• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
NOUVELLE NÉO RÉTRO
Paris, le 21 juillet 2015

Orcal Astor 125 : une nouvelle moto 125 néo-rétro

Orcal Astor 125 : une nouvelle moto 125 néo-rétro

Sans doute alléché par le succès de la SIMA et de sa Mash Seventy - meilleure vente de motos 125 en France l'an dernier -, l'importateur DIP intègre à son tour dans son catalogue, sous la marque Orcal, une petite néo-rétro nommée Astor 125. Présentation.

Imprimer

Astor 125 : la DIP ne ''mashe'' pas ses motos...

En 2014, pas moins de 1660 Français - motards et automobilistes - ont craqué pour la Seventy, petite moto commercialisée par la SIMA via sa marque Mash. Aujourd'hui, un autre importateur de motos et scooters souhaite naturellement exploiter le filon des 125 néo-rétros...

"Fort de ses 46 ans d'expérience dans l'univers des deux-roues, la société DIP, importateur des marques Daelim, Keeway, Royal Enfield, Benelli et SWM présente l'Astor 125 Orcal", inspirée de la Seventy "ce que les 60s ont fait de mieux".

L'allure de l'Astor avant tout, risque de faire mouche : coloris biton (noir/gris ou gris/noir), jantes à rayons, phare et rétroviseurs tout ronds, soufflets de fourche, nombreuses pièces chromées (compteurs, garde-boue, amortisseurs, pot et poignées passager)... Cela fleure effectivement le bon vieux temps.

En parlant de "temps", le monocylindre en compte quatre. Il est équipé d'un simple arbre à cames en tête et de deux soupapes, mais sa "technologie japonaise" lui fait bénéficier d'un arbre d'équilibrage qui éliminerait "toute vibration" et lui offrirait "une grande souplesse".

Le refroidissement se fait par air - tout simplement -, l'alimentation est confiée à un carburateur de 25 mm (si, si, ça existe toujours !) et la puissance maxi du moteur frôle les 10 chevaux (7,1 kW, voir la fiche technique complète en page 2). Le freinage est quant à lui assuré par deux disques : 300 mm à l'avant et 210 à l'arrière.

La prise en main de la moto est annoncée "aisée", ce que l'on veut bien croire puisque son poids à sec est estimé à 124 kg. La contenance du réservoir atteindrait 16 litres. L'autonomie avant réserve (1,6 l) devrait donc se révéler ultra confortable, plus encore que la petite selle légèrement matelassée postée à 780 mm du sol.

Pratique, l'Astor 125 peut se démarrer à l'ancienne avec son kick ou plus aisément à l'aide de son démarreur électrique. Elle reçoit également de série un tableau de bord avec compteur de vitesse et compte-tours, un guidon à section variable - en aluminum, SVP ! -, une béquille latérale et une autre centrale !

"Un petit bijou d'esthétique vintage conçu avec le plus grand soin par des chics types, pour des chics types", résume l'importateur. "Pour autant, la marque Orcal n'a pas perdu le sens des réalités : l'Astor est proposée à un prix de 2320 euros, car tous les motards ont droit à la qualité"...

L'Astor 125 est d'ores et déjà disponible chez les concessionnaires Orcal (liste des revendeurs sur le site officiel www.astor125.com). Elle trouvera sur sa route la gamme développée par Mash autour de sa Seventy, dont les tarifs débutent à 1895 € et montent jusqu'à 2495 €.

Afin de parfaire cette présentation rapide, Moto-Net.Com a contacté le directeur commercial de la DIP, Marc Caparros (lire également son Bilan du marché moto au premier semestre 2015). Voici ses réponses à nos quatre questions.

Moto-Net.Com : Quel est le pays d'origine de cette moto ?
Marc Caparros :
L'Astor est fabriquée dans une usine basée en Chine.

MNC : Le constructeur qui se charge de sa production est-il connu en France ?
M. C. :
A notre connaissance, il est très peu connu. Nous travaillons en Chine avec un bureau d'étude et de recherche spécialisé dans le deux-roues motorisé. Nous l'avons mandaté pour trouver les sous-traitants correspondant à la norme de qualité que nous nous sommes fixée. Ainsi, pour l'assemblage de la moto, c'est l'usine Senke Motor que nous avons retenue et nous en sommes très satisfaits.

MNC : Cette nouveauté 2015 a-t-elle un lien avec la CPI Astor ?
M. C. :
Aucun lien avec CPI qui restera une mauvaise expérience pour nous. Pour la petite histoire, en 1969 la société DIP importait la marque ITOM et son modèle Astor, qui fut un succès commercial. Aussi, c'est un nom porte-bonheur pour notre nouvelle moto, et un hommage rendu à l'ancienne.

MNC : La marque Orcal Motor change de logo... et de produits ? Que deviennent les scooters ?
M. C. :
Effectivement, nous avons jugé nécessaire de revoir le logo Orcal avec l'arrivée de l'Astor. Celui-ci viendra s'afficher progressivement sur toute la gamme Orcal, que nous complétons. Jusqu'à ce jour nous avions uniquement des scooters 50 et 125. Aujourd'hui la gamme s'élargit avec l'Astor 125. Petit scoop pour les lecteurs de Moto-Net.Com : deux autres modèles arriveront en 2015 à côté du modèle actuel. Nous pensons qu'il est nécessaire de préserver une offre assez large. Pour nous, scooters et motos ne s'affrontent pas, bien au contraire, ils s'aident commercialement.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !