• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST
Paris, le 8 avril 2011

Premier essai Norge GT 8V : Moto Guzzi fignole sa routière

Premier essai Norge GT 8V : Moto Guzzi fignole sa routière

Cinq ans après l'arrivée de sa routière baptisée Norge 1200 GT en hommage au modèle de 1928, Moto Guzzi décide en 2011 d'améliorer sa Gran Turismo : la nouvelle Norge GT 8V se veut plus performante, à tous points de vue. Contact : premier essai !

Imprimer

La Moto Guzzi Norge GT évolue en 2011

Lancée début 2006 (lire MNC du 14 novembre 2005 : nouvelle Moto Guzzi Norge 1200), la Norge subit cette année sa première grosse mise à jour : comme son nom l'indique, la routière italienne s'équipe de la dernière version du V-twin transversal à 90°, simple arbre à cames en tête et 4 soupapes... par cylindre ! Mais ce n'est pas tout.

Giuseppe aurait été fier !

D'après les responsables de la marque, Giuseppe "Naco" Guzzi (frère de Carlo, l'un des trois fondateurs de Moto Guzzi en 1921) aurait été "extrêmement fier" de cette Norge GT 8V.

Cet ingénieur a travaillé sur la GT 500 et s'est rendu à son guidon au Cap Nord en 1928. Deux ans plus tôt, l'explorateur Umberto Nobile avait survolé le Pôle Nord sur un dirigeable baptisé... Norge, qui signifie "Norvège" en bokmål (l'une des deux langues norvégiennes) ! C'est en son honneur que la moto porte ce nom.

"Par rapport à la Norge 1200 GT (qui reste disponible en France, NDLR), 80% des pièces de la Norge GT 8V sont nouvelles", souligne le responsable marketing de Moto Guzzi, car "l'adoption du nouveau moteur nous a conduits à modifier le châssis et à redessiner complètement le carénage".

Néanmoins, en conservant l'optique de la précédente version et ses lignes générales - ainsi que bon nombre de pièces qui nous poussent à remettre en question la justesse de ce pourcentage... -, la nouvelle Norge ne diffère guère de l'ancienne d'un point de vue esthétique.

Seuls les fans de la marque de Mandello del Lario auront noté du premier coup d'oeil les présences des nouvelles culasses, de nouvelles béquilles - latérale et centrale de série, "per favore" -, du nouveau positionnement bas du radiateur d'huile, du nouveau carénage, du guidon un peu plus haut et reculé, de la nouvelle bulle électrique, de la nouvelle selle et du nouveau dessin des valises latérales.

Impossible en revanche, sans essayer la Norge GT 8V, de repérer ses nouveaux réglages de suspensions, son nouvel embrayage à simple disque, les apports du nouveau moteur et du nouvel échappement, l'augmentation de sa garde au sol ou son ABS de "dernière génération"...

C'est donc pour nous permettre d'examiner tous ces aspects que Moto Guzzi a convié Moto-Net.Com au lancement presse européen de sa nouveauté, près de Florence (Italie).

La veille de l'essai, les Italiens nous faisaient saliver en diffusant une vidéo de présentation sur fond sonore de Coldplay et leur planant "Viva la Vida". Le lendemain matin, la chanson toujours fermement ancrée dans la tête, Moto-Net.Com découvre pour la première fois la Norge.

Du rapide tour du propriétaire se dégage une agréable impression de qualité : certes, les motos d'essai n'ont que 450 km au compteur et brillent de mille feux. Mais on apprécie tout de même l'attention portée à l'ergonomie et à l'accueil du pilote.

Les deux leviers sont réglables, tout comme les ergots des pédales montés sur excentriques. Les valves de gonflages des pneus sont coudées, un joint est proprement collé entre le réservoir et le carénage - dépourvu de vide-poches -, et le tableau de bord est toujours aussi complet et légèrement rehaussé pour une meilleure lisibilité.

Identique à celui de la 1200 Sport (lire notre Essai MNC du 26 juillet 2007 : Moto Guzzi 1200 Sport, l'anti-japonaise), il indique parfaitement le régime moteur, la vitesse, le niveau de carburant et le nombre de kilomètres parcourus (Trip 1 ou 2). La liste des informations proposées est impressionnante : il ne manque guère que le témoin de rapport engagé (voir la fiche technique en dernière page).

Qualifié de gadget par certains, l'ordinateur de bord comblera les gros rouleurs en calculant en temps réel leurs consommations instantanée et moyenne (5,4 litres au cours de notre essai), le temps total de roulage, la vitesse moyenne correspondante ainsi que le nombre de kilomètres restant à parcourir lorsque la réserve d'essence est atteinte.

Il faut en revanche se concentrer davantage pour lire l'heure et la température extérieure, seules infos à être indiquées en cristaux blancs sur fond noir. De même, il faut se pencher de plus près sur la Norge GT 8V pour apercevoir quelques fils électriques plus ou moins soigneusement posés, l'injection électronique cachée seulement partiellement, ou des soudures du cadre un brin grossières par endroits.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

  • Modèle d'origine avec 450 km au compteur
  • Parcours : 100 km
  • Routes : ville et petites routes
  • Pneus : Pirelli Angel ST
  • Conso moy : 5,4 l/100 km (ordinateur de bord)
  • Problèmes rencontrés : RAS

POINTS FORTS MOTO GUZZI NORGE GT 8V

  • Caractère moteur
  • Aptitude à enrouler
  • Protection bulle haute
  • Rapport prix/équipement

POINTS FAIBLES MOTO GUZZI NORGE GT 8V

  • Poids à l'arrêt
  • Bruits de distribution
  • Vibrations vers 4000 tr/min
Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !