mandello del Lario propulsée par un V-twin à refroidissement liquide. Présentation.
Vidéo embarquée de la Triumph Speed Triple 1200 RR à Ascari

Moto-Net.Com a été convié par Triumph à tester le tout nouveau Speed Triple 1200, dans sa version RR : un inédit et inattendu Café Racer basé sur le Speed RS, avec semi-carénage tout mignon à phare tout rond, aux demi-guidons bien bas et en avant, et aux suspensions Öhlins électroniques ! En piste.
[Vidéo] Une Yamaha R1 GYTR pour le dernier tour de Valentino Rossi

Valentino Rossi était la vedette de l'événement "One more lap" organisé par Yamaha au salon de la moto EICMA de Milan 2021, où le jeune retraité des Grands Prix s'est vu offrir une superbe YZF-R1 entièrement équipée des meilleures pièces du catalogue Genuine Yamaha Technology Racing (GYTR).
La Suzuki Katana un peu plus moderne et bien plus classe en 2022

Étroitement dérivée de la GSX-S1000, la Katana 2022 disposera d’un 4-cylindres de dernière génération plus propre, plus costaud et plus sophistiqué, tandis que sa partie cycle et ses lignes ne bougent pas. Les deux nouveaux coloris en revanche se veulent plus "premium". Découverte.
Roadster 4 commentaires
Honda refait "Forza" avec son nouveau scooter ADV350

Honda ajoute un nouveau scooter dans sa gamme 2022 avec l'ADV350, qui associe le look baroudeur apprécié du X-ADV 750 et le moteur du Forza 350. Présentation.
Scooters 3 commentaires
La Yamaha MT-10 SP à suspensions électroniques repart pour un tour 

La patronne est de retour. La MT-10 SP qui chapeaute la gamme des roadsters MT chez Yamaha profite pour 2022 des mêmes évolutions que la MT-10 "tout court". Elle intègre la dernière génération de suspensions semi-actives Öhlins, conserve ses durits de freins tressés et se pare d’un sabot moteur. Présentation.
Roadster 3 commentaires
La Versys 650 continue son bonhomme de route en 2022

L’un des trails - routiers - préférés des motards français évolue en 2022 : la Versys 650 conserve l’essentiel de sa mécanique largement éprouvée et se concentre sur la cosmétique et l’électronique : la petite Kawasaki reçoit une nouvelle tête et une nouvelle bulle, ainsi qu’un écran couleur et un antipatinage. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...