• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 10 décembre 2011

Pourquoi La Poste a préféré Kymco à Peugeot pour ses 50 cc

Pourquoi La Poste a préféré Kymco à Peugeot pour ses 50 cc

Auditionné par la Commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale, le PDG de La Poste, Jean-Paul Bailly, s'est expliqué sur l'attribution à Kymco du marché des scooters 50 cc pendant trois ans, au détriment de Peugeot qui conserve toutefois le marché des scooters 125 cc.

Imprimer

Auditionné par la Commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale, le PDG de La Poste, Jean-Paul Bailly, s'est expliqué sur l'attribution à Kymco du marché des scooters 50 cc pendant trois ans, au détriment de Peugeot qui conserve toutefois le marché des scooters 125 cc.

Interrogé par plusieurs députés - de droite comme de gauche -, le PDG du groupe La Poste (ancien établissement public devenu société anonyme en 2010) a donné plusieurs justifications à cette "préférence taiwanaise", que nous avons souhaité confronter avec celles de la direction de Peugeot Scooters interrogée par Moto-Net.Com.

Kymco 30% moins cher

"Pour quelques euros d'économies, semble-t-il, vous avez préféré à des scooters Peugeot des scooters taïwanais de marque Kymco, apparemment moins fiables", a d'emblée attaqué Alfred Trassy-Paillogues (député UMP de Seine-Maritime) tandis que Jean-Pierre Nicolas (député UMP de l'Eure) demandait au PDG de La Poste "des précisions sur l'appel d'offres relatif aux scooters".

Encore plus directement touché en raison de sa circonscription, Jean-Michel Villaumé (député PS du Territoire-de-Belfort) remarquait que "la suppression en Franche-Comté et dans le sud de l'Alsace de 300 postes au sein de l'entreprise Peugeot Scooters" avait provoqué "une forte émotion auprès des salariés et dans la presse régionale". Il interrogeait donc directement Jean-Paul Bailly : "ce constructeur n'est-il plus suffisamment compétitif pour répondre aux appels d'offres de votre société ?"

2,9 million d'euros pour les scooters 50

"Le marché pour les scooters a été passé en juin 2010 et les scooters sont livrés depuis le début de l'année 2011, il ne s'agit donc plus d'une question d'actualité", leur a tout d'abord fait remarquer le PDG du groupe La Poste, confirmant ce que nous indiquait cet été le directeur commercial de Kymco Lux (lire notre Bilan du marché moto et scooter au permier semestre 2011).

Il a ensuite précisé aux députés que "ce marché comportait deux lots : l'un pour des scooters à moteurs de 50 cc (3000 unités, NDLR) et l'autre pour des scooters à moteurs de 125 cc (700 unités, NDLR). Si le lot des scooters de 125 cc, d'un montant de 1,8 million d'euros, a été attribué à Peugeot, tel n'a pas été le cas de celui des 50 cc, de 2,9 millions d'euros".

"L'écart de prix semble excessif"

Sur les raisons du choix, Jean-Paul Bailly a naturellement évoqué les tarifs, expliquant que "les écarts de prix, sur lesquels nous avons alerté à de nombreuses reprises Peugeot, étaient de 30%".

Interrogée par Moto-Net.Com, la direction de Peugeot Scooters s'est montrée surprise par une telle différence : "nous nous étonnons de l'écart de prix auquel vous faites référence tant il semble excessif", nous a fait savoir le constructeur franc-comtois, tout en soulignant qu'il lui avait été impossible de s'aligner après le lancement de la procédure : "lors d'un appel, chacun a pour objectif de rendre la meilleure copie au commanditaire à une date donnée. Au-delà, il n'est plus possible de la modifier, c'est le principe même d'un appel d'offres. S'aligner n'était donc pas envisageable".

Problèmes de sécurité et de fiabilité ?

Plus surprenant, le Kymco Agility 50 cc se serait montré plus fiable et plus sûr que son concurrent Ludix, assure le PDG de La Poste. "Toutes les études que nous avons réalisées ont montré que les scooters que nous avons achetés étaient - notamment du fait de leur moteur - plus fiables que les autres", a-t-il expliqué aux députés, ajoutant que le scooter Peugeot n'avait "pas réussi les tests de sécurité, pour des raisons de qualité des freins".

Rappelant au passage que "le moteur de 50 cc de Peugeot est chinois" et que le scooter 50 cc de Peugeot n'est donc "pas si français qu'on pourrait le croire", Jean-Paul Bailly a enfin précisé que la procédure d'achat, à l'issue d'appels d'offres "ouverts à tous" et qui précisent "les critères de décision", avait été validée par "une commission indépendante présidée par un membre de la Cour des comptes".

Produit en Chine, conçu et assemblé en France

Interrogée par Moto-Net.Com, la direction de Peugeot Scooters nous a rappelé que "les Ludix sont conçus et assemblés en France" et qu'ils sont "équipés d'un système de freinage européen (AJP), le même qui équipe la flotte déjà acquise par La Poste". En outre, le suivi "Qualité" de Peugeot Scooters n'aurait relevé "aucun problème à ce sujet" sur ses scooters 50 cc "depuis dix ans", assure la marque au Lion.

Côté fiabilité, "les tests de validation pour nos scooters professionnels sont aussi stricts que pour ceux destinés au grand public", poursuit Peugeot Scooters : "les moteurs dont on parle ont subi des tests de validation drastiques avec près de 3500 heures sur banc moteur et 250 000 kilomètres sur route. Si Ludix est resté plusieurs années la meilleure vente européenne et Peugeot n°2 du scooter 50 en Europe, ce n'est certainement pas le fruit du hasard", note encore le constructeur.

Les salariés de Dannemarie "relocalisés" à Sochaux et Mulhouse

En ce qui concerne l'avenir des salariés de Dannemarie (lire MNC du 25 novembre 2011 : Peugeot Scooters ferme son usine de Dannemarie), la direction de Peugeot Scooters nous a confirmé que "la situation délicate du marché européen" (lire notamment nos Bilans mensuels du marché moto et scooter) lui avait imposé "une réorganisation de notre outil industriel dont fait partie le site de Dannemarie, pour lequel nous avons d'ores et déjà engagé un projet de revitalisation avec les élus locaux".

Elle nous a en revanche assuré qu'elle allait mettre en place "des mesures d'accompagnement pour proposer à chacun de nos salariés un poste sur le bassin d'emplois de Sochaux et Mulhouse". A suivre sur Moto-Net.Com : restez connectés !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo MNC du scooter Honda Forza 750 2021

Le nouveau maxi-scooter Honda  Forza 750 coûte 11 659 euros, mais que vaut-il concrètement guidon en mains du haut de ses 58,6 ch et sa base de X-ADV ? Réponses dans cette vidéo Moto-Net.Com en complément de notre essai complet de ce nouveau scooter "anti-Tmax".
Essai vidéo MNC de la Honda CBR1000RR-R SP

Le Journal moto du Net vous place aux commandes de la nouvelle Honda CBR1000RR-R SP, la plus puissante et la plus chère des motos Superbike japonaises : essai vidéo complet sur la route et sur le circuit de Beuvardes (02). Bonus : le ressenti d'un "vrai" pilote d'endurance et la découverte de très intrigantes étagères...
Sportive 1 commentaire
Essai nouveau Honda Forza 750 2021 : plus fort que le Tmax ?!

Honda met la pression sur le Tmax avec ce nouveau maxi-scooter Forza 750, pertinent mélange entre l'incomplet Integra et le baroudeur des villes X-ADV. Cette importante nouveauté 2021 est-elle suffisamment "Forza" pour contester enfin l'insolente suprématie du leader Yamaha ? Réponse et avis dans notre essai MNC.
Scooter 14 commentaires
Essai Aprilia RS 660 : une demi-portion pour un plein de sensations

L'inédite RS 660 débarque en novembre 2020 ! Combien vaut la première sportive Aprilia de moyenne cylindrée, équipée du nouveau Twin issu du V4 de Superbike, d'une électronique de pointe, d'une partie-cycle optimisée et d'un look modernisé ? 11 050 euros. Que vaut-elle ? Réponse dans notre essai MNC.
Sportive 3 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les Yamaha Tracer 9 et Tracer 9 GT 2021 aux prix de 11 499 € et 13 999 € 

Mauvaise nouvelle pour les nombreux motards en attente des nouvelles Tracer 9 et Tracer 9 GT : ces excellentes et dynamiques motos routières revues pour 2021 connaissent une hausse de tarif plus importante que prévue suite à un correctif de prix de Yamaha France...
Roadster 1 commentaire
Interview Guintoli : pas vraiment surpris des titres MotoGP de Mir et de l'équipe Suzuki 

Suite aux sacres 2020 de Joan Mir et de son équipe Suzuki Ecstar en MotoGP, Moto-Net.Com a contacté Sylvain Guintoli, pilote d'essai de la GSX-RR, pour parler de la saison écoulée : ses hauts (facile), ses bas (la blessure de Marquez), ses à-côtés (Iannone et Lorenzo), ses conséquences (équipe satellite et nouveautés Suzuki)... Interview !
Portraits 7 commentaires
Canal+ annonce des records d'audience pour le MotoGP 2020

Avec une audience de 703 000 téléspectateurs en moyenne par Grand Prix pour sa deuxième saison de diffusion, Canal+ annonce avoir battu son score de l'année dernière. Explications.
MotoGP 2020 9 commentaires
Des Yamaha Tracer 900 "tout 9" et Euro5 pour 2021 (MAJ)

La troisième génération de Tracer 900 récupère le nouveau 3-cylindres de 890 cc aux normes Euro5 du roadster MT-09, un châssis optimisé et une électronique affûtée. Yamaha appuie cette transition en rebaptisant ses excitantes motos sport-routières Tracer 9 et Tracer 9 GT. Présentations.
Roadster 7 commentaires
Nouvelle Honda CMX1100 Rebel 2021 : l'Africa custom 

Honda réinvestit les motos customs de grosse cylindrée avec son inédite CMX1100 Rebel, qui reprend à son compte le bicylindre parallèle de son maxi-trail vedette Africa Twin CRF1100L. Look calqué sur la CMX500 et prix contenu à 10 499 euros comptent parmi ses atouts. Présentation, fiche technique et informations commerciales.
Motos 10 commentaires
Johann Zarco quitte Ducati-Avintia pour Pramac après un Top 10 au Portugal

La première et dernière saison de Johann Zarco chez Avintia se termine avec une 10ème place au GP du Portugal 2020 et la 13ème au général, à seulement un petit point de l'ancien pilote officiel Ducati Danilo Petrucci. Encourageant pour l'an prochain avec la Ducati 2020 chez Pramac ! Déclaration et bilan MNC.
GP du Portugal 68 commentaires
GP du Portugal : Fabio Quartararo (14ème) en avait plein les bras...

Fabio Quartararo, solide candidat pour le titre de champion du monde dès sa deuxième saison en MotoGP, termine finalement à la 8ème place du championnat du monde 2020 après une nouvelle déception lors de la dernière finale... Le français clôt son parcours chez Petronas-SRT - et son 100ème Grand Prix - avec une 14ème position au GP du Portugal à Portimaõ. Déclaration et bilan MNC.
GP du Portugal 18 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...