• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
BILAN MENSUEL
Paris, le 9 novembre 2015

Octobre rouge pour les ventes de motos et scooters en France

Octobre rouge pour les ventes de motos et scooters en France

Après avoir bu la tasse à la rentrée, le marché moto français se noie au mois d'octobre et se retrouve 1503 immatriculations en dessous du niveau d'octobre 2014... Cette baisse de -13,6% est due au repli des 125 et à la plongée des gros cubes. Bilan.

Imprimer

Octobre rouge pour le marché moto

En septembre 2015, les immatriculations de scooters et motos de plus de 50 cc (deux-roues motorisés hors cyclomoteurs donc) avaient encaissé un repli de -1%. Elles ont davantage plongé en octobre, si bien qu'au cumul 2015 le marché risque fort de passer sous la surface le mois prochain...

Sur les dix premiers mois de l'année 2015, on recense 127 014 immatriculations de motocycles en France, soit 372 de plus que l'an passé sur la même période. Or en octobre 2015, le marché était déficitaire de 1503 immats (9545 contre 11048 : relire notre Bilan marché d'octobre 2014). Comment expliquer cette baisse de -13,6% ? Par la météo, peut-être ?

"Dans la continuité de septembre, octobre a été plus frais que la normale pendant une grande partie du mois avec un pic de froid du 14 au 16", observe Météo France. Si la baisse moyenne n'atteint que -0,8°C, on peut penser que la chute soudaine des températures a refroidi plus d'un motard (1503, justement ?!).

Mais dans le même temps, le bas niveau des précipitations en octobre 2015 (exception faite des deux épisodes méditerranéens intenses) était bon pour les affaires. Chez Moto-Net.Com d'ailleurs, on considère que la pluie est plus pénalisante que le froid... en matière de bilan marché comme de roulage !

Pour - tenter de - positiver, il est possible de pointer du doigt le calendrier : les revendeurs ont eu un jour ouvrable en moins pour ferrer le client et immatriculer leur nouveau véhicule : 22 jours ouvrables (du lundi au vendredi) en octobre 2015 contre 23 en octobre 2014.

Mais là non plus, le coupable n'est pas idéal puisque les concessionnaires ont travaillé autant en octobre 2015 qu'en octobre 2014 : pendant ces deux mois, les professionnels ont bénéficié de 23 jours d'ouvertures de concession (du mardi au samedi) pour appâter les amateurs - de motocycles -, leur faire signer le bon de commande et immatriculer leur machine...

Les constructeurs et leurs réseaux n'ont plus qu'à espérer que le mois de novembre - incroyablement doux pour le moment - donnera envie aux motards et scootéristes de rouler, voire d'acheter. Début décembre, le salon de Paris aura pour but de faire (re)naître la passion du deux-roues motorisé et... d'augmenter les immatriculations !

En attendant, Moto-Net.Com fait le - dixième ! - point sur le marché du motocycle en France. Sur le secteur des 125 tout d'abord, où le Top 3 des modèles n'a pas bougé par rapport à septembre et où les ventes ont reculé de -9,4% par rapport à octobre 2014.

Sur le secteur des plus grosses cylindrées ensuite, où le quatuor de tête (Tmax, MT-07, MT-09 et ER-6) est complètement chamboulé et où la fin programmée de la loi des 100 ch participe sans doute à la chute de l'ensemble des ventes de "plus de 125 cc" (-16,1%).

Le détail et l'analyse complète de l'évolution du marché en octobre 2015 sont accessibles pour nos abonnés premium ou en achat ponctuel dans les pages suivantes : bonne lecture !

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !