• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
RALLYES ROUTIERS
Paris, le 20 mars 2013

Premier rallye 2013 : Julien Toniutti, l'As des Garrigues !

Premier rallye 2013 : Julien Toniutti, l'As des Garrigues !

C'est parti pour la saison rallye ! Un début de championnat de France qui se présente plutôt bien pour le pilote Moto-Net.Com et officiel KTM France, Julien Toniutti, qui gagne sa première course de l'année au guidon d'une KTM 990 SMT. Compte rendu

Imprimer

Gaz dans les garrigues !

La température "ressentie" doit avoisiner les "- 8000°C" à 10h ce matin, alors que les premiers concurrents prennent le départ. Ca y est, le championnat de France des rallyes routiers 2013 est lancé !

Le tracé est technique et super plaisant ! Parcours tout au road-book, sans fléchage : il faut être attentif aux indications du road-book en raison des nombreuses intersections pour traverser les garrigues et rejoindre Montesquieu pour la première spéciale... 2 km super techniques avec du rapide, du cassant, des épingles... bref, une vraie spéciale de rallye !

D'entrée de jeu la KTM 990 SMT du "facteur" Toniutti annonce la couleur et claque le meilleur temps en 1' 38,69. Belle performance pour un chrono effectué sur une spéciale où l'on n'a pas pu prendre ses marques en moto... Le deuxième temps revient au pilote corse du JMP Racing Christophe Velardi sur Ducati 1200 Multistrada en 1' 39,11.

L'absence de concurrents directs aux premières places tels que Bruno Langlois ou autre Paul Christian Piazza ne met pas forcément Julien Toniutti à l'abri d'autres top pilotes plus ou moins connus : Bruno Schiltz par exemple obtient le troisième temps en 1' 39,50. Les écarts sont minimes, la bataille s'annonce rude !

Pour ma part, l'unique Yamaha 1200 XTZ Super Ténéré de cette épreuve me rassure mon choix 2013 : 14ème temps en 1' 46,06 ! Deux dixièmes devant l'excellent pilote corse Thierry Canazzi au guidon de sa KTM 400 EXC, le pilote Elite qui "atomisera" ses adversaires de la catégorie Sport.

C'est donc confirmé, ma Yamaha 1200 XTZ Super Ténéré "Yam Service" est tout à fait à la hauteur de la concurrence aux places d'Elite (les 20 meilleurs du plateau) ! Elle me le prouvera sur toutes les spéciales et sur le parcours routier de ce rallye : agréable, légère à piloter, sécurisante... bref, une Super moto !

La liaison qui mène à Neffiés, pour la deuxième spéciale, ne mesure que 17 km mais la route empruntée est très technique. Etroite et sinueuse, il difficile d'y tenir une moyenne très élevée. Heureusement le temps imparti pour ce tronçon est de 22 minutes !

Quatre ou cinq pilotes pointeront en retard au contrôle horaire de la deuxième spéciale mais la quasi-totalité du plateau est à l'heure. Le rallye des Garrigues ne se limite pas à une simple balade de santé : c'est un vrai bon rallye !

La spéciale de Neffiés est d'un style radicalement différent de celui de Montesquieu. Très rapide, au revêtement billardesque mais sinueuse avec des grandes courbes aveugles. La "non reco en moto" va être un sérieux handicap !

Ici c'est la Suzuki 750 GSX-R de Bruno Shiltz qui s'impose : 2' 06,32, soit plus de huit dixièmes devant un pilote local, hors championnat, mais habitué des rallyes - on se souvient notamment de sa remarquable dixième place au dernier Dark Dog Moto Tour - : Jeremy Poncet, au guidon d'une KTM 990 Superduke. Le troisième temps est signé par la Ducati 1200 Multistrada de Christophe Velardi (2' 09,88).

Notre facteur et pilote MNC, Julien Toniutti n'obtient ici que le sixième temps à plus de 5 secondes du Scratch. Il manque de confiance sur la stabilité de sa machine lors des gros freinages en entrée de virages : la KTM 990 SMT n'est quand même pas une moto de piste !

Du côté des side cars aussi ça dépote, surtout pour l'équipage des frères Amblard, Alain et Olivier alors à plus de 18 secondes du meilleur temps. Aux commandes de leur attelage Choda 1100 Kawasaki d'époque (le même que l'an dernier), ils devancent de moins de 4 dixièmes le second side-car, l'équipage Marty/Boudier sur Voxan 996.

Une fois ce premier passage effectué dans les deux spéciales, c'est un parcours toujours aussi sympathique et dépaysant qui nous mène rapidement (une vingtaine de minutes plus tard) au point d'assistance installé sur le parking de l'Intermarché de Clermont l'Hérault.

Trente cinq minutes de pause sont accordées aux pilotes, le temps de se restaurer un peu et de refaire les pleins... mais aussi de se raconter un peu ce premier tronçon ! Discussion de vieux à propos des performances de ma Yamaha 1200 Super Ténéré : "je te l'avais déjà dit Alain, pendant le Tunisia Rally Tour, que t'allais morfler au championnat 2013 si je roulais avec cet engin fabuleux...". Alain Fratini, champion de France vétérans 2012, et son Aprilia 1000 Tuono numéro 110 sont sous pression !

.

.

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !