• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ZARCO CORICO !
Paris, le 28 novembre 2016

Pour Johann Zarco, rester en Moto 2 était la bonne décision mais le MotoGP va être une belle aventure !

Johann Zarco : Rester en Moto 2 était la bonne décision

Johann Zarco, premier double champion du monde Moto2 et pilote français le plus titré de l'histoire des Grands Prix moto, dresse le bilan de sa dernière saison en catégorie intermédiaire et décrit ses premiers pas sur la Yamaha de MotoGP.

Imprimer

Johann Zarco a remporté sa dernière course Moto2 à Valence (Espagne), signant une quinzième victoire en catégorie intermédiaire avant de rejoindre l'élite sur la M1 de MotoGP du team français Tech3 aux côtés de Jonas Folger. Ce dernier succès illustre bien la façon dont le n°5 a mené sa saison : avec patience lorsque les circonstances l'exigeaient, mais surtout avec talent et autorité quand la menace d'adversaires comme Rins puis Lüthi, notamment, se précisait (lire notamment MNC du 28 juillet 2016 : Johann Zarco face à la pression de conserver son titre).

Le français s'est révélé aussi véloce qu'excellent stratège, des qualités pas évidentes à réunir mais qui lui permettent à 26 ans d'entrer en catégorie reine par la grande porte, en tant que premier pilote titré deux fois en Moto2. L'hiver dernier, la partie semblait pourtant loin d'être gagnée après des tests d'intersaison parfois en retrait et un certain manque de régularité sur les premières courses : 12ème au Qatar puis 1er en Argentine et 3ème aux Etats-Unis, avant une 5ème place en Espagne et d'une 24ème en France...

"Tout le monde voulait me battre et c’est quelque chose à laquelle on pense : j’étais sous pression dès le départ et je suis d’ailleurs parti avant l’extinction des feux au Qatar", explique-t-il. "Je ne sais pas si c’était dû à la pression ou si ma tête était ailleurs. Ma plus grosse erreur, je pense, a été de chuter au GP de France"...

Mais le tenant du titre s'est accroché et a rapidement posé ses repères en même temps que son autorité : il s'est très vite relancé au championnat sans s'affoler ni commettre d'erreurs, à la faveur d'un premier doublé en Italie et en Catalogne. Suivront une deuxième place à Assen et encore deux autres victoires d'affiles, en Allemagne puis en Autriche.  

A ce stade, ses rivaux peinent à faire face et commencent à se rendre à l'évidence : le boss du Moto2 est rapide sur tous les circuits, mais surtout très régulier dans toutes les conditions. Le champion à plus d'un titre le confirmera en signant un troisième doublé lors des deux dernières courses : en Malaisie pour sceller son titre avec panache, puis à Valence pour quitter le Moto2 en véritable conquérant.

"Rester en Moto2 après mon premier titre était la bonne décision", confirme l'avignonnais, dont la décision prise avec son manager Laurent Fellon avait souvent fait débat l'année précédente. "Me battre pour un deuxième titre m’a permis d’apprendre de bonnes leçons, des leçons de vie et des leçons de course : j'étais déjà champion et chaque jour je me levais en pensant que je devais à nouveau l'être".

Interrogé sur les caps importants de sa saison 2016, Johann Zarco pointe deux moments cruciaux : le GP d'Allemagne qu'il a remporté à une période décisive et le GP du Japon en fin de saison, terminé à la deuxième place alors que son principal adversaire Alex Rins chutait de nouveau.

"Le premier moment était au Sachsenring, lorsque nous étions à égalité en tête du championnat : j'avais remporté la course et Álex (Rins, NDLR) était tombé, je prenais donc 25 points d’avance. Ensuite, je n’avais plus qu'un point d’avance au départ de la course au Japon. Il est de nouveau tombé alors que j’étais deuxième et je reprenais 20 points", se souvient celui qui enflamme la foule avec ses spectaculaires saltos arrière réalisés depuis le bord de piste, parfois sur le podium et même avec son frère aîné, Jérôme, pour célébrer son titre à Sepang. 

"Notre méthode fonctionne"

Fort de cette maturité, Johann Zarco aborde sereinement son passage en MotoGP avec l'équipe varoise Tech3. Le double champion du monde a déjà pris par deux fois les commandes de sa nouvelle moto, sous la houlette de Guy Coulon : la première fois à Valence après la finale, la deuxième fois la semaine dernière à Sepang lors de tests - très - privés dont il n'a pas le droit de parler. Ci-dessous, l'une de ses premières sorties des stands sur une MotoGP...

 

"La catégorie MotoGP va être une belle aventure après ces deux titres en Moto2 ", estime Zarco. "Je vais apprendre beaucoup de choses et je suis prêt à monter sur une moto beaucoup plus puissante, avec un team français qui travaille avec Yamaha depuis très longtemps, ce qui m’aide à garder mon calme. J’ai fait du bon travail en Moto2 et je sais donc que la méthode que nous avons avec mon coach fonctionne. Je vais me concentrer sur mon travail et je suis très optimiste pour cette nouvelle étape".

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

MV Agusta fête le succès des Brutale 1000 et Superveloce Serie oro

Dévoilées au dernier salon Eicma de Milan, la nouvelle Brutale 1000 et la néo-rétro Superveloce 800 ne sont pas encore sorties de l'usine MV Agusta que leurs 600 exemplaires "Serie Oro" sont déjà tous vendus. Le stunter officiel de la marque de Varese - notre compatriote ! - Thibaut Nogues s'est chargé de "sabrer" une bouteille...
Business 3 commentaires
[Vidéo] Top Gun : Maverick... Vinales est déjà sur le pont !

La suite du film Top Gun qui avait révélé Tom Cruise au grand public est programmée - repoussée - à l'été 2020. Pour aider les fans et Maverick Vinales (!) à patienter, une bande-annonce vient d'être dévoilée. On y aperçoit deux motos Kawasaki : la Ninja H2 et la GPZ900R.
Culture 1 commentaire
Plus fort que Marquez ? Toni Bou empile un 13ème titre mondial en TrialGP

En remportant sa treizième victoire d'affilée en championnat du monde de TrialGP, Toni Bou s'adjuge un treizième titre successif en outdoor. Le pilote HRC reste donc invaincu depuis 2007, comme en indoor... Son collègue et compatriote en MotoGP, Marc Marquez, a encore du boulot ! Explications.
Tout-terrain 1 commentaire
Selon Mick Doohan, Quartararo pourrait bientôt défier Marquez

Avec deux podiums - en Catalogne et aux Pays-Bas - et quatre Top 10 en neuf courses, doublés de trois pole dont deux successives à Montmelo et Assen, c'est peu dire que le bilan de mi-saison de Fabio Quartararo est exceptionnel. De quoi susciter les éloges de l'ancien quintuple champion du monde, Mick Doohan.
Pilotes et équipes 8 commentaires
Le SERT donnera tout à Suzuka pour la dernière course de Dominique Méliand !

Ce week-end au Japon, Gregg Black, Etienne Masson et Vincent Philippe feront leur maximum aux 8H de Suzuka pour la dernière manche du championnat du monde d'endurance, qui sera aussi la dernière course de Dominique Méliand comme team manager...
Les constructeurs font le point sur le marché moto et scooter en France

Pour compléter notre bilan semestriel du français du motocycle 2019 en France, Moto-Net.Com a interrogé les principaux constructeurs de motos et scooters sur la - grande - forme du marché, leurs bilans et objectifs, le Mondial 2020, les engins de déplacement personnel (EDP) et leur vision à long terme... Interviews.
Honda annonce l’arrivée d’une "nouveauté importante" en fin d’année…

Honda a enregistré au premier semestre 2019 un bond de +25% de ses ventes avec 18 748 immatriculations. Le directeur général de la marque japonaise en France, Fabrice Recoque, livre ses impressions aux abonnés MNC : vigueur du marché, Mondial 2020, embouteillages, EDP, modèles 2039... Premier bilan.
Interviews 3 commentaires
Éric Antunes (KTM France) peu convaincu par le Mondial 2020

KTM a enregistré au premier semestre 2019 une hausse de +5% de ses ventes avec 4558 immatriculations. Le président de la marque autrichienne en France, Éric Antunes, livre ses impressions aux abonnés MNC : vigueur du marché, Mondial 2020, embouteillages, EDP, modèles 2039... Premier bilan.
Guillaume Vuillardot (Suzuki) craint que la moto ne soit pas prioritaire pour les nouveaux organisateurs du Mondial 2020

 Suzuki a enregistré au premier semestre 2019 une hausse de +10,8% de ses ventes avec 4658 immatriculations. Le directeur commercial de la marque japonaise en France, Guillaume Vuillardot, livre ses impressions aux abonnés MNC : vigueur du marché, Mondial 2020, embouteillages, EDP, modèles 2039... Premier bilan.

Abonnement MNC Premium


En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2019

Intersaison : Tests MotoGP
10 mars : GP du Qatar
31 mars : GP d'Argentine
14 avril : GP des Amériques
5 mai : GP d'Espagne
19 mai : GP de France
2 juin : GP d'Italie
16 juin : GP de Catalogne
30 juin : GP des Pays-Bas
7 juillet : GP d'Allemagne
4 août : GP de République tchèque
11 août : GP d'Autriche
25 août : GP de Grande-Bretagne
15 septembre : GP de San-Marin
22 septembre : GP d'Aragón
6 octobre : GP de Thaïlande
20 octobre : GP du Japon
27 octobre : GP d'Australie
3 novembre : GP de Malaisie
17 novembre : GP de Valence

SAISON 2019   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...