• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ÉQUIPEMENTS
Munich (Allemagne), le 9 octobre 2014

Nouveautés équipements 2015 : BMW takes C.A.R.E of you !

Nouveautés équipements 2015 : BMW takes C.A.R.E of you !

BMW Motorrad a convié MNC à Munich pour découvrir l'envers du décor de son concept C.A.R.E (Concept of Advanced Rider Equipement), ainsi que ses nouveaux équipements 2015 dévoilés au salon Intermot à Cologne aux côtés de ses nouveautés moto.

Imprimer

C.A.R.E : les équipements BMW Premium

Né vers la fin des années 90, le concept C.A.R.E ("Concept of Advanced Rider Equipement", concept d'équipement avancé du pilote) vise à améliorer la qualité des produits d'équipement proposés par BMW Motorrad, en travaillant plus spécifiquement sur les plans de la sécurité, de l'innovation, du confort et de la qualité perçue.

C'est ce que nous ont rappelé Ralf Werner (responsable des équipements pilote et accessoires moto chez BMW) et Harry Schmidt (senior designer) lors de cette nouvelle visite de MNC au FIZ (Forschung und Innovation Zentrum), centre de recherche et d'innovation de BMW installée à Munich, en Allemagne (relire notamment notre Reportage du 6 avril 2012).

Sur le plan de la sécurité par exemple, BMW assure se distinguer de ses concurrents par l'emploi de protections non seulement ajustables à la morphologie mais aussi plus résistantes aux impacts. La résistance à la déchirure des matériaux compte par exemple parmi les facteurs sur lesquels la marque allemande irait au-delà des normes en vigueur : nos interlocuteurs annoncent une résistance à une force de traction de "1000 N/cm2" au lieu des 100 N/cm2 exigés par la législation (norme DIN EN ISO 13937-2:2000).

Celle à l'abrasion serait également meilleure grâce à des simulations de chute d'un motard de 75 kg "à plus de 120 km/h" nous assure-t-on, alors que la norme n'impose qu'un test d'abrasion à 29 km/h. Pour ce qui est de l'étanchéité, la norme DIN considère qu'elle est acquise a partir d'une résistance à la pression (colonne d'eau) de 1300 mm, alors que BMW part sur une base de "10 000 mm".

Enfin, BMW effectue les tests aérodynamiques et acoustiques de ses casques en soufflerie durant plus de 20 heures, en suivant une procédure prenant en compte casque, pilote et moto réunis plutôt que le casque seul (relire notamment notre Test éclair en soufflerie du modulable System 6 Evo).

Les casques BMW bénéficient par ailleurs de technologies novatrices, comme un système de brides cervicales offrant un angle de déchaussement deux fois plus fermé (15°) que celui imposé par la norme ECE 22.05 (30°). Par ailleurs, les joints d'étanchéité de ces casques sont directement intégrés - et non simplement collés - à la structure, un gage d'efficacité évidemment mais surtout de "longévité", note BMW.

En outre, la législation n'impose pas de tester les équipements en condition d'utilisation, ce que font les allemands via toute une batterie de tests internes et externes "par tous les temps", soulignent-t-ils fièrement, pour bien souligner la pertinence de ces essais en conditions réelles. Sur le plan du confort enfin, BMW veut là-aussi se distinguer pour que ses produits correspondent à son image "premium", en soignant notamment l'ergonomie.

La marque tient par exemple compte du fait que la morphologie des personnes change avec l'âge : en caricaturant, il est prévu que le jeune et svelte propriétaire d'une S1000RR devienne au fil des années un amateur de GT à l'hélice plus "costaud" !

Depuis cette année, les équipements Béhème se déclinent donc en versions “regular fit” (gammes NeonShell, AirShell) reconnaissable à sa coupe près du corps, et “comfort fit” (gamme StreetGuard), une gamme moins cintrée à destination des motards plus "corpulents".

Le choix des partenaires industriels est aussi un aspect sur lequel BMW assure ne pas transiger, en confiant la fabrication de ses produits à des sociétés reconnues comme ses compatriotes Held et Schuberth pour les casques ou l'Italien TCX pour les bottes.

Et le petit de MNC lui suggère que les munichois ne se risqueront pas à revenir sur cette politique de choix de partenaires haut de gamme, tant lancer un produit critiquable sur le plan de la qualité a tôt fait d'éclabousser l'image de marque d'une enseigne au positionnement "premium".

L'immobilisation forcée des nouvelles R1200RTà cause d'une tige d'amortisseur défectueuse - pourtant en provenance d'un sous-traitant européen réputé - en est le parfait exemple...

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !