• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
CETTE FOIS C'EST LA BONNE
Paris, le 12 octobre 2018

Nouveautés 2019 : Kawasaki (re)lance sa Ninja ZX-6R 636

Nouveautés 2019 : Kawasaki (re)lance sa Ninja ZX-6R 636

Yamaha ne sera plus seul sur le segment des motos Supersport en 2019 : Kawasaki créé la surprise en relançant son emblématique ZX-6R 636 ! Très proche de l'ancien modèle, la Ninja hérite de quelques évolutions et d'aménagements mécaniques pour répondre à Euro4. Présentation, disponibilité et tarifs.

Imprimer

On se souvient qu'en 2013, Kawasaki avait lourdement investit sur le segment "supersport-route" avec une ZX-6R 636 revue de fond en comble, qui renouait avec "sa" cylindrée de 636 cc abandonnée depuis cinq ans. Le blason d'Akashi espérait séduire les amateurs de balades musclées restés sur leur faim avec une "simple" 600, mais qui hésitaient à passer sur une surpuissante 1000.

Hélas, cette approche pourtant pertinente n'avait pas rencontré le succès escompté. D'une part à cause de l'effondrement des ventes de motos sportives en général, d'autre part en raison du tarif particulièrement salé de la bombinette verte : à 13 200 € avec l'ABS en 2013, la Zak' était à peine moins chère qu'une Suzuki GSX-R1000 de l'époque...

La carrière de la ZX-6R 636 s'est de ce fait arrêtée avec l'arrivée des normes Euro4 le 1er janvier 2017, malgré toutes ses qualités : bonnes suspensions, ergonomie convenable et moteur réussi. Conformément à la législation, les concessionnaires ont ensuite écoulé les stocks jusqu'à l'année suivante.

Le retour de la vengeance !

Alors, c'en était fini de la "636" ? On aurait pu le penser... Mais non ! Kawasaki réanime sa saga en 2019 avec une moto légèrement modifiée et surtout adaptée aux nouvelles normes ! Le premier changement est d'ordre physique, avec des lignes calquées sur les actuelles Ninja 400 et ZX-10R.

Le résultat, comme souvent chez Kawasaki, est plus tranchant qu'élégant, surtout dans son coloris vert avec bandes jaunes... Disons que ce nouvel opus ne rompt pas avec la tradition d'esthétisme "torturée" propre aux différents millésimes de ZX-6R : souvenez-vous notamment du modèle 2002 avec son entrée d'air béante !

Sous les carénages, le 4-cylindres est identique à celui de 2013 à l'exception de l'échappement et l'injection - revus pour Euro4 - et du ratio de transmission : les motoristes ont retiré une dent au pignon (15 au lieu de 16) pour booster les relances. Les performances sont similaires : 136 ch et 70,8 Nm avec l'admission d'air forcée, mais un shifter simple effet (montée des rapports) fait son apparition de série aux côtés de l'antipatinage réglable et des modes de puissance.

 

Le châssis périmétrique en aluminium n'a pas bougé, pas plus que l'amortissement qui reste confié à une très bonne fourche Showa SFF-BP de 41 mm et un amortisseur du même fabricant, le tout entièrement réglable. Le poids en revanche passe de 194 à 196 kg, la faute essentiellement à l'échappement compatible Euro4.

Prix et disponibilité

  • Prix en noir Metallic Flat Spark / noir Ebony : 11 699 €
  • Prix en vert Lime Green / noir Ebony / gris Metallic Graphite (KRT Edition) : 11 899 €
  • Disponibilité : novembre 2018

La Kawasaki ZX-6R 636 2019 se distingue également par sa nouvelle instrumentation, une bulle redessinée et une selle rapprochée du poste de pilotage. Très proche techniquement de l'ancien modèle, cette nouvelle version s'affichera au prix de 11 699 € en noir Metallic Flat Spark / noir Ebony et de 11 899 € en vert Lime Green / noir Ebony / gris Metallic Graphite (KRT Edition), tandis que sa rivale, la Yamaha R6, flirte pour sa part avec les 14 000 € (13 999 €).

Notons enfin que Kawasaki a dévoilé cette nouveauté 2019 au Mondial de la Moto de Paris à la surprise générale, ce qui porte à cinq les nouvelles motos vertes exposées Porte de Versailles avec les Ninja 125 et Z125, la H2 et la ZX-10R, sans oublier la Z900 préparée à la sauce Café Racer par MRS Oficina. Kawa met les petits plats dans les grands pour les motards français ! 

Les points clés de la ZX-6R 636 2019

  • Evolution du modèle 2013 : châssis, moteur et périphériques identiques
  • Echappement et injection revus pour Euro4
  • Transmission finale raccourcie : le pignon passe de 16 à 15 dents (couronne en 43 comme en 2018)
  • Puissance et couple similaires : 136 et 70,8 Nm avec l'air forcé
  • Intégration de série d'un shifter simple effet (montée des rapports sans débrayer)
  • Antipatinage à 3 niveaux, 2 modes moteur et ABS électronique (idem 2018)
  • Cadre périmétrique en aluminium, avec énorme bras oscillant (idem 2018)
  • Etriers de freins radiaux 4-pistons Nissin, avec disques de 310 mm (idem 2018)
  • Nouveaux pneus Bridgestone Battlax S22 (S20 en 2013)
  • Selle raccourcie et rapprochée du poste de pilotage
  • Augmentation de poids de 194 à 196 kg en ordre de marche
  • Nouvelle instrumentation monochrome LCD avec désormais une jauge à essence
  • Bulle redessinée
  • Levier d'embrayage désormais réglable
  • Ligne générale calquée sur actuelles Ninja
  • Pré-câblage prévu dans le cokpit pour une prise 12V optionnelle
  • Coloris : vert et gris ou noir
  • Prix en noir Metallic Flat Spark / noir Ebony : 11 699 €
  • Prix en vert Lime Green / noir Ebony / gris Metallic Graphite (KRT Edition) : 11 899 €
  • Disponibilité : novembre 2018

Galerie photo ZX-6R 636 2019

 

Vidéo promotionnelle ZX-6R 636 2019

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Dakar moto 2020 : Edwin Straver est décédé...

Le Dakar pleure la mort d'un deuxième pilote moto : Edwin Straver, décédé ce vendredi des suites de ses blessures après sa lourde chute dans la 11ème et avant-dernière étape du rallye. Le motard néerlandais, vainqueur l'an passé en malles-moto, avait 48 ans...
Dakar 1 commentaire
WSBK et WSSP 2020 : les pilotes français dans les starting-blocks

Loris Baz sur R1 et Sylvain Barrier sur Panigale V4R, Jules Cluzel, Corentin Perolari et Andy Verdoïa sur R6, Lucas Mahias sur ZX-6R : la France sera représentée par six pilotes cette saison en World Superbike et World Supersport. Ils se préparent activement pour la première course, dans un mois en Australie.
Andrea Iannone entendu par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février

Les choses se précisent pour Andrea Iannone, contrôlé positif à une substance de la famille des stéroïdes : le pilote Aprilia est convoqué par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février, ce qui exclut sa présence au "shakedown" de reprise du MotoGP en Malaisie. Le n°29 risque jusqu'à quatre ans de suspension. Explications.
Pilotes et équipes 14 commentaires
Fabrice Recoque (Honda) : nous retrouvons les volumes de 2008 avant la chute violente du marché

Honda a immatriculé 33 132 motos en France en 2019 (+15,2%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur de la marque japonaise dresse son bilan et fixe ses objectifs 2020. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Fabrice Recoque.
Eric Antunes (KTM) : un marché à +5% en 2020 serait encore un bon résultat

KTM et Husqvarna ont immatriculé respectivement 8164 et 2129 motos en France en 2019 (+4,2 et +14,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le président de la marque autrichienne dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC d'Eric Antunes.
Guillaume Vuillardot (Suzuki) : Euro5 va nous pousser à évoluer et à changer

Suzuki a immatriculé 7643 motos et scooters en France en 2019 (+6,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur commercial de la marque japonaise dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Guillaume Vuillardot.
Pierre Audoin (Indian) : la FTR est un succès et crée un vrai nouveau segment

Indian a immatriculé 1880 motos en France en 2019 (+24,3%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le responsable de la marque américaine dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Pierre Audoin.
Jérôme Jullien (SIMA) : Royal Enfield mérite une mention spéciale

Via la SIMA, Royal Enfield et Mash ont immatriculé 3545 et 2633 motos en France en 2019 (+98,5 et +4,4%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur marketing de l'importateur français dresse son bilan et fixe ses objectifs 2020. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Jérôme Jullien.
Marché moto 2019 (1/12) : Bilan annuel complet

Le Journal moto du Net dresse le bilan complet du marché français du motocycle en 2019 : chiffres, graphiques, analyses, meilleures ventes, évolutions du marché, classements des constructeurs, nombre d'immatriculations de 125 cc, grosses cylindrées et scooters à 3 roues... Découvrez le sommaire.

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...